Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 22 février 2016
posté par Delph à 14:58

Glisser en crawl

vu 3254 fois, followers=25
Bonjour.

Je ne suis pas une grande grande nageuse. Je dirais même que je suis une nageuse du dimanche qui nage en générale 2km en une petite heure.
Essentiellement en brasse.
La brasse est très facile pour moi. C'est fluide. Et je "glisse" avec plaisir. Autant en endurance qu'en "vitesse" ( enfin, je m'entend )
Sauf que je m'ennuierais presque. On m'a offert des palmes, du coup, je fais quelques longueur avec planche et palmes, mais je n'y trouve pas trop le plaisir de la "vraie" nage.
Alors je tente de me remettre au crawl mais ce n'est pas évident. ( j'ai appris en club .... Quand j'étais au collège, donc ça date quelque peu )

En crawl, je suis rapidement essoufflée ( et en plus je suis asthmatique, donc ce n'est pas top ). Je ne peux pas aller plus loin que 50m sans m'arrêter ... C'est très frustrant et surtout je n'ai pas la sensation de glisser comme en brasse.
Je respire tout les 3 temps. Peut être que je fais trop de battements.
Bref, je ne sais pas trop comment faire pour que le crawl devienne un plaisir.
Des conseils ?

37 commentaires

  

Bonjour,
Ayant commencé la natation il y a peu de temps (environ 6 mois), je pense pouvoir aider un petit peu. Au début le pull-buoy (cuisse) m'a beaucoup aidé, d'une part à bien travailler le mouvement des bras et la prise d'appuis et aussi à ressentir cette sensation de glisse. Cela vaudrait le coup d'essayer. Autres pistes afin de mieux ressentir la glisse : bien avancer l'épaule, faire du semi rattrapé, voir même du rattrapé (cf. vidéo youtube).
Concernant le souffle, les battements pourraient être une partie du problème. En effet, il n'est pas nécessaire d'effectuer des gros battements de jambes à une fréquence élevée. Les battements ne servent (hors sprint) qu'à se stabiliser et à entretenir une bonne horizontabilité.
L'autre élément pourrait être le souffle. Un défaut fréquent lorsque l'on commence le crawl est de vouloir trop respirer. Il faut donc essayer de ne pas inspirer trop d'air à chaque fois. Il faut également bien expirer (perso j'expire un peu sous l'eau à chaque coup de bras) et surtout bien expirer tout l'air des poumons avant de reprendre une inspiration.
Bonne chance
  

Hello,

Je ne suis pas un grand nageur aussi je vais te donner les conseils de bases que tu pourras trouver sur ce site et sur "natation pour tous".
- Ne pas chercher à aller trop vite pour ne pas t'essouffler
- Limiter au maximum les battements de jambes, juste un peu pour assurer une bonne horizontalité sur l'eau.
- Travailler en amplitude (moins de coups de bras possible) quitte à "exagérer" la glisse.
- Prendre quelques cours avec un MNS
et plein d'autres encore mais si tu as appris au collège cela devrait vite revenir
Bonne nage
  

Trop vite. Les jambes doivent servir uniquement à tenir la flottaison.
  

Merci.
J'ai hâte d'être à dimanche pour mettre vos conseils en pratique !
  

Qu'en pense professeur antipoule !
  

Bonsoir,
Je me suis mis à la natation depuis un peu plus d'un an car auparavant je ne nageai que l'été dans des plans d'eau ou la mer.
Au début je ne nageai que la brasse à un rythme régulier autour de 27 minutes pour effectuer 1000 mètres puis j'ai atteints les 2 kms entre 54 et 55 minutes.
Ensuite, je me suis mis au crawl et comme toi j'étais essoufflé après 50 mètres. Je n'ai jamais voulu utiliser de palmes. Avec un peu de persévérance mais surtout en ralentissant mes battements pour qu'ils soient synchro et en essayant d'être le plus à l'horizontal j'ai progressivement allongé les distances pour atteindre 1 km aujourd'hui soit 40 longueurs pour un bassin de 25 mètres. Seulement je suis un autobus car j'arrive juste à descendre sous les 26 minutes donc à peine plus vite qu'en brasse mais j'éprouve du plaisir.
Le but c'est d'allonger le plus possible chaque bras (traction/poussée) sans aller trop vite et limiter le battement des jambes.
En moyenne, j'effectue entre 27 et 31 battements de bras par longueur (en comparaison 14 mouvements de brasse).
Pour la respiration, c'est plutôt en 2 temps ou j'alterne 2 et 3 temps mais j'ai plus de mal à faire plus de 500 mètres uniquement en 3 temps .
Aujourd'hui je suis loin de maitriser le crawl mais je m'éclate bien le vendredi soir et le dimanche.
Un regret d'avoir attendu 43 ans.
Bonne nage
  

Salut Delph, pour que le crawl devienne un plaisir comme tu dis et pour améliorer ta glisse, il faut te concentrer sur ta position dans l eau. On a un ayatollah de la question ici qui ne devrait pas tarder à se manifester tant ce post semble fait pour lui. En gros le principe est le suivant : demande toi à chaque instant de ta nage, non pas comment rendre tel ou tel geste plus efficace, mais comment rester le plus hydrodynamique. C est une démarche défensive si tu veux : il s agit de mieux nager non pas en boostant la propulsion (les mouvements des bras et, dans une moindre mesure, des jambes), mais en levant les freins qui ralentissent la progression de ton corps dans l eau. A geste propulsif égal, donc à énergie dépensée égale, tu iras beaucoup plus loin et donc ce sera beaucoup plus agréable en termes de glisse. Pour cela il faut d abord chercher à être le plus horizontal dans l eau en te grandissant au maximum pour améliorer ta flottaison et éviter que tes jambes ne coulent et lestent inutilement le bas de ton corps. Il faut aussi regarder au fond du bassin et surtout ne pas sortir tout le haut de ton corps à chaque fois que tu respires. Ça c est l aspect horizontalité/ flottaison. Mais il faut aussi lutter contre les déformations latérales de ton corps en restant le plus gainé possible tout au long du cycle de bras. tu trouveras un tas de conseils ici ou ailleurs, plus précis que les miens. Mais l idée générale c est vraiment de rester concentrée sur la position générale de ton corps a tout moment de la nage. Facile à dire je sais...

Note : tu peux aller faire un tour sur les vidéo qui illustrent la méthode "total immersion" dont la philosophie générale correspond à ton approche de la natation : un apprentissage fondé sur la sensation de glisse
  

J'ai noté tous les conseils ( véridique, avec papier et crayon
)Merci. Je vais aller faire un tour sur les vidéo aussi quand j'aurai 5 minutes.
Je ne pensais pas avoir autant de réponses. J'ai atterri ici au hasard de recherches Google et franchement je ne regrette pas.
2016 est pour l'année de la reprise d'un sport régulier et du coup je sens que je vais pouvoir progresser.
Je viendrai vous redir comment je m'en sors après ma prochaine sécance.
  

HELLO
J'ajoute ma petite touche, car Delph nous dit qu'elle est asthmatique.

J'ai un traitement contre l'asthme depuis 15ans. Dès qu'un truc me stresse un peu dans la journée, je suis plus essoufflé quand je vais nager ensuite en soirée.
Cela m'est arrivé lundi.
On a fait un cours centré sur le sauvetage, le MNS nous a fait travailler apnée, puis aller chercher une "victime" sous l'eau, la remonter à la surface puis rétropédalage pour remorquage de la victime sur 10/12 mètres.

D'une à cause du stress, je m’essoufflais assez vite, et en plus, un effort inhabituel amplifie les difficultés de respiration et donc l’essoufflement.

Il est important de se vider la tête avant d'aller nager, surtout si la journée a été un peu chargée de ce point de vue. Et encore plus si on travaille des choses inhabituelles.

Pour moi, tout l'automne, le dos crawlé me faisait prendre la tasse très vite... cette nage me stresse depuis l'enfance, car je ne savais pas quand inspirer/expirer. Le travail le samedi ou le dimanche en janvier et février m'a fait bien progresser, et je suis plus fluide, plus à l'aise, et la tasse n'arrive qu'après plusieurs longueurs, c'est à dire quand je commence à fatiguer...

Donc, te concernant, Delph, être en hypoxie après 50m est normal. Ce que tu travailles lors d'une séance ne sera efficace qu'au minimum à la séance suivante, voire 2 ou 3 séances plus tard.

Je suis passé à des entrainements en bassin de 50m début janvier, et j'étais comme toi pour le crawl: très vite en hypoxie et essoufflé. J'ai continué 2 à 3 fois par semaine dans le bassin de 50m et j'ai enfin réussi à enchainer (très tranquillement) 400m vendredi, mais seulement 200m dimanche (courbatures pendant 36h... difficile de refaire exactement le même effort dans les 48h après un entrainement intense).

Nager est très difficile et presque contre-nature pour les pédestres que nous sommes, surtout si on apprend sur le tard. La Patience est donc le meilleur atout.

Si tu persévères pendant quelques semaines à enchainer des 50m en crawl puis à respirer et refaire un 50m et ainsi de suite, en quelques séances, ton corps va s'habituer à la fatiguer, se muscler, avoir moins besoin d’oxygène et tu seras moins vite en hypoxie et tu pourras enchainer 75m puis 100 puis 125 ou 150 etc.

Première séance, par exemple: essayer de faire (en fractionné donc) 500 m en 10 longueurs de 50. 2e séance (2 ou 3 jours après) 12 longueurs. 3e séance (encore 2 ou 3 jours après) 14 longueurs. Et ainsi de suite, en ajoutant un peu à chaque séances, au bout de quelques séances, ou au bout de 2, 3 ou 4 semaines, tu pourras essayer d'enchainer un 100mètres. Puis encore 15 jours ou 3 semaines tu essayes le 150 ou le 200. Cela m'a pris près de 6 semaines avant de pouvoir faire le 400 m sans pause. Il est important d'être persévérant et d'accepter ses limites... c'est le seul moyen de progresser peu à peu. Tout cela est très long, en l'acceptant, on peut y arriver.

D'une séance à l'autre, selon la fatigue, on peut même être moins performant que la semaine passée. Ce n'est pas grave, on fera mieux la prochaine fois.

Tout cela n'est qu'indicatif. Si je dis 3 semaines, d'autres pourront dire 3 séances. Tout dépend de ta forme, ton endurance, la marge de progression...

J'espère que ces raisonnement t'aideront. Sinon, laisses-les tomber.

Merci de ce sujet très utile pour communiquer.
Porte-toi bien et bonne nage à tous!
Soyez heureux.
  

Oui c'est vrai que l'asthme n'aide pas.

En brasse, il m'arrivait parfois d'être gênée mais plus du tout depuis que j'ai repris mon traitement de fond hivernal et ma petite dose de ventoline avant de nager. Mais le crawl ( en plus pas très bien nagé comme je le faisais ) me met vraiment plus en difficulté. Ah, je ne desepère pas. Objectif : arriver en décembre à nager au minimum 1km brasse et 1km crawl durant ma sécance. Ça me semble jouable.

C'est peut être aussi pour ça que j'aime tant "glisser", c'est la seule manière de préserver ma respiration ET d'avancer quand même. ( si je ne ressort pas fatiguée de ma sécance, je ne me vide pas assez la tête et du coup, je ne profite pas vraiment de mon heure de sport hebdomadaire - 4 enfants en bas âge à la maison .... Le silence de l'eau est juste magique
)
  

Petit bilan.
Une bonne petite sécance de 2km en 1 h. Ce qui est pour moi la sécance idéale.
Mais surtout :
J'ai pu nager en total 350m en crawl sans jamais être essoufflée ( avec des micro pauses respiration tout les 50 m ). Du jamais vu depuis belle lurette !
Forcément en réduisant drastiquement mes battements, ça va mieux. Alors pour le coup j'ai bien compris les notions de "traction-poussée et rétour aérien du bras".
Reste qu'il faut sûrement améliorer mon gainage, j'avais l'impression de ne pas le tenir sur la durée.
Du coup, je suis ravie !!
  

C'est l'endorphine qui te rend heureuse.
  

C'est le concepte oui.
  

  

A star is born !
  

avatar de profil-supprimé
profil-supprimé
10 mois
Le manque de modestie est un mal français.
  

  

Comme dit plus haut, une bonne manière d'apprendre la glisse est de diminuer son nombre de coups de bras par longueur. Il faut faire en sorte que chaque mouvement soit plus efficace du début à la fin ! Et essayer de faire moins de 25 mouvement de bras par 25 mètres (voire moins)
  

avatar de profil-supprimé
profil-supprimé
10 mois
Comme disent les jeunes
Ça merde grave au niveau des fiches

J'inscrit 2500 mètres au final j'ai 15 kms
Bizarre ,

Dommage je ne suis pas pro ...de la nage
Et pourtant comme beaucoup
La nage et bien plus ............un plaisir .

J'aurais dû être MNS , un job vraiment cool
  

Le manque d'humour est au désespoir de Fanch !!!
  

Qui est Fanch ?
  

Qqu'un qui a inscrit deux fois la même séance.
  

Son profil est supprimé.
Mystère et boule de gomme.
  

Il ne voulait pas discuter. Il n'a pas supporté sa propre aigreur!!!
  

Il n'aime pas la France.
Il est rentré chez lui, une planète de la galaxie d'Andromède, à un million d'années lumière de notre Terre.
  

Il semble bien que ça soit la base de la natation : apprendre à nager VITE avant de nager LONGTEMPS.

http://www.trimes.org/2016/03/natatio...
  

You-hou !
Après une semaine comment dire ... ... Bref. Une semaine quoi.
Demain ...hip-hip-hip-hourra ( j'ai les endorphines dans les starting block ) je retourne nager.
Donc on a dit : les bras, poussée sous l'eau et relâchés dans l'air.
Les pieds : point trop n'en faut.
La respiration : en deux temps je me sentais "asymétrique" mais force est de constater que je n'étais pas essoufflée. Je tenterai peut être un peu de trois temps.
Et puis bien allongé, horizontal et gainée.
  

Pour la phase de poussée sous l'eau :

videoplay


videoplay


Pour la phase d'entrée dans l'eau, il y a deux écoles : par le petit doigt, ou par le pouce...
  

Ah.. je ne savais pas qu'il fallait plier le coude dans l'eau comme ça.. Il va falloir que j'essaye...
Par contre c'est troublant ces vidéos sur planche parce que tout l'aspect roulis est complètement mis de côté.. ça me perturbe un peu, mais merci
  

"Pour la phase d'entrée dans l'eau, il y a deux écoles : par le petit doigt, ou par le pouce... " ?!!

Absolument pas ! La main ne doit entrer ni par le petit doigt, ni par le pouce mais plutôt par les 3 doigts centraux: sinon, cela cause une torsion dans l'épaule qui, à force, peut générer des blessures.
  

Salut Klapo, ok pour l entrée de la main, mais penses tu que c est le signe d un bon retour de bras si, juste avant d entrée dans l eau, la main se présente naturellement avec la partie pouce et index tournée vers l eau, le petit doigt vers le plafond et la paume vers la main opposée ? Je ne sais pas si je suis clair, mais si j ai bien compris le mouvement d abduction, ce sont je ne suis pas certain, c est comme ça que les choses se passent chez moi. Du coup je rétablis, à la fin du geste, la main à l horizontal. Merci à toi.
  

Non c'est pas bon signe: ca semble indiquer une rotation inutile de l'épaule.

Pour corriger,on peut faire l'éducatif de la main qui traîne sur l'eau lors du retour du bras vers l'avant et ceux sont les 3 doigts du milieu de la main qui doivent effleurer l'eau.
  

Bon je vais revoir ma copie alors. Merci à toi !
  

Absolument pas ! La main ne doit entrer ni par le petit doigt, ni par le pouce mais plutôt par les 3 doigts centraux: sinon, cela cause une torsion dans l'épaule qui, à force, peut générer des blessures.

-> Il y aurait donc trois écoles. Choisis ton camp !
  

L'entrée de Klapo est conseillée aux débutants.
  

En fait en y repensant j ai l impression que c est la fin du cycle de roulis qui reconduit naturellement la main dans sa position horizontale et permet une entrée par les doigts du centre. Ça suppose d avoir le corps lui même dans une position horizontale au moment de l entrée de la main.
  

En effet, t'es obligé à garder ton corps à l'horizontal pour bien entrer ta main par les doigts du centre.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant