Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 17 septembre 2012
posté par marais à 14:43

Lignes prises par des clubs & NON respect des panneaux de nage piscine Roger le Gall

vu 2373 fois, followers=14
Bon encore un coup de gueule au moins je puis me défouler de mon désenchantement ici!

Aujourd'hui lundi 17 septembre j'ai été quasiment le premier à midi pile au bassin dans la belle piscine de Roger le Gall Paris XII.

Le lundi comme plusieurs jours dans la semaine la piscine ouvre ses portes uniquement entre 12h et 14h avec bien entendu évacuation du bassin un quart d'heure avant la fermeture.

A mon grad dam qu'est que je trouve? Deux et je voudrais bien dire DEUX lignes sur quatre SQUATTEES par des "clubs". Je sais qu'il est bien indiqué à la caisse que les lignes peuvent être prises par des clubs. Mais deux pistes sur quatre c'est trop!!! et quand on a UNIQUEMENT deux heures pour nager.

Cela plus aucun panneaux (il y'en avait deux : palmes/plaquettes, puis crawl/dos) n'étaient respecté. Résultat chaque piste "sportive" devrait voir cohabiter nageurs rapide en crawl, méduses en pokéman, planches, plaquettes gorilles, baleines, écrevisses...
Et le grand bassin n'importe quoi était donc pareil que les pistes dites "sportives"???

Je n'ai pas pu me gener de parler aux MNS qui m'ont accueilli gentiment. Ils regardent cela de loin, ils sont aussi excédés (au moins le monsieur avec qui j'ai parlé) de la situation de clubs et le n'importe quoi dans le bassin. Cela était du aussi à la fermeture du bassin de Reuilly. J'ai fais remarqué que je suis allé à Saint Mandé ou l'entrée onéreuse était presque 9€. Ils m'ont dit il aurait souhaité l'entrée de RLG à l'hauteur de 15€ (j'imagine pour repousser les nuls...)
Cela dit ils ne font pas leur travail. Un ami MNS dans la piscine rue Pontoise m'a dit qu'il est le travail aussi de MNS de faire la loi. Et cela est pratiqué par tous les MNS toujours à la piscine Pontoise. Je l'ai constaté plusieurs fois - un brasseur dans la ligne de crawl immédiatement appelé à l'ordre!

Je ne suis pas avocat, mais il me semble bien que la piscine RLG dépend de la Mairie, comme plusieurs d'autres piscines "municipales". Surtout RLG a un autre bassin resérvé aux Clubs pourquoi squatter deux lignes du bassin "publique"? Je pense que les citoyens de Paris qui paie leurs impôts ont la jouissance en premier lieu et non des clubs privés ou je me trompe???

Une idée si un entre nous connaît la loi je suis prêt d'utiliser mes amis qui travaillent à la mairie du XII pour faire une pétition. Je ne propose pas de révolution mais pour être "fair play" juste qu'ils prennent UNE et non DEUX lignes d'eau.

Vos réactions et commentaires seront les bienvenues

34 commentaires

  

2 lignes est-ce temporaire (je veux dire est-ce que le petit bassin est fermé actuellement?) ou bien est-ce que c'est parti pour durer? C'était peut-être exceptionnel comme disposition, que t'ont dit les MNS?
Je demande car je ne fréquente plus cette piscine mais avant j'étais au club et s'il y a toujours eu une ligne d'eau prise à midi par le CNP, je n'en ai jamais vu deux de prises, donc ça m'étonne.
  

Je ne sais pas si cela était exceptionnel ou non mais vu la contrainte d'horaire 12 - 14h basta, la fermeture de la seule autre piscine parisienne de l'arrondissement (Reuilly) cela était très mal venu.
Les MNS avait l'air vraiment excédé sur cela, et je leur ai proposé d'écrire à la Mairie. Ils ont dit cela perdure depuis toujours et selon eux rien à faire.
Etant originaire de New York je pense toujours il y a quelque chose à faire.
YES WE CAN!!!
  

Je nage à RLG régulièrement et il arrive que des clubs occupent 2 lignes quand la piscine est en 50 m... ou bien la piscine est coupée en 2 x 25 m et les clubs occupent alors une des deux surfaces...
On est encore en période estivale, bientôt il y aura moins de monde...
Ce qui est toujours bien respecté dans cette piscine est la ligne 'matériel', les MNS font bien respecter que les gens équipés sont dans une ligne spécifique. Pour le reste... quand il y a du monde c'est toujours un peu la folie :o(
  

Ah... les clubs... ca me semble de plus en plus tourner au cercle vicieux:

toujours plus de club => toujours moins de place pour les nageurs non inscrits => toujours plus de demandes d'adhesion aux clubs => toujours plus de club => ....

Au final, il ne reste quasiment plus de créneaux pour ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas s'inscrire en club (plus de places, trop cher pour eux, nageurs solitaire...). C'est limite du racket (a 120 euros, voir bcp moins, pour les piscines municipales contre 300environ pour une inscription en club).
Evidemment, pour le prix, on a un entraineur, l'ambiance d'un club,... donc ce n'est pas totalement comparable.
Perso, une de mes principales motivations pour m'inscrire en club serait de pouvoir nager le soir dans une ligne non bondée. Peut-etre que si les clubs ne squattait pas les piscines municipales en soiree, elles pourraient enfin ouvrir tard le soir !
  

Maintenant tu sais ce que l'on ressent à Keller le matin de 7h à 8h15, et pire le mercredi.
C'est l'enfer...
  

Et justement ma question initiale :
Au niveau légal une piscine donc MUNICIPALE et donc pas privée à mon sens intuitive dépend de la Mairie de la commune dans laquelle elle se situe. Dans le cas parisien les piscines municipales sont dépendantes donc de chaque Mairie de l'arrondissement dans laquelle elles se trouvent.

- - OU - -

Je me trompe?

Dans ce cas il serait inadmissible que les clubs (=prives) squattent tant de propriété publique.
On n'a pas de juriste ou avocat parmi nous qui peut répondre ) cette question.

Je sais que par le passé au moins aux USA on fait bouger les choses par des pétitions.

Et comme j'ai dit et je redis je ne veux pas privé le club à RLG d'une piste pour s'entrainer, mais qu'ils utilise UNE et NON DEUX pistes surtout quand on a que deux heures pour en profiter et une autre piscine qui dépend de la même commune est fermée. Cela appelle vraiment pas juste!
  

Et justement ma question initiale :
Au niveau légal une piscine donc MUNICIPALE et donc pas privée à mon sens intuitive dépend de la Mairie de la commune dans laquelle elle se situe. Dans le cas parisien les piscines municipales sont dépendantes donc de chaque Mairie de l'arrondissement dans laquelle elles se trouvent.

- - OU - -

Je me trompe?

Dans ce cas il serait inadmissible que les clubs (=privés) squattent tant de propriété publique.
On n'a pas de juriste ou avocat parmi nous qui peut répondre à cette question???

Je sais que par le passé au moins aux USA on fait bouger les choses par des pétitions.

Et comme j'ai dit et je redis je ne veux pas privé le club à RLG d'une piste pour s'entrainer, mais qu'ils utilisent UNE et NON DEUX pistes surtout quand on a que deux heures pour en profiter et une autre piscine qui dépend de la même commune est fermée. Cela appelle vraiment pas juste!
  

C'est sur qu'en ne faisant rien on ne changera rien.
  

Absolument.
Je pense si quelqu'un parmi les nageurs.com a des connaissance juridiques, puis une pétition.
Cela vaut le coup.

Je sais que des certaines piscines par exemple la piscine de Saint Mandé les citoyens de la ville a pu changer la politique de la piscine.

Et cela je pense devrait être global que les clubs à Paris ne prennent pas plus qu'une piste de nage, point barre...
  

Ou alors il faudrait occuper en masse une ligne Club pour les faire bouger...

C'est sur que ceux qui prennent les decisions de donner (ou vendre) des lignes d'eau aux clubs ne sont pas nageurs dans les lignes restantes des piscines municipales !!!

Balsen
  

@Marais, ok pour dire qu'un club ne prend qu'un ligne, mais comment fais-tu quand il y a deux ou trois clubs?
  

@Marais, les "clubs" sont généralement sous forme d'association, le club n'est donc absolument pas lucratif mais juste d'avoir un équilibre budgétaire tout en permettant aux citoyens de pratiquer de manière encadrée une activitée sportive.

Je pense que ces clubs sont ESSENTIELS, une municipalité qui décide de construire une piscine doit le faire pour favoriser la pratique sportive. Or ce n'est pas à la mairie de proposer des animations, mais juste un équipement, avec son entretien, du personnel, aux normes pour recevoir du public.

Avoir ce système associatif qui permet à tout le monde de rejoindre une structure avec un vrai projet, pour un coût en général raisonnable, je trouve cela fantastique. Par exemple dans mon club (Neptune), pour 300 euros/an on a accès à 4 créneaux hebdomadaires d'une heure. Les lignes sont fortement remplies mais de niveau homogène, et nous avons à chaque fois la piscine complètement réservée.

En revanche certains clubs n'ont pas de véritable projet, ou bien sont mal gérés et n'utilisent pas au mieux leurs créneaux. Il faudrait absolument les sanctionner sévèrement par des retraits de créneaux, car on ne peut pas tolérer que des structures réservent de l'espace public pour le sous-utiliser alors que le public s'entasse dans des lignes bondés.

J'ai fait l'expérience d'un club de plongée qui réservait une piscine de 20h à 22h mais entrait dans l'eau à 20h30 pour en sortir à 21h30.
  

On dirait que tout le monde tombe des nues...C'est la Mairie de paris et elle seule(par la DJS)qui affecte les couloirs aux clubs, en concertation avec les mairies d'arrondissement (parfois ils se tirent dans les pattes aussi...).

Pour Roger le gall, la piscine était jusqu'ici gérée par le CNP (club des nageurs de Paris), depuis quelques semaines elle st en principe gérée par L'UCPA, les changements (que personne ne connait pour l'instant) se mettent en place doucement.

Le club que tu as vu nager à midi était sans doute le CNP soi-même. il y a des entrainements en grand bac à midi tous les jours, et c'est probablement parce qu'ils sont extrêmement nombreux cette année qu'ils ont pris 2 couloirs...

C'est globalement, et selon moi, la manière dont l'ensemble des équipements parisiens est géré qui est scandaleux...les Clubs se défendent eux-mêmes, mais personne n'est là pour défendre les nageurs du public , comme nous...encore que pour ma part j'ai fait partie de plusieurs clubs...
  

J'étais à BAKER ce soir : Tourniquets en panne, horloge sur le bassin difficile à lire car il manque des "barettes" aux chiffres...Pédiluve immonde, et vestiaires pas trés propres, certaines personnes du staff (non, ce ne sont ni les caissières ni les gens du ménage), complétement imbuvables comme d'habitude...Fermeture à 20h40...Que croyez-vous qu'il y ait après ? Un cours d'aquabique, avec 15 vélos dans l'eau (j'ai pour ma part vu 11 personnes, mais on m'a juré qu'il y en aurait 15 )...Chacune payant 6eu + 3eu d'entrée = 9 eu...

Pour une recette de 9 X 15 = 135eu, on a vidé un bassin plein de gens qui voulaient nager, pour 15 personnes on en a mis un wagon à la porte. Et après cette heure d'aquabique, rien, nada, piscine fermée, alors que berlioux est fermée, que plein de piscines sont fermées (ou non ouvertes
et que c'est le m...pour nager à Paris...

Vous êtes nombreux à vous plaindre ici, chacun de quelque chose de différent, bien qu'il s'agisse globalement de l'impossibilité de nager correctement dans cette ville...Y a tout le temps quelque chose qui ne va pas...là c'est la grève, là c'est une bonne piscine pas mal ouverte mais qui n'installe que 3 lignes, alors qu'on pourrait en mettre 5 sans nuire à personne dans ce bassin de 8 couloirs, là encore c'est des économies de bouts de chandelles avec les tuyaux au lieu des brise-vagues...partout c'est l'envahissement des aquatrucs alors que même sans il n'y a déjà pas assez de place pour nager, et tout le monde considère ce qui se passe d'un air bovin...

Tu peux toujours faire une petite pétition, ils vont te rétorquer que de toutes façons il va y avoir une grande consultation des usagers...Tu ne les fera pas bouger d'un iota...

Les usagers doivent se constituer en force, sous quelque forme que ce soit, et discuter avec les décideurs...Puisqu'ils ne sont pas capables de gérer la situation...Aidons-les...mais ne le faisons pas si nous ne sommes pas capables de nous mettre d'accord au préalable
Sur ce que nous voulons..;
  

Bah oui Papillonista a encore raison. Il faut se regrouper pour se faire entendre, mais ce site ne suffit pas.
Il faut qu'une association porte la voix des usagers des horaires du public sinon c'est mort question revendications.
Regardez les cyclistes. Ils ne sont pas si bêtes, les usagers se sont constitués en association et c'est comme cela qu'ils se font entendre. Pareil pour les usagers des transports et les parents d'élèves par exemple.
Prenez les rando-rollers. Ils ont commencé ils devaient être une dizaine et maintenant ils ont leur rando toutes les semaines et discutent sereinement avec la préfecture de Police...
Là il y a une grève dont on est des milliers à subir les effets. S'il existait une/ des structure(s) pour porter cette voix face à la DJS, dans des conseils de quartier ou sensibiliser des conseillers municipaux pour que ces questions soient abordées au Conseil de Paris ça ne serait pas la même histoire...
  

avatar de compte_supprime
compte_supprime
> 4 ans
C'est un peu insoluble tout ça.

Déjà une simple constatation : il y a trop de monde qui fréquente les piscines parisiennes avec des publics aux motivations très différentes. On arrive à une telle saturation qu'il devient impossible de satisfaire tout le monde (pratique sportive et récréative, adeptes des aquatrucs, clubs aux projets plus ou moins flous).

On pourrait donc construire plus de piscines (cher et long), mais aussi peut être influer sur la fréquentation. Je vais faire une proposition qui va faire hurler certains et je vais me prendre des tomates pourries : à Paris le tarif d'entrée est le même que l'on réside à Paris ou ailleurs. En banlieue et en province (je suis allée nager récemment à Bordeaux), il y a une nette différence de tarif entre le résident et le non-résident. Alors il y a peut-être une raison qui explique que tout le monde paie le même prix à Paris, mais si le tarif était un peu plus élevé pour les non-résidents (entrées à l’unité ou par 10 et cartes trimestrielles) cela limiterait certainement l'affluence et génèrerait des recettes supplémentaires (pourquoi pas pour améliorer le fonctionnement des piscines existantes avec extension des horaires d'ouverture, voire pour en construire de nouvelles).

Pour les clubs, effectivement il faudrait que la mairie élimine ceux qui n'ont pas de véritable projet ou qui squattent des lignes pour un seul nageur (voir les commentaires du black monday à Keller hier).

Après je ne pense pas comme papillonista qu'il faille totalement écarter la piste légaliste pour agir, notamment en vérifiant que la pratique (utilisation des piscines municipales par des clubs pendant les heures d'ouverture au public) est bien conforme à la réglementation. Par contre, tout à fait d'accord pour établir une liste de revendications mais qui ne soit pas totalement dans le subjectif et l'affectif et les réactions de nageurs au bord de la crise de nerfs. Si vous voulez agir efficacement auprès d'une administration, il faut d'abord connaître la réglementation et vérifier en quoi les dysfonctionnements remarqués dans certaines piscines contreviennent à cette réglementation.

Enfin peut-être une liste de doléances par piscine serait utile pour synthétiser les revendications, mais aussi pour souligner les particularités de certaines. On pourrait envisager qu'un ou plusieurs habitués d'une même piscine se spécialisent sur cette piscine et se renseignent sur des points précis auprès des MNS ou du directeur d'établissement.

Moi je suis partante pour me bouger les fesses car passer son temps à se plaindre sur des forums c'est bon comme défouloir mais ça ne résout pas les problèmes sur le moyen ou le long terme.
  

J'approuve totalement les deux derniers posts. Celui de papillonista sur la nécessité de se constituer en association, et celui de unidentifiedSO(*) et le fait qu'il faut savoir où les choses coincent pour cibler les revendications, sinon on parle dans le vide à la mauvaise personne.

Voyons les choses en face: ce site n'est absolument pas fait pour mener ce genre d'action. Ca tient à la nature des forums internet qui sont généralement utilisés comme un exutoire des petites misères, un lieu de rencontre, un lieu d'auto-contemplation, oui, mais pas une plateforme d'action. Sans compter qu'il n'est pas possible ici de porter des appréciations trop réalistes sur l'activité de certains mns (qui font tous sans exception un travail fantastique).

Je crois qu'on est d'accord qu'il faut s'éloigner du détail. En même temps faire attention à ne pas trop généraliser. Je veux dire par là qu'on connait tous le problème principal: l'équation pas assez de piscines + pas assez de créneaux + clubs + scolaires + public = il faut plus de sous pour l'investissement et le fonctionnement. Dans l'absolu, c'est vrai, je suis d'accord. Mais est-ce une bonne idée de le mettre trop en avant, est-ce productif et efficace comme revendication ?

Finalement l'argument économique arrange tout le monde: le décideur qui répondra "c'est pas moi, c'est la crise, c'est vos impôts", et le demandeur qui aura tendance à se contenter d'UNE explication globale pour tous les problèmes.
Je crois que c'est plus compliqué. Il existe plein d'interêts contradictoires entre l'administration, les clubs, les concessionnaires éventuels, les directeurs d'établissement, les personnels. Et autant d'explications aux dysfonctionnements comme le corporatisme, la négligence, l'inertie bureaucratique, ou simplement l'absence de vision globale des problèmes. Il ne s'agit pas seulement d'un manque de fonds publics.
On peut trouver des solutions simples et effectives en exigeant la fin des absurdités et des abus les plus flagrants.

Désolé si tout cela est trop long/général, mais ça me tient à coeur pour pouvoir ensuite entrer dans les travaux pratiques. L'idée d'avoir un référent pour chaque piscine est excellente, je suis partant pour la mienne.

(*) unidentifiedSO, si vous pouvez vous identifiedSO, ça serait plus pratique pour vous répondre
  

Un référent pour chaque piscine, et des propositions précises pour chaque piscine, c'est trés bien.

La piste légaliste : moi je veux bien, mais quand on a des horaires de fermeture pour les municipales à 17h30 (évac bassin) dans quasi TOUTES les municipales SAUF une qui ferme 1h plus tôt parce que le directeur du club est copain/copine avec un bonnêt de la Mairie du 13, que faire ? Aller en justice ? Tribunal administratif ? Il faut voir quelle est la loi. je pense que la Mairie de Paris est souveraine pour l'attribution des créneaux. Qui d'entre nous va se lancer dans une bataille juridique sur ce point précis du créneau dernière heure ouverture du mercredi ? Qui ?

Ou alors attaquons-les sur le global : On ne peut nager à Paris à proximité de son domicile ou de son boulot, avant et après son taf, donc j'attaque la Ville...

Pareil que pour l'air qu'on respire : les décideurs sont, parait-il contents des avancées de la piétonisation des voies sur berge : Moi, tôt dans l'après-midi, today, à une heure traditionnellement creuse du point de vue des bagnoles, j'étais bd Saint Germain à respirer des gaz d'échappement à cause des embouteillages...Voila de quoi attaquer la Ville...je veux sortir de chez moi sans respirer des gaz pas hilarants du tout...C'est déjà suffisamment pénible d'avoir toute cette circulation normale des véhicules, que personne n'est encore arrivé à juguler, que je sache, s'il faut encore en rajouter en fermant des axes..(et sans savoir où aller nager, en plus !).Fermez tout, alors...je sais pas, moi, rendez le centre de Paris piétonnier, rendez le marais piétonnier, rendez Saint Germain piétonnier...
  

"Il faut savoir où les choses coincent pour cibler les revendications"...Personnellement je pense que c'est dans la tête des décideurs que ça coince, les petits comme les grands...je pense que c'est copinage et compagnie, qui priment, hélas...On pourrait leur demander d'expliciter leurs décisions, ce serait déjà pas mal...Quand par exemple ils attribuent une concession de piscine à tel concessionnaire, ben on aimerait avoir les explications du pourquoi, sans langue de bois, mais on les aura jamais, parce que quand t'as une parcelle de pouvoir, petite ou grosse, il est possible que tout soudain tu ne te sentes plus...T'es plus là pour expliquer, t'es juste là parce que tu as raison, au dessus du peuple...Tu prends des décisions pour toutes sortes de raisons même si tu n'as pas une vue claire de la question, et bien malin qui pourra repérer que tu n'a pas une vue claire de la question...Parce que ceux qui sont autour sont dans la même situation, un gros salaire, pas de responsabilisation pour ses actes, non-sens ou pas, parce que fonctionnaires, un esprit de groupe on se soutient les uns les autres y compris pour les bêtises...Les rémunérations et les primes augmentent régulièrement, suivant l'indice...Et tout le monde cramponné à son poste, ses privilèges et sa bonne conscience...Demandons-leur des comptes, posément (c'est ce dont j'aurais envie, en fait)...
Par exemple, si je regarde globalement et d'un oeil détaché l'évolution de ce qui est fait dans les piscines depuis 10 ans : Une montée certaine des aquatrucs...pas la moindre piscine qui n'ait plusieurs heures d'aquatrucs par jour...Aux horaires publics..;les municipales sont littéralement prises en otage par les aquatrucs...Qui réfléchit à la pertinence de cette marée d'aquatrucs dans les piscines ? Quel fonctionnaire osera enfin faire un constat, poser la question...Personne...C'est juste arrivé comme ça, insidieusement, ça et les leçons individuelles...Terminée la natation solo dans les piscines..;

Le mérite d'une association d'usagers nageurs du public serait de poser la question que personne ne pose...
  

Imaginons donc qu'ils sont en face de nous et on examine cette histoire d'aquatrucs :

les usagers - Les piscines ont déjà des horaires d'ouverture réduits, eh bien le moindre créneau est encombré d'aquatrucs, ce qui restreint d'autant la place...les personnes voulant nager étant par ailleurs en augmentation constante.

les décideurs - ca c'est fait comme ça, on s'est trouvés devant une demande de plus en plus importante de gens voulant faire des aquatrucs, c'est la mode, et puis ça rapporte de l'argent...Alors on a autorisé l'ouverture de créneaux partout.

Les usagers - Avez-vous réfléchi que cela réduisait d'autant la place pour les nageurs, on veut dire ceux qui paient simplement une entrée et veulent s'exercer aux 4 nages connues ?

Les décideurs - Non, on a pas réfléchi à ça, d'ailleurs, qui représente les nageurs du Chmilblic, pardon du Public ? personne...On a voulu contenter les demandes.on est blanc/Bleus, dévoués, c'est tout..;Au service, comme chacun sait...

L.U. : Donc si on vous demande avec persistance des créneaux pour de la luge-en-piscine, (discipline nouvelle, trés fun, trés tendance, qui consiste à se lancer avec 2 morceaux de bois reliés par une traverse, et faire un vol plané sur une trajectoire délimitée à l'avance par de plots lumineux, c'est excellent pour l'arrondi des clavicules et des cuticules, parce que c'est fait en apesanteur,(a cause de la force centre-qui-pète de la vague générée), de plus c'est un bon apprentissage pour les futurs voyages sur Mars,( les départs sont pour bientôt, ça devient impossible ici, tout le monde veut nager dans la Mer de la Tranquillité), vous engageriez votre responsabilité en ne préparant pas d'ores et déjà ces longs voyages qui deviendront bientôt tout-à-fait usuels)

L.D. - Ah, bah, si on nous demande, on va accorder, on lance d'ailleurs une grande consultation ces jours-ci, qui coûtera 100 millions...On connait bien l'organisme de statistiques qui va l'organiser, ce sont des pros qui nous ont beaucoup soutenu...Cette somme montre que nous ne lésinons pas pour trouver les moyens de moyenner..;

L.U. - Bon, on prend note...Ben alors on vous demande juste de virer une bonne partie de ce qui nous empêche de nager...Toutes les activités statiques, par exemple...Qui prennent beaucoup de place tout en laissant les 2/3 du bassin inutilisables et inutilisés...Ouvrez plus largement es bassins écoles et les bassins réservés, délocaliséz toutes les activités statiques et les initiations à la natation, ouvrez à d'autres clubs, ET RENDEZ NOUS LES PISCINES POUR NAGER...(mouvoir 2 bras + 2 jambes dans de l'eau et AVANCER).
  

En écrivant ces bêtises (qui m'amusent beaucoup), je me rends compte que ce ne serait pas suffisant de faire piscine par piscine, il faut le faire, mais aussi leur souffler (leur imposer, oui...)une politique globale des piscines..;Au niveau grandes orientations...C'est là qu'une association de nageurs devrait leur demander des comptes... je ne sais pas exactement qui est le gars (ou la dame) qui prend les décisions au plus haut niveau...Je pense que c'est dans sa tête qu'il faudrait rentrer...

On pourrait peut-être faire faire le boulot par un organisme quand même trés au fait de ces questions, et qui, en plus, a un certain poids, encore que je ne sache pas ce qu'ils valent vraiment sur le plan des bonnes idées...pas mal de fédérations sont en fait des repaires de vieux croûtons inamovibles, des sortes de monuments qui n'ont pas la tête là où il faudrait...mais bon...je veux dire la F.F.N. : C'est quand même aussi à la F.F.N. de défendre les nageurs...la F.F.N. sait bien que le lit des nageurs de compétition est fait par les millions de nageurs du public...
  

Je rentre de Pontoise où effectivement il y avait une ligne "sans brasse". Le problème c'est que certains ne connaissent pas le système et nagent dans un dos plus lent que ladite brasse! Il faut doubler, changer de rythme c'est pénible. Du coup je suis partie j'y retournerai comme d'habitude en nocturne. A mon avis Le seul moyen c'est comme à Suzanne Berlioux bien compartimenter les couloirs avec des inscriptions claires devant chaque ligne. Il faudrait aussi que les MNS informent bien les personnes sur les règles de la piscine. Quand ils voient 7 ou 8 nageurs qui nagent la crawl et une qui flotte au milieu ils pouraient gentilment la faire passer à côté! Moi même quand je ralentis je change de couloir.
Pour l'autre sujet, je m'étais inscrite l'an dernier dans un club de plongée dans le seul but de nager tranquille. Le problème c'est qu'il y avait un créneau à 19h et qu'il est difficile d'être à l'heure, voici une des raisons de la sous fréquentation :les membres n'ont pas forcément un emploi du temps compatible avec les créneaux attribués par la marie, sans compter sur les départs en week end pour la séance du vendredi soir! Par contre pour la mairie il n'y pas besoin de beaucoup de personnel puisqu'il n'y a pas de MNS dans les clubs, une seule personne pour l'accueil et c'est tout.
De toute façon comme il y avait trop de plongée et pas assez de nage cette année j'ai arrêté ce système.
  

Si, il y a un MNS dans les clubs, bien sur, c'est le MNS du club.

Normalement, (je pense) pour les clubs, il doit rester un personnel d'accueil et un personnel technique.

Mais tu as raison, pour la Mairie c'est moins coûteux d'avoir des clubs le soir, ça fait moins de personnel à rémunérer. du coup ils s'en fichent un peu de ce qui se passe réellement, si le club est rempli ou quoi, et qui vient. Là aussi, c'est l'économie de la réflexion..;les choses sont comme ça, voila...

Et on en revient toujours à une question de sous, finalement. j'aimerais vraiment avoir le GRAND DECIDEUR en entretien et lui poser quelques questions sur les GRANDES ORIENTATIONS BASIQUES DE L'UTILISATION DE NOTRE ARGENT.

J'ai entendu à la radio qu'il y avait toutes sortes d'agences crées qui coûtaient des sous et ne servaient pas à grand chose, mais qu'il fallait faire attention car supprimer ces agences équivaudrait à enlever du travail à des milliers de personnes...

Et si on créait (ou reconduisait ou reconversionnait) des structures donnant de l'emploi à des (ces) milliers de personnes pour des CHOSES VRAIMENT UTILES, et c'est là où il est important le DECIDEUR à l'origine puisse distinguer ce qui est important de ce qui ne l'est pas, établir une hiérarchie dans ce qu'il convient de mettre en place (d'abord ça, et ensuite ça, et puis ça, et ça en dernier )...Il me semble que c 'est là que le bât blesse, ces gens n'ont pas le sens des priorités, je ne sais pas pourquoi...Peut-être n'ont-ils pas un "vécu" suffisant, je ne sais pas...C'est ça qui serait intéressant à analyser...On parle de choses purement materielles, là...Notre argent et ce qui en est fait...Et encore on n'est pas le pire pays pour ça...
  

la Cour des comptes de notre pays, qui pointe régulièrement le doigt sur des aberrations abyssales, devrait proposer aussi un système pour que tout cela devienne un peu moins scandaleux...Peut-être une responsabilisation (pénale même s'il n'y a pas fraude ? ou alors des pénalités sur les salaires ? des sanctions financières en tous cas) des gens à l'origine des aberrations...? Ou, je sais, ça va faire hurler...Mais après tout, il y a un certain niveau de rémunérations qui pourrait être abaissé en cas d'inconscience des prises de décisions aboutissant à des désastres financiers...Bon, je sais pas, mais il faudrait trouver un système pour responsabiliser plus ...
  

Effectivement quand il y a un club, c'est le MNS ou le responsable bassin dudit club, de ce fait il n'y a qu'un agent de la municipalité ce qui ne coute pas cher pour la mairie! Après quand on voit comment l'argent est dépensé, comme disait papillonista toutes ces agences, le budget de l'élysée supérieur à celui de la maison blanche, les réceptions et inaugurations, les retos du sénat, de l'assemblée.... Après on fait des campagnes "manger bouger", combien coutent tous ces tracts, ces spots alors qu'on ne peut même pas nager tranquille. Surtout qu'il y a de la demande car samedi dernier à Baker il y avait peu de monde du fait des nuages et en demandant une ligne de nage, dès le panneau affiché les gens ont commencé à s'y mettre sérieusement. Après quand on voit l'embonpoint de nos politiques et ce que coute leurs frais de repas, on comprend que les piscines ne sont pas leur priorité! bon courage à ceux qui voudront selancer dans la négociation.
  

C'est le cas un peu partout, mais les pires sont RGL, keller et Blomet, ou le club dispose d'au moins une ligne en permanence.
  

avatar de etoile2004
Etoile2004
> 4 ans

J'ai testé lundi pour la première et la dernière fois cette piscine. C'est vraiment triste de penser qu'on ne peut plus nager nulle part à Paris, sans se croire sur un périphérique. Je vais dire un truc idiot, mais si on écrivait à la mairie de Paris pour se plaindre de ce "manque d'ouverture" au lieu de seulement écrire sur le forum, ça ne ferait pas bouger les choses ?
  

@ Etoile je suis d'accord, il serait trop complaisant de dire comme citoyens de ce pays nous restons ici soumisent à tout-ce que les politiciens et autres décident à notre place.

Pour répondre tardivement à Christophe moi aussi je gère une association (musicale). Mais cela nous donne pas la possibilité de squatter la moitié des concerts dans une salle municipale...

Je redis ce que je pense, pour être juste il faudrait par exemple laisser les clubs prendre une ligne. Mais quand il y a que quatre lignes de nage comme à RLG et la piscine est ouverte pour uniquement 2 heures à midi il n'est pas juste ni équilibré que la moitié des pistes sportives sont squattées par des associations.

J'ai aussi par le passé à eu l'honneur de participer aux réunions à la Mairie de XII arrondissement ou on faisait des décisions (dans mon cas c'était la voirie). J'insiste les piscines MUNICIPALES sont dépendantes de la mairie de l'arrondissement dans lequel ils se trouvent. Donc par définition comme les services municipales (écoles, conservatoires, etc.) doit être au minimum à l'écoute de s riverains habitant dans cette municipalité.

Et je répète la piscine de Saint-Mandé a changé leur politique grâce aux intérêts des riverains.

Je pense la complaisance est trop facile, il est certain avec une lettre adressée aux services concernées de la Mairie de Paris, par exemple on pourrait au moins trouver une solution équilibrée et juste pour tout le monde. Pour le moment j'ai l'impression c'est plutôt le capitalisme et avidité qui emporte sur la justice!
  

  

Nageurs de tous les arrondissements, unissons-nous...
  

avatar de etoile2004
Etoile2004
> 4 ans
Ne pourrait-on pas dans un premier temps écrire à la Mairie de Paris via cette page de leur site internet à la page paris.fr/loisirs/piscines/piscines-ouvertes-ou-fermees

écrire nos doléances dans la rubrique "et maintenant c'est à vous", répondre "oui" à la question "souhaitez-vous obtenir une réponse", et signer "untel... membre de nageurs.com", pour que la Mairie voit qu'on est nombreux derrière ce nom. Enfin, je mets cette suggestion sur cette discussion car on a commencé ici, mais il y a peut-être un sujet à créer pour alerter tous les gens, et ils semblent nombreux, qui consultent le forum.
  

la Mairie de Paris sait trés bien que Nageurs.com existe, et la Mairie de Paris reçoit par ailleurs des tonnes de lettres d'usagers mécontents ou pas...le problème c'est que la Mairie de Paris fait ce qu'elle peut, ou ce qu'elle veut, et ne tient pas forcément compte...

Je pense que c'est relatif au caractère des personnes, des Décideurs...Ce sont des fonctionnaires inamovibles et surs de leurs bon droit...je ne crois pas qu'ils soient en recherche constante d'amélioration réelle, qu'ils remettent en cause les fondements de leur...j'allais dire "politique"..;

Tu n'a qu'à lire les journaux, nous on estime que ça ne va pas trés bien, mais du coté des Décideurs, on estime toujours que ça va trés bien dans tous les secteurs, y compris les piscines...ce qu'on met en avant, ce sont les constructions réalisées, et c'est vrai qu'il y en a eu (Baker, Nakache, rénov Pailleron) + les projets...C'est pas mal...sauf que l'on construit d'un coté, toujours trop petit, et avec des erreurs de conception, mais que de l'autre de grands pans s'écroulent, et là on ne communique évidemment pas dessus...La gestion désastreuse, les travaux mal conçus, la priorité aux aquatrucs, etc...Qui sont des problèmes de mauvais fonctionnement interne(a mon avis), et là dessus ils ne se remettent pas en question, probablement parce qu'ils ne sont pas nageurs et utilisent peu les équipements donnés aux citoyens...Certes le problème n'est pas simple, mais ils n'ont pas le courage de se remettre eux-mêmes en question...C'est plus facile comme ça, et c'est beaucoup moins risqu" pour un fonctionnaire que de prendre le taureau par les cornes et de mettre les pieds dans le plat...Il vaut mieux parer vaguement au plus pressé...Si tu prends une grosse initiative, on va te montrer du doigt, si tu fais des réunions, des concertations, si tu "lances une grande enquête auprès du public", etc...La bande de moutons qui ne réfléchit pas trés profond(NOUS), va trouver ça bien et soupirer d'aise on nous consulte (On nous insulte c...s, je dirais
...Et
voila, un an de gagné jusqu'au prochain mini réveil...
  

Le principal, pour les Décideurs, n'est pas le service public, c'est d'arriver à se maintenir dans le cheese, ce qui n'est pas trop difficile...Et attention...On n'a pas le plus mauvais service public du monde, au contraire, il y a des endroits où c'est bien pire...Mais on n'a pas le meilleur non plus, ni le pragmatisme et l'efficacité qui existent dans certains pays...A défaut de changer les mentalités, on pourrait introduire peut-être un peu de responsabilisation dans ces fonctions inamovibles..;
  

pleureuses, toujours des pleureuses
Voyez les contraintes et on en reparle apres...on ne peut contenter tout le monde...
ciao
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant