Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
vendredi 1 février 2013
posté par vervet à 18:39

Abonnement trimestriel

vu 1694 fois, followers=13
Bonsoir à tous,

Voulant renouveler mon abonnement trimestriel, j'ai eu le plaisir d'entendre qu'actuellement ces abonnements trimestriels ne se font plus...

Donc obligé d'acheter à chaque fois une place. Pour quelqu'un qui y va tous les jours, ca va commencer à faire cher.

Avez-vous des informations la-dessus ?

24 commentaires

  

Bonsoir. C' est curieux ! Lundi dernier à Roger le Gall l' abonnement trimestriel était toujours affiché à la caisse. Peut être est ce en rapport avec la grève des MNS. Ça me paraît quand même invraisemblable ! Payer une entrée à l' unité quand on nage beaucoup ça finit par coûter cher

Je me renseignerai demain matin à la piscine Emile Anthoine
  

Mon abonnement trimestriel expire également la semaine prochaine...
Si la grève s'éternise, je pense que les piscines vont se vider: aucune raison de payer un carnet de 10 entrées qu'on finit en même pas 3 semaines!
On veut le retour de nos abonnements!!!!
  

Comme prévu j' ai interrogè le caissier de la piscine Emile Anthoine ce matin et voici sa réponse :
Il n' est pas question de supprimer l' abonnement trimestriel. Il y a juste l' impossbilité de faire ou de renouveler un abonnement à cause d' un bug informatique. Les informaticiens s' occupent du problème.
  

J'ai renouvelé mon abonnement trimestriel sans problème il y a deux semaines à Emile Anthoine. J'ai même dû supplier le caissier de le faire car il voulait simplement me donner un mois supplémentaire gratuit sur ma carte à cause de la grève, mais comme elle était déjà gribouillée de partout et que ça m'empêche d'utiliser les tourniquets à Keller, j'ai préféré payer.
  

le problème informatique est sans doute apparu après.
  

La Mairie a essayé de supprimer les abonnements trimestriels il y a quelques années, et a dû y renoncer sous la pression des usagers. Pour elle, c'est un manque à gagner sur les utilisateurs réguliers et surtout un engagement de qualité et de permanence de service qu'elle est loin de pouvoir assurer. La vigilance s'impose donc aussi sur ce point.
  

Je viens de prolonger mon abonnement trimestriel pour 3 mois.
La "bonne" nouvelle (si on peut appeler cela une "bonne" nouvelle) est que je n'ai pas eu à débourser le moindre centime grève et problème interface logiciel gestion des abonnements trimestriels obligent.
Je suis peiné de constater que pour un abonnement trimestriel payé 37 euros le 7 août 2012 et s'achevant normalement le 06 novembre 2012, on m'aura ajouté 6 mois gratis (abonnement qui expire maintenant le 06 mai 2013). J'avais déjà eu un mois gratis auparavant. J'ajoute que je nage au moins 4 fois par semaine et que j'arrive malgré tout à nager dans les 2 ou 3 piscines que je fréquente, malgré les grèves.
Vous allez me rétorquer "pourquoi il se plaint ce c..? il ne paie pas!"
Je ne suis pas naïf: le manque à gagner des recettes guichets (alors oui je sais bien vous allez me dire les piscines municipales en régie sont pour beaucoup déjà déficitaires) sera ponctionné sur les impôts locaux.
Quand un mois il y a grève 4 jours dans le métro, la RATP prolonge-t-elle l'abonnement Navigo d'un mois??? Quand il y a grève SNCF monte-t-on dans le TGV sans billet? Théoriquement non.

Je pose donc cette question: jusqu'où cela s'arrêtera-t-il?
J'ai peut-être la réponse: compression des frais fixes, réduction du personnel à outrance, entretien moins bien fait, réduction des horaires d'ouverture, lente dégradation du service public ET privatisation (gestion en concédée) de la grande majorité des piscines => si on n'est pas tarif social ce sera entrée à 10 roros et abonnement trimestriel à 80 roros!!!!
C'est malheureusement ce qui nous attend...

La mairie commence à fermer certaines mini bibliothèques municipales. Je ne vois pas comment elle ne pourrait pas profiter d'une grève comme celle-ci pour entreprendre des réformes qui seront contraires à l'esprit de service au public => dans le genre la gestion des piscines ce n'est pas à nous de le faire, c'est pas rentable (normal on laisse entrer tout le monde sous prétexte de grève!) et patati et patata...

A l'heure du gaspillage de l'argent public et au moment où les impôts augmentent dans tous les sens (pour de bonnes raisons, certainement) il y aurait beaucoup à s'interroger quand à la façon dont cette grève est gérée par l'équipe municipale.
  

Pas faux ce que tu dis mais il faudrait savoir quel pourcentage du coût de fonctionnement des piscines parisiennes est couvert par les prix d'entrée, à l'unité ou en abonnement. A mon avis ça doit pas faire lourd.
Je me demande même si les caissiers encaissent de quoi couvrir leur salaire mensuel ...


  

Bah d'un côté les carnets de 10 et les séances à l'unité restent payants même entre 2 jours de grève (enfin certaines fois le caissier n'est pas là donc c'est gratuit pour tout le monde mais rare quand même), de l'autre côté celui qui paie son abonnement se le voit prolonger indéfiniment... Cherchez l'erreur.

Je propose une solution pas compliquée: compter mois par mois le nombre de jours (d'heures de grève) intervenant sur les créneaux publics peu importe que ce soit le matin, le midi ou le soir, en faire une moyenne trimestrielle et proratiser par rapport aux jours d'ouverture pour une réduction sur le renouvellement de l'abo trimestriel. A prendre ou à laisser pour les usagers, mais il est toujours important de payer quelque chose, sinon c'est la voie ouverte à toutes les dérives.
Après je sais bien que les grèves sont majoritairement le matin: donc ceux qui nagent exclusivement le matin pourraient faire valoir leur bonne foi: mais ça ça doit se faire sur réclamation et au cas par cas!
  

Dans un tout autre domaine on nous a longtemps dit que l'ISF devait être supprimé parce qu'il coûtait plus cher à collecter qu'il ne rapportait.
Donc oui Klabur c'est une façon de voir les choses.
Pour autant c'est payant comme les cantines scolaires ou les colonies de vacances (enfin pour ceux qui n'ont pas les exonérations sociales) et c'est comme cela. ça ne doit pas changer. Beaucoup trouvent qu'il y a déjà trop d'assistanat dans ce pays, alors pff!!! Mais ça c'est un autre débat.
  

@ Rouletabille: dans quelle piscine vous a t'on reconduit de 3 mois gratuitement l'abonnement ? Car d'après la circulaire, le prolongement gratuit de l'abonnement ne peut se faire qu'UNE SEULE fois!
  

Chateau des Rentiers.
J'ai fait part de mon étonnement au guichet. On m'a dit que c'était les instructions de la mairie.
J'irai dans une autre piscine demain, on verra si on m'accepte.
  

Je pense que le prolongement des abonnements trimestriels de 1 à 3 mois, c'est surtout une mesure politique pour calmer les usagers car non seulement ils sont pénalisés par les fermetures, mais aussi financièrement.

Comme Klabur, je pense que le paiement des tickets d'entrée ne doit pas générer de recettes fabuleuses qui puissent couvrir les frais de personnel et de fonctionnement. D'ailleurs ce n'est pas vraiment le principe en France. Je ne connais pas grand chose à la comptabilité publique dans une municipalité, mais une recette ne peut en principe être affectée pour couvrir une dépense (et surtout pas les dépenses de rémunération du personnel), mais tombe dans l'escarcelle commune.

La solution proposée par Rouletabille me semble juste mais un peu compliquée à appliquer dans la réalité de la comptabilité publique car ça supposerait de mettre une tarification spécifique en place (et de mettre à jour le logiciel pour le paiement des entrées, cartes et abonnements) et de la justifier. Je crois que c'est plus simple pour la mairie de proroger d'un ou 3 mois sans laisser de traces comptables.
  

Pour nous donner une idée des ces coûts, toutes charges incluses, très variables d'une piscine à l'autre :
Coût horaire de Vallerey : 486€/heure d'ouverture (la plus chère)
Coût horaire de Pontoise : 201€/heure d'ouverture (la moins chère)
Le Gall est à 363€/heure

Je me doute bien que l'extrapolation à tous les créneaux horaires serait trop vite faite, mais je cite le rapport de l'IGVP sur l'ouverture des piscines en nocturne (mon livre de chevet, avec Zadig et Voltaire) :
"On peut donc considérer, en faisant abstraction des coûts induits par l’ouverture en
nocturne sur les fluides, principalement l’électricité, que les coûts marginaux de
rémunération des agents sont couverts par les recettes induites."
  

Tout est nickel, j'ai payé mon abonnement de 3 mois à Didot ce midi. Apparemment plus de problème informatique, tant mieux!

@ Nicolas75020: des canalisations fuient à Vallerey ou quoi????
  

J'ai remarqué dans certains endroits que le paiement à la caisse n'engendrait parfois aucun ticket, on te fait signe de passer et c'est tout. Peut-être des problèmes d'informatique ?
  

Bah, je sais pas !
J'imagine que ça s'explique aussi par un coût d'exploitation annuel en haut de la fourchette (seule Berlioux coûte plus chère que Vallerey sur l'année), pour une amplitude horaire moindre : Pontoise est ouverte 1300 heures de plus par an que Vallerey (chiffres de mars 2009, comparaison selon les données disponibles alors)
  

Alors on peut en déduire que plus on ouvre les piscines, moins elles coûtent cher à exploiter (de l'heure)


Qu'on les ouvre 24h/24...Pour les insomniaques...Enorme économie pour la sécu...Moins de somnifères...
  

Attention Vallerey il y a aussi pas mal de compétitions... Les nombreux sportifs qui vont et viennent prennent des douches! mdr
  

Je vous signale que la piscine ROGER LE GALL est fermée pour compétition le dimanche 10 février
  

Je rappelle mon message du 3/02 pour en appeler à votre vigilance. Il semblerait en effet que la non-délivrance des cartes trimestrielles n'ait rien d'informatique, mais soit plutôt politique : si l'intention de la Mairie était de les supprimer en prenant prétexte de la grève, il faudrait décider d'une action en commun, comme cela a déjà été fait.
  

Effectivement, une telle décision serait déplorable...

A la piscine de HYERES, il y a (de mémoire) 2 ou 3 ans, ils ont supprimé comme ça les abonnements longue durée, maintenant seulement les cartes de 10 entrées, trés chères, évidemment...
  

Moi aussi j'ai entendu une guichetière dire à un usager que les abonnements ne seraient pas renouvelés "à cause de la grève".
C'est quand même pas difficile à comprendre: en cas de rupture du service, les CGV prévoient un allongement gratuit de l'abonnement. Pour ne pas avoir à le faire, la Mairie préfère supprimer l'abonnement.
En un sens, ça se comprend: il s'agit de ne pas faire subir à tous les contribuables le coût d'une grève qui affecte quelques uns.
En même temps, c'est assez radical pour les nageurs comme nous qui en plus de subir la grève, doivent payer plus cher.
Pour moi, la position responsable est d'exiger l'abonnement (parce que ya pas de raison) mais de ne pas réclamer de prolongement parce que les autres contribuables n'ont pas à payer en raison des agissements de quelques gentils MNS.
  

ce sont aussi les agissements de gentils décideurs de la Mairie de Paris..;
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant