Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 25 mars 2019
posté par doni à 15:03

Pourquoi notre pratique de l’eau libre ne devrait pas être compatible avec le port d’un restube en compétition

vu 732 fois, followers=7

5 commentaires

  

En effet, autant en nage solitaire tracter une bouée permet d’être visible, et se pouvoir s’agriper en cas de problème.
En compétition aucun intéret, et perso j’ai porté un restube en compète et au lieu de me rassurer cela m’engoissait, l’air sous pression si près de la peau, n’est ce pas un peu dangereux ? Il y a bien eu des accidents avec des cartouches de chantilly, cela pourrait très bien arriver aussi avec un restube.
Et en cas de malaise je vois mal comment on pourrait actionner le dispositif, bref aucun intérêt. Espérons que les organisateurs comprennent cela et arrêtent d’imposer ce truc.
  

Moi je vais proposer un motion pour forcer la nage avec brassards.
  

Lors d'un stage j'avais même eu du mal à l'actionner sur le sec... bon je ne suis peut être pas très doué.. mais bon heureusement je n'étais pas en situation critique...
Le Restube est pratique lorsque la bouée est enclenchée pour un stage, pour être visible par le moniteur, ou prendre appui quand on est en statique... ou comme une frite pour faire la planche en mode bronzette...mais complètement inutile en course d'eau libre!
  

Merci pour cet article.
Je suis inscrite sur ce site depuis 3 mois et je pratique l'eau libre depuis l'année dernière.
Difficile d'adhérer à ce dispositif pas vraiment convaincant mais à priori obligatoire sur les épreuves EDF Aqua Challenge .. Faut il acheter ce Restube, ou compris avec l'inscription aux courses ?
L'utilisation de drones ne serait pas plus efficace et moins onéreuse ?
Avec un repérage visuel de la victime par les MNS, jet-skis et bateaux de sauvetage, les interventions peuvent être très rapides et nous n'aurions pas besoin de nous équiper.
  

J'ai pas adhéré au Restube, ni à la bouée en général…

Ca frotte au niveau de la ceinture et ça brule…

Au Maroc, sur 30 bornes sur 4 jours, je me suis bien brulé avec…

Les autres avaient moins de problèmes avec la combi…

Peut être parce que je prends pas mal de roulis en nageant…

Bref, pas concluant pour moi, surtout qu'à cette époque ce n'était pas utilisé sur la coupe FFN...

L'eau libre, en compèt, c'est surveillé, donc sans bouée au cul. C'est différent dans le cadre du club ou en sortie avec des potes…
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant