Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 3 septembre 2010
posté par komenoki à 12:08

Comment gérez-vous la reprise ?

vu 2047 fois, followers=8
Bonjour chers camarades nageurs,

Petite présentation: j'ai commencé la natation il y a bientôt deux ans, à raison de 5 séances par semaine en moyenne. Je nage à chaque fois un peu plus d'une heure sans m'arrêter (je ne fais que de l'endurance, ce qui est sûrement une erreur), et j'ai augmenté la distance parcourue progressivement.

Mon "rythme de croisière pépère" s'établit désormais à 3200m en 68mn dans des bassins de 50m (1000m en brasse et 2200m en crawl) et je ne progresse plus depuis un an (il faudrait pour cela que j'introduise des séances de fractionné ou que je prenne des cours). Ce programme me convient quand même, nager me procure beaucoup de plaisir malgré des séances parfois pénibles (fatigue, foule, et depuis que j'habite à Paris je suis souvent obligé de nager le soir).

Je nage pour 3 raisons: le plaisir, garder un poids stable et avoir une silhouette harmonieuse.

Fin de la présentation !

Mon problème ces jours-ci, c'est qu'après 3 semaines d'interruption pour cause de vacances, la reprise me semble particulièrement éprouvante ! Ca n'est que la deuxième fois que je reste loin des bassins aussi longtemps, et l'été dernier la reprise avait été beaucoup plus cool.

J'ai recommencé à nager mardi en reprenant mon programme habituel, et j'ai l'impression d'avoir régressé de façon spectaculaire. L'expérience s'est répétée les deux séances suivantes: gestes imprécis, l'impression d'être une pierre, comme si mes mouvements servaient à m'empêcher de couler plutôt qu'à avancer ! C'est surtout au niveau du crawl que c'est catastrophique, j'ai l'impression d'être un débutant. J'ai perdu 10mn sur mon temps habituel, je suis épuisé en fin de séance et je passe mon temps à me faire doubler (aïe pour mon ego
). Mais surtout, je ne ressens aucun plaisir et ces séances ont été des luttes permanentes !

D'où mon interrogation sur la façon dont les autres nageurs réguliers gèrent leur reprise.
Quelles sont vos expériences de reprises après une interruption plus ou moins longue ? Avez-vous également l'impression de régresser rapidement ? Revenez-vous vite à votre niveau d'avant ?

Au lieu de reprendre directement mon programme habituel, j'aurais peut-être mieux fait d'augmenter progressivement la distance. Est-il aussi préférable de ne pas aller nager tous les jours pour que le corps se réhabitue progressivement ?

Merci de me faire part de vos expériences...j'ai besoins de me rassurer sur le fait que je ne suis pas devenu définitivement un boulet des bassins !

Bonne journée,

Komenoki

9 commentaires

  

Hello !

Avant tout : je suis plutôt coureur de fond, et fais de la natation 2 fois par semaine à titre de "préparation physique générale".
Cet été, comme tout le monde, repos : j'ai couru seulement 2 fois par semaine au lieu de 4, et pas de natation (avec les enfants en bas âge, on patauge seulement).

Pour la reprise, j'ai simplement ménagé une semaine en y allant doucement pendant les séances, mais au rythme habituel. Ce la suffit largement pour réhabituer le corps (ce qui ne veut pas forcément dire "retrouver les perfs", mais simplement encaisser la charge.
Ensuite, je trouve une aide précieuse sur 2 facteurs :
1/ l'alimentation, et surtout l'hydratation. à travers les fruits (ananas, kiwi) et l'eau (St Yorre uniquement).
2/ Le sommeil. Et je trouve que ce 2è facteur compte énormément, principalement pour la natation.

Hope that helps
  

Cher komenoki, après qqs news sur la piscine des Halles
, voici juste un adage en natation qui ne s'applique peut-être pas à tout le monde : quand on s'arrête complètement un temps donné, il faut le double pour récupérer son niveau. Donc si tu t'es arrêté 3 semaines, il t'en faudra 6 pour retrouver ta forme habituelle.
Le problème c'est qu'on a souvent une technique qui va avec notre vitesse de nage, quand celle-ci baisse, notamment suite à un arrêt, il faut un peu la reformater, repasser par les "fondamentaux" au lieu de repartir comme si de rien était. J'espère que la piscine des Halles rouvrira pile pour fêter ton retour au top !
Bon courage !
  

Salut Komenoki

j'ai besoins de me rassurer sur le fait que je ne suis pas devenu définitivement un boulet des bassins !

Rassures toi, les sensations de retour difficile après une interruption plus ou moins longue sont très normales, on les a à tout âge, et je confirme l'adage de Calliswim : compte le double du temps d'arrêt pour retrouver la sensation de forme de croisière.

Donc, rien ne sert de forcer pour les quinze premiers jours de reprise. C'est plus à mon avis une question de rythme et d'intensité que de fréquence de séances. Si tu as envie de nager tous les jours, pas de problème mais fais des séances plus courtes, plus variées (planche, éducatifs pour améliorer sa technique comme le dit Calliswim : nager lentement sert à recaler tout ça !) et avec un kilométrage plus limité que celles d'avant.

Pour les toutes premières séances, il vaut mieux écouter les premières signes de fatigue et ne pas aller au delà. Et ensuite repousser progressivement cette limite de fatigue, mais sans trop forcer à chaque fois. Tu verras alors que tu retrouveras assez vite ta forme d'avant. Et si tu as profité de ces séances différentes pour améliorer un peu ta technique, tes performances en seront peut-être même améliorées ! Puis l'important, c'est quand même de retrouver du plaisir à nager !

je ne progresse plus depuis un an (il faudrait pour cela que j'introduise des séances de fractionné ou que je prenne des cours).

Le corps finit aussi par s'habituer à des séances trop répétitives d'où l'impression de ne plus progresser. Et chaque nage améliore aussi la compréhension des autres nages : ajouter du papillon ou du dos crawlé t'aideront à améliorer tes sensations en crawl ou en brasse. Avant de tenter le fractionné, tu gagneras certainement beaucoup plus et plus vite à travailler la technique. Et les cours aident bien.

Bonne rentrée dans les bassins !
  

Pour les premières séances de reprise, il faut privilégier la glisse, les sensations, nager bien en quelque sorte, quand reviendra la technique, on peut repasser à un entraînement plus dur.
  

Et bien moi ça ne me rassure pas du tout ce que je viens de lire. Je suis en vacances et je continue à nager soit en Méditerranée soit en piscine mais je nage beaucoup moins et surtout dans la grande bleue c' est du grand n' importe quoi. Va falloir que je me forge un mental d' acier en revenant dans les piscines bondées de Paris pour ne pas sombrer et surtout pour ne pas avoir envie de quitter le navire avant la fin
  

Je sais que je suis en complète condradiction avec ce que j' ai pu écrire avant mais aujourd' hui j' ai eu des moments de doute car j' ai trouvé que j' avais une baisse de rythme alors que je suis en vacances mais peut être est ce dû au fait que je nage 2 à 3 fois moins qu' a paris. Enfin bref je n' ai pas pris mon pied.... Demain est un autre jour....
  

"Mon année de natation " : Une bonne bible à avoir pour reprendre courage et faire des exercices adaptés !
  

Perso, j ai repris la semaine derniere avec une seance jeudi dernier.

Ce fut dur car en aout, j'allais a Keller le soir pour des raisons professionnelles. Et la j'ai repris l'horaire habituelle, c'est a dire le matin à 7:00.

Plus de feeling non plus. Donc je n'ai pas force. J'ai fait un entrainement classique pour moi sur 2000m. J'y retourne des mardi pour 3 séances hebdomadaires.

Par contre, j'ai nagé en Manche samedi apres midi dans une eau a moins de 15° et je n'ai pas eu de soucis en brasse et en crawl.

Voili, voilou.

Balsen Des Bois
  

Bonjour à tous,

Merci beaucoup pour vos réponses ! Après la séance catastrophique de jeudi, celle de vendredi soir s'est très bien passée. Il faut dire qu'il y avait "relativement" peu de monde à Keller. Et j'ai essayé de "dédramatiser" le perte de performance liée aux vacances.

J'ai écouté vos conseils et j'y suis allé doucement, en recherchant avant tout le retour des sensations agréables qui nous font revenir dans les bassins. J'essaye de retrouver de bons appuis dans l'eau, de recaler mes jambes comme il faut, d'avoir des geste plus efficaces...et maintenant je ne doute plus que tout sera bientôt comme avant.

La douleur de la reprise: une raison de plus pour ne jamais s'arrêter de nager
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant