samedi 10 septembre 2022
posté par Bambou à 19:22

Discipline qui émerge : le swimrun - Retour d'expérience

vu 531 fois, followers=7
Qu'est ce que c'est?
Une alternance de nage en eau libre et course à pied à faire en binôme (l'équipe fait toute la course en même temps). C'est une discipline assez jeune créée en Suède.
Le principe: on court mouillé et on nage avec ses chaussures. On a également le droit aux plaquettes et pullbuoy mais il faut les porter en courant... La combinaison n'était pas obligatoire dans notre cas car l'eau avait une température supérieure à 16° (d'ailleurs interdite le jour même car eau à 24.8°).

Pour notre premier, nous nous sommes inscrits sur le format xs proposé lors d'un weekend triathlon au lac de La Ramée à Toulouse. La distance cumulée de tous les tronçons est inférieure à 5km.
Nous avons donc alterné 410m de nage/1370m de course/210m de nage/120m de course/170m de nage/500m de course/230m de nage et 1500m de course.

Un reportage de france tv sport sur le swimrun :
https://youtu.be/ugRRTCB1aXA

Nos impressions après l'épreuve :

Organisation :
La grosse inconnue a été la tenue de l'épreuve. En effet la partir nage avait lieu dans le lac de La Ramée dans lequel la baignade était interdite une partie de l'été pour cause d'algues toxiques. La tenue de l'épreuve a été confirmée la veille du swimrun suite aux prélèvements de l'ARS.
Une fois l'épreuve confirmée, on a reçu par mail un long briefing qui expliquait le matériel obligatoire (ne pas oublier les sifflets) et le matériel conseillé (plaquettes, pullbuoy). Également des explications sur le parcours, les règles à respecter (démarrer chaque tronçon avec son binôme) et comment récupérer son bonnet et sa puce au village.

Matériel :
Pour ma part: Une vieille paire de chaussures de running, des chaussettes, un cuissard, un débardeur en synthétique, le sifflet, le bonnet de l'orga, mes lunettes de natation, mes plaquettes. Pas de pullbuoy car je ne savais pas trop comment le tenir pendant la course. Finalement mes chaussures flottaient bien, ça ne m'aurait servi à rien. Petit bémol sur le débardeur qui a bien frotté sous les bras en nageant mais globalement j'étais très contente du matos choisi.

Course:
On commencé par un 400m de natation qui a été le plus difficile. Départ groupé de la plage pour les swimrun xs et s, un peu de monde, ça se bagarrait un peu dans l'eau, quelques collissions. Eau super bonne! Très dur de trouver ses marques sur le premier tronçon : on ne voit rien dans l'eau, pas trop de repères visuels sur où on va, il faut s'habituer à nager avec les chaussures (perso pas trop de difficultés), difficile de trouver un rythme de respiration : habituellement je respire tous les 3 temps, là je n'y arrivait pas mais tous les 2 temps c'était trop souvent. Bref le 1er tronçon m'a pris pas mal d'énergie pour pas grand chose mais c'était la mise en route. On a ensuite enchainé les tronçons de course (maxi 1500m donc ça passe vite) et les tronçons de nage (environ 200m pour les suivants). Ça devient plus agréable car moins tassé, la course passe toute seule, les tronçons de natation aussi, l'eau est très bonne, contente d'y retourner à chaque fois.
Ça reste un effort inhabituel à gérer : ne pas trop accélérer sur la course pour ne pas arriver essouflé pour la nage. Mais c'était très chouette!

En résumé : une expérience sympa qui change de la natation en piscine!

2 commentaires

  

Merci pour ce retour !
Je suis très tenté également par l'expérience; sur la région lyonnaise; un swimrun sur le lac de Miribel, idéal dans sa combinaison distance+période de l'année pour moi (je n'ai pas de combi de swimrun, et aucun matos n'était nécessaire), a malheureusement été annulé récemment; pas encore pu passer à l'acte donc.
Mais ton retour me remotive ! Reste à trouver un binôme; d'ailleurs, tu ne parles pas de cet aspect. Tu n'as peut-être pas concouru en binôme ? C'est, si j'ai bien compris l'essence de la discipline, mais je crois savoir que de plus en plus de swimrun s'organisent pour proposer des inscriptions solos.
Pour ma part j'appréhende les frottements dans les chaussures+chaussettes mouillées pendant la course.
Pour le matos à porter, les combi "swimrun" disposent d'attaches pour les plaquettes et pullboy (mais, bon, ça doit bringuebaler tout le temps
).
A+
  

J'ai effectivement couru en binôme ! Mais il serait bien de proposer des inscriptions solo, il peut être difficile de trouver....
Pour les frottements je n'ai eu de pb qu'avec mon haut. Aucun frottement dans les chaussettes !
Nous n'avons pas utilisé de combi à cause de la température de l'eau (d'ailleurs on en a pas). Pour le pullbuoy il est possible de le glisser dans le short. J'ai gardé mes plaquettes dans les mains en courant ça ne m'a pas gêné.
En tous cas c'était une super expérience !
 

 

Répondre au message


Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message

 

 

Précédent | Retour | Suivant