Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
jeudi 15 octobre 2009
posté par garp à 11:07

Pour ou contre les lignes anti vagues ?

vu 2007 fois, followers=9
J'aime quand les couloirs sont définis dans les piscines que je fréquente. Ca permet de nager sereinement, par niveau, et surtout par rapidité. C'est bien.

Par contre, certaines de ces lignes anti vagues et de séparation sont en plastique DUR et ça fait mal. (pailleron/berlioux)
Et oui, pour éviter certains brasseurs de lignes, ou quand on se fait doubler, et surtout quand je tiens bien ma droite pour ne gêner personne, il m'arrive de frotter contre les lignes de flottaisons. Pour autant, celle en plastique mou ne me gêne pas et me poussent à me remettre dans le droit chemin, pour autant je me tape des bleus et des griffures de celles en plastiques dur en fin de séance. Et ça m'énerve, et ça fait mal en plus !(je suis douillet)

D'où une proposition : les faire en balsa ou en barbelés histoire de bien définir le niveau de nage.
suis je le seul dans ce cas ?

13 commentaires

  

On gagne en confort de nage d'un coté (moins de vague) et on perd de l'autre (risque de se blesser lorqu'il y a beaucoup de monde).
Par contre dans le cas d'un entrainement , si tout les nageurs font du papillon, nager sans ligne anti vague est un enfer. On risque à chaque respiration de boire la tasse.
  

Mon petit orteil meurtri lors de ma dernière séance à Berlioux peut témoigner de la "dangerosité" de ces lignes (je sais, je sais j'y vais un peu fort). J'ai aussi arrêté de porter une montre car pendant que je faisais du dos, elle s'accrochait systematiquement à la ligne. Je ne connais pas les autres systèmes.
Quand je vois la difficulté que l'on peut avoir à faire des longueurs dans la partie sans ligne je me dis que c'est mieux que rien !
  

Nous, on a une ligne en corde; comme je tiens bien ma droite, je me griffe regulièrement le bras.Les autres lignes sont en plastique dur, souvent mal tendues, donc elles se baladent un peu.Le pire, ce sont les personnes qui prennent appui sur les lignes:là, c'est bobo aux orteils assuré.malgré tout, ça serait trop le bazar sans ligne comme du côté des "enfants".J'ai frequenté un bassin en province dépourvu de lignes, on zig zag sans arret et impossible de faire du dos crawlé.
  

Depuis que je vais à S.Berlioux, j'ai un bleu persistant au poignet droit : je me sers lorsqu'on me double et immanquablement, je me cogne le poignet contre la ligne d'eau... je me suis fait une raison!
  

pour les lignes bien evidemment. Des lignes trop fines dans un bassin de 50m ont d'autant plus vite fait d'etre detendues et de plus etre droites du tout.
On peut nager tres pres de la ligne sans forcement frotter, meme vite (crawl principalement). D'ailleurs plus on nage proche de la ligne, plus on sent attiré, et plus l'effort pour s'en ecarter est important.
Quand il m'arrive de frotter la ligne plusieurs fois dans une seance je me dis que c'est un revelateur d'un probleme de fatigue.
  

Pour les lignes anti-vague, malgré les traces qu'elles me laissent sur l'épaule ou le torse quand je m'en approche trop en dos. Ce qui n'est pas rare à Blomet où les lignes n'ont pas la largeur réglementaire, rendant le doublement périlleux en période de forte affluence.

Quand un nageur plus rapide approche, je serre contre la ligne et ça rape... En crawl, c'est plutôt le petit orteil du pied droit qui avec le battement peut prendre quelques coups. Mais sans la ligne, le "bouillonnement" général serait tout simplement insupportable. Je trouve que cet avantage dépasse largement l'inconvénient.

J'ai aussi arrêté de porter une montre car pendant que je faisais du dos, elle s'accrochait systematiquement à la ligne.
Ca m'est arrivé une ou deux fois (à ma grande surprise) à la sortie du bras pour le retour aérien et en effet, c'est très désagréable ! La solution est de sortir la main paume vers la ligne et dos de la main vers la cuisse. La partie la plus proéminente de la montre a ainsi moins de chance de s'accrocher à la ligne.
  

@sardinalay, je chatouille ou je double mais n'importe comment au regard de ton kilométrage, je préfère suivre la trace de tes écailles parce que tu vas me noyer avant ??

Les lignes anti-vagues deviennent un peu gênant quand je commence à "m'endormir" ou "à rêver"!!
  

@sardinalay,

j'ai le même bleu au poignet...Bienvenue au club

@lolodansleau merci pour le conseil en dos crawlé. Je vais l'appliquer immédiatement.

Nouvelle utilisattion de la ligne : je me la suis prise dans le genou à Pailleron parce que quelqu'un s'est assis dessus puis à tout relâché. Ca fait vraiment mal, j'ai rien vu venir.
  

Tout comme pour moi avec la femme qui se propulse en agrippant la ligne et du coup, envoie les rondelles en plastique vers l'arrière, là où on ne les attends pas : dans la partie intérieur du biceps. Un bleu au poignet et un autre au biceps ... je vais finir par passer pour une femme battue!
  

Ces câbles anti-vagues sont conçus pour les compétitions olympiques, pas pour les piscines bondées.
Je trouve les câbles anti-vagues de Blomet particulièrement tranchants, comme un couteau.
Lors de mon dernier séjour à Paris, voulant me tasser vers la droite pour laisser passer les nageurs plus rapides, comme lolodanslo
, j’ai failli y laisser le petit doigt de la main droite.
  

@ Saigonnais
j’ai failli y laisser le petit doigt de la main droite.
Ouppss, désolé. Je compatis car ça m'est déjà arrivé et ça fait en effet très mal. Il faut peut etre nager avec le petit doigt en l'air comme l'une des nageuses du forum le disait dans un autre post !
  

J'avais pensé à un bracelet en éponge, comme pour les joueurs de tennis mais je n'avis pas osé. a Reuilly, j'ai vu un nageur qui, lui, a osé, avec en prime, un contrefort sur le dessus du poignet. Marrant comme système D. Mais il faut bien dire qu'à Reuilly, c'est moins fréquenté et moins "Fight " qu'à Berlioux. La basse fréquentation a eu un effet bénéfique sur le bleu qui s'est résorbé!
Il n'en reste pas moins que je doute du bien fondé de ces lignes dans cette piscine (Reuilly)...
  

J’ai pu nager à la piscine olympique de Montréal qui est aménagée pour réduire les vagues grâce, à part des câbles, une écumoire très longue pour retenir les vagues. Ainsi les vagues créées par les nageurs sont absorbées sans aucun retour de vague (pas comme à Blomet où les vagues font du pingpong entre les 4 murs).
La surface d’eau y est toujours calme. C’est très agréable de nager.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant