samedi 25 mars 2017
posté par Saravah à 17:25

Avez vous déjà vu...

vu 2876 fois, followers=32
Des gens s'engueuler a la piscine pour X raisons ou bien avez vous des anecdotes plus ou moins drôles ou marquantes à raconter ?

56 commentaires

  

avatar de gutenbergdunlopillo
Gutenbergdunlopillo
> 4 ans
menu
J'ai vu le Fils. C'était en sous sol, il souriait, auréolé d'une indicible lumière, ça m'a scotché sur place, j'ai failli me noyer.
  

avatar de dunllopillodesperado
DunllopilloDesperado
> 4 ans
menu
J'ai vu une dame nager, également et se métamorphoser en tulipe une fois sortie de l'eau, aucune commune mesure avec mon illumination précédente, mais primesautier, tout de même...
  

Ah ok ouais pas mal mais sans plus quoi...
  

  

@Dimitri, Raconte !!!
  

avatar de heinekendodo
heinekendodo
> 4 ans
menu
Fais en sorte d'en avoir une de belle et mémorable à nous relater lorsque tu concluras avec ton prince charmant.
  

Avec plaisir mais pour conclure il faudrait déjà que je le vois
  

J'ai vu des gens s'engueuler, engueuler le maître nageur, mais rien d'intéressant en somme, l'égoïsme et la bêtise humaine ... mais dans le cadre de la piscine.

Une anecdote ? Mon ancien port d'attache, la piscine Louis Namêche de Sain-Servais souffrait de problèmes techniques récurrents. J'ai à deux reprises en juillet 2016 dû sortir de l'eau dare-dare : les pompes refoulaient de la boue dans la piscine.... vraiment dégeu : brun foncé ! C'est là que tu visualises concrètement le volume d'eau que les pompes déplacent... énorme !

La maître nageuses se voulait rassurante : "ce n'est pas dangereux, ça vient des filtres à sable...". Tout le monde s'est tiré. Ils ont fermé pour la journée. Le lendemain, l'eau était encore fort trouble.

Cette piscine est fermée depuis le 1er août 2016 et devrait ouvrir à nouveau en août 2017, ses installations remises à neuf.

Voilà, pas folichon, hein ?
  

Ahahaahahah le "c'est pas dangereux" a suffit pour me faire rire !

A Paris en tout cas les gens sont souvent tendus, même si j'ai pu remarquer qu'à la piscine ils étaient plus polis qu'ailleurs
  

Plein d'anecdotes de ce genre, pour ne pas dire que je les collectionne. Je commence par celle-ci, qui a duré des semaines, voire des mois :

- le papy nage dans le couloir rapide, marqué "crawl uniquement", une sorte de dos crawlé quasiment statique, on se demande comment il fait pour pas couler à pic. Par dessus le marché, il gratifie ses voisins de couloir d'un "looping" improbable à chaque bout de ligne, qui rend encore plus difficile de le doubler à cet endroit stratégique. Bref, il fait ch. tout le monde (avec un grand CH).

- Tout y passe : les gentilles réclamations avec le sourire des nageuses qui ne veulent pas vexer le papy ; les ordres des MNS (seulement voilà, papy répond qu'il nage le dos crawlé, donc qu'il est dans son droit le plus strict) ; mais aussi les coups de coudes et coups de genoux des nageurs-commandos pressés : RIEN A FAIRE, le papy fait de la résistance, et pas qu'un peu : il gueule et menace d'appeler les flics quand les coups de coude se font trop rudes et répétés. Mais il lâche pas son couloir. Il est arrivé qu'il se retrouve tout seul, avec quatorze nageurs écoeurés dans le couloir d'à-côté, une sorte de manif.

- Comme je suis un habitué de cette piscine, à force je découvre ce que certains ne pigent pas d'emblée : le papy prend au moins autant son pied à ces chicaneries incessantes qu'à nager. Il a un truc : généralement il laisse le plaignant plaider sa cause jusqu'au bout, sans rien dire, et même en hochant la tête en signe d'approbation. Le mec ou la fille se dit qu'il a su trouver les mots -enfin- pour convaincre le papy que son comportement n'est pas raisonnable ; il rajoute un dernier petit argument, histoire d'être sûr d'emporter le morceau ; et tac, là le papy lâche froidement : - Je nage le crawl, j'ai le droit de rester là ! Et il repart sans broncher plus, laissant son interlocuteur ou son interlocutrice ébahie comme un poisson rouge. Idem avec les MNS qui essaient de faire preuve de pédagogie.

- Le cinoche dure depuis des semaines, au bas mot ; un jour c'est la crise : une gonzesse, la quarantaine, pique une crise de nerf ; ça doit faire des semaines qu'elle n'en peut plus de se heurter au refus (poli mais ferme) du papy. Elle part en vrille au T : hurle, gesticule, menace de le frapper - un peu plus et elle convulse ; les MNS la hissent difficilement hors de l'eau. Encore une victoire de papy ! Il a quasi pas bronché, le mec, à peine reculé devant la menace de se faire arracher les yeux. Sur le bord, la gonzesse hurle qu'elle ne va pas en rester là, qu'elle va se plaindre en haut lieu, à qui de droit, etc.

- J'ai pas su le fin mot de l'histoire ; j'ai interrogé les MNS, qui m'ont dit que ça s'était effectivement terminé au tribunal, par une plainte sans doute classée sans suite. Je n'ai plus vu la furie du tout. Le papy a continué de venir, mais moins souvent, puis plus du tout. Un an ou deux après, dans un autre bassin, je tombe sur lui et son looping "inimitable" dans un autre bassin (la natation, ça conserve !).

  

Waaaaw carrément affaire au tribunal !!! En même temps si tu deviens hystérique tu perds toute crédibilité... Mais j'avoue que bloquer plusieurs personnes à cause d'une seule ça doit être vraiment rageant

C'est vrai que le dos crawlé c'est lent d'après ce que j'ai pu voir, même moi qui ne fait que la brasse je me retrouve parfois bêtement statique derrière et j'ose pas doubler !
  

Le dos-crawlé peut être rapide ; dans le cas de mon papy c'était plutôt un "dos planché", ou un "dos yoga", le type comptant sur l'aspiration du nageur devant pour avancer.
  

https://youtu.be/DTMHLTvyn3w

Ton histoire me "rappelle" cette vidéo !
  

Logique, l'ambassade du Groland est à deux pas de la piscine que je fréquente.
  

Oui. A keller en été. Tout était prétexte à se foutre sur la gueule. Ce serait trop long à détaillé.
  

Piscine de Pontoise un soir avec pas mal de monde, dans la ligne tout sauf brasse
:

On faisait tranquillement le train avec comme loco un mec plutôt musculeux, un triathlète, une nana sympa et un p'tit vieux d'une cinquantaine d'année qui suivait pépère. j'étais en dernière position... tranquille dans les pieds.

Ce jour là, au virage dans le petit bain, un gars débarque et s'incruste dans le petit train devant moi... ça me gave un peu mais je le laisse faire. A la moitié de la longueur, je le double. Trop lent et puis je commence à décrocher de mes partenaires. Il voit que je le dépasse, il accélère... Normal... Au bout de la ligne, je suis devant. Il me pousse sur le côté pour reprendre sa place... Bon, je dis rien, je repars derrière... Il commence à peiner... Je le redouble et pour bien lui faire comprendre qu'il est vraiment chiant, je lui monte légèrement sur les pieds. C'est un truc d'enculé, je sais, mais il m'as déjà bien fait chier... Bon, ses pieds coulent, il perd de la vitesse pour pas dire qu'il fait du sur place... Je le double tranquilou et là, il cherche à me saisir les pieds... Pas de pot pour lui ça glisse et je continue mon bonhomme de chemin. Petit bain. Je fais mon virage et au moment de repartir, il se met au milieu de la ligne pour me bloquer le passage... P...tain, je pensais qu'il avait compris. Je me préparais à continuer mon chemin, recoler au petit train et puis c'est tout.

Ben non, il me fait la grande scène : 'Viens te battre'... Bon, je suis pas venu me fighter à la piscine... Alors, je monte le son. je lui dis qu'il va pas bien, etc...

Pas de pot pour lui, le MNS, je le connais... ben, il a fini sa séance dans la ligne d'à côté avec les brasseurs et dossistes en tout genre qui ont du bien le faire chier...

Y'a aucune moralité à cette histoire. Le seul truc que j'ai compris ce soir là c'est que des cons qui viennent se défouler à la piscine, il y en a plein... Et ils ne viennent pas que pour nager...
  

Toujours à Pontoise, un soir...

Mes potes n'étaient pas là.

Je nage tranquille. J'arrive au petit bain. Une nana est devant moi. Je la laisse passer et pour lui signifier que c'est la cas, je l'invite gentiment en lui touchant l'épaule que c'est à elle... Erreur... Elle me fait une scène comme quoi j'ai pas à la toucher, que c'est du harcèlement... C'est une geste que j'ai fait de nombreuses fois sans mal y penser. Un geste même plutôt sympa. Amical. un truc entre nageurs que l'on fait à l'entrainement au club...

Ben, pour le compte, elle n'y a rien gagné. Je lui ai plus fait de cadeau après... Que ce soit en la dépassant ou au virage... Je lui ai bien fait comprendre que j'étais pas là pour la draguer...
  

Oui, les nageuses à la piscine, ça va de celle qui te fait du rentre-dedans à celle qui ne supporte pas que tu la regardes dans les yeux au T. Une autre anecdote à ce sujet, dans laquelle je ne suis pas impliqué :

- Le type, la trentaine, en est à sa vingtième longueur à doubler en distribuant des coups de pieds au passage à tout le monde comme si de rien n'était ; c'est permis de doubler, mais là on est quinze dans le couloir et il n'y a pas franchement la place de doubler sans distribuer des gnons. Donc on commence tous à se regarder pour savoir qui va l'alpaguer en premier pour lui donner une leçon de savoir-vivre. En ce qui me concerne, ça fait quatre longueurs que je lui rends coup pour coup, mais le type continue son manège sans broncher.

- D'un seul coup une nana passe à l'offensive : elle le coince au T et commence à le sermonner en y mettant les décibels ; je me suis arrêté pour écouter, la litanie des reproches n'en finit pas. Le gars laisse passer l'orage et écoute sans chercher à argumenter. Quand elle a fini de vider son sac, il répond un truc comme quoi il s'excuse, mais il est habitué à nager comme ça et ne voit pas trop comment il pourrait faire autrement... Et la fille de repartir dans son sermon de plus belle ; mais son ton a changé, elle ne crie plus et se contente, pédagogue, d'expliquer. Le mec écoute sagement.

Au bout d'un moment, elle marque une pause et fait sans transition : - A part ça, est-ce que ça te dirait d'aller boire un verre ensemble après ?

- Et le type, l'air à peine surpris : - Ben ouais, pourquoi pas ?
C'est ce qui s'appelle pécho, ça.
  

Ahahahaha la dernière histoire est excellente !!! Comme quoi tout peut partir de rien ! C'est une rencontre vraiment atypique !

Après je peux comprendre les femmes qui se méfient a la piscine parce que parfois y'a vraiment des mecs qui sont là juste pour pecho et ça je l'ai vu y'a pas longtemps, et je sais qu'il faut pas juger sur les apparences mais yen a qui ont vraiment l'air lubrique a rester statique au même endroit et nager à peine j'avoue que eux je me méfie...
mais de la a faire une scène juste pour s'être fait touché l'épaule c'est vraiment n'importe quoi !!! Faut savoir faire la part des choses c'est pas parce qu'un mec est poli que ça devient du harcèlement !

Et puis les mecs qui cherchent à se battre pour rien c'est ridicule la piscine c'est fait pour se détendre je comprends pas les gens stressés comme ça !
  

@ Saravah : On voit que tu ne connais pas Pontoise...

Eau chaude, trop chaude, beaucoup de monde aux heures de pointe, pas mal d'excités.... Bref, le cocktail explosif pour s'exprimer bruyamment...


Je me rappelle même qu'à Pontoise on avait des gars qui faisaient de l'apnée surtout en été... le maillot deux pièces, ça attire plus l'œil que le une pièce...

Pour les lubriques, on a un papy qui vient régulièrement à Massard et qui passe un temps infini sous les douches à mater... Je le soupçonne même de s'asticoter à la vue des jolies nanas... J'avais une amie qui trouvait cela vraiment dégueu... Bah, tant qu'il touche pas... Mais j'avoue que cela peut être très gênant...
  

A la piscine, on a tout... Les mateurs, les dragueurs, les indifférents,...

C'est un peu un condensé de la population parisienne...

Moi, j'y vais pour nager. J'ai plus trop le temps pour le reste. Et puis les connaissances que j'ai fait il y a quelques années ont pratiquement toutes disparues de la circulation. Hélas notre ami le félin, Gemma la belle catalane, deux trois autres personnes qui n'étaient pas inscrites sur ce site...

Je garde quelques amis dans les lignes que je vois de temps en temps... les autres ont choisi d'autres voies. La vie familiale ou le boulot éloignent les amis...

J'ai vraiment la nostalgie des bons moments que j'ai passé à Massard ou à Pontoise...

Et cela aussi au club où je suis inscrit...
  

Voilà tu as tout dit en fait la piscine c'est un condensé de la population parisienne ! Après moi j'ai pas trop envie d'y aller avec des copines parce que je sais que j'aurais pas trop le temps de parler, une fois y'a deux femmes qui parlaient entre elles un long moment au T et y'a une autre femme qui terminait sa longueur qui leur a dit sur un ton sec "excusez moi mais est ce que je pourrais aller au bout s'il vous plaît" mais vraiment elle a parlé super fort en plus, j'étais pas concernée mais j'étais mal à l'aise quand même ahah !

En plus dimanche comme les piscines du 13eme étaient fermées j'ai failli aller à Pontoise ahah
  

A ceci près que la population parisienne est quand même assez différente selon les quartiers.
Certaines piscines reflètent la population et l'ambiance du quartier où elles sont implantées, d'autres sont beaucoup plus dépourvues de caractère, comme la piscine des Halles (S. Berlioux), qui fait assez "piscine pour jeunes cadres dynamiques frileux" (l'eau est toujours super-chaude, là-bas).

- Quant à la drague, elle n'est pas spécialement le fait des mecs ; c'est juste que les méthodes de drague des mecs sont plus ostentatoires, suivant un principe assez répandu dans le règne animal. On pourrait croire que la situation n'est pas propice pour les femmes, qui ne sont pas forcément très à l'aise en maillot de bain, mais c'est largement compensé par le fait que les sportives sont généralement plus intrépides/moins farouches que leurs congénères.
  

avatar de jevotemacronetjassum
jevotemacronetjassum
> 4 ans
menu
"Et puis les mecs qui cherchent à se battre pour rien c'est ridicule la piscine c'est fait pour se détendre je comprends pas les gens stressés comme ça ! "

En effet, la piscine, c'est un instant de décompression infini. En ce sens, j'aime bien gueuler un bon coup, faire peur avec ma tête ou donner un petit coup en passant à des mécréants, de temps en temps, ça achève de faire baisser la pression.

"Une autre anecdote à ce sujet, dans laquelle je ne suis pas impliqué ", évidemment, jamais impliqué dans des histoires qui relève trop de l'intime, le biscuit.
  

avatar de petitlolo
petitlolo
> 4 ans
menu
Figolu et ses leçon de sociologie à deux balles qui se voudraient à contre courant, une merveille.
  

@petitlolo Non pas d'accord...
Je suis loin, voir très loin d'être d'accord avec Figo sur .... pas mal de sujets .... mais je partage certaines opinions, et puis Figo raconte bien les histoires, on y voit bien un sens du récit !
  

Les esprits tristes, médiocres et réactifs, quand ils veulent faire taire quelqu'un d'intelligent, lui reprochent successivement : 1) d'être un pseudo-intellectuel (en vérité "intellectuel" suffirait car dans leur bouche, le mot est une insulte) ; 2) de se prendre la tête au lieu de se détendre (le temps libre et surtout celui passé sur internet n'étant, comme chacun sait, pas fait pour réfléchir) ; 3) d'être intolérant (penser c'est juger et juger c'est mal, surtout si on procède argumentativement) ; 4) d'être un antisubversif conventionnel (le seul mode de pensée authentique étant nécessairement la subversion) ; 5) d'étaler sa culture (à qui n'en a aucune, la moindre marque d'érudition paraît rapidement une provocation).

En tenant compte des critiques que tu as essuyées sur ce fil ou ailleurs, je pense que tu as largement coché les cinq cases, Figolu. C'est de très bon augure ! J'en suis presque jaloux même si je ne suis pas totalement en reste. Je t'en courage donc à continuer de nous ennuyer.
  

avatar de docgynecoaimelesdocte
docgynecoaimelesdocte
> 4 ans
menu
C'est ce que ces mêmes gais esprits appellent parfois un cuistre.
Un cuistre, bon, mais un cuistre sympa.

Se prendre la tête, je veux bien, si c'est pour sortir autre chose que des concepts éculés y compris par soi même et que l'on croirait précisément émané d'un esprit étriqué, alors que non, bien sur, il n'en est pas un.

Exactement, et c'est ce qu'il va faire, fort de ces certitudes, continuer de nous (moi en particulier) éblouir de sa vivacité d'esprit hors du commun.

bisous
  

Aujourd'hui cour des lions une dossiste brasseuse, qui, quand on la dépassait, tout de suite retournait dans l'autre sens, vous coupant l'herbe sous le pied, pour être de nouveau devant. Devant vous. Un truc mystérieux comme la quatrième dimension.
  

J'ai cru remarquer effectivement qu'il y avait des gens qui n'aimaient pas qu'on les dépasses, c'est un peu ridicule perso si je suis plus lente que la personne derrière moi je préfère qu'elle me dépasse mais bon comme tu dis parfois y'a des trucs mystérieux comme la quatrième dimension...
  

@Figolu75; t'a l'air d'avoir des ennemis ici ahah y'a pas qu'à la piscine que ça peut être tendu apparemment..

Mais pour en revenir à ce que tu disais en dernier il paraît aussi que c'est mal vu une femme entreprenante avec les hommes... Résultat plus personnes sait quoi faire
  

Par définition les femmes entreprenantes se moquent du qu'en-dira-t-on, et montent à l'abordage... des MNS en particulier (plus faciles à accoster - ce ne sont pas les prétextes qui manquent).
En plus les MNS pigent très vite, ils ont l'habitude.
  

J'en prend bonne note
  

L'année dernière un dimanche après midi à Le Gall, une femme la cinquantaine s'est mise littéralement à hurler sur un gars qui venait de la dépasser en crawl et qui apparemment du la déranger en le dépassant. Elle arrete le gars au T coté petit bassin (je sais pas trop comment d'ailleurs car il était plutot rapide). Le gars s'arrete et lui fait remarquer très calmement que c'est une ligne crawl dos et non brasse et là tout coup en mode completement hystérique au bord de la crise de nerf elle se met à hurler plusieurs fois "MAIS JE NE NAGEAIS PAS LA BRASSE" elle a fini par se saisir d'une planche au bord et à commencer à taper le type sur la tete... Les MNS sont arrivés en courant pour éviter que cela ne dégénère encore plus et la faire sortir de l'eau. En tout cas le gars est resté très calme meme quand il s'est pris deux coups de planche. Je me demande si j'avais été à sa place comment j'aurais réagis car se faire engueuler c'est une chose commencer à se faire taper dessus c'est autre chose.

Après l'ambiance dépend aussi bcp de la piscine et du créneau horaire c'est deux ingrédients qui peuvent être explosifs. Keller ou Berlioux aux heures de pointe c'est folklo... un vrai concours de m'as tu vu, j'ai la plus grosse et je sais mieux nager.

Merci pour ces infos sur les MNS, si un jour je change de métier je passerais mon BNSSA (meme si je ne sais pas trop comment je vais faire car j'ai horreur de nager sans lunette). Par contre pour me faire draguer je choisirai de préférence une piscine ou l'eau est minimum à 29° car cf le post interminable sur les températures de l'eau des piscines les femmes n'ont pas l'air de trop apprécier l'eau fraiche.

@Saravah : si tu veux multiplier tes chances de conquete va à l'inverse dans un bassin ou l'eau est fraiche comme Dunois par exemple tu auras moins de concurrence lol
  

Ahahaahahah j'ai éclaté de rire avec ton histoire a le Gall mais vraiment les gens ont des problèmes psy pour réagir comme ça la piscine c'est pas fait pour eux

Sinon j'ai pas peur de la concurrence ahah mais en fait le problèmes c'est pas tous les mns c'est juste que j'aimerais revoir un mns que j'ai vu qu'une seule fois comme par hasard quoi
  


J'ai 2 anecdotes:

Je me suis déjà engueulé avec quelqu’un à Keller mais c'était de ma faute.
J'ai sauté sans bien regarder dans une ligne d'eau et j'ai foutu un coup de pied dans le dos à un nageur. Le style montagne de muscle pas commode, bon je me suis excusé et tout et c’est pas allé plus loin. En même temps je part du principe que la piscine est un très mauvais endroit pour se battre, que tu aies tord ou raison tu finis par te faire sortir par les MNS avec en plus un dépôt de plainte donc bon...

La deuxième fois, c'était à Aspirant Dunand : un type qui nageait d'une façon fort improbable en emmerdant tout le monde. Il faisait des espèces de tonneau sur lui même en nageant en zig_zag et en mettant des coups un peux partout. Il s'est fait calmé par les MNS après s'être fait enguirlandé par plusieurs nageurs.

(up) j'aime beaucoup ce post ^^
  

Ahahaahahah c'est bien au moins tu t'es excusé et puis voilà c'est pas la mort t'a pas fais exprès


Par contre pour le dépôt de plainte dans ces cas la je savais pas, en même temps comme tu dis c'est pas le lieu pour se battre

Je suis assez curieuse je savais que plein de gens avaient pleins de petites histoires comme ça a raconter ahah
  

Il est vrai que les sportives semblent ne pas être en reste lorsqu'il s'agit d'aborder un homme.. L'une d'entre elles, très sûre d'elle a carrément tenté de m'entreprendre sous la douche en me tâtonnant les pecs. Je l'ai repoussé avec tact, car elle n'était pas assez bandante pour moi.
  

zut, moi je vais à Puteaux où l'eau est régulièrement à 28°C mais personne ne m'entreprend...

Ni moi d'ailleurs
  

c'est plutôt rare ,enfin pour moi, les nageuses entreprenantes.
ça m'est arrivé qu'une fois , et j’étais tellement surpris que je n'ai pas concrétisé lol.
Bawé quand tu vas à la piscine, t'es pas du tout en mode drague, plutôt mode sous-marin ^^
  

Faut dire, je suis plus drague que nage, pour ma part.
  

Oui je crois que nous avons tous compris
  

avatar de cantique
cantique
> 4 ans
menu
Quand il est besoin de rajouter "pour ma part", ça indique un soucis d'identité, les cas de possédés présentant une personnalité multiple et diffractée usent quasiment toutes sortes de procédés et superlatifs pour appuyer-sur un socle absent- un vide sidéral.
  

Cool, oublie pas de parler de mon complexe d’œdipe aussi
  

avatar de cantine
cantine
> 4 ans
menu
Je suis plutôt spécialisé dans les cas de possession, le complexe d'oedipe, c'est comme le papa Noel pour moi. Disons qu'avec Zorg, on est proche de Zorro, mais de Zero, aussi, le point Zero, la vulve, et voilà comment on peut démontrer scientifiquement que tu cherches à remonter le courant vers celle qui te berçait, mon saumon.
  

Waw ça c’est cool être un saumon !

100 % d'accord !
  

@Quentin, je trouve que la manière dont elle t'a "abordé" est beaucoup trop cash !!! Je comprends tout à fait que ça plaise pas ! Si un homme venait par exemple me palper les fesses pour me draguer j'apprecirai pas du tout !!!

Et j'avoue que la piscine c'est pas terrible pour draguer, rien que le bonnet de bain ça casse tout !
  

Le bonnet de bain pourtant par sa forme transforme tout nageur en spermatozoide geant.
  

Ahahahahaha bien vu ! au moins une fois qu'on l enlève on se trouve vraiment beau !!!
  

Etrangement, je me trouve mieux avec.
  

Une fois une dame en palmes / planches m'a arracher mon maillot de bain parce que je la doublais et en plus je m'étais dit je vais faire attention de ne pas l'éclabousser en la dépassant.... Imaginons un mec faire ça à une nana...
  

En ce qui concerne les disputes, il y en a effectivement pléthore dans nos bassines, qui me parviennent la plupart du temps vaguement étouffées car comme beaucoup de nageurs ici je garde la tête sous l'eau et trace mon sillage. Il est parfois plaisant de séparer les protagonistes d'un virage au T bien senti. Je suis rarement impliqué, esquivant les "vous allez trop vite!" ou les "vous pouvez pas doubler!" d'un sourire, d'une excuse bredouillée, le tout accompagné d'un regard perplexe pour leur signifier toute la fragilité de leur reproches bancals probablement dû à la surprise que leur a provoqué l'absence de rétroviseur, mais il est rarement perçu. L'une des rares fois où j'ai pris la peine de m'arrêter en bout de ligne était il y a quelques années pour signifier à une petite nageuse montée sur pile électrique, que même si l'on était contrariée de s'être fait toucher le pied lors d'un dépassement, le coup de pied intentionnel dans les côtes d'un nageur qui fait deux fois sa taille et deux fois son poids n'était probablement pas la plus pertinente des réponses, et que certes les mecs un peu costauds était souvent des bisounours, moi le premier, mais que si un jour elle tombait sur le détraqué du coin, elle aurait mérité son darwin award.

En ce qui concerne la drague, je suis bien plus souvent dragué par des mecs, les nageuses entreprenantes me semblent assez rares. Ou alors subtiles, ce qui fait que je ne perçois pas leur appel de la nageoire, pataud que je suis. Je reste traumatisé par l'expérience de cette jolie nageuse m'accueillant d'un "vous nagez vraiment très bien" sous la douche en fin de séance, et au lieu de répondre "merci, vous êtes pas mal non plus", je n'ai pas pu m'empêcher de rétorquer dans un élan d'honnêteté qui m'honore : "Non, ce n'est pas vrai. Mon catch est déplorable et mon battement défaillant" ou un truc du genre. J'entends encore aujourd'hui l'écho du blanc qui a suivi !
  

@THE Dude ..... MERCI ....

@ tous: en Mer lors des rares collisions, on fait signe (ou l'on cause) pour savoir si tous va bien (pas de casse ?) on repart .... un autre monde, je vous dis.
  

Pour draguer les types qui ne remontent pas à la surface, comme thedude, c'est forcément un peu plus balèze.
  

Alors au milieu de la ligne de nage, ce garçonnet de 9-10 ans, qui fait des bonds, patauge, zigzague, remonte la ligne ou la traverse, barbote, coupe le chemin des nageurs sous le regard fiérot de son papa. Après quelques longueurs quand même à l'éviter, ca finit pr arriver, le voilà qui soudain apparu sous mon nez me rentre dedans. Je me decide à en causer au papa (accroché au T, icelui mate ébaubi de loin sa progéniture qui barre la ligne en son milieu)
"Dites, il faudrait lui dire de garder sa droite", je me hasarde.
" Ah, hehe, c'est qu'il ne veut pas", me confie fièrement Papa.
" Oui mais, dans une ligne de nage, c'est embêtant", je tente.
"Ah, hehe, oui mis il ne veut pas!", s'extasie Papa.
" Non parce que, voyez, c'est une ligne de nage, et en restant au milieu à l'instant par exemple il m'est rentre dedans, ce qui n'est pas très bon ni pour lui ni pour moi", je poursuis.
" Ah, hehe, c'est pas faute de lui dire, hehe", jubile Papa.
" Bon, sinon voyez il y a aussi les lignes réservées aux enfants", j'insiste, lui montrant le nawak qui de surcroit à cette heure occupe deux lignes à lui tout seul.
" Ah, hehe, c'est qu'il ne veut pas", me rétorque Papa, de plus en plus fier.
" AAAH Y VEUT PAS Y VEUT PAS", je bêle irritée, soudain transformée en vieille douairiere obligée d'expliquer au monsieur que ça s'éduque un gosse, nom d'une pipe, et même s'il veut pas.
  

Pas mieux sur le thème "quand la piscine se transforme en base de loisir".
 

 

Répondre au message


Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message

 

 

Précédent | Retour | Suivant