Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
jeudi 4 septembre 2014
posté par misterludo à 18:12

pull-buoy

vu 6603 fois, followers=32
bonjour a tous et toutes,

depuis deux mois je me suis mis à la natation, assiduiment je vais à mes deux seances voir trois chaque semaine..top....j'ai des grosses lacunes en crawl certes mais paradoxalement j'y prend du plaisir...meme si je ne me fais que des 25m par 25m.......ce soir j'ai decouvert le pull-buoy avec lequel j'ai fait une bonne partie de ma seance. et là revelation: j'allais plus vite, etait moins essouflé et sentais + mes muscles.....du coup je serai tres tenté de ne crawler qu'avec ça entre les jambes (facon de parler je suis un z'homme
)...serait-ce une mauvaise idee? en resulterait-il un handicap ou n'y a t il que des avantages dans une optique de progression dans tous les domaines? merci d'avance pour vos réponses.
ludo

168 commentaires

  

Personnellement, je suis plutôt opposé à l'usage du pull-buoy ou tout autre accéssoire sauf à travailler dans une optique bien précise.

Dans ton cas, le fait d'être plus à l'aise avec le pull-buoy que sans révèle: soit une position non horizontale (sans pull-buoy), soit des battements contre productifs.
Lorsque tu nages sans pull-boy, vérifie ton horizontalité et essaie de moins utiliser tes jambes (elles ne sont pas supposées te propulser... sauf dans le sprint).
  

oui effectivement j'ai l'impression de m'mbrouiller et m'epuiser dans mes battements...quand a l'horizontalité dur de la maintenir sans pull boy
  

Bonjour, à mon humble avis il faut se servir de tous ces outils sans en abuser,
de peur de trop s'y habituer. Le pull a ses niveaux de difficulté(entre les jambes parties hautes, entre le genoux, entre les chevilles,avec ou sans élastique).
Ces outils doivent servir pour faire de l'éducatif mais il faut (me semble-t-il)
s'en défaire pour que le corps soit en ligne "horizontal".
Détail très très important "le gainage" indispensable pour moins se fatiguer est avoir une bonne flottabilité .
  

Bonjour Matthew et les autres,

C'est quoi le gainage car j'aimerais bien moins me fatiguer et avoir une bonne flottabilité ? Merci d'avance
  

  

bonjour
je suis un ancien "accros" du pool boy, meme si au debut cela donne l'impression de gagner en vitesse et en endurance, cela à terme donne de nauvaise habitudes
maintenant je l'utilise surtout en fin de séance pour la récup ou pour faire du travail spécifique bras et technique
  

Pourtant avec lui je fais des 6-8x 25m.. Sans je fais une pause à 2-4x25m...
  

avatar de pulebauille_mavi_monoeuvre
pulebauille_mavi_monoeuvre
> 1 an
Nan,
le pull boy, c'est une prothèse et si tu n'y arrive pas correctement sans, c'est pas lui qui va t'aider a comprendre comment faire sans... il n'y a aucun intérêt a utiliser un pull boy, jamais ; tu peux faire tout ce que tu fais avec, sans.

Le seul intérêt (qui est en fait n'en est pas un) c'est que tu va améliorer ton horizontalité en matière de flottaison, ce qui va te donner plus de vitesse pour moins d'effort. mais le problème, c'est que tu n'apprendra jamais a le faire sans, avec.

t'as déjà vu beaucoup de compétiteur qui emporte un pull boy avec eux lors des épreuves ? bref, soit tu te contente d'un exercice aquatique ou tu fait bouger tes muscles dans l'eau, soit tu apprend a nager correctement, cad sans pull boy.

c'est pas parce que certains te disent ici que c'est utile, que cela l'est. tu va toujours en a voir pour te trouver des cotés positifs a ce truc la, mais en fait c'est juste un accessoire de flottaison au même titre qu'une bouée. c'est sur que les gens préfèrent le pull boy ... cela donne l'air 'pro' aux yeux des néophytes, alors qu'une bouée ...

tu utiliserai une bouée petit canard a caler entre les jambes, pour faire tes longueurs ?

non, t'aurait l'air trop con et même pour flotter mieux tu ne le ferais pas. tandis qu'un pull boy, on dirait un truc de pro ! c'est surement les bons nageurs qui l'utilisent ...

TOUT FAUX ! les nageurs qui préfèrent utiliser un pull boy sont tous, sans exception, de mauvais nageurs ...car un bon nageur saura se positionner correctement et le pull boy ne fera qu'entraver sa bonne pratique.

c'est pourquoi les bons nageurs ne les utilisent pas et que cela reste un accessoire de looser, un peu comme les plaquettes ; c'est quant on sait pas faire sans, qu'on se donne des sensations avec des ustensiles, mais mark et Johnny seraient morts de rire, rien que de voir ces gens la préparer leur attirail dans les vestiaires.

Le pire, c'est qu'ils viennent ensuite donner des conseils aux débutants et qu'on se retrouve avec tout un tas de gens qui pensent que c'est génial d'utiliser ces artifices ! ya même des MNS pour te faire des lignes 'matos' !!! (oui, les mns aussi son nuls, parfois. ya qu'a voir comment certains d'entre eux apprennent a nager aux gosses, avec tout un tas d'artifices flottants, retardateurs des bons ressentis.)

Il vaut toujours mieux apprendre a nager correctement (c'est possible pour tout le monde) que de faire des mouvements bizarres dan l'eau en pensant qu'on sait nager et en s'aidant de flotteurs qui dénaturent complètement les sensations et empêchent le ressenti indispensable a un bon positionnement.

tu trouvera plein de gens pour te dire que non, que chacun fait comme il veut, que ceci ou cela. certes .... mais si tu parle de natation sportive et du bien savoir nager, tu ne peux pas prétendre que le pull boy est un élément positif, bien au contraire.

Une fois qu'on sait qu'on est un gros fainéant qui ne veut pas faire l'effort de comprendre la bonne façon de se positionner, on peut toujours l'utiliser le pull boy, mais c'est surtout pas un truc a conseiller. a qui que ce soit.

LOL-man
en slip gros camion.
++
  

Whaou violent (toi tu vas perdre des amis lol) mais extrêmement intéressant...je pense même adhérer surtout concernant la facilité la sensation de bien nager etc...

Très motivant je te remercie vraiment....

Cependant le pull boy n'est pour toi pas utile non plus pour celui qui désire ne faire travailler que le haut, reposer le bas?

Je pense qu'à la rentrée je vais adhérer à un club pour deux cours par semaine....
  

Et tu verras que dans les clubs bizarrement ils utilisent pull buoy et plaquettes...Contrairement à ce que dit notre inconnu, il ne faut pas voir cela comme une béquille.
  

avatar de pulebauille_mavi_monoeuvre
pulebauille_mavi_monoeuvre
> 1 an
salut do,

si tu veux travailler le haut, tu laisse tes jambes traîner, sans essayer de bloquer le mouvement naturelle de celles ci. mais par contre, en préalable ...
apprendre a bien se positionner horizontalement !

pour cela, il faut déjà s'exercer en mode statique : c'est juste faire la planche, en bref.

sur le dos ou sur le ventre, sauf qu'on est pas un bout de bois : on est des trucs vivants et articulés, du coup, si tu veux que ton corps flotte correctement, il faut que tous tes segments articulaires soient dans un alignement optimal, en regard de la ligne de flottaison naturelle d'un corps humain normalement constitué.

par exemple, en faisant la planche sur le dos, tu remarque que tu modifie énormément ta flottaison rien qu'en changeant l'inclinaison de ta tête : plus tu l'aligne dans l'axe horizontal de manière adaptée, mieux tu flotte. plus tu la remonte en regardant vers tes pieds et plus l'ensemble s'enfonce dans l'eau. idem pour les fesses : plus tes fesses sont a la surface et plus tu est a l'horizontale (sans pull boy, sinon elles remontent trop haut et cela empêche donc d'avoir le haut du corps bien aligné sur l'axe des jambes : cela fait une espèce de pyramide dont le sommet est les fesses, impossible a obtenir de manière naturelle.

il faut donc savoir se bien positionner a l'horizontal pour pouvoir ensuite pratiquer une nage en adoptant la bonne technique. sinon, c'est un peu comme vouloir jouer de la guitare avant de l'avoir accordé: le résultat sera faux.

la tendance des nageurs sportifs, c'est souvent de tout baser sur l'effort et la puissance, sans pour autant commencer par le début : savoir trouver la bonne position, en mode statique (sans bouger), puis en enchaînant des mouvements codifiés. l'effort ne peut être maximisé lorsqu'il est produit par un nageur mal positionné : a puissance égale, le nageur le mieux positionné a l'horizontal, celui qui offrira le moins de résistance a l'eau, sera forcement le plus rapide.
  

avatar de pulebauille_mavi_monoeuvre
pulebauille_mavi_monoeuvre
> 1 an
ouais et ya même des clubs ou des gars mettent des combis et absorbent des pilules de toute les couleurs pour se donner des sensations fortes ... ya des produits qui te font aller plus vite, un peu comme les plaquettes sauf que c'est une prothèse chimique au lieu d’être une prothèse mécanique. Des clubs remplis de gens qui pensent savoir nager correctement, mais incapable de flotter correctement a l’arrêt et quant ils ne nagent pas, ils coulent ...

Alors, pardonnez moi de penser qu'un 'bon' nageur, cela doit aussi savoir flotter de façon statique et si les adeptes du pull boy sont de bonne foi, ils essayeront de flotter 10 min. dans le grand bain, sans faire AUCUN mouvement et si possible sans couler ni suffoquer ... avant de venir contester.

parlez en un peu avec des nageuses de synchro : elles vous expliqueront pourquoi les plaquettes et autres artifices sont inutiles, voir même parfois dangereux. d'ailleurs, elles n'en utilisent pas dans le cadre de leurs entraînements et sont bien souvent meilleures en perfs, que les nageurs sportifs. pas parce qu’elles sacrifient des poulets pendant les entraînements, mais tout simplement parce qu'elles savent comment flotter correctement.

l'apprentissage de ce savoir flotter, il est impossible lorsque l'on s’équipe de prothèses flottantes qui dénaturent complètement les sensations tout en empêchant les articulations de pouvoir s'aligner sur un même axe horizontal. c'est pas pour rien si des centaines de nageurs essayent depuis des années de s'améliorer sans pour autant y arriver : c'est pas qu'ils sont idiots ou différents des autres, c'est qu'ils ont loupés une étape : le savoir flotter.

du coup, ils misent tout sur la puissance et les ridicules calculs d'amplitude du cosinus de la coulée divisée par le nombre de coup de bras au carré.

bisou
  

L'usage du pull peut être bien sur utiliser en échauffement (ou en fin de série), pour bien ressentir l'appui de tes bras, le plus important c'est ce qui se passe sous l'eau, prendre de grande amplitude, de grands braquet, sans avoir à penser au battement de jambes. Il ne faut pas nager avec systématiquement, dit toi bien lors d'une compétition tu n'auras ni pull, ni plaquette, ni palme

Et non les plaquettes ne sont pas des accessoires de looser lol, il y a des série ou elles sont utilisé dans les 4 nages ! Pour travailler tes appuis sous marins, au bout de quelque longueur il sera assez dur de lever tes bras, comme en PAP.
Donc n'est pas looser qui veut !
  

avatar de pulebauille_mavi_monoeuvre
pulebauille_mavi_monoeuvre
> 1 an
excusez moi, c encore l’inconnu du front anti pouleboille.

j'essaye d’être objectif et en fait, il y a une utilité au pull boy ;
sur le ventre, en battements de pieds, avec le pb au bout des bras, allongés.

le pb est tenu par les mains sans pour autant s'appuyer dessus, la tête baissée dans l'axe horizontal. on prends une respiration, on baisse la tête et on expire le plus lentement possible, tout en avançant en battant des jambes. même si on est pas dans l'effort, c'est dur. pourquoi ? parce que le corps est mal positionné et que l'on compense par des efforts, notamment propulsifs en battant des pieds. l'idée, c'est que cela deviendra facile uniquement a partir du moment ou ton positionnement sera bon. a ce moment la, même a l’arrêt, sans battre des jambes, tu doit flotter correctement, sans couler.

vous pouvez essayez avec une planche, a condition de la pousser du bout des doigts et de ne pas la tenir, toutefois, PB ou planche, la forme de l’ustensile n'est pas tout a fait adaptée a l’exercice car il faut pouvoir "matérialiser" la surface de l'eau et aucun des deux n'est prévu pour cela.le mieux c'est de faire cela sans rien au bout des doigts ...

la ligne horizontale de la surface doit être le plus parfaitement possible alignée avec une ligne horizontale qui va des pieds a la tète. comme on ne peut pas agir sur la surface pour l’adapter a notre position, on est obligé d'aligner ses propres segments de manière a ce que l'ensemble flotte naturellement. pour ce faire, on ne peut pas se tenir droit comme un piquet, puisqu'on est pas un piquet. il faut donc 'adapter' la position de chaque segment pour que l'ensemble soit le plus horizontal possible, mais en fonction de la masse corporelle et de la flottabilité de chacun des segments.

bien que cela s'appuie sur des lois physiques, c'est assez subtil pour ne pas être de l'ordre du calcul, mais plutôt du ressenti. ce qui explique pourquoi lorsque l'on utilise un flotteur artificiel, quel qu'il soit, on empêche le corps de ressentir correctement SA flottabilité, avec pour conséquence (lors de l'apprentissage) l'impossibilité de développer les mécanismes (qui deviendront ensuite des automatismes) qui permettrait au nageur de contrôler son alignement horizontal quasiment sans avoir a y penser.

ensuite, il lui faudra apprendre a produire de l'effort plus ou moins intense tout en conservant la maîtrise de son flux respiratoire et tout en se concentrant sur la bonne exécution de ses mouvements ...
  

Ivanovitch ??? Qui revient toujours sous de nouveaux pseudos ?

C'est PULL BUOY!!! et pas pool boy (le beau gosse aux abdos plaquettes de chocolat qui nettoie ta piscine privée si tu en as une), ni pull boy (le type qui tirerait sur quelque chose).

Sinon je n'ai pas d'avis technique sur le sujet sinon que c'est souvent utilisé à mauvais escient, notamment pour arriver à une position bien plane dans l'eau parce que la position du corps et / ou le mouvement des bras de ne sont pas bons ou pour s'économiser côté oxygène parce qu'on n'a pas besoin de battre des jambes. Quoi que... J'en vois parfois avec des pull buoys dont les jambes coulent pas mal quand même. Certains en mettent parfois même deux
  

Je suis un peu dans la même situation que toi Ludo, je nage à la même fréquence, deux à trois fois par semaine depuis quelques mois, t je souhaite aussi reprendre le crawl. Mon problème est plutôt celui du souffle, donc pour le moment, je fais des battements des battements de jambes en poussant une planche: ce n'est pas très satisfaisant, parce que la planche perturbe un peu mon horizontalité, je crois, et puis j'avance moins vite qu'en brasse, mais je me dis que ça doit gainer un peu...les MNS à qui j'ai demandé conseil m'ont proposé d'essayer les palmes en suppléments, je ne sais pas ce que cela apportera si quelqu'un peut m'éclairer??? En tous cas, je crois qu'il nous faudra passer par la case cours de toutes façons!
  

Bon... on s'éloigne un peu du sujet avec maintenant la planche...

Nageresse, pour réguler ton souffle, faire des longueurs de battements ne va pas bcp t'aider. Si tu débutes en crawl, un conseil: Oublie tes jambes !

Les jambes sont très consommatrices en énergie et nécessitent du coup une très bonne oxygénation (bon, sauf si tu fais un 50m que tu peux effectuer entièrement sans respirer). En définitive, plus tu utilises tes jambes, plus tu vas avoir besoin d'oxygène...

Par ailleurs, un défaut d'une grande majorité des nageurs débutants (et même non débutants) est une utilisation incorrecte des jambes. Une tendance souvent observée consiste à effectuer des mouvements trop amples. Le résultat est au final contre productif car générateur d'une forte trainé. Le plus souvent, l'usage des jambes chez un nageurs débutant entraîne une force de trainé supérieure à la force propulsive. Leur usage est alors non seulement exténuant mais contre productif !

D'ailleurs, on revient au pull buoy... certains nageurs sont plus rapides avec que sans. La présence du pull buoy peut améliorer la flottabilité certes, mais il a " l'avantage " d'immobiliser (du moins partiellement) les mouvements parasites des jambes.

Enfin, les jambes ne sont utilisées par les pros que pour les sprint (enfin... j'exagère un peu). Regarde sur youtube Sun Yang (sur un 1500m)
videoplay

Il utilise à peine ses jambes, reste sur un rythme de 2 battements par cycle et passe à 6 seulement dans le sprint final.

La maîtrise des jambes (avoir des battements efficaces et synchronisés) est assez difficile. Autant mettre cela totalement de côté quand on débute.

En résumé, chère Nageresse: UTILISE LE MON POSSIBLE TES JAMBES. Tu pourras les intégrer plus tard dans ta nage. Concentre toi sur ta glisse, sur ton équilibre dans l'eau, sur tes appuis, sur le placement de ta respiration dans ton cycle de nage. Cela fait déjà bcp... Ne cherche pas à aller vite, essaie d'avoir des sensations dans l'eau, de nager détendue.
  

avatar de pulebauille_mavi_monoeuvre
pulebauille_mavi_monoeuvre
> 1 an
aaaarghhhhhhhh


un esseau non identifié m'a identifier ...
(j'arrive pas a faire la traînée de sang frais)


poule boye ?
>> J'en vois parfois avec des pull buoys dont les jambes coulent pas mal quand même.

c'est dire si ils sont mal positionnés et qu'ils ne risquent pas de progresser sans comprendre comment se positionner correctement. si le pouleboye leur servait a quoique ce soit, depuis le temps, ils n'en aurait plus besoin, non ?

en oubliant d'apprendre a flotter, on grille une étape et on se retrouve ensuite avec des nageurs dont les jambes coulent et qui ne savent pas comment faire autrement ...mais apprendre a flotter, cela a l'air tellement con que personne ne pense que c'est utile.

nageresse et autres amateurs de planches ; normalement, la planche doit être tenue du bout des doigts ... seulement, la plupart des gens n'y arriverait pas si ils la tenait correctement. (cad qu'on pousse la planche devant soit, on ne s'accroche pas dessus, on ne s'appuie pas dessus)

et si les gens n'y arrivent pas, c'est qu'ils ne savent pas flotter correctement sans faire des tas d'efforts, même a l'arret !

parce qu'ils ne savent pas se positionner horizontalement. apprendre a flotter, c'est 50% du boulot en natation sportive ...mais y pas 1% des nageurs qui comprennent de quoi il s'agit !

++
  

J'apprend depuis peu à nager sans...j'en chie mille fois plus, je bois des tonnes je souffre il me faut du mental...mais paradoxalement je suis sûr que ça portera ses fruits.....
  

Cest vrai que j'ai un peu colonisé le sujet de Misterludo avec ma planche, j'espère que je serai pardonnée.

Merci beaucoup cher Pounet pour tes indications et tes conseils, c'est limpide...tout comme la vidéo: Sun Yang n'y utilise vraiment pas beaucoup les jambes...il ne me reste donc plus qu'à sortir de ma zone de confort, la brasse, et éclabousser mes petits camarades à la piscine ou prendre des cours. Ce soir pas de planche pour moi, tu m'as convaincue! Planche que d'ailleurs je poussais, oui pulebauile, c'est vrai qu'il est bon de rappeler que les planches ne sont pas des bouées!
  

Hey pas de souci nageresse...tout sujet doit pouvoir être élargi afin que chacun y trouve ses réponses......
  

avatar de poulebauille
poulebauille
> 1 an
oui.
m'enfin, les réponses, il faut qu'elles soit justes et cohérentes.

je tente de partager mon expérience parce que l'on me dit souvent que je nage bien et que j'ai un passé sportif significatif dans cette discipline. du coup, afin de positiver mon karma et de tromper mes angoisses existentielles, je distribue parfois des conseils a la con sur un forum bleu.

je propose a tous de faire l’expérience de la 'tenue' d'une planche lorsque l'on fait des battements : poussez la du bout des doigts au lieu de la tenir fermement. (et pas juste 10m mais pendant 2 ou 300m) et faites nous part ensuite de vos impressions...

(évidement, dans ce cas, la tête ne sort de l'eau que pour respirer, lorsque vous en avez besoin. sinon elle est alignée dans l'axe du corps et on on regarde le fond.)

cela change dramatiquement l'exercice, excepté pour ceux qui flottent (déjà) correctement.

en effet ; lorsque l'on est correctement positionné, il n'y a pas besoin de faire tellement (plus) d'effort pour rester bien a l'horizontale, alors que sinon, des qu'il n'y a plus assez de propulsion en tout cas, on (a l'impression que l'on) coule. mais en fait, comme on est mal positionné, on n'est dans l'incapacité de se maintenir durablement a l'horizontale sans faire d'effort.

le fait de ne pas tenir la planche mais de la pousser nous oblige a nous positionner correctement. sinon, il faut faire des efforts propulsifs destiné uniquement a (tenter de) rétablir la situation : ne pas couler.

lorsque l'on sait s'allonger a l'horizontale sans couler, c'est ensuite que vient le moment d’apprendre a faire des mouvement propulsifs. l'inverse est absurde dans le contexte de la natation et c'est pourtant ce qui se pratique aujourd’hui dans son enseignement.

Lorsque tu maîtrise l'horizontale de cette manière (cad sans mouvement pour se maintenir a la surface), il ne te reste qu'a comprendre en quoi la rythmique respiratoire est primordiale (en comparaison avec la simple respiration) tout en développant de la puissance par l'adoption des bonnes techniques de mouvements.

A la fin du processus, tu peux affirmer que tu est un bon nageur même si tu ne fait qu'un 1'55 au cent libre. un bon nageur/se, c'est harmonieux, beau a voir (peut être pas pour la brasse ...) et en fonction de son potentiel physique, plus ou moins rapide.

mais il ne faut pas se tromper ; le savoir flotter est la première des étapes, la plupart du temps négligée car il est d'usage de promouvoir immédiatement la propulsion et d'ignorer carrément la maîtrise de la flottaison. la preuve en est que sinon, on n’équiperait pas les gosse de bouées ou de ceintures flottantes pour leur apprendre a nager : on commencerais par leur apprendre a flotter. et apprendre a flotter avec un flotteur, c'est impossible. voila pourquoi j'ai une aversion pour les pull boys, mais aussi pour tout les équipements a part le slip et les lunettes.

pour beaucoup, c'est une approche bizarre ou idiote ... mais quant on les confronte a la mise en pratique, ils sont pourtant tous incapables de flotter correctement. Et même de très bon nageurs, ou des MNS ...

++
  

Je me permets d intervenir car, pour moi la chose est vraiment tres simple.

Evidemment, tu seras moins essoufflé quand tu prendras le pull buoy!
Pourquoi?
Car les gros muscles de ton corps que sont les fessiers et les quadriceps, ne seront presque pas sollicités!
Si tu ne les bouge pas, tu consommes moins d'oxygène.
De plus, le pull buoy te permet d'être bien aligné à la surface, de ne plus être en diagonale et donc d'avoir moins de frottement pour une meilleure glisse!

Ce qu'il faut que tu identifies, c est si ton battement est efficace?
Es tu bien à la surface de l'eau? Ou limite debout quand tu nages?
Est-ce que tu regardes bien le fond du bassin quand tu nages?

Pour en revenir à l'histoire de flottaison.
Moi, je m'allonge, je coule, ou plutôt je coulais (j'ai pris un peu de poids)
La flottaison n'est pas la même pour tous.
Pour rappel, le muscle fait couler et le gras fait flotter. De plus, on rajoute la densité osseuse et musculaire et boum on est un caillou.
Mais certains caillou, nage très bien…

Je terminerai par dire que le pull buoy est aussi très intéressant pour travailler le gainage. Il faut être droit comme un i quand on nage. Si tu n es pas gainé, tu vas nager en faisant le serpent et tu vas avoir beaucoup de frottement dans l'eau et souvent tes appuis sont fuyants.

Je vous conseille à tous de mettre un pull buoy au niveau des chevilles et de nager pour sentir si vous nagez gainé ou pas.

J espère t avoir aidé.
  

Pour remettre certains commentaires un peu expéditifs à l'eut juste place, je tiens à apporter au moins un rectificatif.
Je suis peut-être un mauvais nageur, mais en reprenant la natation ê 50 ans avec une Sclérose en Plaques, j'avoue que pour faire de l'endurance sans avoir des douleurs épouvantables dans les jambes, le pull-boy est mon meilleur pote. Bien que nageur en club longtemps, j'etais un gros nul en crawl sur plus de 50m. Maintenant je nage deux fois par semaine 3000 à 5000 m (parfois 7 ou 8000m) en Crawl+pull buoy et pour un quinqua qui a du mal à marcher et qui ne peut plus courir, je suis assez content.
  

Si le pull buoy fait ton bonheur, pourquoi pas.
  

Pull = Tirer
Buoy = buoyancy ou flotaison en fr.
  

@Kachaleau;

n’empêche ...
si tu savait te positionner a l’horizontale, ton pouleboye deviendrait alors inutile !

ceux qui le trouvent utile devrait essayer le même exercice sans ; c'est plus dur mais ils auraient le même résultat avec une meilleure maîtrise de leur position.

mais on parle des poules boys ...

c'est a dire de garçons a l'esprit gallinacé qui ne pensent pas par eux même et qui n'essayent pas avant de rejeter une assertion. car ceux qui essayent constatent que le poule boye, cela ne sert a rien excepté pour ceux qui ont un problème physique, ou pour ceux qui ne savent pas se positionner a l'horizontale correctement.

car lorsque l'on sait, on ne peut plus nager avec un poule boye ...
que cela soit pour le 'gainage' (!
... mdr) ou bien pour autre chose.

superkon,
antitou
++
  

Bon ben merci d'avoir compris que j'avais un problème physique et que ce n'était pas uniquement celui d'avoir un cerveau de poule 😁
  

Assez d'accord avec tout ce que vous avez dit! Maintenant pour travailler la techniqies des bras, ça aide bien! Cela me permet de me concentrer que sur mes appuis sous l'eau et d'arriver a bien pousser jusqu'a mes cuisses.
J'apprends tout seul le crawl, en demandant des conseilles aux MNS.
j'aimerais bien prendre des cours mais je ne trouve personne de dispo pour moi, enfin peut etre en novembre! D'ici la j'essaye de progresser et le pullbuoy m'aide bien.
Je vais essayer de travailler la flottabilité, vous m'avez convaincue de son utilité avec mon ....Pullbouy au bout des doigts!
  

avatar de superplexe
superplexe
> 1 an
cher nageur,
le poule boye te donne une fausse appréciation de ton horizontalité dans l'eau.

cela fait qu'a force, tu prend de mauvaises habitudes et que lorsque tu tentera de nager sans pullboy, tu aura vraiment du mal a te positionner correctement car tu sera tout d'un coup privé d'un appui 'habituel' et ton cul s'enfoncera alors dans l'eau, te freinant et t'obligeant a faire plus d'efforts pour avancer.

lorsque tu te positionne correctement, tu n'en a pas besoin et même ; il te gène.
pourquoi ne pas privilégier les bonnes pratiques plutôt que les artifices ?

qu'une personne l'utilise parce qu'elle a un handicap physique l’empêchant 'physiquement' de se positionner correctement, cela ne me parait pas anormal ... mais pour tout les autres, c'est une grossière erreur : la facilité gagnée au début est totalement perdue a la fin, lorsque tu le retire.

c'est juste totalement contre productif et même pour travailler le 'gainage' ...
essayez sans et vous verrez que le 'gainage' sera encore plus efficace !

anarcoco,
pogromisé pour cause de padakor.
++
  

Il y en a qui nage avec tout le kit : PB, plaquettes, masque et tuba.
  

Oui j'en connais un Saigonnais! Tuba frontal, plaquettes et palmes. Bon a sa decharge il nage souvent en mer. Bon en piscine c'est limite et cela fait pas progresser! Je suis plutot un nageur old school, mais j'avoue que le Pullbouy pour travailler le mouvement des bras en crawl et enquiller les longueurs c'est top!
  

Je constate que les nageurs parisiens utilisent beaucoup les matos, comparés aux Américains ou Canadiens.
  

Bah je sais pas! Effet de mode peut etre. Je vais souvent en Loire Atlantique, il y a aussi de beaux spécimens. D'ailleurs c'est la bas que j'ai découvert les plaquettes!
  

T'as l'impression que tu es plus fort avec les matos.
  

Je l'utilise en debut de seance (echauffement) et en fin pour finir cool!
Tu as des maitre nageur qui le conseil pour travailler certaines parties du corps.
  

J'ai l'impression que j'ai plus de mains après avoir enlevé les plaquettes.
  

Jamais essayé, et ca me fait pas envie! Besoin de sentir l'eau.
  

Bonjour à tous
Je crois avoir vu le même type que Saigonnais. D'après les explications que j'ai eu avec lui il embarque palmes/plaquettes/tubas parce que c'est plus rassurant comte tenu des conditions de mer. La houle, le clapot, les déchets, les plaques "de jesaispasquoi" c'est pas que du stress, mais le matos permet de ce dire qu'il y aura moins de surprise (jamais dire jamais), on ne sait pas ce qui peut arriver. Et puis il m'a confirmer que lors de ses rares passage à la piscine, il nageait tout nu histoire de retrouve le chemin de l'orthodoxie, boire du chlore... Il m'a aussi raconté que dans son ancienne discipline, il y avait des rameurs utilisant des gants, une grave erreur qui prive les doigts de beaucoup de sensation sur la position des avirons, de hauteurs, de relâchement.
  

Plutôt d'accord avec les antipull-buoy ; j'ai appris à nager seul en observant les bons nageurs sans matériel spécifique, et le fait de rectifier par soi-même ses erreurs, au niveau amateur, me semble plutôt un bon principe. A raison de deux ou trois séances par semaine, les progrès ne tardent pas.
La vitesse, c'est l'illusion même.
  

Jamais nagé avec.
Aujourd'hui je suis sûre qu'il y a des nageurs incapables de nager sans !
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
au lieu de se ridiculiser en montrant qu'il n'y connait rien et en se moquant des autres, le 6ieme pirate devrait essayer par lui même ...on lui a pas enlevé de mdr a lui ... ? pourtant, pour le gainage, c'est lol.

Et il ne s'agit pas de ressentir l'eau, mais de pouvoir se positionner correctement, a l'horizontale : c'est impossible avec un pull boy.

mais continuez de croire le contraire si ca vous amuse ...


  

... les enfants ont Noêl, les nageurs ont le rayon natation !
  

.... Antipoule, t'as préparer ton sapin ?
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
pas de sapin pour les contestants ;
contrairement au pseudo pirate niçois, ils sont définitivement et profondément incroyants.

peut être devrais tu tenter d'apprendre (enfin) a nager sans pull boy ... ?
au lieu de croire bêtement tout ce qu'on te dit sans vérifier par toi même.
  

Va passer un diplôme à la fédé .... t'y vera plus clair !
  

Le pull-buoy semble un accessoire plutôt masculin (beaucoup moins gênant pour autrui que les plaquettes ou la planche), tandis que peu de femmes semblent pouvoir se passer de ces petites palmes courtes qui leur donnent l'air ridicule de mère canard à la tête de ses canetons sur la mare. Peut-être pour une question d'anatomie ?
  

à PIRATE06 :

J'ai renoncé depuis longtemps à discuter avec M anti-tout...

Tu devrais faire de même...

Il n'y a pas pire mépris que le silence...
  

à Figolu :

Tu veux dire que ces mesdames n'ont pas besoin de pull buoy car elles en possèdent naturellement un?...

Je sens que tu va te faire des ami(es)...
  

Sinon, il est vrai que d'un point de vue anatomique ces dames ont un petit avantage sur nous...

Leur proportions sont plus centrées autour du point d'équilibre idéal...

Nous possédons proportionnellement plus de muscles et moins de graisse...

On 'flotte' donc moins bien...
  

Un petit raccourci donnerai :

- les hommes ont un pull buoy pour mieux flotter car leurs jambes sont proportionnellement plus longues et musclées...

- les femmes mettent des palmes pour se muscler les jambes et combattre les petits capitons qui entourent leurs cuisses...

Mais tout cela peut être rectifié pour les hommes avec une bonne position du corps dans l'eau ( au moins une chose avec laquelle je suis d'accord avec M Anti-tout ). Si l'on prend le crawl comme référence, plus on est allongé dans l'eau et moins on crée de résistance. On avance plus vite ou alors on force moins...

Pour mesdames, je pense que des exercices en dehors de l'eau seront bien plus efficaces que les palmes si c'est pour se muscler, bien sur...
  

Après, tout le monde fait ce qu'il veut...

Et c'est cela le plus important...
  

Commd je l'ai expliqué plus haut, j'utilise le Pullbuoy pour m'echauffer et travailler ma technique de bras et/ou a la place d'une planche.
Maintenant chacun fait ce qu'il lui plait, mais je trouve ridicule de nager avec palmes et plaquettes en piscine, surtout dans un bassin de 25m. En mer c'est un autre debat.
  

@Talisker ... Merci. Le problème, c'est que se soit dans la vie professionnelle, privée ou sportive, il y a toujours un donneur de leçon mal inspiré (ou mal luné, apprit, comprenant). Dés fois ça me gonfle
  

@Talisker : Je me disais plutôt que certaines femmes craignent d'attraper des épaules de déménageurs en multipliant les longueurs en crawl, mais qu'en revanche elles s'imaginent que nager avec des palmes va leur permettre d'affiner leurs jambes.
- Mais je suis d'accord avec Antipoule : perso la coordination bras-jambes est ce qui m'a pris le plus de temps (en apprenant à nager seul et en glanant des conseils ici ou là), et je crois qu'avec un pull-buoy ça m'aurait pris encore plus de temps pour trouver mon équilibre dans l'eau et glisser mieux. On peut observer d'ailleurs qu'un utilisateur sur deux de cet accessoire "tangue" de gauche à droite, et que le pull-buoy ne lui est d'aucune utilité.
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
quant on dit que le pull boy c'est génial, on est un bon. Mais quant on explique en quoi c'est néfaste ... bin on est un con.

vous êtes juste des dogmatiques, voila tout.

talisker qui renonce a discuter avec moi (ah ? parce qu'on avait discuté quant?) mais qui est malgré tout d'accord avec ce que j'affirme, tout en convenant avec la salade niçoise que je suis un donneur de leçon ... mais talisker, c'est quoi que tu fait ici ? tu donnerai pas des leçons toi aussi ? et quant il y a un pekin qui "donne une leçon" en conseillant l'utilisation d'un pull boy, lâ c'est très bien. ?

pffff ...


tout ce que je vois, c'est que le matin dans ma ligne, il y a 1 ou 2 type qui ont 20 ou 30 ans de moins que moi et a qui je met 5s dans la tronche sur chaque 25m. pourtant, parfois, ils mettent des pull boy !

++
  

Je trouve que Antipoule est respectueux envers les autres même s'il ironise de temps en temps.
Je l'invite à continuer de débattre les idées sur ce forum.
  

Je ne cherche pas à monter une cabale contre anti-tout...

Je crois qu'il s'en fout et moi aussi...

Je n'ai pas dit que le pull-buoy est la panacée. je ne dis pas non plus que c'est un mal...

C'est peu être la seule différence avec M Anti-tout...

J'accepte que certaines personnes utilisent le pull buoy et grand bien leur fasse...

Le plus dogmatique des deux n'est pas celui que l'on croit et me traiter de dogmatique résume bien la pensée de ce monsieur... D'ailleur, traiter pirate06 de salade niçoise... Ca laisse rêveur...

PS : Je nage le plus souvent sans pull buoy, moi aussi...


PPS : Bienvenue dans le club de ceux qui mettent 5 s à la plupart de ceux qui nagent dans leur ligne... Mais, c'est facile avec un peu de technique...

PPPS : Je me permet de t'appeler Anti-Tout, c'est vrai, mais comme tu change de pseudo comme de chemise...

PPPPS : Tu nages où?... On pourrait peut être se rencontrer et échanger nos points de vue de façon civilisée, bien sur...
  

Coming Out : je n'ai pas de Pull Boy .... à la piscine leurs utilisateurs ne m'ont pas laissé une image impérissable. Les appendices que j'utilise sont destinés à être plus "tranquille" en mer (pas de poste de secours).
Comme j'en avais marre étant rameur de recevoir les conseils de tous & n'importe qui, j'ai reçu des formations fédérales puis 4 ans de fac STAPS.
Le sport, c'est apprendre à se connaitre, appréhender son sport c'est donc mieux se connaitre (songez y pour vos prochaine longueurs).
Les sportifs sont eux aussi pleins de bonnes & mauvaises habitudes issuent de la pratique en club ou autres, je vois le PB comme un emblème.
Philippe LUCAS, vient nous en aide !!!
  

Pour le coup, je suis d'accord avec "Antipoule". Le PB n'apporte pas grand chose, en tous cas pas aux nageurs débutants ou intermédiaires. On n'apprend pas à nager par segments : les bras d'abord avec un PB, les jambes ensuite avec une planche. Toute la difficulté consiste justement à garder une bonne position quand on met le tout ensemble. Le PB augmente artificiellement l'horizontalité, gêne le roulis et fausse la perception générale que l'on a de son corps dans l'eau.

Mais j'ai toujours le même point de désaccord avec Antipoule : il faut aller au bout de ta logique. Dire en effet qu'il faut se concentrer sur la position avant de travailler la propulsion relève pour moi de la même erreur. La difficulté n'est pas de trouver la bonne position quand on est immobile, mais de la garder quand on nage, ce qui est beaucoup plus difficile car les mouvements de bras et surtout la respiration ont tendance à déséquilibrer le corps. Le gainage en position immobile ne veut rien dire. ll prend son sens quand il sert à maintenir le corps droit tout au long du cycle de nage.
  

@ Figolu75

Mieux vaut avoir un petit canard dans sa baignoire qu'un gros connard dans son plumard.
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
>Je l'invite à continuer de débattre les idées sur ce forum
oué ! (merci, je t'aime aussi) si en France, on peux plus s’engueuler cordialement, ou va (aller) le monde ... ? ... honte a nous (pays de merde). vouèche.

>Le plus dogmatique des deux n'est pas celui que l'on croit et me traiter de dogmatique résume bien la pensée de ce monsieur...

un dogme, c'est en générale une croyance (un peu) aveugle. en plus, je suis peut être pas un monsieur, tu n'est jamais sur de rien avec le gouvernement hollande (et vis a vis de daech, je préfère rester neutre).

moi, je propose a tous d'expérimenter la différence ; on est donc loin du dogmatisme. j'ai des arguments 'contre' qui sont, je le rappel une fois de plus ;

l'usage de cet ustensile (le pb) donne de mauvaises habitudes. En dénaturant la ligne de flottaison, il ne permet pas au nageur de se positionner correctement.

lorsque la ligne de flottaison horizontale est correcte, on a 100% de capacité a produire un effort efficace. lorsque la ligne de flottaison est incorrecte, la résistance de l'eau entraîne une diminution de cette capacité et l'on avance (glisse) (beaucoup) moins vite, pour autant d'effort.

Bien sur, le nageur qui ne sait pas se positionner avancera effectivement mieux avec un pb, que sans. mais c'est un choix qu'il fait plus parce que sans, il n'y arrive pas, que parce qu'avec cela va mieux.

Car sinon, même les nageurs qui se positionnent correctement verraient un intérêt au pb ... hors, lorsque l'on (sait) se positionne(r) correctement, on avance moins vite avec un pb que sans ... ! en tout cas, on s’aperçoit que le pb est plus un problème qu'une aide car il nous remonte les fesses bien trop haut s'il est situé entre les cuisses et il provoque une cambrure encore plus handicapante, lorsqu'il est entre les chevilles.

mais ce n'est pas si simple car il est une notion que beaucoup de gens n'ont pas a l'esprit, même des très bons nageurs :

> il faut aller au bout de ta logique. Dire en effet qu'il faut se concentrer sur la position avant de travailler la propulsion relève pour moi de la même erreur.

la logique, justement, implique que pour réaliser une propulsion efficace, il faut au préalable obtenir une flottaison qui offre le moins de résistance possible a l'eau, ce qui passe par une bonne position horizontale. il faut donc mieux savoir se positionner AVANT de commencer a se propulser.

la grande méprise, c'est de penser qu'on ne flotte correctement que parce que l'on se propulse. c'est faux : sans se propulser, il suffit de savoir se positionner pour flotter correctement, sans effort. ( sans effort propulsif, cf les nageuses de synchro)

si on ne sait pas le faire, ou pas assez bien, seul le fait de se déplacer permet alors de ne pas s'enfoncer (trop) dans l'eau. Mais dans ce cas la, une partie de l'effort est perdu car dédié a compenser cette mauvaise horizontalité et c'est autant d’énergie qui n'est pas utilisée pour avancer et qui est donc en quelque sorte perdue.

comme exemple flagrant, une nageuse de synchro fait des perfs équivalentes a un nageur sportif avec moins d'efforts, pas parce qu'elle a de plus gros muscles .... mais parce qu'elle maîtrise bien mieux son horizontalité (sa flottaison).

vous pourrez chercher, vous ne trouverez pas d'arguments 'pour' qui tiennent la route. cad que tout ce que vous faites avec un pb, on peut le faire sans tout aussi bien, voir même bien mieux parfois.

cela dit et en dehors de ce point de vu un peu académique, je vois tout les jours des gens utiliser des pb autour de moi et franchement, j'en ai pas grand chose a faire ... j'ai juste du mal a voir des contre vérité défilés ici sans proposer une vision différente.

>. La difficulté n'est pas de trouver la bonne position quand on est immobile, mais de la garder quand on nage,

bin si.
si tu ne sait pas te positionner en mode statique, ne compte pas savoir le faire mieux en te propulsant, alors qu'il faudra te concentrer sur tes mvts et tes cycles de respiration...

>ce qui est beaucoup plus difficile car les mouvements de bras et surtout la respiration ont tendance à déséquilibrer le corps.

n'inverse pas la cause et l'effet, si tu te déséquilibre, c'est que tu est mal positionné !

en aucun cas le fait de respirer ne doit provoquer une gène et lorsque les mouvements de bras sont bien exécutés, tu n'entrave aucunement la ligne de flottaison puisque le roulis (que tu accentue légèrement) absorbe/compense les effets négatifs (sur la flottaison) des mouvements de crawl.

en fait, lorsque tu maîtrise parfaitement ta position et ta respiration, les (bons) mouvements ne provoquent qu'un surcroît de vitesse, car en penchant le corps d'un coté puis de l'autre, on offre alors une résistance encore moindre que si l'on tentait de le conserver bien droit (chaque épaule au même niveau de la surface).

>Le gainage en position immobile ne veut rien dire. ll prend son sens quand il sert à maintenir le corps droit tout au long du cycle de nage.

le "gainage" dans l'eau, cela ne veut pas dire grand chose non plus.
sauf a faire des culbutes ou des exercices de synchro.

si tu te sert de tes muscles pour maintenir ton corps bien droit a l'horizontal, c'est qu'ils ne te servent pas alors pour te propulser. ou moins. la 'propulsion', l'effort, ne doit servir que pour réaliser un déplacement. la position horizontale correcte, statique puis en déplacement, s'obtient sans faire aucun effort (propulsif) ; il faut juste savoir aligner les segments de son corps en fonction de l'horizontalité de la surface de l'eau ...

pour faire valoir ce que de droit, dans l'espoir d'avoir susciter l’intérêt pour des concepts alternatifs dans une vision pseudo religieuse de la réalité conventionnelle.

bisou.
  

En tous cas, Antipoule, on peux surement te décerner la "palme" de la réponse la plus longue (de tous les forums que j'ai pu lire)
Swim & love !!! Alors
  

Par rapport aux palmes+planche, le pull-buoy est quand même beaucoup moins casse-couilles pour autrui. Je ne pige pas l'utilité de cet ustensile de plongeur, quand on nage en surface dans un bassin municipal ?? Le pull-buoy empêche de trouver le bon équilibre dans l'eau ; quant aux palmes, elles empêchent d'apprendre à respirer.
  

Deux choses à ne pas confondre très cher antipoule : la flottaison ou l'horizontalité d'une part, et de l'autre les mouvements latéraux du corps pendant la nage.

Avec l'effort surtout s'il est intense, le corps subit inévitablement des déformations qu'on ne peut éviter qu'avec une musculation solide et un corps bien gainé. De manière générale séparer la technique et le physique est un leurre. L'idée qu'on pourrait faire mentalement le geste parfait à partir d'une position elle-même parfaite et qu'on aurait ensuite qu'à aller dans l'eau et pousser à raison de ses capacités physiques est une fausse idée. Tout est lié en sport : les limites techniques sont aussi les limites physiques. La moindre correction technique, y compris pour la position, exige une transformation physique.
  

Quelqu'un faisait la remarque sur ce forum qu'avant d'apprendre à nager vite il faut apprendre à nager lentement. Je crois que le conseil vaut pour misterludo qui a lancé ce sujet (au-dessous de la ceinture).
Certains types donnent l'impression de se battre avec l'eau, y compris armés d'un pull-buoy parfois, leurs jambes font des ciseaux menaçants : ils veulent aller vite trop vite.
  


Histoire de nourrir le troll ... un avis d'un nageur amateur sans aucune pratique de club

J'ai une expérience de nageur autodidacte. Je pense savoir nager à peu près le crawl après quelques années de pratique.

J'ai appris sans pull buoy. J'ai commencé à l'utiliser après des tendinites récidivantes aux genoux à cause de la course à pied (que j'ai définitivement arrêtée).

Je suis d'accord sur le fait que c'est un artifice, mais là, forcé de l'utiliser pour continuer à nager, j'ai vraiment compris à quoi servaient les jambes en crawl : à rien. Ou presque rien. En tout cas en endurance. Juste à flotter. Pas besoin de propulsion en crawl (poussée arrière) juste besoin de traction. La propulsion c'est pour les sprint. Le rendement de la propulsion est tellement mauvais que ça ne vaut pas le coup en endurance. Ca prend trop d'énergie. La flottaison suffit.

Aujourd'hui, je n'ai plus besoin du pull buoy d'un point de vue technique, j'ai récupéré mes genoux
mais, c'est vrai que parfois en fin de séance, quand je suis fatigué, je ne le dédaigne pas ... Je suis cycliste par ailleurs et ma pratique de la natation est très orienté travail du haut du corps, et pour compenser les contraintes dorsales du vélo, je n'ai pas besoin de faire spécialement travailler les jambes.

Sur le gainage, c'est clair, c'est fondamental en crawl. C'est pas les muscles qui sont si importants, c'est savoir raidir son corps et gérer son assiette dans l'eau. Je vais tellement plus vite et je prends tellement plus de plaisir depuis que je me sens avancer droit dans l'eau, sans tortillements ou mouvements parasites (ou presque pas ...).

Après, je ne comprends pas les nageurs qui avec un pull buoy :
- continuent à battre un peu des jambes ... WTF
- nagent la brasse
- se tortillent comme des serpents

Bon, à bientôt pour un troll sur les plaquettes ...
  

PB+plaquettes: c'est grisant
Et quand on est blessé et que ça peut aller jusqu'à 4 semaines , c est pratique de pouvoir continuer à nager grâce au pull- buoy.
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
@alexswim;
tu m'as ml compris ; je disais juste que le gainage, tu ne peux pas vraiment l'obtenir en travaillant dans l'eau. il faut renforcer ta pratique par des exercices au sec.

si tu veux travailler ces muscles la dans l'eau, tu peux faire des culbutes ou des exercices spécifiques a la natation synchronisée. mais c'est bien plus simple et efficace de faire quelques séances de muscu ciblée, de temps en temps.

quant a l'importance de ces muscles la au niveau du crawl, ce n'est pas celle que tu pense ; tu m'as l'air d’être tout en contraction et la natation, c'est plutôt de l’extension ...



@escargot maritime plaquettaire

Chez un humain normal, je ne vois pas quelle blessure nécessiterai un PB pour pouvoir nager ... et la griserie des plaquettes+pb n'a rien a voir avec celle que tu éprouve quant tu sait nager correctement, donc sans.

et si tu est blessée, je t'encourage vivement a faire un break plutôt que de vouloir a tout prix afficher des scores de dingues sans discontinuer.

les plaquettes, tu ne fais juste que de te bousiller et de faire en sorte de mal nager dès que tu les retire. c'est une fausse bonne idée et sont des trucs de mauvais nageurs. (lorsque l'on parle de natation sportive)

d'ailleurs, tu ne nage jamais sans, précisément a cause de cela...

cela ne te sert en rien a améliorer quoi que ce soit au niveau du style, bien au contraire et d'autre part, tu risque de te blesser en forçant trop. ceux qui croient qu'ils "travaillent" mieux ou quoi que ce soit de plus qu'ils ne puissent faire sans, se trompent.

de plus, une fois retirées, tes plaquettes ne t'auront rien apportées d'autre que du négatif : tu nagera aussi mal qu'avant.

Et si c'est la vitesse qui te branche, utilise plutôt un jet ski ...



et beaucoup de gens qui utilisent des plaquettes se blessent ...
pire que le pb, c'est pas un truc a conseiller !
  

avatar de jnabdel
JNAbdel
> 1 an
Salut à tous
j'ai essayé de lire toutes les remarques mais c'est vraiment difficile
Je viens de découvrir que le pull-buoy est surtout utile en brasse cela permet de supprimer une erreur fréquemment commise par les jeunes nageurs comme moi. surtout que j'ai trouvé quelque part que les jambes sont beaucoup plus sollicitées en brasse qu'en crawl (80% contre 20%)

videoplay


qu'est ce que vous en pensez
  

Les nageurs de compétition qui font la promo de gadgets prétendument faits pour améliorer les techniques de nage sont sous contrat avec des équipementiers sportifs.
Limiter au maximum l'usage de ces gadgets dans les piscines municipales irait sans doute dans le sens de l'amélioration des conditions de nage. Les MNS font d'ailleurs respecter l'interdiction des plaquettes dans les piscines que je fréquente (sans ligne "spécial gadgets").
  

Le ton péremptoire parfois utilisé dans ce forum me refroidit plus qu'une baignade dans la Manche. Je ne m'étendrai pas sur les débordements politiques dont certains ne peuvent pas s'empêcher. M'est avis qu'ils ont besoin d'accessoires pour réfléchir et voter, si ce n'est pour nager.
Mais bon...je rêitère mon auto-couplet, et sans vouloir du tout idéaliser le pull buoy et les plaquettes, je ne peux pas non plus laisser dire des choses qui sont peut-être exactes sur le plan technique, puriste mais qui généralisent et stigmatisent arbitrairement.
Le site nageurs.com me semble être destiné aux amoureux déclaration baignade. De l'eau. Dans toutes ses pratiques. Au centre, les humains. Pas la compêtition ni l'orthodoxie supposée de la natation (quand on pense qu il y a des débats pour juger de la justesse de telle ou telle technique de brasse ou pour estimer que les mouvements de bras de Florent Manaudou sont anti-pedagogiques!)
Alors moi, je radote mais encore une fois, si on pouvait laisser les feignasses, les gros culs, les handicapés et les autres trouver le trucqui leur convient, qui les aide à se depasser et à se maintenir dans une dynamique sportive sans les stigmatiser, ça pourrait être sympa.
Tout de même, en termes de temps passé à nager sans s arrêter, à enregistrer du bénéfice sur le plan cardio, à ressentir le plaisir de la sensation de glisse, à compenser voire à éliminer les difficultés et les douleurs liés à un handicap, etc, ça peut aussi avoir du bon de nager avec plaquettes et pull buoy. Que je sache, on n emmerde pas les gens qui font du handi- basket au motif qu'ils n'auront jamais une bonne détente verticale et on ne critique pas les gars qui font du beach-volley sur la plage parce s'ils nuisent à leurs articulations.
A titre personnel, aussi paradoxal que cela paraisse, je souffre et je me décourage à nager sans pull buoy en piscine pour le crawl, mais je fais régulièrement mes 2000 ou 3000 m e' brasse à la même vitesse, et sans accessoires évidemment.
Notez bien qu'en mer ouvert rivière avec combi, je n'en ai pas besoin; si j avais la possibilité d éviter les piscines, je le ferais. Dans l'Herault c était jouable. Revenue en Normandie, ben makache.Bon n'est pas tourteaux dans m accès à la Baignade.
Alors même si on me trouve dangereux avec mes plaquettes et mauvais avec mon pull buoy, je crois qu c' est aux nageurs de se mettre dans les lignes d eaux qui les concernent, chacun pouvant être une "nuisance( pour les autres. Les "criminels" des piscines sont plus les pipelettes palmées qui nagent de front à raison de 4 longueurs par heure ou les convalescents qui tentent le 50m dos crawlé à la verticale que ceux qui s éventuent à faire 100 longueurs en 100 minutes en souhaitant juste ne pas avoir à s arrêter tous les 10m ou à zigzaguer.
Cela dit, rien à redire aux conseils aimablement donnés, et même merci, qu'on en tienne compte ou non. Juste merci aussi de reconnaître, d'accepter l'effort et la performance des autres.
  

@Cashaleau .... rien n'a ajouter de plus si ce n'ai que la "qualité de la conversation" n'a pas toujours été .... au top, il n'y a pas eu de point Godwin..... il faut montrer l'exemple aux jeunes.
  

En ce qui me concerne j'ai dit que Florent Manaudou est plus une bête de foire qu'un véritable sportif, et que le type d'entraînement qu'il subit n'est pas à conseiller à des personnes qui font du sport pour la meilleure raison - être en bonne santé.
- Les plaquettes sont interdites à juste titre quand il n'y a pas de ligne réservée au "matériel". Pour ce qui est de l'amélioration des conditions de nage, je fais la suggestion de laisser les gadgets au vestiaire, et approuve antipoule quand il dit que la meilleure façon de ne pas apprendre à nager est d'utiliser ces gadgets.
  

Non mais je ne répondais pas prioritairement à ça. Et concernant Manaudou, c'était à titre d'exemple sur ce quinze semble être des polémiques déplacées. Parce que "bête de foire" je veux bien mais il nage quand même tous les jours ce qu'on nage tous les deux en une semaine. Et puis il est un peu champion tout dé même. Et en termes de mesure sportive, j'ai cru comprendre que ça comptais un peu quand même.
Cela dit, par souci d'apaisement (ouais, c'est la guerre, là
, je répète que "oui OK les accessoires donnent de mauvaises habitudes"... Mais bon, moi par exemple, je savais un peu nager depuis quelques décennies et les accessoires ne font que compenser mon début de vieillesse et mon handicap.
(pour l'anecdote qui ne m apporte aucune crédibilité supplémentaire, j ai appris à nager en même temps, même club que Philippe Lucas, son frère aîné étant le maître Nageur qui a reussi à debarasser... de mes flotteurs. Avant de m'apprendre à être presque bon nageur. C était juste pour le sourire car je me souviens de Philippe Lucas maigre, petit, cheveux rasés (malgré les années 70) et teigneux. On avait 9/10 ans)
  

Il y a des compétiteurs de haut niveau qui sont "cuits" à cinquante ans, et d'autres bien avant encore. Il n'est pas souhaitable que ces modèles qui n'en sont pas s'imposent, sous prétexte qu'il y a des tas de politiciens qui sont ravis de poser sur les photos en compagnie des médaillés.
  

En fait de natation et de pull buoy, on est dans la navigation et la dérive, là 😂
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
coucou les nageux.

Des qu'un pékin vient bouleverser le discours officiel, on le traite d’extrémiste et on va chercher des lois a la con, suivies par des types qui pensent que la physique quantique est une chorale de scientifiques et que l'assembleur est un très certainement un asiatique de la rue montgallet.

Mais soyez bien conscient que mon positionnement n'est pas celui d'un nazillon ;

Bien entendu, en piscine n'importe qui peut utiliser palmes, plaquettes et pull boy, si il y trouve son compte. j'en ai rien a foutre et franchement, j'en vois chaque jour qui se niquent avec leur plaquettes, qui barbotent en pull boy ou qui mettent des élastiques aux pieds pensant que c'est utile. et cela ne me gène absolument pas et je m'en fou.

qu'ils continuent ! il y a des tas de gens qui ont des opinions différentes des miennes sans que cela me pose un problème.

mais :
sur un forum public, lorsque certain t’explique qu'il faut utiliser des accessoires dans tel ou tel cas, souffrez alors au moins qu'un abruti gênant vienne exposer des thèses inverses, qui remettent un peu de cohérence dans tout cela.

la plupart des personnes qui donnent des conseils ici ne sont pas de vrais nageurs ; soit ils sont juste de bons amateurs, soit ce sont des triathlètes dont la natation n'est qu'une partie de la pratique sportive. de plus, une partie en eau vive et en combi, ce qui n'a rien a voir avec une piscine en slip.

en aucun cas ils ne sont capables de donner de bon conseils car la plupart du temps ils ont eux même du mal a nager correctement ....car ils n'ont pas eu les bons conseils dès le départ.

si l'on 'sait' nager correctement, on a jamais besoin d'accessoires, excepté les planches.
Mais même ces dernières sont superflues : on peut travailler les jambes sans utiliser de planche ! c'est plus dur mais bien plus efficace pour travailler sa flottaison, en plus de ses battements.

Ceux qui nagent correctement le savent, ceux qui prétendent le contraire ne nagent pas correctement. en effet, comment prétendre nager correctement en utilisant ;

-des flotteurs qui dénaturent la perception de la flottaison, donc qui empêchent un bon positionnement.

-des plaquettes qui dénaturent le mouvement et la force de celui ci, donc qui empêchent de trouver le mouvement adapté a la nage et de s'y accoutumer au point qu'il devienne une mécanique automatique et inconsciente, mais surtout qui provoquent des douleurs car un bras humain n'est pas prévus pour avoir les mains pourvu de plaquettes.

-des palmes, pour les même raisons que les plaquettes mais aussi parce que ce sont des ustensiles conçues pour la nage SUBAQUATIQUE et qu'a aucun moment leur usage en natation ne peut apporter quoi que ce soit que des illusions de mieux.

-des élastiques aux jambes, qui ne sont pas dangereux mais qui n'apportent rien mis a part démontrer que le nageur qui les mets est est incapable de contrôler ses propres jambes. Comment peut il prétendre alors nager correctement ?

que certains nageurs utilisent ce genre d'artifice parce que cela leur apporte une certaine satisfaction, c'est leur choix et leur droit.

Mais de la a laisser dire que c'est des exemples a suivre, il y a une limite.


@kshalo
je connais des nageurs de 85 ans qui nagent sans rien. l'age n'est pas une justification valable car même a 90 ans tu peux nager correctement et sans accessoires.

qu'un handicap t’empêche de pratiquer la nage correctement et qu'un accessoire vienne alors t'aider ; je n'ai rien a y redire ! mais tu te trouve dans un cas exceptionnel qui n'est pas applicable aux gens qui n'ont pas ton handicap.

Je ne voit pas alors la pertinence de leur conseiller l'usage d'artifices qui ne feront que perturber leur pratique.

La plupart du temps, ceux qui se battent pour dire que les artifices, c'est bien, ce sont ceux qui les utilisent. et si ils les utilisent, c'est parce que sans, ils n'y arrivent pas. comment peuvent ils alors croire qu'ils sont aptes a donner des conseils a d'autres ?


bonne journée !

superpendicule,
nageur extrémiste.
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
et pour finir en tartine, j'aimerais ajouter que ce n'est pas parce que certain livre ou certain site explique qu'avec un pb, on obtient un meilleur gainage ou qu'avec des plaquettes, on travaille mieux ceci ou cela, que c'est vrai !

le même exercice sans ustensile apportera sans doute le même bénéfice, voir meilleur encore. Mais il sera plus dur a maîtriser et voila pourquoi on utilise des artifices : pour faciliter la pratique !

Mais conseillerait on l'usage du correcteur orthographique d'un traitement de texte lors de l'apprentissage de la grammaire et de l'orthographe ... ? donne ton un calculette aux gosses lorsqu'ils sont en train d'apprendre a compter ?

bien des conneries sont diffusées dans des livres ou des sites très sérieux, fait par des gens très sérieux. Ce n'est pas le cas seulement en natation ; il existe des tas d'humains qui croient très sérieusement a des conneries absolues, au point de vouloir les imposer aux autres par la force, voir même par le meurtre.

bref ; la croyance est l’ennemie de l’intelligence.
++
  

Entièrement d'accord avec antipoule, il ne faut pas faire passer la clarté d'un argumentaire pour de l'extrémisme.

J'ajoute à son propos que la plupart des mauvais conseils et pratiques viennent d'une pratique dévoyée du sport, qui tient plus du spectacle que du sport.

D'autre part la multiplication de ces gadgets commence à perturber l'organisation des piscines ; ne serait-ce qu'à cause de la création de lignes d'eau inutiles dédiées au "matériel". Je prends un exemple concret : lors de mon dernier entraînement, un type a débarqué avec palmes, mitaines et tuba, vingt minutes avant la fermeture : aucun problème, puisque j'étais seul dans la ligne rapide, mais : 1/ en faisant trois fois le tour du pâté de maisons en marchant, ce gars-là aurait fait plus de sport et perdu moins de temps qu'avec son équipement "high-tech" ; 2/ à une heure d'affluence, ce gars aurait perturbé toute la ligne avec son faux rythme.
  

De toute façon avec ces histoires de matos et de gens qui restent 3 plombes au T pour chausser les palmes, enlever les plaquettes, changer de ligne de nage pour passer en brasse et qui de surcroit sont déjà là quand t'arrives et encore là quand tu sors du bassin on ne s'en sort plus.
J'en suis souvent réduit le week-end à nager dans le portnawak quand pas grand'monde n'y est, c'est bien plus fluide que dans les autres lignes.
  

Antipoule,
Petite question au sujet du matos. Que tu dises que un-tel ou tel livre est dans le faux au sujet de l'utilisation bien-fondée du pull buoy (je vais pas appesantir sur les autres materiels) mais quand on voir des nageurs de haut niveau l'utiliser c'est quoi selon toi ? du placement de produit ?

Ma question est sérieuse c'est pas de la pure provoque.
Sinon en terme de provoque, tous les intervenants de ce posts vous pourriez faire des tartines allégées, parce que là c'est indigeste.
  

Bonjour à tous,

Je rejoins 3r1c.

Je n'utilise jamais le pull-buoy lorsque je m’entraîne seul.

Je constate cependant que le club de natation dans la ligne à côté (ado et pré-ados) s'en sert avec parcimonie.
Il en va de même pour mes palmes et les plaquettes.

J'en déduis donc que ces ustensiles sont d'une certaine utilité puisqu'ils sont utilisés par des entraîneurs, que l'on espère qualifiés, dans le but d'améliorer la nage de jeunes gens qui seront peut-être un jour de grands champions.

Lorsque j'ai pris quelques cours, j'a utilisé sur ordre du prof le PB et très rarement les palmes.


Voilà, ma modeste contribution.
  

L'entraînement d'un nageur de compétition ne vise pas à faire de lui un bon nageur mais un bon compétiteur, bien au-delà des 4km/h. Le dopage et la muscu font partie de la compétition, pas du sport.

- Les gadgets peuvent servir par exemple à pimenter un peu de longues séances d'entraînement fastidieuses. Les bons MNS cherchent à corriger les défauts dans le mouvement naturel du nageur, pas à le compenser par une prothèse. Antipoule a fait une bonne comparaison : on n'apprend pas la grammaire avec un correcteur automatique d'orthographe.
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
salut 3r1c.

si le nageur de haut niveau met un pb, c'est dans quel but ? pour quel intérêt ? Les sportifs de haut niveau font des exercices de toutes sortes, qui ne conviennent absolument pas aux nageurs qui ne sont pas dans un cursus de compétition ...et je pense qu'il n'y a pas un seul nageur ici qui soit vraiment dans ce cas.

ce que je veux dire, c'est qu'envisager le PB dans le cadre d'exercices de renforcement musculaire, c'est un chose très différente que de l'envisager dans le cadre de la pratique correcte d'une nage.

Le nageur de haut niveau sait déjà nager correctement et favorise tout ce qui le fera aller plus vite. il pense qu'il y contribuera en renforçant telle ou telle partie de sa musculature et il fait des exercices adaptés pour ce faire (surtout hors de l'eau en fait).

Bien souvent, c'est parce qu’il mise tout sur la puissance et qu'il ne pense pas qu'une position mieux maîtrisée, un meilleur contrôle de la flottaison, peut aussi contribuer très efficacement a l’amélioration de la vitesse. (en fait, bien souvent le nageur de haut niveau pense lui aussi qu'il se positionne 'déjà' assez correctement car il n'a pas été sensibilisé a cet aspect de la pratique, ou trop peu.)

Mais lorsqu'un tel nageur apprends a mieux contrôler sa position, il se rend compte qu'un PB ne lui offre alors qu'un intérêt très limité : il permet en effet de mieux travailler ceci ou cela, mais dans le même temps il contribue a désorganiser son positionnement habituel en lui imposant un point de flottaison artificiel au beau milieu de ses segments articulaires, qui normalement est inexistant lorsqu'il est en situation normale. du coup, plus le nageur utilise son pb et plus il prend l'habitude d'un positionnement inadapté pour nager sans.

Et il faut bien comprendre qu'en crawl, la bonne position ne s'obtient pas seulement en y pensant. Elle s'obtient en y pensant, jusqu'au moment ou l'on y pense plus car c'est devenu automatique et inconscient. c'est seulement lorsque l'on y arrive sans y penser que l'on peut dire que l'on sait se positionner correctement, pas avant.

Lorsque l'on utilise un PB, on se désaccoutume donc de la bonne position, alors que les apports de l'exercice peuvent être obtenus autrement (sans pb, donc tout en conservant au maximum l'habitude inconsciente d'un bon positionnement).

par ailleurs, si un nageur qui fait 5 a 10 km par jour (c'est un minimum lorsqu'on est en cursus compète) effectue 500m soutenu avec un pb, cela n'a pas la même incidence qu'un nageur.com qui fait 1 ou 2km par séance, dont le tier ou la moitié (quant c'est pas la totalité) avec un pb.

gardez bien a l'esprit que ce que j'affirme, c'est juste que pour bien nager le crawl, le pull boy est contre productif. si le but du nageur est de nager le crawl correctement, il faut donc le lui déconseiller, au moins tant qu'il ne maîtrise pas la pratique de cette nage.

par la suite, sachant que le pb n'est pas très utile et peut être néfaste aux bonnes habitudes (même pour de bons nageurs) si un nageur a envie de le mettre parce que c'est plus simple pour lui ... bin c'est très bien. il y en a qui sont rouges, d'autres verts, d'autres jaunes ... et c'est tant mieux !

vive le vent.
++
  

Perso, je n'utilise plus le pull buoy car ça prend trop de place dans mon sac à dos et aussi parce que j'ai peur qu'on me le vole...
  

MErci Antipoule c'est clair (mais long

C'est vrai que dans mon cas j'utilisais plus le pull buoy par facilité maintenant c'est plus comme tu les dis pour renforcer les bras.
Faut dire qu'à trop en faire on oublie aussi de penser au gainage. Du coup, je m'en sert parfois pour faire de la récupération.
  

.... Comme disait Scheiner " Je ne fais que passer, mais ça je ne laisse pas passer."
D'abord Eau Vive, c'est le terme utilisé pour les sports "de rivière": canyoning, rafting, hydrospeed, canoë. Chez Antipoule, tu trouvera sur ton site préféré, tout en haut, le menu "Eau Libre".
Lors de votre prochaine visite au resto, n'oubliez pas de faire remarquer au serveur que la salade niçoise ne comporte pas:
-légumes cuit ou féculents (riz, pomme de terre, haricot vert, maïs...),
-poissons pas de chez nous (hareng, etc.),
-condiments chelous (mayonnaise...). (Slate.fr)

Lorsque je pratiquais l'aviron assidument (je rame toujours mais au figuré), il y avait toujours une personne (bien intentionnée) qui pensait bien faire en prodiguant moults conseils et abondantes remarques. En générale, ceux sont des hommes d'une cinquantaines d'années avec une pratique loisir qui savent ce que toi (jeune con qui t'entraîne 2h par jour) ne sais pas ... parce que eux ont toujours fait comme ça, depuis qui sont jeune, bien oui .... Socrate le disait déjà "Moi je sais ce que les autres ne savent pas"
Donc les conseils c'est super, c'est bon mangez en ! Mais faut accepter de recevoir autant que ce que l'on a donné. Les nageurs ont bien droit à la "béquille" de leur choix.
Et puisque l'on en ai à citer les grands auteurs, comme disait la Princesse Elsa: "Libéré, Délivré, C'est fini je m'en vais"....
  

"Une bonne décision prise pour de mauvaises raisons devient une mauvaise décision."
Pirates des Caraibes, la malédiction du Black Pearl, Gouverneur Swann.
  

Les amateurs de poule éprouvent une crise existentielle face aux arguments cohérents et implacables des nageurs antipoules.
  

En matière de Princesse, j'avais oublié l'essentielle: Princesse Erika:

"Trop de bla-bla, me dit cette homme-là, trop de bla-bla, j'ai donné déjà…"

Simplement mythique
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
cher pirate, tu as bien raison ;
je ne suis qu"un vieux con dématérialisé.

et plus grave encore ...question natation, je suis un des plus pires ratés.
mais j'ai des excuses ...on m'a obligé a faire des trucs terribles avec des poules, pendants des années.

Néanmoins, au sujet des poules, je pense que tu est victime de ton propre aveuglement et je t'invite a y réfléchir (c'est vrai que ce n'est pas facile, moi même j'y arrive de moins en moins et surtout depuis que j'ai repris le sport, il y a quelques années.)

Sache que les poules sont des êtres sensibles tout comme toi ou moi et si tu les connaissait mieux, tu trouverai vraiment cruel de t'en servir juste pour contenter ta petite satisfaction personnelle. comment peut tu respecter un homme, si tu ne peut même pas respecter une poule ... ?

et si les gens ont si peu conscience du malheur des poules, c'est non seulement a cause du manque d'information mais aussi et surtout parce que certains les utilisent pour toutes sortes de choses, sans avoir conscience de ce qu'ils encouragent par ces pratiques d'un autre age.

je te laisse imaginer, cher pirate zérosisse, ce qu'elles subissent pour qu'a l'arrivée, elles puissent ressembler a ce truc bizarre que tu t'intercale entre les cuisses. car j'ose espérer que tu ne va pas jusqu’à des pratiques extrêmes, comme certains qui se les mettent aux chevilles ... ?

pour rester dans le positivement correct et parce que surtout j'ai un peu de temps a perdre, je t'invite a la pratique partagée d'un état d'esprit ouvert, lumineux et transcendant, en te proposant un partoimème, que tu pourra aisément réaliser dans les conditions de ton environnement humide favori.

Voila ; en tant que sportif avéré qui consacre une partie de son temps de veille a faire des trucs a la con, il t’arrive sans aucun doute de pratiquer des longueurs de battements (avec tes pieds, je parle pas de distribuer des baffes), en tenant une planche aux bouts des bras. histoire de renforcer un peu les mollets, parce que c'est vrai que c'est pas en crawl qu'on les utilise beaucoup.

Alors fait un essai et jette ta planche de coté (pas trop fort qd même), saisi toi de ton pouleboye préféré et fait tes longueurs de battements en poussant ton pouleboye que tu maintiendra aux bouts de tes mains, entre deux doigts (les tiens, c'est mieux).

ensuite, refait la même chose, mais sans rien du tout au bout des mains.

ensuite, met toi dans un coin ou tu as pied et utilise tes muscles de la tête en réfléchissant aux différences que tu observe dans la pratique de cet exercice. (pour faire valoir ce que de droit, c'est minimum 100m chaque hein ...)

si tu fait ce test correctement, tu percevra des différences entre les trois façons de faire.
elles devraient t'inciter à penser que l'impact d'un flotteur sur l'organisation d'un corps (humain) en situation (de flottaison) n'est pas si anodin que cela.(poil au bras.)

le truc, c'est que tu va avoir plus de difficulté a faire tes longueurs en poussant le PB qu'avec la planche. et puis pire encore sans rien.

si tu n’éprouve aucune difficultés : bravo , c'est que tu maîtrise parfaitement ton alignement horizontal, comme la plupart des nageuses de natation synchronisée (dont je ne fais pas partie pour cause de coquardisation précoce).

mais si tu éprouve des difficultés, c'est que tu est comme moi ; un pauve con d'humain mâle beaucoup plus efficace pour boire de la bieeeerrreee et regarder des gens curieux courir derrière des trucs ronds dans un appareil qui sert surtout en définitif a promouvoir la maltraitance envers les poules mais aussi les escargots.

lorsque tu est en situation, dans ta ligne, tu pousse ton pullboy, voila ce qui se passe : tu est dans l'obligation de te positionner correctement. car contrairement a la planche, il ne te permet pas d'avoir autant d'appui et tu te trouve donc en déséquilibre, sauf a te positionner d'une bonne manière.

mais comme ton petit corps (d'humain mâle) n'y est pas accoutumé, cela te donne du fil a retordre ... jusqu'au moment ou, (oh joie, oh grâce), tu trouve la bonne position. a partir de ce moment la, l'effort devient bien plus contrôlable car tu n'as pas besoin (ou bien moins) d'en faire pour rester aligné a la surface de l'eau.

ce positionnement sera différent de celui que tu aurait en utilisant une planche (sauf si tu la pousse au lieu de la tenir car dans ce cas c'est du kif) et il sera très proche de celui que tu devra adopter pour faire le même exercice sans rien.

sans trouver la bonne position horizontale, l’énergie consacrée a te maintenir horizontalement a l'aide de ta vélocité (plutôt qu'a l'aide de ton positionnement) sera autant d’énergie qui partira pour rien, car elle ne sera pas transformée en vitesse.

si en tant que compétiteur, tu recherche la performance, je t'encourage a étudier plus attentivement la manière dont tu te positionne car alors tu pourra perdre des secondes, sans avoir a faire plus d'effort.

Alors si avec tout ça, t'as encore envie de maltraiter des poules ...

poule-man,
ami de nombreuses poules, défenseur des eaux primées et promoteur original du pastis open source.
++
  

Pour qui s"adresse à moi, je tiens à préciser que je n'ai en aucun cas fait l'apologie du pull buoy et des plaquettes ni prétendu apprendre à nager comme un dieu.
Je tenais juste, au départ, à mettre un bémol à quelques propos qui, comme toute généralisation, sont abusifs et limite blessants.
Vu que ça débouche sur des surenchères malgré mes multiples tentatives de modération, je vais simplement me contenter d'arrêter de ramener ma fraise de quinquagénaire auprés des jeunes et moins jeunes spécialistes. En me foutant bien, à la limite, qu ils comprennent mon humour subtil quand je parle de mon âge ou mon manque d'humour quand je mentionne un handicap. Ça ne m empêchera pas non plus de penser que si je sais que je me cantonne à nager mal le crawl, ça me permet quand même de pouvoir faire des séances de 4000 ou 5000m sans forcer deux ou trois fois la semaine, ou de pousser à 9 ou 10km à l occasion. Sans parler des 0,5km/h gagnés sur 2000 ou 3000m brasse, sans matériel. Et donc je conclue en rappelant que c est un site dédié au plaisir de l'eau et la baignade. Ben je m éclate.
  

Bonjour a tous,

3 mois, que je n'étais pas revenu... et que de lecture... Misterludo doit être content d'avoir posé cette question...

Je pense que chaque nageur est différent, et on a tous notre ressenti...
Et parfois, certains ont besoin de matos pour ressentir des choses, pour changer une routine, pour progresser et d'autres cela va plus les embrouiller...

Pour moi l'utilisation du pull buoy, peut être intéressante pour tous les niveaux.
Pour un débutant, cela peut lui faire ressentir ce que c'est d'avoir un corps à la surface de l'eau.
Pour un intermédiaire, on peut travailler le placement des bras, sans s'embrouiller avec les jambes. Car tout le monde n'est pas capable de se concentrer sur le haut du corps et faire fonctionner le bas sans y penser...
Ou alors pour le gainage. Mettez un pull à vos chevilles, et nagez... On verra combien d'entre vous ne feront pas le serpent.

Alors si t as envie d'essayer ou que tu kiffes, nage avec, et si t aimes pas, ne nage pas avec.
Chacun son style, c'est comme ca, qu'on progresse, ou juste qu'on kiffe se foutre le cul dans l'eau...

Peace les mecs
  

Le relativisme n'est pas un argument, c'est une opinion.
  

Bonjour à tous
Chez AntiPoule, l'heure est grave et plus sérieusement si je me suis installé avec le portable à la maison, c'est que ton dernier message m'a glacé le sang.
- je pense que tu ai surement très buté, mais je ne crois pas que se soit un défaut, je ne le suis pas moins. Tu n'a pas l'air d'être plus con que moi, d'ailleurs tu as plutôt l'air d'avoir le sens de l'humour. Je respecte ton point de vue, comme tous les autres. Je me suis inscris sur un site collaboratif pour partager, pas pour juger. Chacun peut au travers des résumés, des forums, remettre en question ses propres habitudes, sa pratique selon ses références. Le plus important étant d'avoir la natation en commun et pas forcement la même manière de la pratiquer. Crois moi si je te dis que j'aurais préfère avoir cette discussion autour d'un verre de rosé (Corse/Var)

-Ce qui est con, c'est de ne pas avoir lu mes résumés: tu serait que j'évite d'aller à la piscine (trop de kadors qui se touche avec leur poules), je préfère le grand air. Je n'ai ni planche, ni PB, je pense également arrêter les plaquettes qui me bouffent les épaules.
-je partage tes préoccupations sur l'alignement et l'horizontalité, à chaque mouvement, je cherche à poser les mains dans l'eau le plus loin possible et à me grandir le plus possible. Perso, m'a plus grande difficulté, c'est de garder une main devant pour faire un "beau rattrapé".
Aussi comme le temps presse, et que l'on peux en gardé sous le coude pour lundi, je vous souhaite à TOUS sans exceptions
BONNE NAGE
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
cher pirate06,

je ne tiens pas rigueur de quoi que ce soit. Et surtout ne te glace pas le sang pour si peu ! On est sur un forum et franchement, pour moi c'est plus de la détente que du stress ... En bref, je serais content de boire un coup avec toi en m'engueulant sur l'efficacité du rouge dans la conception post-moderne d'une relation sociale dynamisante.

mais n’empêche ; les patrons absents qui reviennent tardivement ne savent pas très bien lire, ou encore, ils ont du mal a comprendre. pour eux, le pull boy reste un instrument éducatif et ils pensent que c'est juste un choix : pour certain c'est éducatif, pour d'autres non.

ce sont donc des personnes complètement ignorantes dans le domaine qui viennent écrire ici que cela sert pour les" débutants", comme pour les autres et personne ne remet en question leur affirmation.ni même ne les modère un tant soit peu.

Ensuite, le jean kevin basique qui n'y connait keudal, il se pointe pour lire ici et il en déduit que le pull boy, c'est super utile pour mieux nager. Et du coup, il l'utilise et ensuite, il ne comprend pas pourquoi il ne progresse pas en crawl et pourquoi il patauge dans la semoule des qu'il n'a plus rien entre les cuisses ...

mais lui aussi ensuite, il recommande l'usage du PB aux potes, car c'est super cool et super utile : il l'a lu sur un forum.

c'est vrai, cela vous donne une contenance au bord de l'eau, un air de sportif de haut niveau, on devient une espèce de champion de la flotte chlorée, avec un truc comme ça.

Et on a beau leur faire la démonstration scientifique de la bêtise obscurantiste, a la fin ils retournent se vautrer dedans : trop déstabilisant pour des esprits peu enclins a réfléchir par eux même.

bon, bin, continuez de croire, les gars ...et puis ensuite, oubliez pas d'allez voter.

En attendant, l'exercice que je vous ai décrit précédemment est très intéressant pour comprendre ce dont je vous parle, mais je suis persuadé que personne n'ira essayer de le faire en bassin, histoire d'avoir un peu d’éléments concrets a se mettre sous la dent pour faire avancer le débat dans le bon sens.

vous dénoncez chez moi une attitude dogmatique et totalitaire, alors que je me base sur de l’expérience concrète, sur du vécu de terrain et que de votre coté, personne n'a essayé de vérifier si ce que disent les pro du pull boy était vrai.

heureusement que certains ici ont eu une réflexion un peu plus intellectuelle que sportive, parce qu'a part eux et ceux qui suivent silencieusement, les autres "nageurs" locaux n'ont pas l'air très concernés par la véracité et l'exactitude de leurs affirmations.

bon dimanche.
++
  

@antitout tes réflexions sur le pull sont très pertinentes et je crois que tu n'as plus besoin de convaincre ceux qui tournent dejà pas mal et cherchent à nager plus vite de la quasi non-utilité du pull.
Après ceux qui veulent utiliser le pull bah laissons-les. Ils changeront d'avis sur l'accessoire comme moi j'en ai changé.
Mieux vaut des séances bien construites de 2000/2500 M avec du sprint, des éducs et de la planche en récup que des "tunnels" de 400 M pull voir plus (même à l'echaufft les gars sont en pull) pour des séances de 3000 M/ 4000 M comme on le voit trop sur ce site.
Le second type de séances c'est ce que je faisais avant et c'est vrai qu'on tombe facilement dans la facilité. Et en natation facilité est souvent synonyme de médiocrité donc on régresse vite.
  

Antipoule a raison, il en va de la crédibilité d'un forum indépendant dédié à la natation de ne pas céder à la pression des équipementiers sportifs et du sport-spectacle (d'où vient selon moi le mauvais exemple), pour le bien de débutants souvent jeunes.
  

Est ce que quelqu un sur ce forum est sponsorisé?
Est ce que quelqu un a tenté un placement de produit?
Est ce que les équipementiers vont s'enrichir avec ce forum?

Moi perso, les pulls buoys sont prétés par la piscine... Même pas besoin d en acheter...

Alors pourquoi parler d'eux? ou du sport spectacle?

le débat c est doit on nager avec un pull buoy?
  

C'est bien ce que je dis, le forum nageurs.com est indépendant ; ne le sont pas les compétiteurs qui font la promo de ces ustensiles à la télé ou sur internet, dont l'influence se fait sentir sur la pratique de monsieur tout-le-monde.
Il ne me semble pas inutile d'élargir le débat à : pourquoi autant de gens utilisent des accessoires inutiles, voire dangereux, pour apprendre à nager et s'entraîner correctement ?
  

Parfaitement d'accord avec Antipoule et Figolu (la preuve que les posts se suivent, mais ne se ressemblent pas...) Le plus dur c'est de maitriser la position horizontale sans battre frénétiquement les jambes et le PB chez les débutants freine cet apprentissage. Je crois que l'erreur vient de cette illusion qu'on pourrait travailler de manière isolée le mouvement de bras et qu'on aurait plus qu'à mettre les jambes ensuite.

Idem pour les plaquettes et la planche. Perso je trouve que le meilleur exo pour travailler les jambes c'est de commencer en battement seul avec les bras allongés devant, sans rien, et de finir la longueur en nage complète.

Après je crois que les champions utilisent des palmes ou peut être d'autres ustensiles dans un autre intérêt : celui de travailler en "survitesse". ça existe aussi en athlétisme. L'idée ce n'est pas de s'entrainer à nager plus vite (et pour cause puisque la vitesse supplémentaire vient d'un artifice), mais d'habituer son corps aux sensations qu'on a quand on nage effectivement plus vite. Je ne sais pas si vous sentez la nuance. Bon je vous en parlerai quand je ferai le 100 mètres en 50 secondes...
  

Bon... cela fait beaucoup de messages sur le "pull boy"... On pourrait lancer un fil de discussion sur "pool buoy" ? ou encore (puisque c'est un site français) sur sa traduction littérale "bouée de piscine" ?
  

Mais non, ça veut dire "bouée pour tirer" (pull = tirer) ; je propose donc : "tire-fesse de piscine".
- On peut lire ceci sur Wikipédia, rédigé dans un français qui laisse à désirer : "Le pull-buoy permet également aux nageurs denses d'accéder à plus de flottabilité."
Le moins qu'on puisse dire, c'est que Wikipédia ne se mouille pas, contrairement à "antipoule" ; en effet on se doute un peu qu'une bouée sert à flotter, et que les corps "denses" flottent moins bien que les corps gras.
  

J'ai honte. Si si.
Y a pas moyen d'effacer les interventions dans les forums. C'est con. Si j'avais su,...
  

  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
salut,

rouletabille;
je ne pense pas comme toi ; non seulement je crois qu'il faut répéter la chose mais en plus, je pense qu'il faut donner aux gens le moyen de l’expérimenter par eux même. c'est selon moi la meilleure façon de transmettre un enseignement.

Et je remercie figolu, alexswim, nicobynigth ou d'autres, pour leur ouverture d'esprit et leur soutien dans ma démarche de remise en cause des vérités établies.

vu le succès que j'obtiens, je compte fonder un mouvement religieux basé sur l'idée que le pull boy est l'instrument du diable et je vous encourage donc a me faire parvenir des dizaines de milliers d'euros afin d'organiser la chose : achat de costumes rigolos, logement et voiture de fonction, frais de bouche, séminaire aux seychelles, etc ...



hier, j'ai fait quelques longueurs de battements (en ventral avec les bras devants) et sans planche. ça faisait un moment que j'avais pas fait ça et je vous confirme qu'avec une planche, c'est bien plus facile !

et que sans, non seulement on travaille autant les jambes, mais qu'en plus on est obligé de bien se positionner a l'horizontal (contrairement au même exercice avec planche, a moins de ne pas la tenir mais de la pousser du bout des doigts).

en réalité, on fait travailler bien plus (et bien mieux) de muscles de cette façon car le corps est totalement libre de se positionner (de s'articuler) en fonction de l'horizontalité de la surface alors qu'avec une planche, le haut du corps prends appui sur celle ci (puisque la quasi totalité des gens ne la pousse pas, mais s'en servent comme "appui" voir même se vautre dessus.) ce qui empêche le nageur de se mettre complètement et correctement a l'horizontal.

si vous tentez cet exercice (sans planche) et qu'au bout de 100 ou 200m vous vous mettez un pull boy entre les cuisses, vous constaterez a quel point il dénature alors complètement votre ligne de flottaison horizontal. Et en conséquence, a quel point il impacte (négativement) votre position horizontal.

certains peuvent tout de même y voir une utilité, mais laquelle ?

l'argument ultime de bloquer le roulis ressemble à une farce, inventée par des types qui n'ont jamais réellement nagés le crawl ... j'attends encore des arguments sérieux a ce sujet.


nager en sur-vitesse ?
je veux bien ... mais puisque je ne l'utilise jamais car je sais me positionner correctement et naturellement, je vais plus vite sans PB qu'avec ... (ou plutôt je ne vais pas plus vite avec et il me gène dans mon 'habitude' de positionnement).


renforcer le travail des bras ?!
pour renforcer le travail des bras, laissez traîner les jambes tout simplement et posez vous la question ; si j’arrête les jambes en crawl, je travaillerais plus les bras ? je n'en suis pas sur ... en crawl les jambes ne travaillent quasi pas et pour moi, pour travailler plus les bras ; il faut juste forcer plus sur les bras !


Muscler certaines parties du corps ? (genre gainage ou je ne sais quoi)
bin ... ? sans PB elles ne se musclent pas ? vous en êtes vraiment sur .... ?

a ce sujet, j'aimerais indiquer qu'en natation sportive, il est d'usage de pratiquer un peu de musculation, de jogging et de gymnastique, pour justement renforcer ce qu'on ne travaille pas suffisamment dans l'eau. mais on ne le fait pas avec des flotteurs !

l'idée qu'il faut s’équiper de quoi que ce soit pour renforcer un quelconque aspect de la pratique, ce n'est pas une idée valable en natation sportive. dans cette discipline, a part des lunettes et un slip (et encore), vous n'avez rien besoin.

Mais si vous faites de l'apnée active, de la plongée ou si vous faite juste des 'exercices' dans l'eau, c'est autre chose ...

par exemple nager en rivière avec une combi, ce n'est pas comparable avec des longueurs de crawl en piscine. je comprend tout a fait qu'en rivière et en combi, on mette des palmes adaptées, par exemple. mais même la, le pull boy ne sert a rien ...

have a nice day !
++
  

Ah oui... c'est bien pull... et non pool... autant pour moi.
  

Misterludo: J'espère que tu as coupé en petits morceaux ta poule.

Cacheleau: Tes commentaires sont bien archivés par la NSA.
  

.... Et oui tous ce rejoint:
"À propos des caméras dans les vestiaires" + message archivés + Christophe .... ils étudient tous de nous: les extraterrestres arrivent avec leur vaisseau GiantPool7
  

Ça va mal à la shop !
  

les apnées répétées ont causé des dommages neurologiques irréversible ....
  

Ah moi je me veux bien me faire kidnapper par un Giant Pool
  

Attend Y a la lumière bleue qui arrive !
  

Antipoule créera la nouvelle secte des Raéliens nautiques qui préconise l'abstinence (1).

(1) de l'utilisation de poule buoy.
  

"hier, j'ai fait quelques longueurs de battements (en ventral avec les bras devants) et sans planche. ça faisait un moment que j'avais pas fait ça et je vous confirme qu'avec une planche, c'est bien plus facile !

et que sans, non seulement on travaille autant les jambes, mais qu'en plus on est obligé de bien se positionner a l'horizontal."

Parfaitement d'accord ! C'est le meilleur exo, quitte à en faire un peu moins. Et puis on peut travailler les virages avec ondu ou mettre les bras à la fin des longueurs ou une longueur sur 4 pex pour sentir le travail des jambes en nage complète. Et c'est exactement pareil sur le dos. Dans le même genre, il y a le 6-1-6 (changement de bras tous les 6 coups de jambes) qui permet de travailler le battement en position plus latérale.
  

Antipoule, évitons de parler de "natation sportive" pour parler de types qui bouffent de la créatine et des séances de musculation pour le gain de quelques dixièmes de seconde au 50, 100 ou 200 m (avec l'encouragement des pouvoirs publics, soit dit en passant).

F. Manaudou a le mérite de la franchise quand il dit qu'il ne se considère pas comme un nageur mais comme un compétiteur. Et Amaury Leveaux a eu le mérite d'écrire un bouquin où il décrit les pratiques de la natation de compétition telles qu'elles sont, c'est-à-dire complètement antisportives.
Le but du sport n'est pas de faire de corps exceptionnellement puissants ou résistants des bouts de viande usés à 30 ou 35 ans, mais exactement l'inverse, de renforcer des physiques naturellement plus faibles.
  

Figolu, ok sur le dopage qui ruine la santé et fausse la compétition. Mais l'essence du sport c'est la compétition. C'est comme ça que le sport est né dans la Grèce antique : compétition entre hommes libres et égaux avec des règles précises, dans un espace rationnel qui permet la mesure. Sinon c'est une simple activité physique. J'irais même plus loin : le sport est consubstantiel aux démocraties. Car il permet de répondre à la question démocratique par excellence : comment choisir les meilleurs, comment opérer un tri, une sélection entre homme libres et égaux ? C'est ça l'essence du sport depuis toujours. Et c'est pourquoi le sport se fait dans un espace mesurable (un tour de stade, une piscine, un terrain) et reproductible partout dans le monde.
  

Et je remercie figolu, alexswim, nicobynigth ou d'autres, pour leur ouverture d'esprit et leur soutien dans ma démarche de remise en cause des vérités établies.

De rien, même si sur ce fil, ma contribution a été assez limitée (trouver une citation de film pour ado sur les pirates)

Et à mon tour je vais adresser mes remerciements : Merci au modo de ne plus modérer les interventions d'antipoule depuis qu'il a abandonné son pseudo à consonance soviétique. Comme elles étaient et restent un plaisir à lire (que l'on soit en accord ou non avec le fond du message), il était à l'époque frustrant de voir un message trop tard (une fois la modération passée)
  

Oui c'est vrai que le pull boy ne sert pas à grand chose en tout cas pas à obtenir une bonne position pour nager.

En club il est utilisé souvent lors de l'échauffement pour séparer bras et jambes, il y a bien longtemps (sic
) quand je nageais en club, on commençait l'échauffement par 400 mètre Pull boy ensuite on enchainait par 400 mètre jambe avec planche, ensuite on n'y touchait plus sauf parfois à la fin d'une grosse série pour faire de la récup.

Alors quand on voit des grands nageurs avec des pull c'est souvent pour s'échauffer ou pour faire un exos particuliers, ou récup.

Mais perso je déconseille fortement l'utilisation prolongée de cet outil.
Le coq a bien raison de le marteler.
  

Je vous fais observer, Alexswim, que les régimes nazi ou soviétique, la Chine, ont organisé des JO grosso modo semblables à ceux que vous qualifiez de "démocratiques".
Deuxième observation, celle de l'hypocrisie qui consiste à présenter les JO comme une fête sportive internationale, où "l'important c'est de participer", alors que les JO sont le laboratoire de la tricherie et du dopage, de la propagande nationaliste, et que seul un gardon né de la dernière pluie s'étonnera que les instances olympiques soient corrompues jusqu'à l'os quand elles se font pincer la main dans le sac.

Plus intéressante votre comparaison avec la Grèce antique, mais tout aussi fausse. A ce compte, le soldat moderne est un descendant du guerrier Achille ; or on voit bien tout ce qui oppose les guerres modernes à celles de l'Antiquité. De même nos démocraties actuelles n'ont rien à voir avec la démocratie de Platon.

L'idée grecque qui prévalait dans le sport, et qui est pratiquement absente aujourd'hui, c'est la beauté - celle des corps et du geste. Dans le sport moderne, c'est le résultat qui compte, en termes chronométrique. Les exceptions sont rares : le patinage artistique ?

Différence encore plus radicale, le sport chez les Grecs est une pratique hédoniste, et non masochiste comme elle devient quand la compétition prend le dessus. Le sport s'organise chez les Grecs autour d'une pratique régulière, si ce n'est quotidienne, dès l'adolescence, dont les jeux olympiques ne sont que le couronnement. Les JO aujourd'hui sont presque dissuasifs de faire du sport. Ils s'adressent largement à un public antisportif.

J'espère vous avoir convaincu, Alexswim, que le sport moderne s'apparente plus aux jeux du cirque romains (compétition forcée à mort) qu'à l'idée que les Grecs se faisaient du sport.
  

êtes -vous si sûrs que le sport dans la Grèce antique était si pur que cela?
N'est-ce pas une sorte de légende?
Le sport permettait déjà l'ascension sociale...
Le dopage, même s'il ne disposait pas des moyens actuel, était indétectable.

Que ne ferait-on pas pour devenir le meilleur combattant!

http://www.irbms.com/histoire-dopage

http://www.all-musculation.com/nutrit...

http://www.unof.org/spip.php?page=imp...

Désole de mettre fin au rêve.
  

Le dopage, la triche, la professionnalisation, la propagande nationaliste etc. tout ce que vous voulez oui, ça existe et ça a toujours existé. Là il ne faut pas charrier ! Il suffit de voir l'importance symbolique que revêtait une victoire aux J.O. dès l'antiquité pour le deviner. Comme si on ne s'était pas arrangé pour que Néron gagne ses jeux... Les modernes n'ont pas inventé tout ça.

La question n'est pas là. Ce qui apparait chez les Grecs à l'âge classique c'est la notion d'égalité entre hommes libres et la question qui se pose immédiatement c'est celle de la compétition : comment opérer un tri, une sélection entre hommes égaux ? Le sport comme compétition nait de là. Ce qui est en jeu c'est la construction d'un espace commensurable à tous les hommes, un espace rationnel, mathématisable, qui permet de faire des mesures. Après bien entendu, dans la réalité les faits sont mélangés. Il y a tout un tas de dévoiements etc. Le sport antique et moderne reprennent des éléments pré-démocratiques ou anti-démocratiques (en l'occurrence pour la Grèce, la tradition archaïque des concours qui apparaissent déjà dans Homère, d'où ta référence Achille). A noter toutefois que les systèmes totalitaires se concevaient comme les seules vraies démocraties. A l'Est elles s'appelaient démocraties populaires. Quant aux nazis, quel était leur objectif sinon opérer une sélection parmi les hommes justement pour prouver qu'une race était supérieure aux autres ? L'idée c'est toujours la même : le sport dans sa définition classique est une compétition dans un espace qui permet une mesure rationnelle. Cela ne veut pas dire que 1) c'est bien et qu'on ne puisse pas imaginer d'autres types d'activités sportives ni que 2) il n'y a pas de dérives.

D'ailleurs les sports post-modernes sont en rupture avec ça. Ils sont construits sur une logique tout à fait différente, qui je crois, est d'avantage la tienne : feeling, bien être, osmose avec l'élément naturel etc. Et c'est bien pour ça d'ailleurs qu'on a beaucoup de mal à les faire intégrer le programme olympique. Comment mesurer le surf par exemple ? oui, c'est toujours possible, mais c'est plus difficile car les vagues varient d'un concurrent à l'autre etc. On sent bien qu'on n'est pas sur une piste ou dans un bassin mesurant 100 ou 50 mètres partout dans le monde etc.

Figolu, en tous cas tu as tout à fait le droit, et tu as même peut être raison de défendre une autre idée de la natation. Il n'empêche que ton bassin mesure partout 25 ou 50 mètres, soit un multiple de 100 (pour les 33, c'est en réalité 33,33 pour faire un tiers de 100 à l'époque où il n'y avait que 3 nages). Les piscines telles que nous les pratiquons ont été construites à l'âge de la compétition. Ce sont des espaces rationnels en droit (pas en fait je sais bien !) qui permettent la mesure d'une performance. Bien sûr, les normes sont de plus en plus précises et certaines piscines ne pourraient pu aujourd'hui accueillir de compétition, mais c'est justement la preuve qu'on réfléchit toujours par rapport à ces canons.
  

Et pour être tout à fait honnête avec toi, perso je reste attaché à l'idée d'une progression vérifiable par une mesure. Mes objectifs en natation sont chiffrés, même s'ils sont modestes et que je ne compte pas prendre de l'epo pour gagner deux dixièmes.

Je sais bien que d'autres ici défendent l'idée que bien nager c'est avoir un bon ressenti dans l'eau, une bonne sensation de glisse etc. Tout ça je le conçois aussi, mais ça n'a de sens, dans ma pratique perso, qu'à partir du moment où ça se traduit au chronomètre... Je sais que ça va plaire à tout le monde, mais chez moi c'est comme ça... Je ne suis pas un post-moderne...
  

..... dans la Maine, les pull ont plus de 10 mètres carre (par individu) pour s'ébattre, c'est bien plus que dans les piscines parisienne (FranceInfo).
  

L'État du Maine.
  

Non la Maine, qui passe à Angers. https://fr.wikipedia.org/wiki/Maine_%2...

Allez le SCO !
  

Donc à la question initiale de MisterLudo de savoir si c'était un avantage ou un inconvénient dans sa progression de faire ses longueurs de crawl avec PB, on peut lui répondre qu'un grec ancien ne l'aurait pas fait !

C'est bien ça ou j'ai compris de travers ?
  

.... le département, dans l'état ça doit donné plutôt 0,3 metre carre par pull, le monde entier connait la supériorité de l'agriculture française .... le traitement des pommes, la Dioxine. Désolé fautjyaille, le vaisseau n'attends pas .... un putain de vaisseau en forme de ..... COMING SOON
  

.... le vrai débat, c'est plutôt va t'il resté du temps pour travailler ou le patron va t il interdire l'accès au site ?
  

Encore un exemple de ce qui oppose la mentalité grecque au sujet du sport à la mentalité moderne ; l'idée grecque du sport, c'est plus ou moins "la tête et les jambes" - l'activité sportive est faite pour soutenir l'activité intellectuelle.

Or du point de vue moderne, le sport et l'intelligence sont une affaire de spécialistes (avec l'idée, très moderne et pas du tout grecque, que l'intelligence est liée au cerveau) ; Philippe Lucas a pu ainsi déclarer dernièrement : - Je n'ai jamais lu un seul livre avant 50 ans. Toute la crédibilité de P. Lucas est justement en termes de compétition ; de ce point de vue-là, je suis le premier à le dire, c'est un expert.

A propos de votre référence un peu obscure à "l'espace rationnel mathématisable" (pardon mais j'ai plutôt l'impression d'entendre un Allemand parler qu'un Grec), je vous signale, alexswim, que les mathématiques grecques sont très différentes des mathématiques modernes.
  

L'idée grecque du sport, c'est surtout une préparation à la guerre...
  

@skip : l'idée moderne du sport est plus proche de cette préparation à la guerre. Le dopage est d'ailleurs très répandu dans l'armée aujourd'hui, sous diverses formes ; et le conditionnement psychologique des soldats fait penser à celui des compétiteurs sportifs. Il y a plus que ça dans l'idée du sport chez les Grecs.

@alexswim : une bonne glisse et un bon "chrono" vont de pair, mais vous finirez assez vite par atteindre un plafond chronométrique ; je ne suis pas un spécialiste des "bêtes à concours", mais après 26-27 ans j'ai l'impression que c'est la débandade. Tandis que la glisse et la technique de nage, vous pouvez l'améliorer jusqu'à 50, 60, 70 ans voire plus. La glisse est une meilleure référence que la vitesse.
  

Figolu,

""l'espace rationnel mathématisable" (pardon mais j'ai plutôt l'impression d'entendre un Allemand parler qu'un Grec)" Mais bien sûr...les Grecs eux étaient dans la vibes, la communion avec la nature et pas du tout la rationalité. D'ailleurs la rationalité et les mathématiques c'est un truc allemand, et allemand d'une certaine époque. Du reste on se demande bien ce que tous ces philosophes allemands pouvaient bien trouver aux Grecs... Bon, plus sérieusement : à la limite ça sonne Descartes et Galilée, mais les Grecs avaient posé la première pierre.

"les mathématiques grecques sont très différentes des mathématiques modernes". Surtout la géométrie euclidienne et le théorème de Pythagore qui comme chacun sait sont totalement irrationnels...

"l'idée grecque du sport, c'est plus ou moins "la tête et les jambes" - l'activité sportive est faite pour soutenir l'activité intellectuelle". Un peu comme dans la pub pour Asic ou Nike : "mens sana in corpore sano" ? ça c'est une idée profonde.

Quand on discute, on ne pinaille pas sur le détail, surtout quand on ne le maitrise pas, mais on s'interroge sur l'idée générale. Les Grecs ont inventé la compétition sportive parce que ça allait de pair avec un saut civilisationnel qui enveloppait par ailleurs la démocratie, les mathématiques et la philosophie. C'est ça qui est intéressant. Aujourd'hui on est dans une ère postmoderne. Le fait qu'on sorte du sport-compétition comme je l'ai défini (par la création d'un espace mesurable, reproductible etc.) pour aller vers le sport-feeling (branchement sur un flux naturel, sensation de bien être) dit sans doute quelque chose de plus profond sur notre époque, à commencer d'ailleurs par une certaine aversion pour la rationalité classique...
  

Ce qui est moderne, ce sont plutôt les nombres irrationnels, alexswim ; et la géométrie POST-euclidienne.

Mais revenons au sport... "Mens sana in corpore sano", bien que la devise soit latine, elle est en effet assez représentative de la mentalité sportive grecque ; je ne vois pas tellement ça aujourd'hui dans le sport moderne, mais plutôt des compétiteurs qui ont besoin de coachs et de psys (ce qui trahit une certaine faiblesse d'esprit). Je répète : le modèle sportif moderne est truqué, notamment du point de vue de la santé publique.

Vous concluez sur l'aversion de la culture moderne à l'égard de la raison grecque classique. D'accord, mais c'est justement l'obsession moderne de la compétition qui n'est pas grecque. Bien sûr les Grecs n'ignorent pas la compétition, mais elle n'est pas la clef de voûte de leur système politique, économique, sportif, philosophique, culturel, scientifique, comme elle est aujourd'hui.
  

Et pourtant certains disent que la culture grecque est fondamentalement "agonistique".

(Au passage les Grecs connaissaient parfaitement les irrationnels).
  

Je suis vos posts depuis le debut, dans l'ensemble de vos reflexions, je suis plutot d'accord avec vous sur l'utilisation de materiel de nage (planche et pull bouy) meme si pour ma part, cela m'a aidé a "sentir" ma flottabilité (que je decouvre) et a bien travailler mes coup de bras a l'echauffement (nageur debutant depuis septembre).
Je n'abuse pas de mon pull bouy mais il m'aide néanmoins à essayer de progresser.
La ou je suis moins d'accord avec Figolu75, c'est quand il affirme que consulter un psy "trahit une certaine faiblesse d'esprit". Les psy aide a comprendre son fonctionnement pour guerrir ou pas, une pathologie. Tous le monde n'est pas déséquilibrer mentale et pourtant de plus en plus de gents consulte.
C'est une arme de ce connaitre parfaitement, je sais de quoi je parle (j'ai effectivement consulté, il y a bien longtemps) je joue au tennis en competition, et le mentale represente 60% de la victoire voire plus a haut niveau.
J'ai presque envie de rajouter qu'il faut etre courageux et déterminé pour ce lancer dans un travail sur soi.
Pour les sportif de haut niveau, la difference ce fait dans la tête, ils ont souvent la meme approche technique de leurs sport, a part quelques cas de sportif hors norme.
  

@brunoman : Je voulais surtout dire que l'esprit de compétition moderne est la maladie du sport. La faiblesse morale des compétiteurs expliquent qu'ils recourent aussi largement à des moyens de tricher plus ou moins légaux ; si le sport authentique était leur but, ils ne le feraient pas. Il y a donc une hypocrisie énorme à pointer du doigt quelques athlètes qui se font pincer, alors que le principe et le système de la compétition est une incitation à la tricherie. La tricherie fait partie de la compétition moderne comme le bluff fait partie du jeu de poker.
- La conception grecque du sport est exempte de cet aspect avilissant, puisqu'il s'agit au contraire de raffermir son esprit grâce à des exercices physiques.
- Le tennis est sans doute un jeu amusant, mais il est à déconseiller en termes sportif ou de santé ; le risque de blessure est grand, et le tennis n'entraîne pas un développement harmonieux du corps. Un médecin responsable ne le cachera pas à son patient.
  

Autant pour moi Figolu, tu as malheureusement raison sur les derives de la competition moderne, c'est en grosse partie a cause des droits télé et autres sponsors que nous en sommes arrivés la! Mais c'est aussi grâce a eux que le niveau technique et physique à évolué. Et que dire du materiel qui ne cesse lui aussi de ce perfectionner.
Pour la santé du tennisman c'est vrai que c'est un sport traumatisant comme la course a pied (que je pratique aussi en competition).
Mais passer un certain age, faut consulter regulierement kine et ostheopate pour soigner tes traumatismes et autres bobos.
En réalité, il n'y a que la natation qui forme, muscle et n'abime pas l'organisme dans une activité reguliere, maintenant a haute dose....
  

Le cas du tennis est intéressant, parce que c'est l'exemple d'un sport moderne où l'esprit de compétition l'emporte sur l'esprit sportif authentique.
Autrement dit, il s'agit dans le sport authentique d'apprendre à découvrir ses limites, dans le but de se raffermir moralement, tandis que la compétition est une incitation à dépasser ses limites (sans autre but que la compétition).

Vous pouvez constater que des sports "typiquement grecs" comme le lancer de javelot ou le lancer de disque, au stade de la compétition moderne ont pratiquement perdu tout intérêt ; ils se résument au gain de quelques mètres, à une performance sans intérêt. La dimension esthétique chère aux Grecs a complètement disparu, et le respect du corps avec. Le désir forcené de gratter quelques décimètres au concurrent a même tendance à défigurer certains concurrents de façon comique. C'est faux de dire que l'on est dans une société qui a "le culte du corps" - c'est exactement l'inverse qui est vrai.
  

C'est completement vrai ce que tu dis Figolu! Le culte du corps sain a disparu, quand tu vois le nombre de complement alimentaire qui existe poiur "bruler les graise" sans faire d'effort, nous somme dans un monde superficiel ou le paraitre est devenu sa propre vitrine.
Le tennis comme tu l'as énoncé, est un jeu ludique (j'ai tendance a l'oublier en competition, mais je travail dessus!), et meme a haut niveau, cela reste un sport fair-play play avec quelques valeurs.
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
aie !

le culte du corps sain me parait tout aussi excessif que l'inverse, je crois que dans tout les domaines, l'excès se révèle néfaste. Et un corps sain, ce n'est pas forcement un corps musclé selon les standards des humains occidentaux du moment !

je crois que le sport est a l'image de la société actuelle, ni plus ni moins.

@mister ludo,
l'usage du pb a surement une responsabilité dans cette histoire la et je t'encourage a lire les réponses du post concernant l'utilisation du pull boy, que tu as toi même initié.

pour le mal de dos une des conséquences d'un bon positionnement (sans pb), c'est justement que cela soulage. Mais encore faut il ne pas aggraver les choses durant le reste de la journée ! si tu te soulage un heure par jour et que tu te fait mal pendant 5 ou 6, la natation ne pourra pas faire de miracle.

et concernant la natation, ce ne sont pas les nages codifiées qui apporteront un vrai soulagement : ce sont des exercices d'allongements, d’étirements, de positionnements contrôlés a la surface de l'eau, effectués sans flotteur, qui pourront apporter un soulagement durable. dans ce cas, on profite juste de l'absence de pesanteur pour faire des exercices impossibles a faire sur la terre ferme.

>En réalité, il n'y a que la natation qui forme, muscle et n'abime pas l'organisme dans une activité reguliere, maintenant a haute dose....

c'est assez vrai et je plussoie. mais je formulerais autrement ;

il n'y a que la natation qui fait travailler la quasi totalité de nos muscles de manière a obtenir un résultat harmonieux et équilibré. et donc esthétique. de plus, c'est le meilleur sport pour développer/renforcer sa respiration et le coté cardio.

mais le défaut du nageur régulier, c'est que sa souplesse devient un handicap lorsqu'il veut pratiquer un exercice terrestre : il se foule régulièrement les chevilles quant il fait du foot, par exemple. et aussi, il ne peut pas fumer des joints sans nuire a sa capacité pulmonaire.

bref, c'est pas non plus la joie tout les jours ...
++
  

@Antipoule : Nous sommes à peu près d'accord puisque je dis que le "body-building" à la mode aujourd'hui n'a rien à voir avec le culte du corps sain (culte au sens de culture et d'exercice) ; c'est plutôt un esprit débile dans un corps débile - il s'agit bien souvent de soigner un complexe d'infériorité par un complexe de supériorité.
Le sport reflète en effet la compétition qui régit tous les domaines de la société, qui est devenu son principe organisateur essentiel, mais qui en même temps est destructeur. Par une pratique sportive alternative, qui ne fait pas de la compétition le but essentiel, on peut contrecarrer les effets délétères sur son organisme et son esprit de l'esprit de compétition généralisé.

Je suis plus étonné par votre remarque sur la souplesse, qui fragiliserait selon vous dans des exercices terrestres. Il me semble au contraire que la souplesse est un gain, même sur terre. Le risque c'est plutôt d'oublier, à force de s'entraîner à nager, que la plupart des autres sports ne s'effectuent pas "en décharge", et qu'ils sont plus nocifs pour les articulations, les ligaments, les muscles. Sur terre, il faut être plus attentif à ne pas dépasser la limite.
  

Cher Antipoule, cher Figolu, cher nageuses et nageurs
je ne passerai pas des heures à disserter sur les JO mais souvenez vous qu'il n'y a des sports qui ne sont pas toucher par le dopage (ou d'autres vices) tous simplement parce qu'ils ont gardé une structure majoritairement amateur (c'est le cas pour l'aviron, la voile par exp), c'est sur que ce ne sont pas les plus populaire ... ceux ci explique cela. Je m'arrêterai là car j'ai bien compris dans vos posts, vos visions troublés.
Antipoule, malheureusement tu colporte de fausses informations, il n'y a pas que la natation qui développe "bien" le corps, je t'ai trouvé 2 liens qui te renseigneront, j'espère
http://physiomax.com.free.fr/sports_e...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Consomma...ène.
Les meilleurs: le ski de fond et l'aviron (encore)

Désolé mais comme le disait qql1: "c'est pas non plus la joie tout les jours ..."

Bon développement cardio-respiratoire à tous !
  

Le body-builder n'aurait rien à voir avec le principe d'un corps sain??? En quoi le body-building est un excès???
Pourquoi à chaque fois des rageux qui n'arrivent pas à prendre un kilo de muscle mettent en doute les performances d'autres personnes (avec une analyse psychologique à deux balles sur des complexes comme si bien se saper ou prendre soin de soi était systématiquement lié à un complexe d'infériorité) et invoquent systématiquement le dopage?
Pour info vous pouvez nager autant que vous voudrez, si vous ne faites pas de musculation à sec, aucune chance de croître même si génétiquement vous êtes bien servis. En effet la musculation type bodybuilding comme vous dites (en masse ou en volume) ne sollicite pas les mêmes filières musculaires que la natation et la natation c'est avant tout du cardio long et le cardio long ça fait bouffer de la calorie mais ça fatigue et ça ne développe suffisamment pas les fibres rapides qui nécessitent une congestion musculaire et un repos/ une nutrition adaptée pour que le muscle croisse.
Allez voir la discipline d'un Arnold Schwartzenegger (en termes de mental, d'écoute de son corps et de nutrition) avant de juger. Pour info également certains des meilleurs bodybuiders mondiaux sont... vegan! Il ne suffit pas de bouffer des steacks et de la créatine pour que ça gonfle, vous n'y connaissez rien!
Donc allez vous entraîner et TAISEZ-VOUS SVP!!!!!
  

Arnold consommait des stéroïdes anabolisants.
Ce n'est pas un modèle à suivre pour la jeunesse.
  

Qu'est-ce que ça peut faire?
On peut être admiratif de la carrière du gars non?
La France a le record d'Europe de consommation de cannabis et de tranquilisants et on s'acharne sur les bodybuilders. Faut pas déconner quand même.
  

Le sport est une compétition, un "agon" comme disaient les Grecs, entre hommes libres et égaux qui concourent dans des conditions équitables. Et pourquoi a t on besoin de la compétition, i.e. de la mesure d'une performance pour trancher entre ces hommes libres ? Parce que c'est le critère objectif sans lequel on tombe dans le relativisme ou la tyrannie. A partir du moment où il n'y a plus de normes supérieures pour juger, on est obligé de s'en remettre à la compétition. Voilà en quoi démocratie et compétition sportive ont partie liée. Exactement comme la rhétorique qui est la compétition des hommes libres dans une assemblée et la démocratie ont partie liée.

Alors maintenant que reste t il du sport quand on lui retire sa dimension compétitive que vous détestez tant ? Un exercice nombriliste pour renforcer son corps, galber ses muscles ou se vider la tête.

A ce propos, le bodybuilding forcené d'un nain complexé en salle de musculation que tu critiques à juste titre figolu, ou la nage hédoniste que tu préconises obéissent en réalité à la même logique. Dans les deux cas, on perd de vue l'essentiel : la saine compétition entre hommes égaux.

Sur l'esthétique : on ne peut pas opposer esthétique et efficacité. C'est un contresens sur le sport. L'esthétique est l'expression d'une technique dont la qualité se mesure par la performance. Un geste inefficace ne peut pas être beau en sport. C'est d'ailleurs cela l'esthétisme du sport chez les Grecs. Le signe de la beauté d'un geste athlétique c'est la victoire. Rien d'autre. C'est la différence entre un dribble de Zidane et un tripatouillage de ballon dans une cour de récréation. C'est la différence entre la technique d'un Popov et les chinoiseries de total immersion, balivernes postmodernes construites sur l'illusion du sport sans douleur. Si on ne rapporte pas l'esthétique à la performance cela veut dire qu'il existe des gestes laids qui seraient mieux adaptés au corps, plus efficaces, que des gestes gracieux. Cela est le contraire de la pensée grecque justement. Pour un Grec, si un geste de lanceur de javelot est beau c'est qu'il obéit à certaines proportions mathématiques qui vont faire que le corps de l'athlète enverra le javelot plus loin que les autres.

Voilà pourquoi j'en ai un peu marre d'entendre en permanence ici des discours sur le mode "je nage bien parce que j'ai le feeling avec l'eau" ou "je nage bien car ça me plait de nager comme ça" ou encore "je nage bien car ça fait du bien à mon corps". On m'expliquera ce qu'on voudra, mais pour moi nager bien c'est nager vite.
  

En ce qui concerne les sports d'endurance, la compétition (s'il y a) est d'abord avec soi-même quand bien même il s'agit d'une course avec une ligne de départ et d'arrivée. Sur les triathlons Ironman que j'ai pu faire on était même à s'encourager entre athlètes.
Généralement sur les marathons ou triathlons (même courte distance) ceux qui partent trop vite pour épater la galerie ne vont jamais très loin ou ne finissent pas les courses. Tous les amateurs éclairés le savent bien.
Si quelqu'un qui reste une heure dans un bassin de 25 m (même bondé, peu importe) ne pense qu'à la compét (alors que c'est pas une course) et à ne pas se faire doubler reléguant le relâchement du corps et la concentration sur la technique au second plan, il ne peut s'agir d'un sportif. Pour ma part je ne peux même pas parler de sport (encore moins d'exercice physique) pour qualifier ces individus.
A la limite les valeurs du bodybuilder qui mange ses flocons d'avoine avec de l'eau plutôt que du lait, compte ses calories et t'explique qu'il faut manger les sucres en priorité au début de la journée sont plus saines.
  

@ Rouletabille :

Le bodybuilding est une discipline à part entière...

On utilise la limite du spectre de l'utilisation musculaire... On fabrique du muscle quoi... mais pas de travail musculaire long... Pas de travail cardiaque long (j'ai pas dit intensif...)...

C'est la même chose pour les coureurs de fond... Mais à l'inverse... Travail long pour le cœur... On muscle beaucoup le cœur et la masse musculaire se retrouve dépouillée à sa plus simple utilisation...

Les deux sont nobles et je ne vois pas pourquoi remettre en cause l'une ou l'autre...

Ce sont juste deux conceptions totalement opposées de l'utilisation de notre corps.
  

@ alexswim :

Je ne vois pas en quoi le sport devrait se contenter d'être uniquement réalisé en terme de compétition...

Je pense plutôt qu'il doit être utilisé pour tous à des fins de plaisir.

Le plaisir en question peut être d'être bien dans l'eau (1er stade), d'évoluer dans sa pratique natatoire (2ème stade), et puis pour la compétition (3ème stade).

On peut se faire plaisir en alignant les longueurs mais aussi en se faisant mal pour ne pas trop régresser (c'est mon cas) ou progresser (peut être ton cas?)...

Tout le monde n'aime pas forcément se défoncer à coup de séries... Moi, j'aime bien m'en faire quelques unes, mais j'aime aussi nager long...


Finalement, il en faut pour tout le monde.

Ce que je défends, par contre, c'est la possibilité pour des nageurs de pouvoir s'entrainer correctement dans un bassin. Bref, d'avoir une ligne ou deux (pas taper...) réservées aux nageurs les plus rapides ou désirant s'entrainer.

Je crois que c'est le thème de ce post...
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
coucou

@figolu
concernant les articulations du nageur, durant la période ou je faisais de la compète j'ai fait assez d'entorses et de foulures en tout genre pour être convaincu que cela accentue significativement les risques lorsque l'on est sur la terre ferme ... évidement, pour les gens qui ne font pas des entraînements quotidiens, c'est moins un problème.

Mais peut être moins de nos jours, ou les nageurs font beaucoup plus de renforcements musculaires (au sec) qu'auparavant. d'ailleurs, cela se voit bien lorsque l'on observe l'évolution de la morphologie des nageurs sportifs depuis 50 ans.

@pirate du sud
oui ... je sais bien. mais je prêche pour ma paroisse et avoue tout de même que la natation est certainement dans le haut du top ten. je suis 100% en accord avec ta vision du sport non amateur ... pour moi, un sportif professionnel, c'est comme un citron bleu ; c'est possible, mais artificiel.

@rouletabile.

>>En quoi le body-building est un excès???

en rien dans le principe, en tout dans la pratique.

l'effort que fait le body builder est un pseudo effort, destiné uniquement a obtenir un résultat esthétique. le sportif, pour sa part tente d'obtenir une amélioration de sa pratique, essentiellement d'un point d vue des performances et pas du tout de l'apparence.

si le bodybuildeur se contentait de se muscler normalement, il n'y aurait rien d'excessif mais dans ce cas, cela s'appelle de la musculation et pas de la "construction du corps"
et la plupart des sportifs réguliers en font un peu.

en outre, les muscles des bodybuildeurs n'ont pas l'efficacité des muscles des sportifs, moins apparents, moins esthétiques, mais bien plus efficaces. le terme de 'gonflette' est parfaitement approprié.

pour terminer, les body builders utilisent quasi tous et sans complexe toutes sortes de compléments alimentaires, la plupart du temps dangereux pour leur santé, pour les même raisons qui les font pousser de la fonte : obtenir le beau muscle selon des critères qui n'ont plus rien de naturels. selon moi, le body building est plus proche de la fashion week que du bassin olympique.


>Pour info vous pouvez nager autant que vous voudrez, si vous ne faites pas de musculation à sec, aucune chance de croître même si génétiquement vous êtes bien servis.

lol ! mdr ...
passe me voir ... juste pour rigoler.


>>La France a le record d'Europe de consommation de cannabis et de tranquilisants et on s'acharne sur les bodybuilders. Faut pas déconner quand même.


personne ne s'acharne sur les body builder, c'est toi qui nous les cite en exemple.
par contre et ne mélange pas tout : on s'acharne bien (la société) sur le cannabis.

le cannabis est une plante <°))))<

l'usage récréatif du cannabis est peut être mal vu, <°))))<

ce n'est pas pour rien si les laboratoires pharmaceutiques font tout pour maintenir cette plante dans l'illégalité. c'est pour gagner des millions en commercialisant leur chimie brevetée, la ou auparavant on utilisait parfois les effets du THC, ou d'autres plantes, pour soigner.

c'est absolument honteux que dans un pays dit civilisé, on laisse des bébés atteints de cancer souffrir des effets secondaires de leur traitement alors qu'on pourrait les soulager a 100%, et que pendant ce temps la, n'importe qui puisse acheter une boite de codeine dans n'importe quelle pharmacie.

il y a eu des études scientifiques sérieuses sur le sujet, toutes sont enterrées de manière quasi systématique parce que leur conclusion démontre que le cannabis <°))))<, qu'une plante toxique.

mais il pousse partout et n'est pas brevetable.

imagine que les occidentaux, ou les africains (le marché économique de la santé) commencent a se passer de la pharmacologie chimique occidentale pour traiter ce qui peut l’être avec des produit issue de la nature ... un sacré manque a gagner ! il faut que les gens continuent a être malade, si on veut que les labo gagne des sous.


concernant ta remarque sur le triathlon, je suis d'accord par contre. les triathlètes ont une discipline remarquable. j'ai un bon pote qui en a fait pas mal et j'ai pu juger de ce dont il s'agissait. Ce que je peux dire, c'est que lorsque ce sont des gens issue d'un sport individuel comme la natation, ce n'est pas la même chose que lorsque c'est des gens qui font directement du triathlon et qui n'ont pas eu une pratique de compète auparavant, ou pas trop longue, dans un 'mono' sport.

l’ambiance n'est pas la même dans les épreuves car ce n'est pas le même esprit. je dirais même que l'esprit du triathlète est souvent plus proche du véritable esprit sportif, que le sportif lui même.

plusieurs cause selon moi, notamment la professionnalisation du sport (donc l'ingérence du fric), mais aussi la propagande sociale sur les standards a respecter pour (se sentir) être un homme, ou une femme, selon les critères que l'on nous exposent a longueur de temps dans tout les médias.

cela va de l'esprit de compétition alors qu'il me semble plus sain de développer l'esprit de solidarité et ce, même dans le sport, aux modèles a suivre pour évoluer dans la vie.

la preuve : tu nous parle d'arnold comme d'un exemple ...
pour moi, ce serait plutôt marc spitz.

et pour finir sur l'esprit de compétition, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas d’intérêt ou de légitimité a faire des concours entre humains, pour se mesurer a l'autre afin de savoir ou l'on est soi même.

cela veut juste dire que le premier n'est pas forcement le meilleur et que le meilleur ne le restera que rarement très longtemps. en d'autre terme ; le dernier est tout aussi digne de tout, que le premier. mais on a tendance a l'oublier.

++

**Modération**
Promotion du cannabis.
la détention, le commerce, la promotion et la consommation de cannabis sont interdits en France. Son usage est néfaste pour la santé physique et mentale.
Oléum.
  

Non le thème de ce fil de discussion est le pull-buoy mais on dérive lentement mais sûrement vers d'autres sujets qui se rapportent à un autre fil de discussion qui est la création d'un club sauvage
  

Marc Spitz n'était seulement sponsorisé qu'après les JO de Munich.
Selon Marc Spitz, n'ayant pas de sponsors pendant sa carrière de compétition était une bénédiction parce qu'il était moins stressé que les nageurs d'aujourd'hui qui doivent bien performer pour conserver leurs commanditaires.
  

@ unidentified :

Autant pour moi...

je m'a gouré de post...


La plupart des interventions sur ces deux posts se ressemblent maintenant...
  

... Antipoule = le poulet qui pond des pavés ???
  

AU petard, désolé, le Coq qui pond des pavés !!!
  

En effet, les deux posts parlent de la natation.
  

Pirate tire dans toutes les directions.
  

@Antipoule: laisse tomber la bière et le rosé .... je sais autour de quoi on va tombé d'accord.
@Saigonnais: c'est le propre du Pirate
  

@antipoule: pour info qui est le plus ridicule? Le bodybuilder qui soulève des charges incroyables sans autre but que la participation à un concours esthétique ou bien le marathonien avec ses séances de "renforcement" musculaire rendues quasi obligatoires pour la prévention des blessures du fait de l'absence de force=> grosso modo avec des haltères de 3 kg 2 fois par semaine pendant 45 mn?
Le premier construit du muscle sans véritablement les utiliser au quotidien alors que l'autre pour sa pratique est obligé d'en détruire constamment. Dans le deuxième cas je ne pense pas qu'on puisse parler de mode de vie sain (contrairement à ce que beaucoup de gens pensent) d'une pratique qui soumet le corps à de telles contrariétés.
  

@Antipoule : Beaucoup de sports "terrestres" sont propices aux entorses et aux foulures, y compris pour ceux qui ne font pas de natation : le foot, le tennis, le rugby, etc.

- Je persiste à dire que le "body-building" ou la musculation intensive ne vise pas un résultat esthétique (il suffit de voir le résultat), mais reflète une faiblesse mentale, assez répandue par ailleurs chez les compétiteurs de haut niveau, qui cherchent la gloire avant de chercher le bénéfice du sport en termes d'équilibre et de santé.

- Quant au cannabis, il pose le même problème que l'alcool en effet, c'est-à-dire d'une maîtrise de la consommation. Comme la consommation d'alcool est de moins en moins maîtrisée chez les ados, on ne voit pas pourquoi ce serait différent avec le cannabis.
  

Talisker,

"Ce que je défends, par contre, c'est la possibilité pour des nageurs de pouvoir s'entrainer correctement dans un bassin. Bref, d'avoir une ligne ou deux (pas taper...) réservées aux nageurs les plus rapides ou désirant s'entrainer."

Ce n'est pas le thème de ce post, mais je souscrits parfaitement. Je ne demande rien de plus. Je constate simplement que c'est de plus en plus difficile. Il y a deux raisons à cela. La première que je connaissais depuis longtemps c'est la transformation d'un espace sportif en un vaste nawak aquatique alimenté par les lectrices des journaux féminins (le sport sans douleur, nager fait perdre du poids etc.) La deuxième que je découvre ici à ma plus grande stupeur c'est l'hostilité de certains nageurs réguliers aux autres nageurs qui souhaitent s'entrainer sérieusement.

Je dis simplement que pour faire cohabiter tout le monde, il faut en revenir aux saines hiérarchies du sport. Mais hiérarchie est un mot tabou pour nos consommateurs post-modernes.
  

Je souscris pardon (la vilaine faute !)
  

La compétition introduit une forme de hiérarchie qui mène aux inconvénients que vous dénoncez, Alexswim ; car les femmes qui cherchent à affiner leur silhouette en faisant de l'aquagym ou en barbotant le font souvent dans un esprit de compétition (l'aquagym fait un carton dans les quartiers "bobos" auprès des jeunes cadres dynamiques) ; si elles visaient une meilleure santé et un équilibre plus général, ces femmes feraient un effort pour apprendre à nager.

La compétition, ça marche dans les espèces animales, mais pas au sein de l'espèce humaine, très différente. Le darwinisme social à la mode dans les pays occidentaux dits "développés", n'a rien à voir avec la mentalité grecque antique.
Je suis désolé pour ceux qui préfèrent les débats plus techniques, mais l'esprit du sport est une question au moins aussi importante. La mécanisation du corps est aussi une tendance moderne dont on peut se demander si elle n'a pas des effets délétères en termes sportif.
  

avatar de antipoule
antipoule
> 1 an
les pirates du sud, les pirates parisiens ...la racaille des sportifs.


>- Je persiste à dire que le "body-building" ou la musculation intensive ne vise pas un résultat esthétique (il suffit de voir le résultat),

ouaih,
c'est moche !

> mais reflète une faiblesse mentale,

ouaih 2.0,
z'ont pas non plus l'air d'avoir inventé le pull buoy.

Mais je doute qu'il y est matière a faiblesse, surtout la ou il y a défaut de compréhension.

il faut un sacré mental pour soulever de la fonte pendant des heures, quelque soit le but recherché. il faut une grande force mentale pour rester muet lors d'une garde a vue. il faut avoir de la force mentale pour prendre une kalach et partir en vadrouille, dans le 11ieme.

l'outil n'est pas l’être et la force de l'ego n'est qu'une illusion. ce que tu appel faiblesse mentale est en fait une différence de valeurs morales et d’interprétation de la réalité.


>assez répandue par ailleurs chez les compétiteurs de haut niveau, qui cherchent la gloire avant de chercher le bénéfice du sport en termes d'équilibre et de santé.

1-les compétiteurs de haut niveau sont comme les autres humains ; soumis au même travers et aux mêmes erreurs, plus ou moins suivant les personnes.

2-les compétiteurs de haut niveau ont pour objectif d'exceller dans leur discipline, ce qui passe par une bonne condition physique mais pas seulement. si ils ne recherchaient que le bénéfice du bien être par le sport, ils ne serait pas des compétiteurs. ce n'est pas comparable et il ne faut pas confondre sport et compétition.


>- Quant au cannabis, il pose le même problème que l'alcool en effet, c'est-à-dire d'une maîtrise de la consommation. Comme la consommation d'alcool est de moins en moins maîtrisée chez les ados, on ne voit pas pourquoi ce serait différent avec le cannabis.

parce que tu croit que la pénalisation empêche les ados, ou qui que ce soit, de fumer ? soit on traite l'alcool comme le cannabis, soit l'inverse. faut rester cohérent si on veut être crédible sur le coté santé public.

mais l'alcool et le cannabis ont une différence majeure ; l'effet de bord de la classification en substance illicite, c'est que le THC médical fourni sous forme de liquide et destiné aux malades en milieu hospitalier ou aux personnes qui souffrent de maladie graves et douloureuses, n'est pour ainsi dire pas utilisé en occident.

pour ma part, je fumes les pullboy que je taxe en lousdé a la piscine, pour soigner ma grosse perturbation mentale liée a un traumatisme grave vécu lorsque j’étais enfant

je suis un enfant abandonné qui a été recueilli par des poules, un enfant poule. lorsque j'ai eu 17 ans, on m'a remarqué au milieu de la basse court et on m'a mis dans un institut spécialisé avec d'autre enfants comme moi (l'enfant escargot, l'enfant girafe et l'enfant du voisin) pour me sociabiliser et ce n'est qu'ensuite que j'ai été adopté par des humains. mais ils étaient alcooliques. enfin, slaves. mais très propre.

++
  

@Antipoule: plutôt chanceuse ton enfance. C'est plus difficile pour les mangeurs de Chorizo forcé à écouté "Bella Ciao"....
  

- Je connais des types à qui on a proposé la compétition, et qui ont préféré le sport et la santé : j'attribue ça à la force mentale qui consiste à résister à ce qui brille : les médailles, les muscles huilés perclus d'anabolisants, etc. Le masochisme est une forme de volonté, c'est certain, mais elle s'use plus vite, donc c'est une faiblesse. Beaucoup de compétiteurs "hors course" deviennent des épaves : à cela on reconnaît qu'ils n'étaient que les jouets d'un système.

- Je suis logique à propos d'alcool et de cannabis, puisque j'estime que l'interdiction de l'alcool à des ados (voire des aldultes), qui n'en maîtrisent pas la consommation, est plutôt une bonne chose. Le problème de l'hypocrisie des pouvoirs publics dans ce domaine, comme dans le domaine du sport, est un problème différent.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant