Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 29 décembre 2018
posté par delta à 14:14

L'histoire d'Alfred Nakache, nageur juif algérois déporté à Auschwitz

vu 943 fois, followers=5
À lire dans Libération aujourd'hui:

Retrouvez cet article sur le site de Libération : https://www.liberation.fr/sports/2018/...

6 commentaires

  

Mort noyé en faisant son entraînement quotidien après avoir survécu à la guerre et à la déportation !
  

Oui cela ressemble à une terrible ironie du sort... mais on dit que le comédien a une belle mort lorsqu'il meurt en scène - et du cuisinier lorsqu'il meurt à ses fourneaux... méfions-nous cependant des clichés !
  

Dans le même genre, car il y a bien des variations au tragique, j'ai lu il y a très longtemps une histoire qui m'a marqué : celle d'un voyageur (ou d'un marin) qui avait survécu aux naufrages du Titanic et du Lusitania, et qui s'était noyé bien plus tard dans un petit cours d'eau. Je n'ai pas retrouvé de sources fiables à cet événement.
  

J'ai entendu parler de cette histoire de rescapé d'un double naufrage.

On pourrait aussi citer le cas de M. Schumacher, frôlant la mort chaque semaine au volant d'un bolide, et qu'un banal accident de ski a tué.

La superstition et le sport de compétition vont souvent de pair. Dans les deux cas, compétition et superstition, ce sont des cultures du "détail".
  

  

Non, ce n'est pas l'histoire de William Clarke, dont j'avais entendu parler... pas si extraordinaire dans la mesure où c'était le métier de ce gars de travailler dans la salle des machines : si ça se trouve il a fait plusieurs fois le tour du monde en cargo ?

Tout ce qui touche au "Titanic" fascine.

- J'en profite pour rectifier mon précédent message : il paraît que M. Schumacher n'est pas tout à fait mort.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant