Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 25 mai 2011
posté par Oleum à 23:51

[Natation] : Equipements.

vu 947 fois, followers=6
Où organiser une compétition internationale demain en France...?

La France victime de ses compétiteurs (clubbeurs) actifs au détriment de ceux et celles qui pratiquent un sport par loisir (nageurs) et les occasionnels (baigneurs)...

Démonstration par l'exemple:
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Ar...

En clubs et hors clubs, difficile de s'y retrouver autour du même sport et de la même passion de l'eau.

Ce devrait être l'inverse.
Cdlt,
Oléum.

11 commentaires

  

j 'ai pas tout compris
entre la question que tu pose
et le rapport avec l article...

une suppression c 'est jamais cool
....après si j 'ai bien compris, ce sera au benefice d 'autre aqua-activités qui rapportent plus à l'exploitant? ... à se demander si l 'économie, ne va pas tuer la natation sportive... au profit des aquabikes, aquafitness et autre aqua machin truc
....

heureusement ceci se passe à armentières, a l'autre bout du monde quoi....il est peut probable que paris soit touché a son tour
...
a aussi
j 'ai pas fait gaffe a la date de l article, voir s il date pas de l année derniere
...

ok je sors
.....
  

Le choix est simple : Faire des profits ou faire faillite.
  

C'est une piscine municipale. Elle est subventionnée et ne fera pas faillite.
C'est plutot de la mauvaise gestion.

Les clubs sont bondés parce que les horaires des piscines sont inadaptés aux gens que travaillent (essayez de trouver ou nager après 18h à Paris, en formule "public"...les seules piscines ouvertes sont prises d'assault).

Les gestionnaires ou les profs des clubs du soir sont souvent les mêmes maitres nageurs qui travaillent dans la piscine pendant la journée. Ils ont besoin de ce deuxième emploi pour vivre car un salaire de MNS ce n'est pas beaucoup.

la solution passe par le respect des diplômes, une paye correcte (les MNS ne sont pas disposés a faire du 3/8 pour trois fois rien), des horaires d' ouverture plus conformes aux attentes des gens qui travaillent (et qui ne vont plus a la piscine pour se laver, mais pour faire du sport) et une meilleure gestion des horaires des bassin pour que tous y trouvent leur compte.
  

Que se passe-t-il lorsqu'une piscine municipale est déficitaire ?
  

les hopitaux ne sont pas beneficiaires, ni les écoles, ni les universités...et c'est tant mieux. C'est a cela que servent nos impots. On ne va pas arreter - une fois pour toutes - avec cette excuse que les piscines coutent beaucoup trop cher ?
  

Une piscine municipale déficitaire entraîne des mises à pied, à la diminution des heures d'ouverture, à la réduction d'entretien du bassin.
  

J’avais lu, je ne sais plus où mais j’aimerais bien le retrouver, qu’une piscine parisienne, coutait à la ville en moyenne 15 euros par entrée, si on prend en compte la construction, les salaires, et tout le reste.
En plus je pense que ce sont essentiellement des coûts fixes, une piscine ouverte mais vide ne coute pas tellement moins cher que la même pleine (un peu plus de personnel peut-être ...).
C’est l’exemple type de l’équipement impossible à rentabiliser, à part les trucs genre Racing pour la gent très aisée, il n’y a pas de piscines totalement privées, même dans les concédées la ville met la main à la poche.
On peut cependant toujours essayer de limiter le déficit en faisant rentrer un maximum de sous dans les caisses et là pratiquement toutes les utilisations sont plus intéressantes que la simple ouverture au public, location de lignes aux clubs (on essaie de leur faire payer de plus en plus cher), aquagym et autres trucs à la mode, j’en passe et des meilleures.
Je pense que les directeurs des piscines ont un peu de pression pour développer ces activités en ce moment. On peut aussi imaginer une réduction de l’amplitude horaire pour économiser des charges de personnel.
  

rentabiliser, à part les trucs genre Racing pour la gent très aisée,

Ils vont chez Keller, maintenant.
  

Peut-on dire que c'est le public qui finance le privé (Racing) ?
  

J'espère ne pas dire de bêtises, mais je pense que Paris donne une subvention aussi, au Racing Lagardère.

je suis toujours d'accord avec les analyses de LUCZI.

Pour moi, la solution(Mais je serine toujours les mêmes choses et j'essaie de faire court ce coup-ci),c'est de prendre le truc bien en amont: Il y a nos impots, il y a beaucoup d'argent, et il y a des priorités, celles des pouvoirs publics ne sont pas tout à fait celles que j'imaginerais dans un monde doté de suffisamment de piscines et d'autres choses encore plus nécessaires.

Voila, c'est tout, et il faudrait trouver un système pour que la gestion soit aux mains de gens qui vivent réellement, ont vécu réellement, et soient actifs, généreux et vivants...Vaste programme...Presqu'iréalisable(je me demande si je fais une faute d'orth à ce mot, là).En bref,c'est ce qu'on fait en écrivant sur ce site, un essai pacifique de contre-pouvoir sur le domaine qui nous intéresse, la natation étant un vecteur pour tout le reste..;
  

Encore une coquillette: Il faut lire"irréalisable".
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant