Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 26 aout 2012
posté par dlcs35 à 08:50

Appellation "olympique" usurpée

vu 2984 fois, followers=6
Dans la rubrique de la liste des piscines, le terme "Olympique" qui désigne certaines piscines en France est bien souvent usurpé : Dijon, Dunkerque, Chartres, Saint-Raphaël, Montpellier.... Il s'agit en réalité de piscines dont seulement le bassin de course est de norme olympique, ce qui s'arrête là. En effet, une piscine dite "olympique" doit permettre la pratique et manifestation des 4 disciplines de la Natation, à savoir : la Natation de course, le Water-Polo, la Natation synchronisée et le Plongeon. Cette dernière discipline s'appuie sur des installations de Plongeon tremplins 1 m, 3 m et plates-formes 5 m, 7.5 m et 10 m qui doivent être présentes (en fosse autonome séparée, à proximité). Ces villes citées ont construit des piscines qui ne comportent pas de plongeoir ( par choix de ne pas en avoir et c'est regrettable). A l'inverse de villes comme Schiltigheim (Strasbourg), Rennes, Montreuil bientôt Limoges dont les architectes et Elus locaux sont davantage courageux en matière de construction et rénovations d'infrastructures : les longueurs des bassins de natation course (50 m) ET l'existence de plongeoirs (tremplins et plates-formes de 10 m) sur un même site pour ces piscines autorisent alors l'appellation globale "olympique"...

Non seulement ça, mais l'organisation de certaines manifestations internationales (outre les J.O. : les Championnats du Monde de Natation, Championnats d'Europe de Natation) exige aussi la présentation des 4 disciplines sur un seul et unique site, ce que ne permettent donc pas les centres nautiques de villes citées au début de ce post.

Finalement, les plongeoirs dans une piscine, c'est le nez qui doit exister au milieu d'une figure. Leur présence à côté d'un beau bassin de course autorise alors l'usage du terme "olympique", qui ne sera pas usurpé.

6 commentaires

  

La piscine de Nogent sur Marne doit aussi répondre à ces critères non ?
  

" ... Rennes, Montreuil bientôt Limoges dont les architectes et Elus locaux sont davantage courageux en matière de construction et rénovations d'infrastructures".

Ne sont-ce pas surtout les contribuables de ces riantes cités que l'on peut qualifier de courageux, puisque c'est leur argent qui sert en partie à la construction des plongeoirs ? Quant aux architectes, c'est leur travail et ils sont payés au pourcentage des travaux. Le qualificatif de "courageux" me semble à leur égard peut-être un peu .... "usurpé".
  

En complément au post initial, la liste des piscines ayant fait un effort pour ce qui concerne la pratique des 4 disciplines de la Natation (Natation, Plongeon, Nat' synchro et Water Polo, sans oublier les disciplines subaquatiques) n'est bien entendu pas limitée aux 3 villes citées : Rennes, Montreuil, Communauté Urbaine de Strasbourg. L'établissement de Nogent sur Marne, fréquenté d'ailleurs par la FFN régulièrement pour les Championnats nationaux d'été de Plongeon - suite à l'intérêt de la municipalité de Nogent pour cette discipline - en fait partie.

Quant au terme "riantes cités", sur un autre post répondant au post initial, lui aussi est galvaudé. Il s'agit simplement des choix politiques et sportifs par des équipes municipales. Avec pour ce qui concerne ma ville, des choix sportifs pluridisciplinaires excellents, avec construction et rénovation d'équipements sportifs divers dont les installations de Plongeon : ces choix ont conduit à un niveau "J.O Londres" une athlète plongeuse de ma ville, ces choix ad hoc conduisant aussi à la pratique de la discipline du Plongeon par les jeunes, les adultes, à niveau de découverte, niveau de loisir, niveau de compétition. Sans ruiner les finances du contribuable...

D'un premier côté, certaines municipalités choisissent donc de rénover astucieusement ou bien / et construisent sobrement leurs piscines (projets Montauban, projet Limoges, rénovation complète à Montreuil, rénovation complète à Rennes, rénovation excellente à Bourg en Bresse...) en maintenant ou en construisant des plongeoirs.... Avec en bout de course du "label international" indiscutable et non usurpé pour leurs établissements.
D'un second côté opposé, beaucoup d'équipements clinquants de piscines construits en 20 ans : Au luxueux bassin de 50 m 10 couloirs prévu sur les plans se rajoutent toboggans, parcours aquatiques, équipements de remise en forme, etc, etc, avec parfois le choix de destruction des plongeoirs lors de rénovation (Le Mans, Brignolles...). Les causes sont connues : petite politique, petits calculs pour ménager - sur le court terme - les finances du contribuable (faible fond retenu donc masse d'eau en moins à chauffer pour une fosse à plongeon, MNS en moins pour la surveillance...). Les choix et constructions deviennet alors irréversibles.
Et pourtant, lorsque la comparaison est faite est faite, il s'avère que l'exploitation et l'entretien de la seconde solution se révèlent davantage coûteux pour les finances du contribuable (par expérience et pour répondre à l'un des précédents posts faisant office d'interrogation).

Ensuite, des choix adéquats lors de rénovation ou constructions de nouveaux centres aquatiques (labellisés ou non "olympiques") permettent justement la pratique à haut niveau des 4 disciplines de la Fédération - identiquement d'ailleurs à ce qu'il en est dans les autres pays voisins européens. L'existence préalable de piscines "olympiques" (infrastructures complètes) dans un pays candidat aux J.O. crédite bien davantage sa demande. Nos voisins européens (Angleterre, Italie, Allemagne, Espagne) disposent chacun de plusieurs piscines labellisées répondant aux normes techniques actuelles 2012 du Comité International Olympique ; ce n'est pas / plus le cas en France (en dépit de cette appellation "olympique" abusive pour certaines piscines récentes construites et incomplètes). Et pourtant, une anecdote à méditer : l'une des raisons de l'échec de la candidature de Lille aux J.O. 2004 était justement l'imprécision sur les installations de Plongeon et de Water Polo de son projet de centre aquatique ; la leçon n'a pas d'ailleurs pas porté ses fruits puisque le projet de rénovation 2013 de la Piscine Max Dormoy de Lille prévoit la suppression de l'unique fosse à Plongeon qui existait dans cette région...
En bref, des équipements aquatiques non complets ne permettent pas de créditer efficacement des pays ou villes demandeuses pour l'organisation d'évènements internationaux. Et pire, pour les connaisseurs : le terme "olympique" utilisé abusivement en devient risible.

Enfin, la pluridisciplinarité nautique dans une même piscine (Natation de course, Natation Synchro, Water Polo et... Plongeon) permet de valoriser, d'adapter une dynamique sportive locale, territoriale : tous les sports pour tous à la Piscine (la Natation de course mais aussi... le reste !). Ceci, sans démagogie, grâce à un tissu associatif ad hoc et dynamique. Ceci, sans ruiner les finances locales. Lors des suffrages locaux, c'est bien ce multiple résultat qui servira de bilan aux électeurs, pour la validation ou l'infirmation de la politique sportive, pour une équipe municipale sortante .
  

Ah ... la piscine de Schillig (Schiltigheim) ! Ah l'époque je détestais la natation, mais dans mon lycée au nord de Strasbourg, on dépendait de cette piscine et je me souviens de mon prof de sport qui m'avais obligé de plonger du 3m. Le pire plat de ma vie.
Et dire que j'aime nager malgré lui maintenant ...

Après, on peut avoir une piscine olympique comme à Stras, mais un choix de piscines pour nager vraiment limité ou ne pas avoir de vraie piscine olympique comme à Toulouse (mais un bassin de 50m quand même) où je suis aujourd'hui mais un grand choix d'horaires et de piscines plus modestes ...
Je préfère Toulouse, chaque fois que je reviens à Stras, c'est la croix et la bannière (Schillig toujours en vidange pendant les vacances et la kibitz en travaux ...)
  

Merci beaucoup pour ce petit communiqué très instructif et qui remet les choses en place!
  

avatar de boticeli
boticeli
> 4 ans
Alors le contribuable est toujours courageux? ne serait- il pas exagérement râleur?

Il m'apparait normal qu'en démocratie,chacun paye pour le bien public; et la piscine publique est un bien public!
On peut préférer le choix de plusieurs piscines modestes plutôt qu'une piscine olympique, mais dans les deux cas, il faudra que le citoyen participe .
oui,il y a des élus courageux et les citoyens nageurs contribuables sont aussi des citoyens nageurs électeurs, qui peuvent aussi s'exprimer sur les équipements publics par le vote...
A moins qu'on ait l'argent d'une piscine privée et il en faut beaucoup,pour qu'elle atteigne la taille , le niveau de sécurité d'hygiène de nos piscines publiques...
Voyez la Grèce,pourtant la première démocratie dans l'histoire du monde : pas d'impôts, donc pas d'équipements publics et des piscines privées pour tous ceux qui peuvent se l'offrir; il est vrai que le pauvre peuple a plus de km de Méditerranée que nous pour se consoler mais tous les grecs n'habitent pas au bord de la mer...alors votez , payez vos impôts et ..soyez heureux de pouvoir nager!
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant