Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mardi 7 avril 2009
posté par Christophe à 23:10

Exercices d'ondulations

vu 65804 fois, followers=9
Bonsoir,

Lors de mes séances de crawl, j'essaye d'intercaler des longueurs d'ondulations afin de me préparer musculairement à arriver un jour à nager le papillon.

À mon allure en crawl, je fais 1000m en 20 minutes (respiration tous les 2 temps). En revanche j'ai du mal à faire de vraies longueurs de ondulations, en partie à cause de la consommation d'oxygène que cela occasionne : je m'essouffle très vite. Je peux tenir 25 mètres mais pas plus. Sur une séance de 45 minutes je fais rarement plus de 50 mètres en ondulation, et j'aimerai progressivement augmenter cette proportion.

Quels conseils avez-vous pour gérer la consommation d'oxygène en ondulation ? Des mouvements "économiques", l'utilisation de tuba, des techniques pour respirer plus fréquemment ?

Je fais parfois des ondulations sur le dos en attendant, est-ce un bon début ?

Christophe

12 commentaires

  

Bonsoir Christophe,

Si ça peut te rassurer, tu n'es pas le seul !
Je fais des ondulations depuis quelques temps déjà dans le même but et j'ai eu la même surprise que toi : c'est tuant ! Je ne peux pas faire plus de 15m d'affilée (et là j'ai besoin de plusieurs mouvements en brasse pour reprendre ma respiration avant de repartir). Mais en général, je fais trois à quatre mouvements d'ondulation avant de reprendre de l'air A ce rythme, je fais 8 à 10x50m avec repos de 15-20s en bout de ligne.

Je crois qu'en fait il faut surtout privilégier l'allonge dans le mouvement, bien se donner le temps de glisser après le mouvement du bassin, mais ça reste consommateur d'oxygène. J'en fais aussi de temps en temps avec des palmes : même pb de souffle mais on avance plus vite


Bref, je suis également preneur de conseils!
  

l'ondulation est surtout efficace sous l'eau. Trop pres de la surface, on perd beaucoup en efficacité et on a en general une cambrure exagere a cause des frequences de respiration trop elevees, ce qui reproduit pas le mouvement de l'ondulation en papillon (il manque en gros la rentree dans l'eau par les epaules).

A mon avis, pour travailler le mouvement, c'est la qualite qu'on va chercher en faisant donc des ondulations sous l'eau (en s'eloignant de la surface) afin de liberer le mouvement du corps complet de la tete aux pieds, en gros nager comme l'homme de l'atlantide, mais en n'oubliant pas de respirer (contrairement a lui), toutes les 4 - 5 ondulations. Il faut prevoir les temps de descente et monter a la surface pour ne pas se retrouver a court d'air.

Idee : pour respirer une fois arrivé a la surface, il suffit de placer un mouvement de bras en papillon, puis redescendre et faire ses ondulations. Comme ca vous voyez le truc, on augmente petit a petit les respirations faites en sortie de papillon et on termine un jour par faire une longueur en papillon complete.


Sur le dos c'est encore plus difficile car il faut vraiment descendre sous la surface pour bien sentir le mouvement et avancer, sauf si on veut faire du surplace en ayant l'air de danser saga africa (effet garanti) . Et la remontee en ondulations de dos n'est pas evidente.
  

- primo: ne pas hésiter au début a s'exercer avec des petites palmes: ca permet de renforcer la ceinture abdominale pour ceux qui en manquent;

- secondo: l'ondulation vient pas des jambes mais du haut du corps (et si!) : les jambes ne font que suivre l'ondulation générée par le haut du corps (l'éducatif de la nage style homme de l'atlantide est bon pour cela). Il faut aussi penser à initier l'ondulation du haut de la poitrine. cela permet d'économiser les jambes (donc de pouvoir tenir la distance) et de générer plus de puissance;

- perso je trouve les ondulations sur le dos plus faciles au début.

- pour respirer qd on est sur le ventre on peut faire aussi un petit mouvement de brasse avec les mains.

au final, c'est pas si dur de tenir les longueurs en ondulations...vraiment pas...la source de fatigue vient à mon avis pour ceux qui cherchent à battre avec les jambes ; ca doit être nettement plus facile que d'aligner les longueurs en battements de jambes.

Comme dit plus haut, penser à garder les pieds sous l'eau au maximum.

Quant au pap, franchement faut démysthifier: c'est vraiment une nage techniquement facile (plus facile que le crawl) une fois qu'on a saisi le truc (ondulation du haut du corps et jeu de bascule) mais c'est vrai qui reste plus fatiguante que les autres.

Bonne nage !
  

à ajouter également, l'ondulation n'est, contrairement à ce que la plupart des nageurs loisirs réalisent, pas une flexion des genoux puis "tape" dans l'eau. Comme décrit plus haut, l'ondulation commence avec la rentrée des mains puis bras puis épaules qui lancent le corps dans l'eau. il faut essayer avec une planche au départ, même si ça "pète" un peu le dos (cambrure, mébon, même après 12 ans de club, avec en 2ème spé le pap, je n'ai pas le dos brisé pour autant), et essayer de sortir/rentrer les fesses dans l'eau et les jambes/genoux/mollets suivront. Surtout pas de flexion genou puis frappe dans l'eau débile.Puis sans planche, tenter le "pap' educatif", d'abord en respirant tous les 2-3 temps, comme en NL (Crawl) sauf que tu plonges pour une ondulation à chaque entrée de ta main dans l'eau.Je ne suis pas convaincu par les commentaires ci-haut qui parle de nage type "homme de l'atlantide" car ça ne t'aidera pas pour comprendre le pap', il vaut mieux avoir des bras allongés devant pour mieux comprendre le mouvement et surtout avec un moyen fluide et logique de sortir la tête de l'eau (un cycle de bras en crawl et tu le ramène devant). Ce qui fatigue, c'est l'effort que tu vas faire pour ressortir la tête de l'eau (pour respirer), donc comme pour la brasse, il faut être à la lisière de la surface, ni en dehors, ni trop profond.Donc mouvement de bras en crawl qui aide à lancer et plonger le bras et à respirer en rythme.En version améliorée, tu fais respiration+bras/ondulation, bras/ondulation, puis 2xbras en pap sans respirer puis tu reprends.Il faut comprendre que le pap' c'est une question de puissance mais surtout de rythme, il faut surtout bien décomposer le mouvement pour le comprendre et le reproduire de manière fluide.Plus facile à montrer qu'à décrire
  

(désolé pour la mise en page qui a sauté et pour les quelques fôtes dues à ma non relecture !)
  

Merci pour vos conseils. Je crois que je vais tester à la fois "l'homme de l'atlantide" de TazarJezedh et l'éducatif de Kangaroo qui correspond plus à mes essais actuels pour varier les sensations.

la source de fatigue vient à mon avis pour ceux qui cherchent à battre avec les jambes
C'est difficile de se voir mais je ne crois pas battre des jambes. J'essaie de les garder souples en évoluant avec le mouvement du reste du corps. En fait c'est peut etre plus une question de souffle : j'expire assez fortement par le nez dans l'eau pour éviter que l'eau ne rentre trop dedans (avec l'ondulation, la tete change un peu d'angle en cours de mouvement). Du coup j'arrive plus vite à court d'air, et même avec seulement trois à quatre ondulations, c'est un peu court pour tenir.

Par contre en ondulations dos, je n'ai toujours pas saisi le mouvement : si je ne me sers pas ostensiblement des jambes, je n'avance pas. Et là au bout de 100m, j'ai les muscles des cuisses en capilotade

Ensuite, il faudra travailler le mouvement des bras (et là aussi, il y a du boulot!)
  

"Par contre en ondulations dos, je n'ai toujours pas saisi le mouvement"

Pourtant le mouvemet de base est très simple et très instinctif chez l'homme en particulier : il a d'ailleurs permis à notre belle espèce de se perpétuer depuis la nuit des temps...faut juste se laisser aller et imaginer de belles créatures flottant au dessus de toi dans les airs et laisser parler tes instincts de "bête"


bon week-end !!
  

Oh! Mais Klapo m'a l'air d'humeur bien grivoise en ce vendredi seins... euh... Saint
!
  

Ah, voilà enfin une explication limpide! Merci Klapo
  

Pour l'exemple, Natalie Coughlin a un bien joli coup de rein dans ses ondulations: 1'56'' de la vidéo.


videoplay


A cet exo, les tablettes de chocolat seront prêtes pour l'été!! c'est sûr!!
  

A voir également, l'excellent reportage sur Michael Phelps diffusé sur Arte il y a plusieurs mois (il y a un post à ce sujet sur le forum - fonction recherche).
On y découvre sa technique d'ondulation impressionnante de souplesse et d'efficacité.
Un court extrait du reportage est disponible sur youtube :
videoplay


La vidéo complète "Secrets d'Athletes - Michael Phelps - French FR TVRip Arte.ts" (1.25Go pour 54min de reportage) est d'excellente qualité et on y apprend énormément.

Il y a tout une partie sur les ondulations du papillon et sur la technique d'entrainement (poids de 8kg autour des hanches ...)

A regarder !
  

pou les filles, Popov avait un bien joli coup de rein aussi
... Esposito était pas mal non plus malgrès une particularité : il prenait sa respiration sur le côté, ce qui est plus simple à mon sens pour re rentrer dans l'eau mais un peu moins esthétique...

ce qui est sympa pour s'entrainer en ondul sans faire d'apnée, c'est de 'pousser' le pull buoy en le tenant comme une planche. on peut ainsi rentrer facilement dans l'eau, et faire le mouvement de jambe en entier...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant