Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 10 décembre 2016
posté par cesar75 à 08:24

Plan nager à Paris....des promesses bien decevantes

vu 1737 fois, followers=15
Malgré les promesses du plan "Nager à Paris" on vit depuis les promesses médiatiques de cette annonce le contraire de ce qui est promis à savoir pourvoir enfin nager à paris.
Depuis des mois on vit la fermeture d'Emile ANTHOINE puis Mourlon puis la piscine des Amiraux, et maintenant la piscine Jean TARIS qui vient de fermer pour au moins 7 mois sans certitude de date précise de réouverture
Et en plus on apprend que 2 autres piscines vont fermer dans quelques mois : En effet BLOMET va fermer courant 2017 pour presque 2 ans ainsi que la piscine Saint Merri toujours courant 2017 toujours pour de lourds travaux.
Pour le moment ainsi que pour les prochaines années à venir je ne vois pas d actions bénéfiques de ce fameux plan...sans doute à partir de 2019 verrons nous réellement les benefices....de nombreuses années de patience et de galères attendant donc les nageurs

11 commentaires

  

Mouais.... Je m'étais remise avec bonheur a la natation il y a maintenant un an, mais devant les moultes fermetures inopinées, temporaires, durables, et aux réouvertures incertaines, je frôle le découragement. Envie de me remettre au running : des baskets et un sol, c'est quand même plus simple ... Mais aussi beaucoup moins efficace pour vider la tête .... Ou alors faut déménager ...
Pfeuuuuu
  

Le plan est un naufrage sur le plan quantitatif. Qualitativement, il y a des ameliorations : lignes dediees, douches equipees de savon, comites d'usagers etc. Mais il nous faut d'urgence des piscines neuves a Paris !
  

... et également la rénovation des anciennes - ce qui implique malheureusement fermeture.

Bien sûr l'ordre devrait être inverse : d'abord construire du neuf puis rénover ce qui reste de l'ancien.
Mais construire à Paris ... c'est pas évident
  

@bigmac: Je ne sais pas où vous avez vu ces "améliorations" dans la réalité. Les lignes dédiées étaient déjà présentes dans de nombreuses piscines. Le plan Nager à Paris n'a eu pour effet que de remplacer les panneaux d'affichage existants par une version standardisée écrite en caractères plus petits, bleu sur bleu, pratiquement illisibles. Il s'agit donc plutôt d'une régression.
Le savon dans les douches n'existe tout simplement pas, quant aux comités d'usagers, je n'en connais un dans le XIXeme où je me suis rendu pour entendre les responsables de la DJS vendre les mesures à venir (et non encore réalisées) du sus-dit plan.

La seule chose tangible mais dans un futur lointain, c'est la construction de 2 nouvelles piscines. C'est de toute évidence une amélioration mais son origine est une décision politique et pas un effort de l'administration pour améliorer la gestion au quotidien.
  

La galère continu et la liste des piscines qui ferme s allonge encore avec la Piscine Alfred Nakache fermée du 12 décembre 2016 au 23 janvier 2017 sans aucune explications (en tous cas pour l instant) et sans certitude qu'elle va vraiment de nouveau ouvrir le 23 janvier.
je crois sincèrement qu'il serait plus sensé et plus confortable pour les nageurs de suspendre les fermetures pour de lourds travaux annoncées pour les piscines Saint Merri et BLOMET. Bien sur pour les cas comme la piscine Jean TARIS la c est diffèrent car elle est techniquement hors service
Je crains cependant que la Mairie de Paris ne renonce pas à ces fermetures déjà programmé et dont les travaux sont décidés malgré les nombreuses autres fermetures imprévues.
Bon de toutes les façons notre avis n est jamais pris en compte par la Mairie. Par ex avant de lancer le plan nager à paris la mairie de Paris a proposé sur son site Internet des questionnaires sur les améliorations a apporter...nous fumes très nombreux à demander des petites choses (du savon dans les douches) et des plus importantes (élargir les horaires jusqu'à 20H) et vous connaissez le résultat....
  

Pour Nakache les travaux sont les suivants. Source : courrier de la mairie envoyé aux clubs

Ils permettront  :
 
·                l’amélioration de la ventilation et la rénovation de la cage d’escalier  ;
·                la réparation de l’ascenseur  ;
·                la reprise de l’étanchéité des pédiluves et des descentes d’eau pluviales  ;
·                la vidange des bassins.
  

Compte tenu des effectifs, le service est globalement satisfaisant. Je ne remarque pas qu'il se soit amélioré au cours des dernières années, mais il ne s'est pas détérioré non plus.

Un certain nombre d'usagers, les moins réguliers me semble-t-il, ont un comportement qui mériterait aussi d'être amélioré. Sous prétexte qu'ils paient l'entrée, ils se croient dispensés d'être aimables avec le personnel, font des réflexions à voix haute sur la propreté des lieux, se plaignent que la température n'est pas au degré près à leur goût, etc. Ils contribuent à placer le personnel de service sur la défensive.

L'effet d'engorgement ou d'entonnoir est un phénomène parisien, que l'on ne peut pas imputer à l'organisation des piscines. Certains créneaux horaires nocturnes ont été réduits récemment... faute de clientèle.

Enfin, c'est une discussion qui a déjà eu lieu sur ce forum, l'amélioration du service exigerait de définir mieux la nature du service, car c'est plus difficile de satisfaire convenablement une demande hétéroclite. Les sportifs assidus n'ont pas les mêmes exigences que ceux qui vont à la piscine, seuls ou en famille, "pour se détendre" ou "pour le plaisir". Par exemple, à quoi bon construire des piscines pour y pratiquer l'aquagym ? C'est complètement disproportionné.
  

Comme Figolu, je ne vois pas que le service ait changé ces dernières années, ni en bien ni en mal. Le grotesque "plan nager à Paris" s'est limité, comme prévu, à une pure et simple opération de communication et les problèmes de fond demeurent.

Ce qui évolue en revanche ce sont les pratiques et les attentes des usagers. De plus en plus marginalisée la natation sportive perd du terrain, obligée de céder la place aux caprices de la nage récréative et de l'aquagym. Les MNS ne sont pas en cause. La faute en revient essentiellement à cette espèce de pensée magique qui encourage les activités aquatiques supposées transformer les corps sans peine ni effort. L'absurde polémique des températures en a apporté une preuve définitive : dans l'esprit de beaucoup désormais, les piscines parisiennes ne sont que subsidiairement réservées à la natation sportive.
  

J'ajoute au diagnostic d'alexswim qu'il n'y a plus de modèle sportif valable, c'est-à-dire que les collégiens ou les lycéens ont sous les yeux des exemples qui n'en sont pas. L'important n'est plus de participer, mais de gagner à n'importe quel prix. Qui soutient le contraire sera considéré comme un vieux con par la plupart des gosses qui apprennent un sport. Pourquoi ? Parce que la culture de la compétition est partout.

Donc le nivellement par le bas (avec, en perspective, la catastrophe sanitaire qui a lieu en ce moment aux Etats-Unis), est dû à une conception de la compétition qui n'a plus rien à voir avec la saine émulation du sport antique.

La "pensée magique" dont parle alexswim est plus précisément le critère du "plaisir", invoqué systématiquement pour légitimer les pratiques les plus variées. Comme le plaisir est parfaitement subjectif, il empêche de fonder une pratique rationnelle du sport (j'entends par "rationnelle" une pratique qui a des bénéfices en termes de santé publique, et non en termes de communication politique ou commerciale comme l'organisation des J.O., entreprise hypocrite s'il en est).
  

"La faute en revient essentiellement à cette espèce de pensée magique qui encourage les activités aquatiques supposées transformer les corps sans peine ni effort..." : oui mais qui distille cette pensée ? et pourquoi ? C'est parce que les activités rapportent, c'est strictement commercial. Et le commerce sait se donner les moyens de sa promotion... (vous allez maigrir, perdre la cellulite, etc.) Il faut demander + de service public pour que la nat sportive active soit à l'honneur... faire honte aux mairies qui vont trop vers le commercial / comparer avec les sommes attribuées à d'autres sports (+ télévisuels que la natation) pour demander une forme d'équité.
  

En plus du manque de proprete de la piscine de Reuilly (PARIS 12) des vols ont eu lieu dans des casiers fermes et non fractures en apparence lors d une seance d aquagym organises par "les colombes de bercy" le mercredi soir alors que la piscine esr fermee au public.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant