Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 21 octobre 2012
posté par orangoutan à 14:11

Ondulation en brasse

vu 3983 fois, followers=10
Bonjour à tous!
Une petite question technique; faut t-il placer une petite ondulation en brasse et si oui, à quel moment exactement? Les avis autour de moi (nageurs et maitres nageurs) sont divergents, voire contradictoires... Pourriez vous éclairer ma lanterne?

Merci d'avance à vous tous!

18 commentaires

  

À quel moment exactement, pendant la phase de plongée ou de pousser contre le mur ou pendant la nage ?
Lors de la plongée ou de la poussée, 1 seul mouvement d'ondulation est autorisé en coordination avec les mouvements de bras.
Lors de la pratique de la brasse en compétition, faire des ondulations = tricher, mais reste difficilement détectables (bassin de 50m) par les juges à fortiori quand on est dans les lignes rapides 4 ou 5 parce qu'il n'y a qu'' un seul juge qui suit les concurrents.
La natation course est technique dans chaque style de nages, dans les touches au mur et également dans ses virages, Nager sans tricher et dans les règles de l'art, c'est tellement beau sinon il vaut mieux pratiquer l'eau libre.
  

Serait-ce une provocation?...


Je crois que ceux qui ne pratiquent pas l'eau libre ne savent pas de quoi ils parlent...


La triche touche tous les milieux...

Je crois même que plus les temps sont proches (en bassin par exemple) et plus la tentation de gagner quelques centièmes pousse au crime...

En eau libre, pas de triche possible...

Sur un 5km, on triche pas, on en chie... Même pour les premiers...

Pour répondre à Orangoutan, tortueninija a raison... une seule ondulation est possible... après, certains s'en accommodent et d'autres trichent (voir les derniers jeux olympiques...).
  

Une seule ondulation, tu la places où tu veux pendant la coulée. C'est la règle.
Après beaucoup de brasseurs jouent avec cette règle, sans vraiment faire d'ondulation, en s'appuyant avec leurs jambes sur l'eau ... difficile à repérer et surtout à sanctionner parce que c'est limite limite ...
  

Autant pour moi Djedj, il ne faut pas mal interpréter mes propos...

Je parlais de " technique " pour l'eau libre et non de triche !!
  

Il n'y a pas qu'aux derniers JO. Je crois que kitajima a joué avec le feu sur les titres précédents.

Van der Burgh a juste eu l’honnêteté de le dire, mais ils le font tous.

C'est moins choquant que ce qu'a fait l'équipe anglaise de vélo sur piste.
  

popouf, super ton avatar !
  

tiens en parlant de ça
.... en eau libre on peux avancer comme on veut?
faut juste éviter les moteurs à essence ? et les long bord je crois?
... (on rigole hein TTN
...)

j imagine un jour ZUL ou GB ou SAMSAM ou qui veut... éclater tout le monde sur 5km, 10km, 30 km... en pap (ou NF en brasse
...) ... ce serait marrant
... non....

déjà eu un truc dans le même genre?
...
  

La nage en eau libre est 'libre'....

Donc, aucune nage obligatoire...

Après, sur longue distance, le moins fatiguant et la plus efficace,c'est le crawl...

Jusqu'à maintenant...
  

Je reviens sur ma petite interrogation en essayant d'être un peu plus précis; je ne parlais pas de l'ondulation qui suit la poussée mais de ce style de brasse qui inclut une "amorce" d'ondulation (un appui sur les jambes vraisemblablement)... j'ai d'ailleurs retrouvé un post de Klapo qui évoque ce sujet, je cite: "Il existe 3 styles principaux de brasse: plat (flat), ondulation (undulating) et vague (wave) ".
Et voilà qui me rend encore plus perplexe...
Qu'en pensez vous?
  

Le règlement FFN est clair sur ce point technique de la brasse, il ne peut pas avoir d'ondulation pendant la nage proprement dite.

Il n'y a pas à être perplexe, il y a un réglement soit on le respecte ou alors on prend le risque de se faire disqualifier...
  

Il n'y a pas à être perplexe, il y a un réglement soit on le respecte ou alors on prend le risque de se faire disqualifier...

Après, pas tout le monde n'ambitionne faire de la compétition, et on peut s'amuser comme on veut. Je te trouve inhabituellement sévère, TTN

Pour l'avoir essayé pendant un certain temps, parce que à moi aussi on l'avait enseigné comme ça, il y a très très longtemps, je sais qu'on peut accompagner le mouvement de la brasse d'une certaine ondulation, qui descend au moment ou on rentre la tête dans l'eau, en rapprochant le menton de la poitrine et en pointant les bras légèrement vers le bas, et qui remonte vers le haut au moment qu'on écarte les bras. En quelque sorte, le 'vallon' de l'ondulation correspond au moment où le corps est complètement allongé, le 'sommet' au moment où l'on a les bras et jambes le plus repliés sur le corps.

ça peut donner des sensations rigolottes, mais après, ce n'est pas ce qui est le plus efficace. Le mieux c'est de nager 'tout droit' et de chercher à attrapper la carotte qui est devant
  


Ça dépend en effet des écoles, le "plat" m a toujours semblé plus rapide. Mais il y a des tenants de l ondulation chez les nageurs de compet. A Blomet, il y avait un brasseur du club Neptune qui faisait ce vallon décrit par Bego. De l extérieur, cette technique donnait l impression de le ralentir, mais le fait est qu il était le plus rapide ! Je n ai toujours pas compris quel était le truc ^^
  

Après, pas tout le monde n'ambitionne faire de la compétition, et on peut s'amuser comme on <
veut. Je te trouve inhabituellement sévère, TTN <

Autant pour moi Bego, il est clair que pour le fun, je préfère la brasse-papillon pour la glisse et l'ondulation mais je ne répondais à la question qu'en compétition pour avoir vu des disqualifications.

Faire de la brasse en faisant des vallons ou placé quelques coups, pourquoi pas et si on se fait attraper, il n'y aura pas d'excuses.


La nouvelle grille de qualification aux championnats de France a changé pour toutes les nages sauf en brasse, à mon avis cette nage avec les règles actuelles ne peuvent pas être améliorées sous peine de disqualification.
  

Merci pour vos réponses!
Bego a parfaitement résumé ce que j'essayais d'expliquer, et en effet je n'envisageais cette petite variante que dans le cadre d'une pratique hors compet'! Et de manière générale je trouve qu'il est toujours intéressant de varier les sensations, d'essayer de casser la routine avec des exercices inhabituels, au final cela profite à toutes la nage, vous ne croyez pas?
  

Nage brasse est très intéressante car cette nage est différente que les autres. Elle est plus lente, plus inefficace. Il faut suivre les règles de 'ondulation, mais si vous regarder les plus vite brasseurs, Ils utilisent leurs épaules et leurs muscles centraux (core) pour bouger presque comme une ondulation, mais c'est vraiment légale. Regardez Rebecca Soni http://espn.go.com/espnw/7088491/brea...

Malgré pap est devenu de brasse, maintenant la brasse devient plus comme pap si vous regardez le rhythm du corps. Regardez la distance entre les mains de Rebecca Soni. Ce n'est pas très différent qu'un papilloneuse. (papillonista?
  

Merci, très belle vidéo brennana.

pour bouger presque comme une ondulation <

si les fesses n'ondulent pas comme en pap...

Regardez bien la différence entre une ondulation des fesses en papillon et le mouvement de la détente des jambes en brasse qui peuvent faire penser à une ondulation... ça se rapproche mais, ce n'est pas une ondulation sur la vidéo à 2:00

Le haut du corps, la sortie des bras de l'eau et le plongeon dans le trou de souris sont autant d'éléments importants dans cette belle discipline qui est la brasse.

  

C'est vrai que pour Rebecca Soni j'ai l'impression qu'elle nage plutôt 'droit': pas seulement les fesses n'ondulent pas comme en pap, mais si l'on suit la trajectoire de sa tête, elle est toujours très proche de la surface de l'eau, et en fait, même pendant la phase de glisse, elle n'immerge pas complètement, une petite partie de la calotte arrière de son crâne reste frôle la surface...

Par ailleurs je suppose qu'une brasse à la fois 'ondulée' et efficace doit être, sur le plan technique, encore plus compliquée que ce ne l'est de toute façon.

Après je ne suis certainement pas expert non plus, mais ce qui me plaît à moi aussi, c'est que c'est un style que l'on peut infiniment varier pour plein de sensations différentes, et qui ne devient jamais ennuyeux.
  

En ce qui concerne encore Rebecca Soni, contrairement à ce que je qualifierais d'ondulation, si les épaules se recoubent pour garder la tête proche de la surface quand elle est hors eau, ce recourbement ne fait pas suivre un mouvement d'ondulation le long du reste de la colonne vertébrale, qui reste droite. (il n'y a pas de mouvement vers l'avant et vers l'arrière du bassin, comme le remarque si bien TTN)

En fait je crois qu'il ne faut pas confondre le mouvement 'normal' de la brasse coulée, qui évidemment se base sur les éléments que relève si bien TTN ...

Le haut du corps, la sortie des bras de l'eau et le plongeon dans le trou de souris sont autant d'éléments importants dans cette belle discipline qui est la brasse.

... et un mouvement d'ondulation que l'on peut en faire en quelque sorte en l'exagérant.

Par ailleurs je crois qu'en pap aussi l'ondulation part du haut du corps, de la tête et des épaules et finit seulement sur le fouet effectué avec les jambes. Mais là je m'avance encore plus loin sur un terrain qui est purement théorique pour moi...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant