Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 8 février 2012
posté par dayday59123 à 18:15

Brasse: la nage la plus consommatrice de calories?

vu 41152 fois, followers=25
Hello tous le monde!


Je viens de trouver des données surprenantes, je sais pas si c'est vrai mais ça me semble étonnant (la brasse qui consomme plus de calories que le crawl? Vraiment?)

(ici ce sont des données pour mon poids pour 1h d'exercice)


Natation, brasse 610 calories
Natation, crawl 488 calories
Natation, dos 488 calories
Natation, papillon 671 calories

Qu'en pensez vous?

32 commentaires

 

en 1 heure, il me semble que c'est bien plus que ca! (en général a moins que tu fasses 35kg..... je suis étonné) mais après entre les nages c’est possible que la brasse soit devant, surtout si tu prends les nages sportives..... j'émet un doute par contre sur la dépense lors de la "brasse papotage"
 

pour ma part, ça ne m' étonne pas du tout ! La brasse, la vraie demande beaucoup d' énergie
 

Les chiffres me paraissent plausibles, la brasse sollicite beaucoup les muscles des cuisses qui sont les plus gourmands ... mais la brasse sportive il est quand même assez difficile de la nager pendant longtemps, on dépense plus en 1h de crawl "tranquille" qu'en 10mn de brasse sportive. Même remarque pour le papillon même si certains (rares) sont capables d'enchaîner les longueurs dans cette nage.
 

A vitesse équivalente, la brasse consomme plus car c'est la seule nage dans laquelle les bras ne sont pas aériens, et freinent lorsque tu les lances devant. Je pense que c'est pareil pour le ciseau des jambes, lorsque les pieds reviennent vers les fesses, mais avec moins de certitude. Donc qui dit freiner dit plus d'énergie dans les mouvements propulseurs, toujours en parlant de même vitesse dans les 4 nages. Au final la brasse est la nage la moins rapide des 4.
Je pense que cette comparaison se base sur un niveau équivalent dans le 4 nages, et le fait que le papillon puis la brasse consomme plus que le crawl et le dos doit être correct.
Par contre le félin à raison, c'est la brasse sportive qui demande beaucoup d'énergie. La "brasse du dimanche" c'est moins sûr.



Après entre les 2 je n'en sais rien.
Mais j'imagine consommer plus d'énergie que certains crawleurs que je peux doubler en brasse (même si je ne fais pas de la vraie brasse sportive). A confirmer par des spécialistes ....
 

J'ai voulu éditer mon message mais c'est passé à la trappe.
Les données en calories que tu donnent dépendent aussi et surtout de la distance parcourue en 1h. Là ça ne veut pas dire grand chose si tu compares un mamie brasseuse qui fait 1km en une heure et un jeune crawleur qui en fera 4 ou plus !

Les montres compteuses de longueurs sont déjà plus précises en donnant le nombre de calories par rapport à la distance parcourue (mais ne reconnaissent pas la nage pratiquée).
 

Moi, ça ne m'étonne pas du tout.

reste que c'est le papillon qui fait le plus dépenser.

je n'ai pas l'impression en tous cas, quelle que soit la nage, d'user autant de calories..;

Je me dis: 1 h de brasse moyennement sportive= J'ai le droit de manger 1 tablette de chocolat noisettes avec du nougat.Voila le plus réconfortant!
 

Quand je dis que faire du crawl excusivement c'est pépére...
Si on veut se dépenser, ça sert à rien de nager du crawl pendant des heures d'autant plus si on en a la maitrise technique... Les équivalents de distance entre les nages ne sont pas comarable...
Le crawl+pb généralement c'est le truc pour récupérer... aprés avoir enchainer des séries, etc...
 

alalala ... avec du nougat en plus ....
 

Miam !!! le nougat!


Mais en général je confirme: la brasse en tout cas me fait perdre - bon bin, pas des kilos, mais un kilo de temps à autre ... que je reprends en mangeant du chocolat ... au nougat ...
 

J'aime bien cette nouvelle méthode à le style Dukan-pap


mmmm chocolat...(on est comme des Hommer Simpson
)

mais le chocolat noir il est conseillé pour les sportifs , n'est-ce pas ? car il contient 'x' qui fait du bien (je crois)
 

Au delà du type de nage, la dépense calorique va varier suivant l'intensité de l'effort, sa durée bien sûr mais aussi le poids du nageur et la température de l'eau.

Enchaîner les sprints dans une eau glaciale, rien de mieux pour s'ouvrir l'appétit


La Seine n'est pas encore gelée..avis aux amateurs
 

je vois que le désir de manger du chocolat, du nougat et de la pâte d'amandes taraude le nageur.
 

ca m'etonne pas. La brasse, correctement fait, utilise plus les jambes et les abdos. Les grands muscles du corp. Le crawl se concentre sur les epaules et les fesses. Si on nage vite le pouls peut monter vite en brasse.
 

Ces chiffres, tu les as eus comment d'ailleurs?
 

Ouais, moi aussi j'aimerais savoir d'où viennent les chiffres(la nouvelle est trop bonne, qu'on prd toutes ces calories rien qu'en nageant 1h!)
 

J'ai trouvé ceci :

"Lors d'une séance de natation, la dépense énergétique est très variable. Elle dépend de multiples paramètres tels que la distance parcourue, l'efficacité de la technique de nage, l'intensité de l'effort ou le poids du nageur. Ainsi, nous ne pouvons donner que des indications approximatives sur le nombre de kcal consommées par le nageur. En évoluant à allure modérée (environ 2 km par heure), la dépense énergétique d'un nageur se situerait autour de 400 kcal par heure de nage tandis que pour des entraînements plus soutenus (environ 3 km par heure), le nageur consommerait entre 600 et 700 kcal par heure de nage. Quant aux entraînements des nageurs de haut niveau, ils peuvent entraîner une dépense avoisinant les 1000 kcal par heure de nage.

La dépense énergétique quotidienne est donc sensiblement augmentée par une pratique régulière de la natation. De plus, si l'on dépense des calories pendant la séance elle-même, un muscle entraîné consomme également plus de calories au repos. La pratique sportive présente donc l'avantage d'augmenter également la dépense calorique en dehors des périodes d'entraînement. Une bonne alimentation devra ensuite permettre d'équilibrer les apports énergétiques que nous fournit notre alimentation et les besoins générés par l'activité."

(http://www.natationpourtous.com/entra...)
 

Merci pour ta contribution intéressante.
Mais au dela du nombre de calories... ça n'enléve rien au fait que les nages ne sont pas égales si l'on prend le côté energivore...
 

le texte de natationpourtous n'st pas correcte dans la sense que si on fait 2km/h en crawl ou en brasse c'est très diffèrent. Je peux le dire par mon propre expérience. Sur, qu'on perd plus en brasse pour cette vitesse car on s'approche d'une bonne vitesse en brasse, mais en crawl on est lent si on fait 2 km/h.

Moi, je crois que les chiffres de Dayday sont bien calculés. T'as eu une montre qui prends ton pouls et calcule ou comment t'as fait ?
 

ça ne m'étonne pas non plus! à vive allure (et ne nageant pas forcément très bien la brasse) je suis encore plus essouflée qu'en papillon... !
 

en VRAIE brasse, je suppose
 

ben, moi c'est quand même le pap qui est le + difficile, mais c'est à cause de la respiration.

je respire trés bien en brasse et en dos, moins bien en crawl, malgré l'habitude, et trés mal en pap.
 

Le pap est clairement une nage demandant un gros coeur et une sacre condition musculaire...
 

Je pèse 117Kg et je me donne 6 mois pour perdre en faisant uniquement la brasse, seule mouvement de natation que je connais....J'aimerai être encouragé.
 

A cela s'ajoute j'imagine le paramètre de la maîtrise de la nage, et il doit jouer beaucoup. J'ai l'impression Perso d'être plus econome en brasse qu'en crawl, du moins niveau cardio.
 

je pense qu'une des raison que la brasse demande plus energie que le crawl vient du fait que en brasse coulé bien sure , les jambes sont propulsives plus que les bras, cela est le contraire en crawl ( ou les jambes sont surtout la pour équilibrer )
or les membres inferieurs sont beaucoup plus "calorivore" que les membres superieures ( masse musculaire plus importantes... )
 

J ai commencé la natation avec uniquement la brasse et je me sens en forme. Au début un peu fatiguant mais c est un grand plaisir d etre dans l eau.
 

bon courage sifa , le route va être longue, mais quoiqu'il en soit tu te sentiras mieux
 

La personne qui a la patience de me guider dans mes entrainements m'a indiqué qu'effectivement les membres inférieurs étaient gros consommateurs d'oxygène=> je suis d'accord avec Boutout
 

"Je me dis: 1 h de brasse moyennement sportive= J'ai le droit de manger 1 tablette de chocolat noisettes avec du nougat.Voila le plus réconfortant!"

J'AIME !!!
 

Voilà ce qui pourra me motiver pour nager plus la brasse maintenant ^^
 

Bonjour,

Je suis l'auteur de l'article cité plus haut (Natation pour tous) et je voudrais apporter quelques précisions car c'est une question qui est revenue assez souvent.

Dans le texte, j'ai volontairement pris beaucoup de précautions en soulignant le caractère approximatif de ces données. Le but était simplement d'amener l'idée que la pratique de la natation pouvait entraîner une dépense énergétique importante (j'ai parfois eu quelques jeunes nageuses en entraînement qui ne s'alimentait pas du tout suffisamment au regard de ces dépenses).

Pour moi, donner un chiffre de dépense calorique en fonction du poids et de la distance est totalement fantaisiste car il y a d'autres facteurs très importants qui vont modifier cette donnée. En général, ces facteurs sont liés à la résistance très importante de l'eau.
- la morphologie. A poids égal, mieux vaut bien sûr être grand et maigre que petit et gros.
- la technique. Il y a des différences très importantes entre les individus selon la position dans l'eau et l'efficacité des mouvements.
- la vitesse. Dans une étude que j'avais récupérée (Pr Capelli), un nageur multipliant sa vitesse par deux en crawl devait multiplier sa dépense énergétique par minute par 6 ! (Quand je suis dans une piscine bondée, obligé de changer de rythme sans arrêt, je me dis qu'au moins, je dépense des calories)

On peut aussi citer la température de l'eau ou la flottabilité qui dépend de la composition corporelle et probablement encore d'autres que j'oublie.

Je pense que la seule valeur qui peut peut-être présenter un intérêt est celle des cardiofréquencemètres haut de gamme qui sont capables de prendre en compte des données telles que la fréquence cardiaque maximale pour évaluer l'intensité réelle de l'effort. Il y aura une marge d'erreur importante mais au moins, la mesure aura un rapport avec la réalité.

Reste à savoir si le coût de l'appareil est justifié par cette mesure, sachant que de toute façon les calories ne se dépensent pas uniquement pendant la séance mais aussi après, pendant le processus de récupération.
 

Le plus dur reste de ne pas s’empiffrer d'un repas bonus "après" la séance.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant