Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 22 octobre 2008
posté par sieger à 20:14

rendez vous avec direction

vu 5069 fois, followers=17
Bien chers nageurs,

J'avais évoqué il y 'a quelques mois le probleme de respect de lignes et l'impression, partagée par beaucoup d'entre vous, de se heurter à un mur.

Vendredi, mon meilleur ami, faisant du crawl dans la ligne de crawl (brasse interdite ecrit en gros) s'est pris un coup de pied en pleine tete et est sorti, apres quelques secondes de perte de repère dans l'eau, du bassin le visage en sang. Le coup de pied l'a sonné et l'impact sur la lunette lui a coupé la peau au niveau de l'oeil. Il est assez robuste, je ne m'inquiete pas pour lui, mais je me demande ce que cela ferait avec une autre personne nageant plus vite, ou avec une femme.

Assez remonté avec cette histoire, j'ai demandé aux fans de brasse de ne pas nager dans la ligne de crawl ce soir. 3 ont accepté de partir, assez cordiaux, le 4eme m'a dit qu'il s'en foutait. Je lui explique que cela est dangereux et lui raconte l'episode raconté au dessus. Il me répond "je m'en fouts, je prends le risque de blesser quelqu'un". !!!

Je pense que nous ne pourrons jamais faire prendre conscience aux gens de ce souci et les maitres nageurs s'en foutent. Il faut donc taper au dessus et les faire simplement degager. Les maitres nageurs s'en foutent aussi. Alors voici la parade.

Après une courte discussion avec un ami de la Prefecture, il y a un recours TRES efficace : prendre rendez vous avec la direction de chacune des piscines, expliqué le probleme au directeur, et notamment qu'il est de sa responsabilité de directeur d'un lieu public d'assurer la securité de ses usagers et de faire respecter celle ci par ses maitres nageurs.

Il faut savoir que le directeur est reponsable pénalement de tout accident. S'il ne donne pas suite à la demande, il faut saisir par simple courrier la mairie avec copie au Prefet, ce qui fait généralement très peur au directeur ainsi qu'au maire car le Prefet rigole pas du tout avec ses histoires là (si la mairie et le directeur ne font rien, c'est le Prefet qui devient responsable pour ne pas avoir supervisé les actions)

J'ai pris rendez vous vendredi avec le directeur de la piscine de Roger le gall, je vous encourage à faire de meme dans vos piscines habituelles.

Si les directeurs ne cedent pas et qu'aucun changement n'est observé d'ici une semaine de la part des maitres nageurs (en gros, s'ils ne font pas degager les gens qui ne respectent pas les lignes), nous rentrerons en contact pour faire un modele de lettre à la Prefecture et la Mairie.

Quand on parle de responsabilité penale, les choses vont toujours tres vite.

Il va falloir qu'on ne perde pas de vue qu'en tant qu'usagers nous sommes dans le droit total de nous inquiéter de notre securité.

Je ne suis pas père mais je ne vais pas attendre qu'un jour mon gamin finisse à l'hosto car un maitre nageur ne sait pas lever son cul d'une chaise et aller voir un nageur, comme cela est fait dans d'autres piscines.

20 commentaires

  

Bonsoir et merci de ton témoignage & prompt rétablissement à ton ami, même si j'ai bien compris qu'il ne s'agissait pas d'un cas personnel mais d'un besoin de sécurité en général afin que ce genre d'accident ne se reproduisent pas.

Aussi ton témoignage n'étant pas le premier sur ce forum( je pense précisément à un retournement de mains crawleuse/brasseur où témoignage perso d'un oeil perdu), n'hésites pas à nous faire savoir pour la suite (je n'ai pas de parti pris, au contraire un arrangement plutôt qu'un conflit est le mieux en mon sens...).

Quand à l'incivilité et l'égoïsme de certain(e)s, ils ne font que alimenter l'eau du moulin de la connerie humaine...

Cdlt,
Oléum
  

"le directeur est responsable pénalement de tout accident"!???? ce n'est pas exact! sa responsabilité peut éventuellement être engagée en cas d'accident mais il n'est pas responsable de TOUT accident.

Concernant l'accident en question qui est tout à fait regrettable, dont je ne connais pas les circonstances précises, juste un commentaire: c'est à la personne qui double de prendre ses précautions en prenant ses distances, en effleurant le pied du nageur qui est devant par exemple. Même quand on double un crawleur, il peut y avoir un risque que celui-ci fasse un geste inconsidéré s'il ne sait pas qu'il y a un nageur derrière lui ou qui le double. Donc prudence! prudence! quand vous doublez!

La solution qui consiste à faire jouer la hiérarchie (on parle au directeur, puis au préfet et pourquoi pas au ministre ou carrément à Sarkozy) : c'est jouer le rapport de force! cela aboutit le plus souvent à des réglementations très contraignantes, des interdictions totales, etc... Voila pourquoi dans certaines piscines, on interdit les palmes, les plaquettes, etc...on peut même imaginer qu'au total, on en vienne à interdire les nageurs de doubler!!! ce serait d'un point de vue de responsabilité pénale la meilleure solution pour éviter les accidents tels que celui évoqué, non?

La société est gouvernée par des lois et des réglements mais avant tout par des règles de bonne intelligence et de rapports humains: et cela bien heureusement. Donc privilégions les solutions de bonne intelligence! courtoisie, savoir-nager sont les bons réflexes dans un espace public comme celui d'une ligne d'eau ouverte au public!

Bonne journée!
  

Bonjour, et merci à Kaplo de calmer le jeux, on a tout a perdre en lançant ce genre d'action. Les vrais nageurs (crawl rapide et fluide) doivent représenter 5% des nageurs des piscines municipales, nous n'aurons jamais le dessus. Il faut nager en bonne intelligence, ou peut-être envisager de nager en club.
  

je ne suis pas d'accord avec cette attitude de dire que parce qu'on pourrait tout perdre, il ne faut rien faire. A ce moment là, ne faisons jamais rien, ne reclamons pas d'accès handicapés sous pretexte qu'ils risquent de fermer la piscine. A quel moment on accepte les risques d'une action (et il faudrait me dire en quoi c'est risqué de parler à un directeur) pour en avoir des retombées positives ?

Il faut faire les choses avec diplomatie et on verra ce que cela donne. Faire comprendre au directeur que certaines choses sont dangereuses n'a rien à voir avec interdire tout. Quant à ne plus avoir le droit aux palmes et aux plaquettes, il y a des lignes "nage avec matériel" qui sont faites spécialement pour cela. Un coup de palmes, on s'en prend souvent, ca picotte sans plus. Un coup de pied dans le visage ca n'est pas du meme acabit.

L'exemple sur "interdiction de doubler" ne me parait pas très pertinent dans la mesure où ce n'est pas doubler qui est dangereux, vu que les lignes sont assez larges, mais le fait de doubler une personne qui donne des coups de pieds dans tous les sens parce qu'elle fait de la brasse. Doubler un crawler ne pose aucun problème vu que les jambes sont dans le sens du reste du corps et non latérales.

La sécurité est histoire de logique et d'intelligence, pas de radicalité. Fermer un lieu public parce qu'il n'est pas aux normes incendie ou que les portes sont trop petites pour le nombre de personnes à l'intérieur est complètement différent d'interdire purement et simplement les gens d'aller dans un lieu public. On est dans le meme exemple avec le code de la route : doubler n'est pas interdit, par contre rouler à deux à l'heure sur la file de gauche l'est, ainsi que rouler en tracteur sur l'autoroute.

Le but de n'est pas de faire interdire mais de s'arranger pour que les choses soient plus simples.

Cedi dit, on verra après le rendez vous avec le direction.
  

@sieger: je pense que nous sommes d'accord sur le but mais pas sur les moyens visiblement.

Que voulez-vous qu'il fasse le directeur? au mieux, il va demander aux maitres nageurs de faire respecter scrupuleusement l'interdiction de brasse dans la ligne et alors? bien sûr qu'il y a des risques à doubler meme dans une ligne uniquement en crawl: on peut se prendre un coup de bras ou bien aussi évidemment (et cela arrive bien plus souvent que se prendre un coup de pied d'un brasseur) se retrouver face à face avec un autre crawleur qui nage dans l'autre sens. Un choc tete contre tete cela fait mal!! On peut aussi ne jamais se prendre de coup de pied d'un brasseur si l'on fait attention: je touche du bois mais je ne nage très souvent et double bcp de brasseurs et je n'ai heureusement jamais connu la mésaventure de votre ami : sans doute car je fais attention qd je double.

Dans une des piscines dans laquelle je nage, ils ont fait une ligne crawl/dos crawlé et les maitres nageurs la font respecter: ca vient sans doute d'un bon sentiment pour justement faciliter le fait de doubler: mais le problème c'est que les nageurs en dos crawlé nagent vraiment très très mal, sont pour la plupart incapables de nager droit et sont très lents: c'est encore bien pire que les brasseurs au total. Donc à force de faire des règlements, on arrive le plus souvent à des résultats idiots.

Quand aux lignes palmes plaquettes, dans pas mal de piscines, elles sont encore totalement interdites.

C'est avant tout le comportement individuel qui régule la bonne marche des lignes: ce n'est pas en allant parler au directeur qu'on empechera les nageurs "cons" d'emmerder les autres.
  

tout à fait d'accord avec klapo.

De plus, cela me parait absurde de vouloir définir absolument une nage par ligne, dans le sens où pendant un entrainement, beaucoup de nageurs ne font pas que du crawl, ils panachent avec de la brasse ou du dos. Il faudrait alors changer de ligne pour faire 100 brasse, puis revenir dans la "ligne crawl"...sachant que certains brasseurs vont plus vite que certains crawleurs...

N'abusons pas des recours extrèmes. Commençons par respecter tous les nageurs(crawleurs, brasseurs, ou specialistes de la nage indienne).
  

Chez B.LAFAY, il n'existe pas de lignes réservées mais la plupart des nageurs (les habitués) vont d'eux mêmes nager par "catégories".
Par contre, gros coup de gueule contre les nageurs de passage qui ne pensent qu'à leurs tronches, qui doublent n'importe comment et qui ne respectent personne pourvu qu'ils fassent LEUR sport avant d'aller travailler ( je parle des créneaux du matin vu que je n'y vais que le matin après mon boulot ).
Perso, je fais toujours un signe lorsque je touche malencontreusement quelqu'un, la plupart ne se retournent même pas...
  

Je suis assez d'accord avec Klapo pour calmer le jeu.
La sécurité de tous est l'affaire de chacun. Chaque nageur devrait être capable d'adapter sa nage à son environnement et/ou de choisir sa ligne en conséquence.

Personnellement, ce que je trouve le plus dangereux dans une ligne, c'est le virage (auquel je m'entraîne), lorsque quelqu'un colle au train.
Et quand je nage le crawl, je ne regarde pas devant, il faut que ce soit dégagé. Je ne me sens pas forcément en sécurité dans une ligne "tout crawl", où le risque de collision frontale existe.

Valzanzibar a écrit :
"Les vrais nageurs (crawl rapide et fluide) doivent représenter 5% des nageurs des piscines municipales,"
C'est vraiment très sympa pour les brasseurs, qui apprennent ici qu'ils ne sont pas de vrais nageurs!

Cela fait plusieurs séances que je nage dans une ligne avec un dossiste (assez large) . je brasse ou je crawle et cela se passe très bien, parce qu'il y a un respect mutuel et que nous ne sommes pas des bolides autistes et aveugles.
  

l'autre jour, je me suis pris un coup de bras de la part d'un crawleur ! et je suis d'accord pour dire que certains brasseurs nagent plus vite que certains crawleurs ! faire une ligne par nage c'est un peu con ! chacun doit faire attention... lorsqu'un crawleur double un brasseur il n'a qu'à bien mesurer si il peut le faire et ça évitera toute collision.
  

J'ai envis de dire que ce sujet de discussion touche plusieurs sujets :

1. Le manque de bassins en 50m et l'affluence des 25m/33m à pAris ainsi que l'affluence que cela engendre dans ceux existants / aux horaires.
2. L'incivilité de certain(e)s.
3. La responsabilité de chacun (directeurs, maitre-nageurs, personnels, nageurs/euses).
4. La présence de couloirs de nage réservés à tel type de nage.

Lorsque l'on néglige l'un de ces points, un accident se produit et malheureusement et une fois de plus nous en sommes témoins.

De là, il me semble normal de réagir dans chaque fil de discussion approprié déjà présent sur ce forum.
Maintenant, "sieger" à l'origine de ce sujet de discussion décide de ce qui est le meilleur pour se sortir de cet accident en nous en faisant part.
Merci à lui.

Sinon, je fait toujours attention à l'autre (même en mode tsunami...).

Cdlt,
Oléum.
  

Je comprends la réaction de Siegler, sur le coup c'est très énervant. Même si le RV avec le directeur n'aboutira peut-être pas à grand chose, ce n'est pas mal non plus qu'il ait un peu plus conscience de tous ces problèmes et qu'on lui refasse une petite mise à jour de temps en temps !
Juste 2 petites suggestions supplémentaires pour apporter mon eau au moulin :
1) je ferai plus volontiers, plutôt que des lignes par nage, une ligne spéciale personnes agées, car je trouve que ce sont les principaux freins ds les lignes. Car ils veulent nager "droit" et ne veulent donc pas aller hors ligne, mais quand on est derrière en attente de doubler on fait du 5cm de l'heure. Et en dos, on ne les sent pas venir car ils ne remuent pas assez d'eau. Déjà cela dégagerait pas mal l'affluence des lignes.

2) certes il faut essayer, notamment qd on double de ne pas donner de coup aux autres, mais je veille aussi bp à ne pas en recevoir. Il m'arrive couramment de prendre la chevile d'une jambe (de brasseur évidemment) pour la repousser et éviter ainsi de recevoir un bon coup de plus. Mais évidemment on ne peut pas tout éviter. Disons que j'ai 10 bleus en moins par an par cette méthode !!

Par ailleurs, je ne double jamais qqn sans le prévenir d'une petite tape sur le pied, malheureusement en général la personne accélère… (ou essaie d'accélérer…) ce qui provoque chez les brasseurs un redoublement de leurs ciseaux de brasse aussi bien en force qu'en largeur, ce qui en fait aggrave le problème !

Et bien composons comme nous pouvons, et bon rétablissement au copain de Siegler, bonne journée à tous.
  

Bjour,

On ne peut que déplorer cet accident, qui met également en relief le manque de civisme des gens et le non-respect d'autrui.

Je ne crois pas cependant que rencontrer un directeur soit la solution adaptée . Encore et toujours du flicage.

Non, les gens ne respectent rien, c'est vrai.

Par contre demander l'installation de panneaux dans les piscines inciterait peut être à faire preuve de bon sens.

Je suis également persuadé que si les maîtres-nageurs prennaient leur responsabilité en indiquant poliment la ligne la plus adaptée à un bolide comme à un nageur trop lent, leur parole aurait plus d'autorité que la notre.

Je nage dans une piscine ou les baleines dos crawlé et les pataugeurs sont légion et n'hésitent pas à s'incruster dans les lignes où des nageurs "réguliers" ( tous types de nage ) essaient tant bien que mal de prendre du plaisir à faire des longueurs.

Il y a toujours au moins 3-4 maîtres-nageurs , dont l'activité principale se résume à apporter une cafetière sur une table, et dont l'attentisme est déplorable.

Tant que l'égocentrisme des gens dépassera leur savoir-vivre, on n'y arrivera pas.

( Le problème de l'affluence et du manque d'infrastructures adaptées pour une ville comme Paris est chronique également)
Bon rétabliss
ement à ton pote.
  

J'ai été horrifié par cet épisode, et je fréquente plusieurs fois par semaine la piscine Roger le Gal.
D'emblée comme Newyorkais qui a vécu à Paris depuis 1985 je dois avouer que j'adore la France!
Mais une observation d'un américain à Paris :
Les parisiens (pas tous) ne sont pas très courtois par rapport des newyorkais. Les newyorkais certes peuvent être beaucoup plus agressifs, même dangereux, mais ils sont en général extrêmement respectueux des règles vis à vis de queues, lignes de nages, etc.
En fait j'ai tellement prit l'habitude ici quand je rentre chez moi et je coupe la queue (par exemple dans un self) je prend dix coups de bec tout de suite!
Quoi faire? La France à mon avis est plus tolérante que les règles strictes américaines. Mais je trouve qu'un moment donné il ne faut pas faire n'importe quoi. Surtout quand il s'agit des situations dangereuses.
Nager la brasse dans une ligne de crawl est dangereux.
Marcher sur une piste cyclable protégée aussi.
Conduire des véhicules motorisées à toute vitesse sur les trottoirs aussi.

Trois exemples des choses qui n'existent guère outre mer.
Et je répète pour ce qui seront tenté de me dire "Rentrez chez vous!", non j'adore la France donc je peux la critiquée..
  

Salut,

Je vais tous les we à Roger Legall. C'est vrai qu'il ya quelquefois bcp de pagaille dans la ligne dite rapide. Toutefois, sur 50 m, on a le temps de doubler gentiment les troublions.

Je suis assez surpris de cet incident au demeurant très regrettable (un blessé leger), mais je ne crois pas que les brasseurs ou ceux qui font du dos tout doucement soient une espèce très dangereuse.

Je ne cautionne donc pas l'initiative d'une action d'une telle ampleur! (disproportion)
  

J'ai pris rendez vous vendredi avec le directeur de la piscine de Roger le gall, je vous encourage à faire de meme dans vos piscines habituelles.

Je suis intéressée par ce qu'il s'est dit au cours de cette réunion. Est-ce que vous pouvez nous raconter, Sieger, SVP ?
  

avatar de desbulles
desbulles
> 8 ans
Mon p'tit grain sel en eau douce
Voilà quelques 25 ans que je nage à Paris. Quasi toujours, il faut le dire,dans la petite piscine planquée de mon quartier.
Depuis quelques années, le sens de la nage s'est installé dans les lignes, les gens se connaissent et connaissent (matin, midi, et soir) les rythmes des uns et des autres.
C'est beaucoup plus cool depuis que tout le monde se dit bonjour ; et quand un "étranger" (de la piscine d'à côté, celle qui ferme pour la vidange) débarque je crois qu'il prend assez vite ses marques... ou alors...

D'expérience, quand la place le permet, en fin de journée souvent, je nage le crawl en partageant ma ligne avec un papillon, pas une égratignure, mais le respct du plaisir que chacun est venu chercher.
Même quand il y a du monde dans une ligne où restent des nageurs un peu plus rapides, il n'est pas rare de voir le centre de la ligne occupé par un nageur qui à la fois nage très bien et fait très attention.
Je n'ai jamais vu d'accident du genre de celui qu'à subit votre ami et j'en serais vraiment en colère, parce que oui, on pourrait très bien y perdre un oeil.
Je crois que l'essentiel est d'écouter "sa piscine" et ses "compagnons", elle a beau être publique ce n'est pas les tansports en commun, elle n'est froide, ni anonyme et mes voisins nageurs sont d'ailleurs mes voisins de quartier.
Quand certains se foutent dessus pour avoir le dessus avec leurs biscotos les autres se foutent d'eux... ça dure pas.
Là où je suis le plus énervée, mais alors vraiment, c'est quand en bout de ligne, celui qui nage vraiment doucement redémarre sans laisser passer le nageur ou les nageurs qu'il vient de freiner ; et là je me venge mais rassurez-vous, je viellis et m'assagis, c'est de moins en moins féroce.
Bref, je ne vois pas pourquoi aller chercher le directeur, les maîtres-nageurs, on les connait aussi... c'est pas des meubles de jardin, ni des plantes vertes...
Je suis pas Newyorkaise, mais comme Brassens j'aime pas trop fréquenter les policiers quand ils sont flics alors je traverse dans les clous....
Bref je nage pour le plaisir pas pour la procédure.
Alors bonnes prochaines séances !
  

bonjour tout le monde,

Pas d'avancée pour le moment car j'étais chez moi avec une super angine, donc pas de piscine depuis 2 semaines.

Demain, j'essaye
et je vous tiens au courant.

J'ai lu vos avis respectifs, et m'en inspirerai demain pour être le plus cordial possible
  

Avant de demander des mesures de repression (interdiction, etc...), ou d'agresser les gens, le mieux serait de les éduquer...

Je pense que 80% des "emmerdeurs" ne se rendent sincerement pas compte qu'ils genent les autres en nageant au milieu, en ne se laissant pas doubler en bout de ligne, etc...

Quitte à demander un entretien avec la direction, je demanderais l'affichage d'un panneau rappelant les regles de conduite élémentaires dans une ligne d'eau (voire, un petit fascicule recapitulatif).
  

@marais : ça s'appelle du civisme et c'est vrai qu'en France on en manque un peu parfois! pour être aller aux US quelques fois, c'est super agréable le civisme des gens là bas, le respect de l'autre et de ne pas avoir à s'enerver qd un blaireau coupe la queue alors que t'es en train de poiroter depuis 1h! bref, pour en revenir aux "emmerdeurs" ponctuels qui nous envoient des coups de pied genre Yoko geri en pleine face ou dans les côtelettes qd on les doublent, ça reste rare mais ça arrive!
Les pseudo nageurs qui nagent du crapeau sur le dos avec les papattes bien écartées à 2 à l'heure alors que tous les autres font du Bernardisme en crawl à 7km/h c'est une peu un manque de civisme quelque part!
Le coup des panneaux d'affichage ou des lignes d'eau dédiées, ça serait top en fait mais je ne connais aucune piscine que je fréquente qui l'applique!!
  

j'ai nagé en angleterre plusieurs fois cette automne et là bas ils ont un systeme très cool : fast lane medium lane et slow lane et ça marche parfaitement, vraiment grande difference. Les lignes sont doubles ce qui donne la place à doubler si on nage plus vite. Je vous conseille de tester !C'est vrai qu'en France ça marche pas trop bien avec les lignes pour materiels, crawl, brasse, 4 nages etc, trop complexe et surtout les piscines sont surpeuplées.
Moi, j'ai plutôt problème avec les crawleurs qui nagent PARTOUT , sans choisir une ligne rapide et sans regarder autour d'eux = ils nagent sur les gens.
C'est aussi un problème de culture latine comme les gens qui font velo sur les trottoirs, qui brulent les feux rouges etc. la france est connu pour sa mode de vie pas très cvique mais c'est aussi le charme de ce pays.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant