Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 12 aout 2012
posté par bego à 17:43

La psychologie du nageur

vu 2822 fois, followers=9
En discutant de l'éternelle question des 'incivilités' des nageurs que l'on peut recontrer dans les lignes, je me demande si elles n'ont pas peut être une raison dans une disposition psychologique particulière que l'on attribue au nageur: la natation c'est un sport solitaire, dit-on, peu communicatif; les nageurs des gens enclins à l'introspection.
Alors l'incivilité du nageur rencontré en piscine, serait-elle le symptôme d'un "autisme du nageur"?
Qu'en est-il de vous: pensez vous que la natation corresponde chez vous à une volonté d'isolation, soit parce que vous vivez un quotidien très communicatif et que vous avez besoin de vous ressourcer de temps à autre dans une pratique sportive qui ne demande pas l'échange perpétuel avec d'autres personnes, soit parce que vous êtes en général quelqu'un de plus calme qui sait apprécier les moments de solitude subaquatique? Ou allez-vous simplement en piscine pour papotter avec les autres au T, draguer les filles ou les garçons et s'échanger ensuite sur le site des nageurs.com?

22 commentaires

  

Je ne pense pas qu'il y ait de lien entre incivilité et disposition psychologique particulière notamment à la solitude ou à un besoin de calme.
Moi, au début, j'y allais avec un ami, je me disais que si je me noyais, il y aura quelqu'un pour prévenir les MNS ... Ensuite j'y suis allé seul quand j'ai commencé à me débrouiller un peu. Sinon je suis quelqu'un de plutôt calme qui sait apprécier les jolies Sirènes que je ne drague pas bien sûr car je suis Super Timide, mais j'échange beaucoup sur le sujet ici
( Bien nager est un critère de beauté pour moi
)
Concernant ce mal qui touche toutes les piscines, c’est une question de respect et de savoir-vivre-ensemble. Parfois se qui peut être pris pour de l’incivilité est tout simplement de l’ignorance ; Je pense au père de famille qui vient à Keller pour la première fois et qui traverse les lignes avec ses 3 enfants pour barboter dans ligne matos… Ceux qui s’accrochent aux lignes etc …Malheureusement ce ne sont pas les exemples qui manquent.
  

Au risque d' avoir l' air atypique, je vais d' abord à la piscine parce que j' aime l' eau et ses bienfaits
L' eau a un pouvoir magique, enfin sur moi, chez les autres je ne sais pas ! Il m' est arrivé d' entrer à la piscine fatigué et après la séance de repartir en pleine forme, ça c' est la magie de l' eau

Quant aux incivilités elles existent aussi en dehors des piscines et je suis d' accord avec MobyDick, c' est souvent de l' ignorance. Mais il y a également ceux que ça arrange de faire sembler d' ignorer les règles essentielles de bonne conduite.
Par contre, contrairement à MobyDick je ne drague pas les sirènes, je sais me tenir, je suis sage comme une image

A quand le permis à points pour nager
  

Je ne vois pas ça comme ça Bego.Pour moi, le sport "autiste", c'est la course, moi la première et mon attitude est différente dans un bassin parce que je ne suis pas seule.La majorité des nageurs fait attention.Pour ceux qui font n'importe quoi, je me dis qu'en conduisant, ils font pareil, comme doubler quand ils n'ont pas le temps.En ce moment, il y a pas mal de gens dans l'eau qui ne nagent qu'en été et oublient les règles, on peut leur pardonner...
  

En ce moment, il y a pas mal de gens dans l'eau qui ne nagent qu'en été et oublient les règles, on peut leur pardonner...

Quelle bel exemple de 'zenitude'
  

Je me permettrais une analogie avec les échecs : je joue beaucoup aux échecs, et c'est un milieu où il y a peu de filles (environ 85% d'hommes parmi les joueurs inscrits à la Fédération Française, on trouve des tournois où il n'y a pas plus de 5% de filles, parfois je suis même la seule de tout le tournoi). J'ai constaté que ce n'est pas un milieu machiste, mais que des personnes machistes peuvent s'y sentir très bien (j'ai subi quelques fois des réactions violentes de types qui n'aimaient pas être battus par une fille, des trucs que personne n'oserait face à un mec de peur de se prendre un coup, heureusement ce n'est vraiment pas la majorité - et puis je ne gagne pas tant de parties que ça). Ils se retrouvent entre eux, dans un milieu compétitif où les éléments féminins sont le plus souvent des copines de joueurs ou des mères de jeunes joueurs, et se sentent bien sans filles.
Par analogie, j'aurais tendance à penser que des personnes assez misanthropes pourront se sentir bien dans une piscine. Si tu n'as pas envie de parler, si tu veux rester dans ta bulle, éviter les contacts avec les autres, tu peux venir nager et trouver alors que tout ce qui vient déranger ta tranquillité est insupportable. D'autant plus si tu as peu de temps pour nager, si tu es dans une période de stress...
D'autant que la politesse est quelque chose d'assez relatif. J'ai habité Madrid et à la piscine où j'allais il était d'usage de demander à la personne à côté de toi au T si elle démarrait, plutôt que de ne rien dire et de démarrer en se disant qu'on est plus rapide que l'autre ( "Sales ? - No, sal tu."). J'ai gardé cette habitude qui me fait me sentir bizarre à Paris, je me suis parfois fait engueuler par des gens qui estimaient que demander était une inadmissible perte de temps (on a le droit de ne pas être d'accord, mais pourquoi le dire de manière désagréable ?). Un truc qui te semble normal pourra être ressenti comme une impolitesse évidente par un autre...
  

  

@Soboky,
( "Sales ? - No, sal tu.")
Moi, si tu me dis au T que je suis sale
, je ne serais pas content mais je te redonderais gentiment et poliment que je prend minimum 2 douches par jour


El MobyDicko
  

@MobyDick : Pfffffftttt... (Oui, je ne trouve que ça à répondre
)
  

..avec "redonderais"... ca ne veut rien dire
, répondrais c'est mieux
...
les Machines tentent de prendre le pouvoir
  

A mon avis, l'incivilité n'est pas le propre des nageurs. Il y a des gens incivils partout : sur la route, dans les transports en commun, au cinéma, au restaurant... dans tous les lieux publics en fait !
Après, étant plutôt super timide, je préfère les sports individuels, mais je vois plein de très bons nageurs papoter entre eux dans les bassins, les douches ou les vestiaires (surtout aux Halles), donc je pense qu'on ne peut pas généraliser.
Le principal plaisir que je trouve dans la natation est de me défouler, dans le sens où quand je suis dans l'eau en train de nager, j'oublie tous les soucis du monde (sauf de respecter les autres bien entendu
)
  

@Soboky
C’était de l’humour …désolé

Img:http://desmond.imageshack.us/Himg194/...
  

@ MobyDick : j'avais compris, tu sais, pas de problème
  

@Soboky

j'aurais tendance à penser que des personnes assez misanthropes pourront se sentir bien dans une piscine. Si tu n'as pas envie de parler, si tu veux rester dans ta bulle, éviter les contacts avec les autres, tu peux venir nager et trouver alors que tout ce qui vient déranger ta tranquillité est insupportable.

Je n'irais pas jusqu'à parler de misanthrope, mais je pensais simplement au fait que je rencontre souvent des gens en piscine qui n'ont pas l'air de se rendre compte qu'ils peuvent occasionner une gène aux autres, dans le genre 'je nage les yeux fermés'. Ils sont tellement dans leur bulle qu'ils ne se rendent pas compte qu'ils ne sont pas seuls.

Et puis pour moi le plaisir de nager, je l'avoue, c'est aussi le fait de pouvoir pratiquer un sport où je n'ai besoin de personne d'autre pour. J'ai déjà fait la remarque à Nono, lors d'un des derniers apernics, ce que j'aime en nageant c'est qu'il n'y ait personne qui me dise ce qu'il faut que je fasse.... Ce qui ne signifie pas que je n'essaye pas d'être respectueux. C'est dû à ma biographie de 'non sportif' sûrement, et des souvenirs digne d'un film d'horreur que j'ai de l'éducation sportive à l'école - il y a très longtemps déjà
.
  

@Soboky et kowaky
Img:http://desmond.imageshack.us/Himg443/...
Les incivilités ne concernent pas que la Natation, elles se retrouvent partout. Le manque d’hygiène en est la preuve. Il est possible de rappeler certaines règles, poliment et avec manière, à une ou 2 personnes mais enseigner le respect et certaines pratiques (comme se laver et se brosser les dents) n’est pas envisageable.
A notre niveau, on peut toujours essayer de comprendre et d’analyser mais malheureusement le champ d’action reste limité.
L’idéal serait de construire des piscines exclusivement pour activités sportives où l’on accède avec une sorte de brevet (ou attestation) d’aptitude physique et civique. On aura un couloir désigné en fonction du brevet qui détermine le niveau de nage. Ce brevet peut être réévaluer à la demande du nageur avec des cours de natation pour préparer son passage. L’abonnement à la piscine(contrat entre nageur et la direction de la piscine) sera annuel avec une autorisation de 3 jours par semaine par exemple fixés à l’avance pour résoudre tout problème dû à la fréquentation.
Je pense que 2 ou 3 piscines de ce genre à Paris suffisent amplement pour résoudre ce problème.
  

Mais ce que tu proposes, MobyDick, est-ce que ce n'est pas tout simplement nager en club ?
Je ne sais pas trop comment fonctionnent les clubs, mais je suppose qu'il y existe des groupes selon le niveau des membres ? Et qu'on peut y nager beaucoup plus tranquillement qu'aux heures d'ouverture au public.

Quant à construire des piscines, vu les prix de l'immobilier dans Paris, et le fait qu'il y a déjà beaucoup de piscines, je suppose que tu veux plutôt dire consacrer certaine piscines déjà existantes à la natation sportive.
  

@MD tu as de grandes ambitions !! Mais de là, à ce que ce soit mis en place, il ne faut pas être pressé


Comme Soboky, ça m'arrive de demander si la personne souhaite partir, notamment quand je ne suis pas dans la bonne ligne
. En règle générale, on me laisse passer... allez savoir pourquoi ??
  

Il me semble aussi qu'au-delà de la politesse élémentaire comme ne pas insulter les autres nageurs et ne pas leur taper dessus, c'est beaucoup une question d'usage. Je suis toujours allée nager seule et, partant de là, je ne sais pas du tout "ce qui se fait" et "ce qui ne se fait pas" entre nageurs. Donc j'essaye de faire preuve de bon sens, mais il m'arrive parfois de me demander si je n'offense pas involontairement quelqu'un (mais bon, personne n'a jamais essayé de me noyer par vengeance). Ne serait-ce que parce qu'une intonation peut être mal comprise, surtout sous un bonnet, et que là où je dis "vous y allez?" sur un ton qui me semble interrogatif, la personne au T peut entendre "vous y allez!" sur un ton exaspéré (en fait il m'est déjà arrivé l'inverse j'ai eu l'impression de me faire engueuler parce que je n'y allais pas...).

Après, on peut faire attention aux autres sans pour autant être quelqu'un de sociable, et vice-versa. Je trouve un peu bizarre de lier le côté solitaire de la natation à l'incivilité des nageurs. Le foot est un sport d'équipe et n'est pas forcément un modèle de civilité non plus. Au contraire, je dirais que pour moi, comme j'aime bien être dans ma bulle et qu'on ne me dérange pas quand je nage, j'essaie de me calquer au maximum sur ce que font les autres nageurs (la natation comme exercice de camouflage!) et d'ignorer autant que possible ceux qui ne font pas comme moi je ferais. Je crois même que je préfèrerais changer de ligne ou prendre mon mal en patience (voire partir) plutôt que de faire une remarque qui risquerait de dégénérer en engueulade et me ruinerait encore plus ma séance...

Chaque fois que je sens que je pourrais m'énerver vis-à-vis de quelqu'un, sauf malveillance caractérisée, je me dis que je suis peut-être moi aussi le boulet de quelqu'un d'autre dans la ligne. Après tout une piscine ce n'est jamais qu'une petite société, et il devrait y avoir de la place pour tout le monde, pas seulement pour la petite élite de bons nageurs (dont je n'estime pas faire partie).
  

@Soboky,
Je ne sais pas comment ca se passe dans les clubs, je débute dans le monde fascinant de la natation. Je sais juste que les horaires d’ouvertures sont décalés.
Il y a forcément de la place dans Paris pour 2 piscines de 50m. En se qui concerne le financement, on a qu’à dire que c’est un investissement pour le futur. Dommage que Paris n’a pas organisé les JO 2012, on aurait eu au moins un bassin de plus. Il parait que la déception et la colère des dirigeants ont laissé place à un soupir de soulagement avec le début de crise. Bref, il faut se donner les moyens si on veut rivaliser avec les USA.

@vincentf
Si t’étais à Keller dimanche, tu aurais demandé (un par un) à 2 rangées de nageurs au T s’ils comptent s’élancer ? J’en doute tu vois ou sinon avec un « Vous y allez ? » au début et un « Vous y allez ! » après
.
Il y avait de la Super Glue 4 sur les T de Keller dimanche dernier


@Kurea
"vous y allez?"
C'est vrai que ca peut être mal pris, peut-être "Est-ce que vous y allez ?" c'est mieux
.

comme j'aime bien être dans ma bulle et qu'on ne me dérange pas quand je nage
Je suis dans le même cas moi aussi, je ne pense qu'à bien enchaîner les longueurs pour progresser. Et pour entrer en contact avec les Sirènes, c'est mission impossible avec en plus ma timidité naturelle... alors à quoi bon essayer ...et je reste dans ma Bulle.

pas seulement pour la petite élite de bons nageurs (dont je n'estime pas faire partie).
A en juger par les distances parcourues lors de tes séances et les temps communiqués, je trouve que t’es plutôt dans la catégorie des bons nageurs, à savoir que l'élite s’entraine plutôt en club.
  

Non pas dimanche. Je fonctionne à l'attitude des personnes, si elles ont l'air d'être prêtes à partir ou pas. Ça fait déjà le tri. Quand il y a trop de monde au virage, qui ne se pousse pas, attention aux tibias et genoux au centre de la ligne, ça passe ou ça casse
  

Pour ma part je suis venu à la natation sur le tard (32 ans ...), après avoir arrêté la clope : je cherchai un sport peu contraignant en termes d'horaires/séances, qui me fasse travailler mon souffle. C'était aussi l'occasion de reprendre une activité physique, ce qui ne pouvait pas faire de mal. Je ne vois là aucune justification psychologique, juste un choix rationnel (j'ai aussi opté pour le footing).

Pour le reste, je constate les mêmes incivilités que sur la route : les gens ne font pas attention aux autres, à ce qui se passe autour d'eux. Et pour être totalement franc au bout d'un moment je fais comme eux, je deviens un "gens" ! Mais l'analyse est simple : la promiscuité crée l'animosité. Tout le monde est beaucoup plus détendu et courtois dans un bassin où il y a peu de monde.
  

Hier j'ai cru assisté à une caméra cachée de MD

A la fin de mon premier 100m, un nageur m'a demandé : "Vous y aller ?" J'ai regardé à gauche, à droite pas de cam. Bien joué moby dick
  

Vincentf il m' a fait le même cinéma l' autre jour !
T' es grillé Moby
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant