Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 13 septembre 2014
posté par CptBarbosa à 11:41

Que faire pour améliorer la situation du XV

vu 2457 fois, followers=11
Bonjour,

J'habite le XV, et la piscine la plus proche de chez moi est Emile Antoine. Elle a été ouverte un total de 3 ans sur les 10 dernières années, et est fermée à cause d'un champignon. Sa réouverture reste totalement hypothétique à ce stade (sauf si quelqu'un à des nouvelles!).

Récemment la situation s'est dégradée significativement. Mourlon (25m) est maintenant fermée. Blomet n'ouvre plus au public qu'à 10h, car maintenant il y a un club avant. Sachant qu'il y a Aquagym à 10:30 et souvant un cours bloquant un ligne, il est quasiment impossible de nager le samedi matin.

Ce matin (13/09/2014), il y avait 40 personnes à l'ouverture de Keller (9:00) et s'était saturé à 10:00.

Mansart est assez long de chez moi, et aujourd'hui le 33 mètres est fermé, donc le 25 mètre saturé.



J'en ai marre de soit (1) nager à la vitesse du plus lent, généralement en brasse, soit (2) essayer de doubler dans la foule et me prendre / donner des coups aux autres nageurs.

Que peut on faire pour améliorer la situation? Faire une pétition à la mairie? Payer très cher un club privé (si ça existe)? Avez vous un truc pour pouvoir nager le week end? Merci par avance.

26 commentaires

  

XV de France/stade français tout est foutu


sinon va taquiner le Goujon c'est lui le maire du XVè
  

Pour info, le 33 m de Massard est réouvert depuis mercredi.

Sinon, ces sujets ont été évoqués à maintes reprises ici, tu pourras le voir en parcourant le forum (par exemple ici : https://www.nageurs.com/forum/forum_pi... ). Concrètement, tu peux rejoindre l'association Nageurs Citoyens (gratuitement), qui a déjà entamé des démarches et des actions de terrain comme les Opérations Sardines. La prochaine est prévue très bientôt, et la presse sera invitée.

http://www.nageurscitoyens.fr

Tu peux aussi écrire à la Mairie, plus ils recevront de messages, mieux ce sera :
https://connect.paris.fr/messagerie
  

C'est un problème de surpopulation de Paris dont le XV est l'arrondissement le plus peuplé de Paris.
Tu peux rien faire sinon faire un pèlerinage à Lourde pour un miracle aquatique.
  

passe le périph tu survivras il y a de belles piscines hors les murs ...
  

Le fait d'ouvrir à 10h00 pour Blomet, qu'Emile Antoine et Mourlon soient fermées n'a que peu de rapport avec la densité du XVème....
Cependant, Mourlon devrait rouvrir dans un peu plus d'un mois.... courage !

Concernant les cours individuels, je pense que cela devrait être proscrit le we (enfin pdt les heures de grande affluence de manière plus générale). Je ne comprends pas pourquoi on ne propose pas uniquement des cours collectifs pour de tels horaires.

Les aquagymeurs (enfin plutôt gymeuses) sont certes encombrant(e)s, mais au moins, ils ne privatisent pas une ligne pour un bambin qui flotte difficilement en s'accrochant au bord. Chacun trouve son plaisir où il veut/peut.

Enfin, les désagréments associés à des questions techniques induisant une fermeture pourraient être limités si on investissait plus dans les infrastructures et leur entretien.

Personnellement, je serais prêt à payer plus cher mon abonnement (qui me coûte 0 euro, vu que, en ce moment, il est renouvellé gratuitement) pour bénéficier d'un meilleur service. C'est d'ailleurs ce qui se passe, vu que j'échoue fréquemment à Suzie.
  

Quelques informations supplémentaires pour alimenter le débat.

L'ile de France est en effet la région la moins bien équipée (à l'exculsion de la Martinique et de la Guadeloupe) avec 0.6 bassins pour 10.000 habitants (contre 1 pour 10.000 en moyenne). Pour bénéficier de bonnes infrastructures, il vaut visiblement mieux vivre dans les Midi-Pyrénées avec un taux 3 fois supérieur de 1.8 !

source:
http://www.sports.gouv.fr/Atlas_des_e...
  

L'indicateur à retenir serait plutôt : nombre de bassins x amplitude horaire par semaine x surface ouverte au public (en décomptant donc les lignes d'eau privatisées par les clubs, les cours et les activités aqualudiques)/population.

On peut encore affiner le calcul en divisant par le nombre de pratiquants de la natation que l'on peut estimer à partir de divers indicateurs : nombre de licenciés FFN, pyramide des âges, composition de la population par CSP, niveau de revenus etc. Car paradoxalement, alors que la natation est l'un des sports les moins chers, elle semble surtout pratiquée par les CSP les plus favorisées, plus nombreuses à Paris (tiens donc !).
  

Je ne suis pas tellement d'accord avec le premier point: Les piscines servent à diverses activités (club, aquatruc, etc...) qui doivent se partager le parc existant. Ce dernier est ensuite réparti en fonction des besoins. Personnellement, je pense qu'il faut réussir à trouver une répartition des activités telle que le taux d'utilisation des bassins soit le plus élevé possible. Dans cette optique, il faudrait plutôt décompter la surface totale des bassins par habitants (sur les statistiques que j'ai trouvé, ils ne semblent malheureusement pas faire la distinction entre un bassin de 50m avec 10 lignes et un de 25m avec 4 lignes).

Faire la division par pratiquants ou type de pratiquants (licenciés,...) donne des indices difficile à interpréter: le nb de licenciés par exemple est très fortement corrélé à la densité en équipement (ce qui est somme toute logique).

Tu peux avoir certaines réponses ici
http://www.data-publica.com/content/2...

On y apprend notamment que les départements les plus ruraux et les plus pauvres sont les mieux équipés, et que plus un département compte de jeunes, moins il est équipé.

Il semble par ailleurs que la natation soit une activité assez mixte socialement, même si elle est plus pratiquée par les classes supérieures (mais c'est le cas dans tous les sports).
  

c'est pas le XIXè l'arrondissement le plus peuplé de Paris? une de mes fausses croyances , aurai appris cela..Mais attention c'est aussi le plus vaste et de loin avec 848 Ha.. DOnc?

http://www.paris.fr/politiques/paris-...

donc en densité c'est le XIè qui remporte la palme avec (très) peu de piscines..et XXè et XVIIIè sont devant le XVè. En revanche pour la densité de gens qui se plaignent, le XVè semble avoir la palme (et le tuba !)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arrondis...
  

Après décompte des bassins, sur Paris, on compte 1.03 bassin pour 10000 habitants...
On est donc dans la moyenne nationale. Attention cependant, ce chiffre ne signifie pas grand chose, puisqu'il comptabilise pataugoires et 50m de la même manière...

Les arrondissements les moins bien équipées sont les 2eme, 3eme et 7eme (avec 0 bassin pour le coup). Le "mieux" équipé est le 19eme avec 2.54 bassins pour 10000 hab. Le XVeme se situe largement au dessus de la moyenne (en supposant que tous les bassins soient ouverts) avec 2.12 bassins/10000 habitants.

En ce qui concerne la surface totale des bassins, la moyenne est de 3,75m2 pour 100 habitants.

Le mieux lotis est le....

XVème !!!

avec 12m2 pour 100 habitants !

Viens ensuite le 1er (merci Suzie) avec 10,3 m2/100 hab puis le 19ème à 9,26 m2/100 hab.

Les moins bien lotis (or 2,3 et 7) sont le 4eme, 6eme et 11eme avec environ 1,5m2 pour 100 habitants.

A titre indicatif, si on agrège les 7 premiers arrondissements, on obtient 1,7m2 pour 100 habitants.

Donc, le XV est plutôt super bien équipé en fait (mais c'est sans tenir compte des fermetures actuelles).

Le classement complet (a titre indicatif)
15,1,19,12,13,16,20,5,18,8,17,14,9,10,11,6,4,2,3,7


Tout cela est évidemment à prendre avec des pincettes, car les piscines accessibles d'un arrondissement donné n'appartiennent pas nécessairement à ce dernier. C'est particulièrement vrai pour les arrondissements du centre (de faible superficie et bien déservis).

Je ne sais pas trop comment on pourrait trouver une mesure plus adaptée, qui tiendrait également compte de l'accessibilité des piscines. Il serait probablement plus judicieux de comptabiliser les piscines accessibles en un temps donné (par exemple 20 minutes), pour avoir une bonne idée des arrondissements où il fait bon vivre pour un nageur.
  

J'arrive pas aux mêmes chiffres:
j'ai compté 6 piscines (10 bassins) dans le XV, pour 238000 habitants (en 2009)
... Ca me fait plutot 0.42 bassin pour 10 000 habitants.
Donc un petit peu en dessous de la moyenne parisienne

Ps
j'ai pas fait le calcul en m²... trop compliqué)
  

5 piscines dans le 15ème, Emile Anthoine étant fermée depuis 3 ans et sa réouverture n'étant pas prévue avant 2016! A moins que l'on ne compte les piscines virtuelles. Cela fait donc 8 bassins y compris les petits bassins pour les enfants et les activités aquatiques à Keller et Massard, ce qui en fait une belle aux nageurs et nageuses qui veulent faire autre chose que barboter. Tous ces calculs sont très théoriques car ils n'incluent pas la spécificité de certains bassins du 15ème (2 bassins de 50m à Blomet et Keller qui avec son toit ouvrant est très peuplée aux beaux jours), l'absence d'équipement dans le 7ème arrondissement limitrophe du 15ème, tous les nageurs et travailleurs, pas forcément parisiens, qui viennent nager dans une piscine très centrale comme Massard qui dispose de trois bassins permettant de toucher des publics aux ambitions aquatiques variées.
  

ah ben mes liens auront fait sortir les calculettes, rien n'est meilleur que d'éviter les "discussions d'opinion"

le Novotel tour eiffel est dans le VIIè non?
  

Non 15ème (si c'est celui sur la dalle de beaugrenelle) et c'est plutôt une grande baignoire, sans parler du prix. Les meilleurs nageurs du site pourraient s'y amuser à rebondir d'un bord à l'autre en une seule coulée sans faire un mouvement de bras. Evidemment on ne parlait pas des piscines privées parce qu'évidemment il y a aussi la piscine du racing club dans le 7ème (à laquelle on peut ajouter celle du pré-catelan dans le bois de Boulogne) et celle du cercle de l'Union interallié dans le 8ème (je ne pense pas remplir les critères pour y entrer), sans parler de Molitor dans le 16ème à 180€ l'entrée
  

@USO : je demandais cela d'un ton taquin car notre ami NC Ikan y nage les matins depuis quelque temps cela doit lui changer des excellents bassins berlinois.

en revanche ce qui est appelé "bassin d'apprentissage" ne pourrait pas être ouvert au public?
  

ERRATUM...

Je me suis planté dans mes chiffres: J'ai compté le nb de bassins (ou de m2) par DENSITE de population (et non par habitant).

Cela change tout !!!!

On obtient alors 0,23 bassin(s) par 10.000 habitants sur Paris TRES en dessous de la moyenne nationale.
Le 15ème est à 0.25 (j'ai décompté 6 bassins). Donc dans la moyenne parisienne.

En terme de surface pour 100 habitants, la moyenne parisienne est de 0.8 m2 pour 100 habitants.

Le classement (du mieux lotis au moins bien) est:
1,5,15,19,9,12,13,4,8,6,20,10,18,16,17,14,11,7,3,2.

Avec 5.6 pour le 1er, 1.4 pour le 5eme, le 15eme et le 20eme.
1m2 pour le 13,
puis moins de 1m2 pour les autres (0.45 pour le 14ème).

Désolé pour cette erreur... Si cela ne change pas grand chose au niveau du classement des arrondissements (car de tels classements sont assez absurdes en soi), cela donne tout de même une bonne indication du sous équipement dont souffre Paris.

0.23 bassin pour 10000 habitants contre 1 en moyenne nationale... c'est faible.

Il faudrait donc pour que Paris ratrappe son retard multiplier le nb de bassins par 4 !!!
Honnêtement, cela doit être le rêve de se baigner dans une piscine municipale de province...

Je ne pense pas qu'on voit un jour autant de piscines sur Paris. Cependant, cela éclaire le fait qu'on ne peut pas espérer satisfaire tout le monde avec un taux d'équipement ausssi faible.

C'est vraiment dommage que la municipalité ait cédé Molitor au regard de tels chiffres.
Mais bon, elle n'avait probablement pas les moyens de rénover les lieux. C'est assez triste tout de même.
  

@pounet : molitor sujet rabattu, qui été l'objet de règelemnts de compte politques plus q'autre chose
je crois surtout que certains équiements trop longtemps laissés à l'abandon sont fermés pour rénovation tous ensemble et que la loi française inique (et unique) qui ne permet pas la cohabitation scolaire/public est responsable du sentiment de manque de bassin. une ville comme Bordeaux a aussi des horaires à la con, et à Grenoble c'est à la fois pénurie et horaires à la con



tiens rêve un peu


http://www.berlinerbaeder.de/
  

Aucune loi n'empêche aux différents publics de cohabiter dans les piscines. Ce sont des décisions prises par les mairies et parfois contredites par la réalité : cohabitation scolaires/publics à Château Landon, cohabitation public/clubs dans le 15ème (Keller, Blomet) et probablement d'autres.

Quant à Berlin, vaste sujet et surtout situation totalement différente : ville très étendue, foncier pas cher, chaque piscine offrant plusieurs bassins permettant d'accueillir plus d'activités et de public qu'à Paris, 4 ou 5 piscines réservées uniquement aux clubs et aux scolaires, gestion des piscines confiée à un seul organisme plus ou moins public largement subventionné par le land de Berlin pour le fonctionnement (dont charges de personnel) et l'investissement (rénovation des bassins).
  

si pas de lois, explorons alors cette voie...Pour élargir les horaires.
Dans les piscines neuves (ici sur le bassin d'arcachon) deux circuits éparés et hermétiques entre les vestiaires /sanitaires /douches scolaires groupes et "public".Mais seule une des trois piscines (Gujan) est ouverte ua public toute la journée.
Ai déjà dit mais ai bine aimé ce qui se fait en Espagne : circuits sparés égaelement et dans le bain le 3 lignes centrales pour le public et les lignes de bord pour les groupes écoles accompagnés.
  

@ unindentifiedso: Berlin ville étendue, foncier pas cher et piscines très bien organisées. Rien à voir me dites-vous???
Stat dans le Parisien ce matin: 200 sanisettes à Berlin ouvertes en nocturne (jusqu'à 1 H matin) contre 400 à Paris... avec 4 fois plus de touristes à Paris, cherchez l'erreur.
Le hic c'est que vous prenez n'importe quelle grande ville allemande (j'étais à Francfort cet été) et je peux vous dire que questions infrastructures, transports, propreté (...) on est à la rue.

N'arrêtons pas de nous comparer à l'Allemagne, sinon on ne progressera jamais! Certes l'herbe n'est pas toujours plus verte chez le voisin, mais la recherche de la compétitivité (ou à tout le moins des bonnes pratiques) commence là. On ne peut pas s'étonner d'avoir des déficits budgétaires après coup vu la gestion désastreuse de certaines de nos collectivités territoriales...

Profitons du Grand Paris pour une refonte complète de la gestion de l'agglomération parisienne sur des dossiers que la Région ne peut pas prendre en charge et incluons la-dedans les piscines pendant qu'on y est!
  

@rouletabille : question piscine, bémol pour Cologne qui n'a pas un bassin couvert correct. idem à Dusseldorf (mais un nouveau 50 m couvert est en construction).

mais c'est vrai qu'on est à la rue, question infrastrucutre et surtout entretien desdites infrastructures.

Quand on va en Italie on a l'impression que les infrastructures datent de la guerre (hotels/autoroutes, .. et les deux piscines qu je connais) et que pas de rénovation, tandis que l'Espagne s'est mise aux standards Allemands..merci l'Europe !
  

Vous pouvez prendre exemple sur Berlin tant que vous voulez en matière de piscines, vous ne pourrez jamais transposer les conditions idéales en termes de foncier (disponibilité, coût) et règles d'urbanisme à Paris. Quant à l'exemple allemand à suivre à tout prix dans tous les domaines, peut-être un petit séjour prolongé de quelques années pourrait remettre quelques clichés et autres images d'Epinal en place. Certaines choses sont bien, d'autres moins bien et ça dépend des Länder et des villes. Et je ne parle pas des prix nettement plus élevés qu'à Paris en termes de piscines : 539€ par an si on paie en une fois (3 fois et demi plus cher qu'à Paris) et 588€ si on paie par mensualités (4 fois plus cher qu'à Paris), 1 cours individuel de natation coûte 35€ contre un peu plus de 9€ à Paris. Beaucoup de piscines vieillissantes aussi et souvent fermées l'été pour rénovation ou pour des durées plus longues. A ceux que ça intéresse et qui sont germanisants je conseille de se plonger dans le rapport d'activité des Berliner Bäderbetriebe. Les problèmes sont un peu les mêmes qu'à Paris, mais tout est géré par une espèce d'opérateur du Land de Berlin qui reçoit une forte subvention pour le fonctionnement (50 M€ si mes souvenirs sont bons en 2012) et l'investissement (celle-ci étant largement insuffisante pour la remise à niveau des établissements). ça offre plus de souplesse évidemment que l'organisation qui prévaut à Paris (si on peut encore appeler ça une organisation)
  

1/ Berlin n'est pas l'Allemagne. ça a longtemps été deux villes et ça se voit. D'autre part ils ont pas mal de chômage par là-bas contrairement à d'autres coins très riches (la Bavière par exemple).
2/ Les règles de l'urbanisme à Paris on connaît (merci le manque de logements, les règles dictées par les caciques du style on ne construit pas sur plus de 5/7 étages et les façades monuments historiques cf la piscine la Butte aux Cailles), tout ça en plus de la loi Duflot c'est sûr c'est un succès!
Pour info je connais bien: mon frère a un terrain et cherche à faire construire dans Paris. Qu'est-ce que c'est long en ce moment!!!
3/ Je ne défends pas l'Allemagne: la preuve la bouffe y est dégeu. Je dis juste que les infrastructures sont meilleures. Certes ils ont du mal à financer la réparation de leurs autoroutes, mais au moins elles sont gratuites et ils ont quand même réussi à mettre l'écotaxe en place alors que nous le tarif des transports augmente plus vite que l'inflation. Ici si la ville de Paris veut passer l'ouverture d'une sanisette de 22H à 1H du matin, il faut d'abord demander l'autorisation à la Préfecture de Police, vous imaginez le chantier?
4/ Concernant les abos piscine, bah il s'agit de regarder si le tarif de Paris est compétitif. En 2014 avec fermeture tous les dimanches pour grève (le seul jour avec le samedi où il y a dix heures non-stop), ça doit ramener le ratio abo/ total heures ouvertes au publics des piscines ouvertes qui ne sont pas en travaux à des niveaux pas si lontains de ce qui est pratiqué ailleurs. Et c'est pas nouveau, il y a eu des précédentes grèves en 2011 et 2012 qui ont réduit le volume des ouvertures au public en peau de chagrin. Après les gens sont contents que leur abo de 3 mois soit prolongé... mais on peut aller au ciné, au théâtre ou au resto quand on veut et pas à la piscine... et forcément c'est une contrainte que de nombreuses personnes (familles) ne peuvent accepter. Les célibataires ou marginaux qui restent 2 heures dans l'eau et se prélassent au T eux s'en foutent c'est sûr...
5/ Au moins avec le syndicalisme allemand et leur culture du consensus ils sont protégés de ce type de paralysie constante.
  

4) la seule chose que je peux dire c'est que 5€ est la norme "visiteur" à Berlin deux fois plus cher qu'en 2008. Berlin est une ville "pauvre" suis d'accord. et où la situation se dégrade (métro etc) sans avoir si c'est du aux touristes ou aux autochtones.

sur le plan professionnel en revanche la discipline y est de rigueur et les gens font ce pour quoi il sont payés.sans contester la décision issue de consensus ,souvent.Ce qui change évidemment du tout au tout

je ne parle pas ici de piscine mais des usines du groupe qui m'emploie (et qui a le bonheur de le faire
  

Vous vous éloignez du sujet : Le fait est que le XV avec deux piscines de 50m atire des nageurs de tous les quartiers de Paris. Il faut rajouter qu'Emile Anthoine est fermé depuis des années et son avenir s'annonce compliqué.

Après il y a les clubs, dont deux très grands que se partagent les lignes, à toutes heures, au détriment du public à Keller et Blomet. Autrefois, les piscines avaient des horaires pour les scolaires le matin et en journée, des horaires pour le public et les clubs, eux, avaient les créneaux du soir. Or, de plus en plus on voit que des lignes sont accordées aux clubs pendant les horaires "public"...c'était le cas à Keller et dorénavant les samedis, à Blomet.

Bref, du pain sur la planche pour nos amis les nageurs citoyens.
  

Pardon Monsieur, on ne s'éloigne pas du sujet.
Le sujet, au sens large, est comment gérer la pénurie (de places de stationnements, de créneaux dans les piscines...) dans les grandes villes.
Certaines, qui ont pourtant presque autant de contraintes que la Ville de Paris et pas 40000 fonctionnaires y arrivent beaucoup mieux!
J'ajoute qu'en matière de consultation citoyenne, notre ville a des progrès à faire.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant