Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 25 septembre 2017
posté par DAUPHIN à 15:04

Horaires d'ouverture des piscines à Paris

vu 1418 fois, followers=16
Je souhaiterais savoir si une mobilisation des nageurs existe pour faire pression auprès de la ville de Paris pour l'ouverture des piscines en soirée? (association, collectif, pétition...)

Je trouve effectivement surprenant que la plupart des piscines parisiennes soient fermées le soir après 18h. On retrouve au mieux parfois une nocturne par semaine qui se limite à 20h ou 21h.
Les seules piscines qui proposent quotidiennement des horaires en soirée sont les piscines concédées type "Pontoise" ou"Les Halles". Ne pourrait on pas se calquer sur ce schéma d'ouverture?

On construit de nouvelles piscines à Paris, c'est très bien mais au préalable ne pourrait-on pas mettre fin à la sous exploitation des infrastructures existantes? C'est une mesure de bon sens de gestion des fonds publics, il me semble.
Mobilisons nous!


Paris possède un taux d'équipement moyen de 1 bassin pour 190.000 nageurs. Certains arrondissement comme le 3ème (35.000 habitants), n'ont même pas de bassin, c'est l'équivalent d'une ville comme Agen, Dreux ou Lens sans piscine! Pour une ville qui doit accueillir les jeux olympiques en 2024, c'est hallucinant!

27 commentaires

  

C'est déjà ouvert en soirée mais pour l'associatif et le sportif.
  

Mesure de bonne gestion d'ouvrir plus largement les piscines en nocturne ? Pas sûr. Une grande piscine du XIXe arr. a vu ses horaires nocturnes amputés largement l'année dernière... faute de nageurs.

- J'appréciais particulièrement ce créneau tardif, mais je dois reconnaître que la fréquentation était très réduite (2 à 3 nageurs/couloir pendant 3/4 d'heure à 1 heure).

- Il est difficile de dire si Paris est sous-équipé ou non en piscines ; ce n'est pas seulement une question de rapport statistique entre le nb d'habitants et le nb de piscines.
  

Je suis d'accord sur le fait qu'il faut privilégier d'augmenter les amplitudes horaires plutôt que les équipements. Les usagers ne sont pas les seuls utilisateurs de l'équipement : il y a les scolaires en journée, les associations le soir.
  

Je ne suis pas partisan non plus d'une augmentation des équipements, surtout si c'est pour construire des bassins de type "olympique" ou "compétition", peu adaptés aux besoins des Parisiens.

Je parlerais plutôt d'une meilleure organisation que "d'augmenter les amplitudes horaires" ; par exemple il faudrait prendre en compte le phénomène d'entonnoir typiquement parisien (= tout le monde veut faire la même activité au même moment), qui fait que le réseau de transport en commun parisien est à la fois le meilleur du monde et le pire du monde à certains moments de la journée. Elargir les horaires n'est qu'une façon limitée de répondre au phénomène d'entonnoir.

Démagogie oblige, beaucoup de slogans ne sont que des gadgets ou restent lettre morte. Je pense par exemple à l'enseignement de la natation à l'école, présenté comme une priorité, mais dont on est impatient de voir le résultat dans les bassins, car les rares jeunes bons nageurs que l'on croise ont apparemment été formés ailleurs qu'à l'école.
On pourrait instituer la gratuité des bassins pour les 10-15 ans volontaires, et recruter un MNS/piscine pour former les gamins. De mes années de collège je garde le souvenir d'avoir passé plus de temps à aller à la piscine, en revenir, me changer, qu'à nager. Il y a même des petits Parigots qui vont à la piscine 300 m plus loin... en autocar ! En pleine journée !
  

Ni élargissement les horaires, ni nouveaux bassin. C'est vrai, faut être plus fin que ça, prendre la réalité en amont, et te la fourrer de biais façon double salto surpiqué.
  

c'est pas ce qu'on a envie d'entendre mais ça dégage les bronches.
  

Actuellement plus de piscine dans le 4ème arrondissement pour un an (saint Merri fermée pour travaux).
Du coup la seule nocturne de la piscine Cours des Lions le mardi est prise d'assaut et effet collatéral ce jour là seules 3 lignes sont ouvertes au Public les autres sont réservées à des cours rapatriés en partie de Saint Merri.
C'est le métro aux heures de pointe mais dans l'eau!
3ème + 4ème arrondissement = zéro piscine......
  

Les fermetures pour travaux sont en effet assez gênantes, fréquentes et annoncées parfois au dernier moment. Il paraît que c'est dû à la vétusté de certaines piscines.
  

C'est un peu vrai, certaines tiennent debout par miracle.
Et parfois quand travaux il y a c'est une partie seulement de faite.

JE prends pour exemple Georges Rigal, qui a été fermée cet été et les douches ne fonctionnent pas toute. Donc faute de moyen de tout faire en même temps on ferme totalement pour un petit bout.
  

Georges Drigny (Paris 9e) dans le même cas : le système de filtration d'eau a connu plusieurs pannes successives.

- Il faut espérer que la piscine des Amiraux (Paris 18e), qui a fermé pdt plus d'un an pour restauration complète et non par petits bouts, va fonctionner à plein rendement (ouverture prévue 15 oct. prochain).
  

Je reviens sur ce qu'un agent de Nakache m'a dit sur la fermeture au public le samedi avant 10h - que la législation interdit de mélanger clubs (parents-bébés puis aquabike dans le petit bassin) et public. Ce qui, d'ailleurs, serait faux. Mais c'est un exemple d'une utilisation des bassins existants qu'on pourrait améliorer.
  

Une meilleure organisation résulterait aussi de la limitation des pratiques ludiques (aquabike, aquagym, etc.) aux petits bassins quand il y en a.

Pas plus que les cures thermales le bénéfice de l'aquagym en termes de santé n'est prouvé. Il est même probable que faire deux ou trois tours de pâtés de maisons en marchant est plus efficace pour affiner les jambes.

Il n'est pas bon de regrouper au même endroit et au même moment des activités trop disparates.
  

Ah ouai, les deux tours de paté de maison, je confirme, très efficace et en plus, tu peux parler au téléphone et grignoter des merguez en même temps.
  

Je n'ai rien contre les clubs et les associations mais c'est un peu le monde à l'envers d'avoir des piscines publiques fermées au public 6 soirs sur 7 dans la plupart des cas, à quelques rares exceptions prêtes (des piscines concédées pour la plupart comme Pontoise ou les Halles).
Il faut rappeler que la plupart des gens travaillent en journée et qu'entre 18h et 20h, c'est un peu la plage horaire par excellence qui devrait être ouverte au public, pas privatisée!
bref, il semble qu'une réorganisation du temps consacré aux différents usagers des piscines est plus que nécessaire.
  

Pour ma part je nage en club en soirée et j'ai pu constater deux choses :

- le club dont je fais partie fait une parfaite optimisation des créneaux, chaque groupe reste 60 minutes dans l'eau, et il y a un vrai suivi des nageurs, des lignes bien remplies, les personnes viennent régulièrement, et c'est plutôt sérieux et bien géré avec un programme imposé qui tire tout le monde vers le haut, etc

- tu as d'autres clubs qui réservent par exemple 60 minutes mais ne sont dans l'eau que 45 minutes, ou alors font du barbotage sans programme particulier.

Ce qui est dommage c'est que cette deuxième catégorie de club pénalise à la fois le public qui se voit "voler" du temps d'usage de la piscine, et les autres clubs qui sont du coup limités en créneaux.

Une conséquence c'est que les places en club sont limitées car les usagers se réinscrivent d'une année sur l'autre (à part blessure, ou déménagement).
  

Bin les personnes qui nagent en clubs et les encadrants travaillent aussi journée. Donc à un moment faut pouvoir caser tout le monde dans la même case.
MAis ce que l'on oubli, c'est qu'une ligne réservée par un club ce n'est pas gratuit. Les clubs/assos payent pour leur lignes.
Donc pour remplacer le manque à gagner il faut en mettre des nageurs dans une ligne.
  

@3r1c : Le manque à gagner de qui ? Des clubs ? Parce que, sans jeu de mots, les piscines représentent une perte sèche pour les finances publiques.

Ce qui est vrai, c'est qu'à Paris tout le monde veut faire la même chose au même moment, ce qui complique beaucoup l'organisation des services publics.
Certains usagers se plaignent de la saleté des piscines, alors qu'en quelques minutes le sol peut être boueux à cause de l'afflux soudain de clients, et qu'il est impossible de faire le ménage correctement dans des vestiaires surpeuplés.

Le problème n'est pas insoluble, mais il requiert pas mal d'astuce; plus la pratique de la natation est régulière, plus elle est facile à encadrer. Par exemple la gratuité pourrait être mise en place sur certains créneaux pour les étudiants, retraités, toutes les personnes qui ont des horaires moins contraignants ?
Une évidence à mes yeux, c'est que les cours d'aquagym et autres pratiques ludiques n'ont pas leur place aux heures de pointe en dehors des petits bassins.

Si on peut organiser des JO à Paris (la ville en principe la moins faite pour ça), on doit pouvoir parvenir à une meilleure organisation des piscines dans la capitale...
  

On ne va pas jouer sur les mots.
Oui les piscines ne sont pas rentables donc avoir des rentrées financières des clubs et asso sera plus "rentable" pour une piscine que pour compter sur les particuliers.

Je prends un exemple récent hier à JEan boiteux. Mon asso a vu son nombre de participants diviser par deux par rapport à la semaine précédente. Or l'asso paye son créneau d'avance par mois ou pour la saison scolaire. Mais le prix n'est pas proportionnel au nombre de nageurs.
Tandis qu'en ouvrant au public le même cas de figure génèrera deux fois moins d'entrées sans compter qu'au niveau des tarifs des clubs on n'a pas pas le distingo : chômeurs, retraités, famille nombreuse, -26 ans parisiens.
Donc le public, désolé, c'est pas rentable.

Et Concernant l'organisation des JO à paris. D'une la piscine olympique n'est pas encore sortie de terre. Deux Tellement de piscines ferment en ce moment pour être remises au normes ou pour mettre des rustines que c'est compliqué de savoir quand on aura un parc OK.
  

Je ne discute pas le fait que les assos de nageurs et clubs constituent des rentrées d'argent plus sûres et importantes que les particuliers...

Mais la rentabilité financière n'est pas l'objectif d'une piscine municipale, pas plus qu'elle n'est l'objectif d'un service de transport en commun ; par conséquent aborder le problème sous l'angle comptable n'a aucun sens. Les rapports financiers montrent que la recette (tickets d'entrée) ne couvrent même pas les dépenses de personnel nécessaire pour percevoir cette recette/tenir le guichet à l'entrée.

Le bénéfice d'une piscine est en termes de santé publique principalement, et ce n'est pas rien compte tenu des déficits dans ce domaine.

La Mairie de Paris semble vouloir faire des économies en embauchant le minimum de personnel - pas certain que ce soit le bon calcul.
  

D'un point de vue purement coûts, la location du bassin permet de réduire le volume horaire du personnel, en effet pas besoin de MNS puisque les clubs ont leur propre entraineurs displômés, pas besoin de faire le ménage en permanence puisque les nageurs entrent et sortent à peu près en même temps, pas besoin de caisse, un gardien à l'entrée suffit généralement.

Après comme je disais plus haut c'est que certaines associations réservent des lignes mais n'ont soit pas de véritable projet sportif, soit n'utilisent pas à 100% les lignes qu'ils louent pour leurs adhérents, et cela porte préjudice à la fois aux usagers, et aux autres clubs qui ont moins de créneaux ou de lignes.
  

Et le coût de l'équipement, des travaux, de l'amortissement, du chauffage, etc. ? Les clubs ne peuvent pas supporter ces coûts, quand bien même on réduirait le personnel au maximum.

Je n'ai rien contre les piscines réservées aux personnes fortunées, comme Molitor ou les clubs privés, mais on parle d'autre chose ici, d'un service public visant le public le plus large (désireux de faire du sport).

De mon point de vue les clubs ne gênent pas les usagers ordinaires, mais ils ne contribuent pas non plus à une meilleure organisation.
  

Les piscines parisiennes concédées au privée (Pontoise, Les Halles...), proposent des horaires d'ouverture au public tous les jours dans le fameux créneau 18h-20h. Je ne pense pas qu'elles le font par charité.
Leurs tarifs est un certes un peu plus cher. Je rejoins l'idée que la rentabilité financière n'est de tout façon pas la finalité, l'accueil du public en revanche est essentiel.
Encore une fois, il ne s'agit pas d'exclure les clubs et associations mais de sortir d'un schéma ou les piscines parisiennes publiques (hors les établissements concédés) n'offrent en moyenne qu'un 18h-20h par semaine et encore en partageant avec les clubs ou cours d'aquagym.
Si l'on sort de Paris et même à l'échelle européenne, on ne trouve nulle part un système horaire aussi peu ouvert au public.
  

La concession est un système complexe, et selon moi pas très adapté aux piscines parisiennes. On peut éventuellement parvenir à rentabiliser le service (accueil, vestiaires, cours d'aquagym, de natation, etc.), mais au sein d'un établissement dont le coût est supporté par l'impôt.

Donc la concession a tendance à masquer la finalité de service public, qui sera mieux axée sur la santé publique que sur la communication politique (JO, esprit de compétition débridé, etc.).

Je n'ai qu'une seule objection à votre suggestion de créneaux 18-20h plus fréquents, c'est l'usure du matériel : il semble que pas mal de piscines soient vétustes, contraignant à des fermetures à répétition ou prolongées.

Il faut dire que, aussi coûteuses soient les piscines publiques, on est loin des milliards engloutis dans la construction de lignes TGV inutiles (là encore c'est un domaine où les clients s'imaginent qu'ils paient le service, alors qu'ils n'en paient qu'une faible partie).
  

L'épidémie des fermetures pour travaux de poursuit à Paris: 9 piscines fermées sur 39.
  

  

Oui, 39 piscines municipales (sur paris.fr)
Dans la ville-monde on est sensément mieux lotis qu'ailleurs pour ce qui est des équipements sportifs, populations oblige
N'y figurent pas les piscines des établissements privés (pompiers, lycées, ministère de la défense, aquaboulevard..)
  

avatar de vinaigrette
vinaigrette
4j
39? Sans déc?
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant