Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 3 mai 2008
posté par hao à 21:33

demande de conseils

vu 2431 fois, followers=7
bonjour tout le monde,

Après quelques semaines de pratiques suivant les conseils de Luczi et Cormery, j'arrive à faire la culbute assez bien. La seule difficulté est de retrouver vite le rythme de respiration après la durée relativement longue de "tête sous l'eau". En manquant de l'air, je galère pas mal pour les premiers mouvements après le virage et je suis obligé de prendre plus de l'air aux premières respirations pour combler "le trou". J'ai essayé d'expirer lors du glissement sous l'eau comme ce qu'on dit, mais la pression de l'eau contre mes poumons vides est désagreable.

En conclusion, ca m'est difficile de durer avec les virages en culbute puisque chaque changement de direction me prend de l'energie suplementaire...

hao

10 commentaires

  

bravo Hao,

Il existe aussi des exercices pour augmenter la capacité respiratoire. Mais c'est normal de manquer un peu d'air au départ, mais vous allez voir, avec le temps, ça va venir. Si cela devient très difficile, reduisez un peu le nombre de coups de bras avant l'arrivée au "T" et essayez de le re-augmenter au fur et a mesure.
  

D'accord avec Luczi, à force de pratique, ce problème se réduira.
Petit truc en effet: bien prendre ses respirations qq longueurs avant le mur et si vous ne respirez pas en 2T, mais en 3T ou en 4T, il suffit quelques longueurs avant d'arriver aux murs, de passer en 2T pour faire le plein d'oxygène et éventuellement même chose après le virage, repartir en 2T afin de reprendre son souffle pour ensuite reprendre un 3T ou 4T.
  

Ou encore ne pas souffler l'air dès le début de l'amorce de la culbute mais commencer par retenir l'air et soufler seulement sur la fin (une fois la culbute effectuée), ainsi le réflexe de respirer n'intervient qu'au moment de la reprise de nage après la culbute.
  

Merci à vous tous pour les conseils très pertinents!
  

Effectivement, au debut on est un peu en manque d'air quand on fait la culbute...
Je le fais tres rarement, en tant que nouveau ex fumeur je manque pas mal de souffle, du coup j'economise au maximum, mais j'ai quand meme deux trois trucs...

-expirer tres faiblement pendant la premiere partie de la culbute, juste assez pour ne pas ramasser d'eau dans le nez.
-commencer à expirer vraiment apres la poussée, pendant la phase de glisse
-rallonger la premiere phase de respiration en passant le bras au ralenti: pas tres académique, mais ca permet de récuperer, et avec le temps tu raccourciras cette phase.
  

ou reduire un peu son rythme sur l'ensemble de la nage.

Moins d'effort cela veut dire aussi que vous allez avoir besoin de moins d'air, et puisque vous etes capable de faire les culbutes maintenant, vous pouvez mantenir un rythme plus constant.

C'est toujours bien de travailler en aerobie, mais pour cela il faut que vous arrivez a faire des culbutes le plus longtemps possible, en séries longues (oui, je sais
on n'a pas encore inventé la solution pour éviter le stationnement massif sur les "T")
  

Luczi est un vrai expert. C'est vrai que en aerobie, pas évident de faire les culbutes d'une vitesse élevée, ce qui peut consommer plus d'Oxygène.
Une autre question une peu débile, comment vous évitez de ne pas heurter la personne derière après la culbute, sachant qu'on est en position dorsale lors de pousser au mur(oui, si on se met sur ventre avant de pousser, on peut la voir)?
  

expertE... j'y tiens


Pour la 2e question, c'est MacDo qui me l'a apris, laissez faire l'auto-régulation...

Pour ne pas heurter les gens, fiez vous a a ligne peinte au fond de la piscine. Normalement on tourne au milieu, et on repart un peu en "V", quand on partage une ligne. Dans la pratique, a Paris, on tourne là ou il y a de la place.

un dernier conseil, essayez toujours de faire les culbutes, même si il n'y a a qu'un tout petit espace et que celui-ci n'est pas au centre (pas besoin de donner un coup de jambes sur les mamies qui font salon au bord de l'eau, si vous le faites d-o-u-c-e-m-e-n-t, cela suffit ....) et je vous garantis qu'au but de 2 ou 3 virages les gens commenceront a bouger des qu'ils vous veront arriver, vous allez voir.
  

Bravo Luczi !
ne pas éviter de heurter malencontreusement la personne derrière fait partie des mécanisme d'auto-régulation...
  

je vous garantis qu'au but de 2 ou 3 virages les gens commenceront a bouger des qu'ils vous veront arriver, vous allez voir.
+1 et du vécu

ensuite il peut y'avoir la culbute jambes tendues où jambes replièes :
-tendues : moins d'effort sur la poussée donc moins consommatrice d'oxygène et moins d'essoufflement aussi plus explosive mais il faut connaitre sa longueur pour tomber les pieds en résonance sur le T.
jambes pliées : plus douce et tranquille, à son rythme par contre lors du déploiement des jambes (où poussé contre le T plus consommatrice en oxygène et essouflement après).

Et le virage-coulée ? (coulée = ondulation papillon sous l'eau avant de remonter et repartir en crawl après la culbute) ?

Cdlt,
Oléum.
Nb: là où j'ai eu le plus de mal avec le virage en crawl au début, c'était le décapage du nez à cause d'une mauvaise expiration
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant