Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
jeudi 3 décembre 2009
posté par garp à 15:18

Comment doubler ?

vu 3565 fois, followers=18
Comment doubler dans les lignes. J'aimerai bien connaitre votre méthode.

Quand je me trouve derrière quelqu'un de trop lent je lui effleure le pied une première fois pour lui signifier qu'il y a quelqu'un derrière lui afin de provoquer comme réaction soit une accélération (ce qui est pas mal) ou un serrage à droite afin de permettre mon dépassement. Mais avant de doubler, j'effleure à nouveau le pied pour signifier que je vais passer et que la personne ne soit pas surprise.
Je double toujours, quelque soit la ligne, en crawl, après avoir vérifié qu'il n'y a personne qui ne s'élance devant moi en sens inverse.

Les difficultés rencontrées sont :
le brasseur qui se décale sur la gauche et empêche de doubler sans risquer de se péter une côte au passage et qui souvent croise un autre brasseur et empêche tout dépassement.
Le crawleur qui se décale, vexé qu'on puisse envisager de le doubler, qui accélère puis ralenti, et fout en l'air la séance pas un faux rythme.

31 commentaires

  

prendre la cheville de la personne avec les deux mains et tirer son pied vers le fond de la piscine ?


malheureusement, cela arrive souvent. Et des fois, le nageur lent vous agresse car il pense que se faire effleurer les pieds est une nouvelle forme de drague dans l'eau.
Reste l'option de passer sous le nageur, mais hélas, ce n'est pas a la portée de tout le monde
  

En effet cela arrive très souvent

J'emploie d'abord la méthode de toucher du pied et ensuite double systématiquement sans problème crawleurs et dossistes à moins que leur bras et jambes ne partent dans tous les sens, dans ce cas, ils sont aussi difficiles à doubler que des brasseurs.
Pour ces derniers et autres écarteurs, si après 2 touchers du pied ils ne font aucun effort pour se ranger, je leur prends la cheville et tire un coup sec, ce qui les arrête net et je double. J'ai du adopter cette méthode car mon corps commençait à bleuir un peu partout.
Evidemment ce n’est pas une super méthode pour se faire des amis et socialiser à la piscine, mais au moins vos amis ne songent plus à appeler « SOS femmes battues » à chaque fois qu’ils vous voient.
Résultat, en crawl ou en dos, je nage uniquement dans la ligne « matériel » où la brasse est interdite (à Pailleron), ce qui réduit de beaucoup le problème mais ne le solutionne pas complètement car on n’est jamais à l’abri de croiser des ONNIs.
Quand je suis dans une ligne de brasseurs, je prends mon mal en patience jusqu’au virage..
  

Je me mets en papillon pour doubler.......Quoi, ben ça fait le ménage! Rire!
Si tu doubles en crawl, faut être prèt à parer les brasseurs qd tu doubles donc un peu de kung Fu subaquatique ça aide!
  

entrainez vous, on est a j-29 du 1er Janvier et de toutes les bonnes résolutions !
  

- 9 fois sur 10 (que dis-je dans 99 cas sur 100!), le nageur ne comprend pas la signification d'effleurer le pied et prend cela pour une quasi-agression, (sauf peut être certaines piscines dont par pudeur je tairai le nom où quand tu effleures les pieds d'un nageur, souvent il vient te proposer un café après la douche...??? )

- Dans 7 cas sur 10, quand on double, le nageur doublé accèlère ????!!!!

Heureusement à force de nager a peu près aux mêmes heures aux mêmes endroits entre habitués on se connait et se respecte mieux...mais en cas d'affluence franchement y a pas beaucoup d'autres solutions que de faire le dos rond et de prendre son mal en patience...


Bon à quand le permis piscine ?
  

Klapo : À la place du permis de piscine, je propose de rétablir la gabelle, l’impôt sur le sel, pour financer l’entretien des piscines. Plus précisément, cet argent permettra d’acheter du sel pour remplacer le chlore dans la désinfection des piscines.


Lorsque quelqu’un touche mon pied et que je suis proche du mur, j’accélère pour faire ma culbute. Je ralentis ensuite pour qu’il me dépasse.

Pour les nageurs qui tirent les chevilles ou qui passent par-dessus d’autres nageurs : Dans les courses en eau vive, ces actions causent déjà des altercations entre les compétiteurs. Des coups de poings et de coudes ont été échangés suite à ces types de dépassement. C’est dangereux parce que tu peux faire affaire à un Jean-Claude Van Damme.

Ma devise est : On ne touche pas les autres nageurs sans permission.
  

Des fois ça passe ... mais j'évite la casse! Je vérifie toujours qu'un nageur n'ait pas eu la même idée que moi et si c'est Ok, je fonce, en apnée, pour aller plus vite. Si le nageur, par vexation ou frustration, accélère, je le laisse s'essouffler : il sera plus facile à doubler au retour! Pour les brasseur (et certains crawleur qui se tortillent) j'évite et je tourne avant d'atteindre le bord : hop, ni vue ni connue, ils ne se vexent pas et de toute façon, ne me rattrapent pas. A Suzanne Berlioux, la ligne est suffisamment large pour passer à 4, mais dans ces cas-là, je me mets en glisse latérale pour éviter les coups de bras. La seule chose que je redoute, quand je me fais doubler et que je me cale à droite, c'est la ligne d'eau ou un coup d'un nageur de la ligne d'à côté...
  

L'effleurement plus ou moins violent des pieds ne produit quasiment jamais l'effet souhaité. Tant qu'il n'y a pas trop d'affluence et que je me rapproche d'un lent, je ralenti au maximum, afin d'avoir suffisamment d'espace pour ensuite prendre de l'élan et doubler à pleine vitesse et continuer sur la lancée. Ca se trouve c'est même bénéfique pour la santé !

Par contre si les lignes sont embouteillées, il n'y a pas d'autre choix que d'y aller comme un dingue pour brûler de la calorie. Faute de sociabiliser avec les lents vous gagnerez au moins l'estime des rapides frustrés


Une fois en doublant en crawl un brasseur, mon bras droit en plongée s'est fait entraîner violemment par le bras gauche du basseur, ça a failli me déboîter l'épaule... rien de cassé pour cette fois, mais depuis je fais gaffe de pas doubler trop près...

Christophe
  

Et sans compter qu'il existe des brasseurs lents dont la principale motivation, il me semble, n'est pas de progresser dans la nage mais de casser le nez et une côte de celui -ou cellle - qui oserait lui dépasser.

A Blomet il y a un nageur méchant a la nage desequilibrée au niveau des jambes. Je ne sais pas comment il fait pour garder la jambe droite vers le fond mais sa jambe gauche part en coup de sabot a raz de la surface et avec une amplitude de rendre jalouse une danseuse de l'Opéra....
  

avatar de canageenbanlieue
canageenbanlieue
> 7 ans
Bonjour les rapides !

Moi ma problématique est me faire doubler tranquillement par des torpilles - les médues je les gére je vous dirais comment - ce que je fais c'est d'abord de toujours être attentitf à la population dans ma ligne d'eau pour repérer les nageurs sérieux à pas déranger et stopper au virage ou ralentir pour leur faciliter le passage. En général y en a 1 ou 2 maxi par ligne.

ensuite si je calcule que le dépassement arrive je serre à droite en arrétant de lancer les segments ( je fais trés rarement de la brasse complére car je suis trop large ( prés de 2m ) .

Si vous pouvez me confirmer que c'est OK et qu'un rapide comprend le message "The door is open" ca me rassuera.

alors pour les lents chiants plusieurs possibilités : passer en dessous ( trés drole ) , leur rappeller le savoir vivre - serrer à droite- , les ridiculiser - pas gentil mais quand un type fait par les virages sur 25m et tourne au bout de 15 m ca devient ingérable- .

Y a une limite à l'option fight que je condamne - même si Pais j'imagine le pb- c'est l'article 1382 du code civil voire pire , une piscine est pas une zone de non droit.

Il faut distinguer entre ignorance et mauvaise volonté , parfois deux minutes de discussion avec un brasseur inconscient permet de trouver une solution.


Je me dis que un des risques des surpopulations de piscine serait une facturation au temps - parfois proposée mais pas imposée - qui pour des nageurs assidus serait une catastrophe.

Rappelons nous que les élus locaux s'en tapent des nageurs, il y a plus debarboteurs, gymaquateurs que de nageurs.


Doubler en papillon c'est vrai que c'est drôle ceci dit j'ai fait ca hier avec des gros lourds de triathlétes qui se la pétent : succés assuré.
  

Brasseurs tendances moyenne-rapide, ici.

Je me fais bien évidemment plus souvent doubler (brasse oblige), mais connaissant les règles de conduite, tout va bien. Je réduis l'amplitude des mes battements quand quelqu'un me dépasse, c'est logique.

Par contre, il m'arrive aussi de devoir dépasser, méduses obligent. Mais c'est horrible : comment voulez-vous doubler en brassant ? Et qui plus est, vous avez le rythme cassé, donc la fatigue vous oblige à vous arrêter peu de temps après.

Ah, non, vraiment, pas de solution pour moi pour doubler correctement, surtout lorsqu'on ne crawle pas. Ou alors, si, passer en dessous, mais on se retrouve encore avec un rythme cassé, et ça revient au même. Je m'arrange pour changer de ligne en cours de route lorsque je vois une méduse. (ouh ! C'est pas bien !)

Heureusement, c'est rare, je ne vais que dans des créneaux très légers en fréquentation.

La bonne soirée, les gens !



Le Faune Aquatiquo-Naturisto-Maisonnais
  

C'est dur à gérer quelqu'un qui double en brasse!surtout quand on attend derrière pour doubler.Enfin, si trouves des créneaux légers en frequentation, tu as bien de la chance.Quelques cours de crawl, ça ne te dit pas? Tu verras, tu auras de trés bonnes sensations, et aussi en doublant, quelle puissance!
  

c'est quoi cette manie d'accélérer en crawl quand vous dépassés.. c'est énervant.
Enfin dans la majorité des cas après une longueur... cia..
Mais ça m'est arrivé que le gars ne vous lâche plus à ne pas en finir et qu'il vous touches régulièrement les extrémités des pieds sans pouvoir vous dépasser. ( même en s'écartant et en ralentissant, il suit simplement ) alors la c'est pire que tout...
  

si après 2 touchers du pied ils ne font aucun effort pour se ranger, je leur prends la cheville et tire un coup sec, ce qui les arrête net et je double
et
sinon je leur passe DESSUS
ben, dites moi, ça plaisante pas ! C'est quand même un peu trop "fight" pour moi !


Je trouve toujours un moyen de patienter meme derriere un brasseur très lent, par exemple faire un éducatif en attendant que la voie se dégage vraiment pour doubler (crawl un bras, rattrapé, battements, ondulations etc...). Ca évite de se prendre des coups qui peuvent être très dangereux. C'est vrai que ça casse les séances mais depuis que les succès d'Alain Bernard et consort ont remis les gens dans les bassins, j'ai abandonné le principe du programme pré-déterminé à l'avance! Ca fait un moment que je me dis aussi que je devrais m'entrainer à la brasse en apnée au fond du bassin!


Ce qui m'horripile reste l'absence de bons sens des gens, voire leur désinvolture , par exemple lorsque quelqu'un part du mur au dernier moment alors que vous arrivez à une vitesse objectivement très supérieure.

A Blomet il y a un nageur méchant a la nage desequilibrée au niveau des jambes. Je ne sais pas comment il fait pour garder la jambe droite vers le fond mais sa jambe gauche part en coup de sabot a raz de la surface et avec une amplitude de rendre jalouse une danseuse de l'Opéra....
Je pense l'avoir vu celui-ci, mais c'est en dos crawlé non, avec un mouvement bizarre des jambes qui n'est pas vraiment un battement ? Le pire c'est que je crois qu'il ne se rend même pas compte qu'il est extrement dangereux pour ceux qui voudraient le doubler.
  

c'est bien le meme, lolodansleau
Il ne nage que le dos crawlé ou brasse...et c'est toujours la jambe "à l'intérieur" de la ligne qui part en coup de sabot (en effet, t'as raison, il est capable de donner des coups des deux jambes !!!)

Mais je te l'assure, il se rend compte. Et tres bien. Pour moi, il le fait expres

Pour celui-la, la seule parade est de partir juste devant lui et de se laisser un bassin d'avance.
  

Je ne sais pas si c'est volontaire mais il m'arrive aux Halles de me faire bloquer les deux pieds en plein battements. Je ne sais pas si c'est là la manière polie de me signifier que je suis trop lent mais l'effet est particulièrement irritant
  

La brasse de compétition est très différente de la notre. Elle prend moins de place latérale :
http://www.zimbio.com/pictures/3qo5_p...
  

@Luczi
toujours la jambe "à l'intérieur" de la ligne qui part en coup de sabot
je ne sais pas d'ailleurs comment il fait pour encore avoir un genou ! Il devrait se le déboiter à chaque coup de pied qu'il donne tellement la force qu'il y met parait inouie.

Pour celui-la, la seule parade est de partir juste devant lui et de lse laisser un bassin d'avance.
J'évite carrément sa ligne quand je peux ! En général, il squatte la numéro 4 le week end. Et malgré l'eau qu'il déplace, il n'avance pas très vite. Et il nage longtemps en plus


Y a-t-il d'autres specimen du même genre dans d'autres piscines ?
  

Oui, Pailleron est plein d'ONNIs dans ce genre + des brasseurs analphabètes qui squattent la ligne Matériel/Brasse Interdite ou la ligne rapide.
Quand c'est dans la ligne Brasse Interdite je me permets de les arrêter car ils gênent tout le monde. En plus à Pailleron les lignes sont très étroites et il est parfois dangereux de doubler un brasseur qui écarte beaucoup et ne se range pas sur le coté, même quand c'est dégagé en face. Pas ce souci chez Suzanne, par ex.
Faire des exercices derrière en attendant le virage c’est bien mais ça peut créer un super embouteillage.
Quant à doubler par-dessous, il faut vraiment être sur de son coup pour la remontée, sinon on peut créer un vrai accident. En plus certain brasseurs nagent pratiquement debout, donc il faut vraiment plonger loin.
  

Le moment de la culbute est pas mal pour redonner un coup de vitesse. Sinon la technique de passer en dessous se fait très bien en palme (passez en ondulations, vous augmentez sans soucis votre vitesse...), puis ça fait bosser les coulées ce qui est un très bon point. Perso je n'utilise pas l'effleurement des pieds, peu de nageurs en comprennent le sens.
donc pour moi c'est en général au virage, et si il y a plusieurs nageurs l'apnée est assez efficace (avec les palmes en tout cas).
  

Je demande poliment dorénavant en bout de bassin, surtout après avoir effleuré le pied deux ou trois fois, en général ça marche on me laisse passer, c'est tout de même mieux que de doubler en pleine vitesse même si des fois on en peut pas s'en empêcher

dorénavant je parle aussi aux nageurs trop lent ou trop au milieu et je leur fait la remarque qu'il existe des lignes plus lentes ou plus adaptées. En général je le fait aimablement en souriant, et ça porte ses fruits. Le fait de faire 1m85 doit aider aussi...

Enfin, quand je double en crawl, j'évite en me rabattant de faire des battements de pieds juste devant le nageur doublé pour éviter de lui faire boire la tasse, sauf cas extrême de vengeance...

@crumblesis et @lolodanleau
D'accord sur l'étroitesse de Pailleron qui oblige à regarder devant avant de doubler pour éviter la collission assurée ! Sinon, on a aussi un specimen à Suzie qui fait de la brasse indienne, la tête sur le côté opposé aux nageurs qui le double et qui balance un de ces pieds gauche de folie, bien au niveau de l'eau qui casse les côtés ou la mâchoire, au choix !
  

Mais je te l'assure, il se rend compte. Et tres bien. Pour moi, il le fait expres

N'oubliez pas que certaines personnes ont de vrais handicaps (séquelles de poliomyélite entre autres, pouvant expliquer leur nage bizarroïde... Donc on reste courtois; on garde la présomption d'innocence, et on laisse le bénéfice du doute.

Signé un médecin nageur
  

P.S. je comprends rien à ce forum. comment met-on des liens ou des citations ?
  

Allez, je mets mon grain de sables ...
J'avais expérimenté de doubler par dessous, hier soir chez "suzie",
parce que c'était impossible autrement !!
Les lignes d'eau étaient surchargéés, j'ai vu des dépassements en 3e file en brasse et ceux qui arrivent de face, un vrai cauchemard.
Et hop, sous l'eau en apnée en brasse, pas trop marrant et j'ai voulu voir la réaction des nageurs en surface...
Au prochain embouteillage, hop, sous l'eau mais en ondulation, cette fois en regardant la cause de mes péripéties...
Ah, ah, ah, je revois encore leur tronche !!
Les H sont sûrement vexés mais les F, elles se sont arrêtées nettes, pourquoi ??
C'est sûr, c'est plus fun que chatouiller !! Ah, ah, ah !!

P.S. : Faire très attention au moment de plonger à la ligne d'à côté afin de ne pas recevoir un coup de pied d'un brasseur (failli me faire assommer, aussi )
  

Mais je te l'assure, il se rend compte. Et tres bien. Pour moi, il le fait expres

N'oubliez pas que certaines personnes ont de vrais handicaps (séquelles de poliomyélite entre autres, pouvant expliquer leur nage bizarroïde... Donc on reste courtois; on garde la présomption d'innocence, et on laisse le bénéfice du doute.

@mathyeu, le médecin nageur...
le problème est que, que cela soit en dos crawlé ou en brasse, c'est toujours la jambe a l'intérieur qui donne des coups de sabot - l'autre, resté du coté de la ligne, execute le mouvement sans problèmes. "L'handicap" - si l'on peut l'appeller comme ça - est donc selectif; en brasse c'est la jambe gauche qui est a l'intérieur de la ligne et en dos crawlé c'est la jambe droite.


Quant a la présomption d'innocence... si t'avais vu le festival de noms d'oiseaux que j'ai ramassé le jour ou j'ai osé lui effleurer la jambe pour indiquer mon passage


@tortueninja...bravo ! Mais si le nageur lent accelère, on fait comment quand on le torpille en plein dans l'estomac ?
  

avatar de teotiti
teotiti
> 7 ans
Soyez un peu cool...
Vous qui nagez bien et vite, soyez un peu peu patient avec les nageurs lents.
J'ai appris à nager il y a seulement 3 mois à plus de 40 ans en ayant toujours eu peur de l'eau, je fais surtout du dos, je m'applique à essayer de faire les bons mouvements et toujours rester bien à droite du couloir et laisser passer mais c'est pas toujours évident quand on ne maitrise pas bien :
- trop à droite je finis par taper sur les flotteurs de la ligne d'eau ou me prendre un coup du gars qui brasse dans la ligne à côté
- je ne suis pas trop à l'aise quand les mêmes d'à côté éclaboussent de trop je bois de temps en temps la tasse
- quand en plus le bon nageur qui arrive derrière moi me touche les pieds, eh bien je bois encore la tasse et j'ai la trouille de me noyer
Donc pitié, doublez tant que vous voulez comme vous voulez mais tirez pas sur les pieds de ceux qui ne nagent pas bien, la plupart le font pas exprès pour vous embêter !
  

avatar de canageenbanlieue
canageenbanlieue
> 7 ans
@teotiti.

Nageur moyen je gére à la fois les rapides ( le kilo en 23 minutes ou moins ) et les bancs de méduses. Je peux t'assurer qu'à part quelques gros lourds ( genre triathlétes ou STAPS qui savent pas lire ) les bonss nageurs font attention aux autres et font tout ce qu'ils peuvent pour resepecter le droit de nager (ils sont la pour ca ! ) .

Le problème est que les équipements collectifs que sont les piscines sont victimes de tendances qui von TOUTES à l'encontre des gens qui viennent pour y nager et ne sont pas ou plus en club.

Idéologie du fitness, dérive des matériels divers, palmes, courtes, longues palquettes, monopalmes, cours des susdites activités organisées. diminution des horraires d'ouverture liée notamment aux 35 H ( les piscines n'employent pas assez de monde pour embaucher la solution a été dans beaucoup de piscine de supprimer une heure d'ouverture.

Préemption de créneaux horaires par des clubs, associations, amicales, pompiers, policiers, etc .


Il en résulte la concentration sur les créneaux ouverts au public dans peu de ligne d'eau de gens au niveau de nage trés hétérogéne. La seule solution que les lents respectent le code de la ligne d'eau .

Un dernier mot : le lent il en a quoi a foutre de patienter 2 secondes en bout de ligne d'eau si il déja il nage pas en performance.

Dans une piscine que j'ai arrété de fréquent y avait une bonne femme qui nageait la brasse très lentement et quand on lui expliquait que puisque elle ne tenait pas sa droite elle pouvait aussi bien aller dans la partie libre ( la moitié de la piscine ) elle disait clairemennt que c'était pous faire chier les gens qui nageaient vite "J'ai aussi payé ma place ...."

Perso je suis hyperrpudent et poli parceque si je me lache j'envoie quelqu'un à l'hosto et Y pas 1 neur ou nageuse rapide qui m'ennuie pour 10 ou 50 méduses ou ONNI qui VEULENT faire chier.
  

@ Teoti,
vous avez apris a nager après 40 et c'est très bien. Je vous dis bravo.
Mais desolée aussi dele dire si franchement : si vous avez encore des telles difficultés (une telle peur de se noyer qui vous fait boire la tasse si régulièrement, ne pas etre capable de nager tout droit, etc ) il faudra prendre encore des leçons avant de venir nager dans une ligne - et encore moins dans une ligne "rapide". La, c'est dangereux pour vous et pour les autres.

Aussi, le "bon nageur" (lent ou rapide) est celui qui reste attentif a son environement : qui va plus vite (il y a TOUJOURS quelqu'un qui va plus vite que vous, vous avez compris, les messieurs ?
), qui est plus lent, on laisse passer ceux qui font des fractionées et on laisse la place aux virages...on choisi la ligne adaptée a sa nage bref, on fait attention aux autres.

Dans une ligne il y a un savoir vivre et des regles, que vous connaissez d'ailleurs, parce que vous voulez garder la droite a chaque fois. Que dire aux personnes qui font les batements cote a cote se racontant les exploits u WE ? ou aux personnes qui donnent de coups de sabot parce que se faire dépasser leur atteint le moral ? ou ceux qui font des grand écarts attachés au plot de départ ou ceux qui doublent en brasse ?

Mais soyez rassuré, on ne "tire pas les pieds du nageur lent vers le fond", la regle est de donner une petite tappe sur le pied pour signaler sa présence surtout aux brasseurs, qui sont dangereux.

Et sachez que l'on rale par antecipation : la première semaine de Janvier arrive et les bonnes résolutions aidant, les lignes seront remplies des néophites qui ont pris des bonnes résolutions. C'est une période particulièrement enérvante pour tous les nageurs et nageuses du forum - il n'y a qu'a voir les anciens posts pour s'en rendre compte.

Et qui sait, dans quelques lessons on vous comptera parmi nous ?
  

pour doubler çà m'arrive de carrément changer de couloir (!) attention il faut prévoir son coup!
  

@mathyeu
Le handicap supposé de ce nageur ne l'empêcherait pas de faire un petit effort pour laisser passer des nageurs lorsque les lignes sont bondées s'il le voulait (en ralentissant ou en stoppant son mouvement meurtrier). En outre, ce monsieur marche tout à fait normalement lorsqu'il est sur la terre ferme.

PS: avant la citation, il faut simplement indiquer >
Il y avait auparavant une rubrique "astuces pour poster sur le forum" mais j'ai l'impression qu'elle a disparu dans la nouvelle version du site

@tortueninja
Au prochain embouteillage, hop, sous l'eau mais en ondulation,
Sur le dos en plus, chapeau, ou plutôt bonnet ! Vue la faible profondeur chez "Suzie", ça a dû leur faire bizarre, mdr
et Bonnes Fêtes sous le soleil!
  

@mathyeu

PS: avant la citation, il faut simplement indiquer ">" sans les guillemets (désolé pour l'erreur du post précédent
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant