Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 1 octobre 2011
posté par Saigonnais à 03:48

Exercice 5 : Brasse - 1 pull, 2 kicks

vu 1638 fois, followers=4
La brasse : un pull, deux kicks

J'aime bien Dave Salo qui était coach d'Ian Thorpe en été 2006.
Il était aussi coach d'Amanda Beard, Aaron Peirsol, Jason Lezak

Dave Salo a un B.A. et M.A. de Long Beach State et un Ph.D. de University of Southern California at San Diego (ou USC).

Enjoy

videoplay

5 commentaires

  

je crois que j arriverais jamais à faire ça avec mes jambes
.... pas assez souple
...
  

Je viens de les faire : Épuisé après 150m.

Je ne suis plus habitué à nager la brasse.
Je me rends compte que la brasse est aussi épuisante que le crawl, même plus.
  

Exact. A vitesse équivalente, la brasse est plus physique que le crawl, et se rapproche plus du papillon (qui est la nage la plus fatigante).
Je dis bien "à vitesse équivalente" pour éviter toutes confusions. Car évidement, c'est aussi la nage la plus lente dans l'absolu.

Quand je finis par doubler un crawleur en brasse, j'ai d'ailleurs toujours cette pensée à l'esprit : je me dépense physiquement plus que lui ! Par contre pour l'endurance le crawl est plus que conseillé, demandez à GB


Sinon cette video est très intéressante car elle décompose bien le mouvement exact. Mon but ultime serait d'arriver à ça. Je pense en être encore assez loin. J'ai presque ce coup de jambe mais je n'arrive pas à les replier et les remonter assez haut avant de pousser. Et à l'avant c'est pareil je ne remonte pas assez. Je ne ressors pas la moitié du dos avec les mains "en prière", bien que je dois parfois y arriver en me forçant. Je glisse très bien, mais faute d'un manque de puissance, pas encore assez vite
  

Le coup de jambes est impressionnant, en effet. J'arrive à réaliser un 'coup de fouet' correct si je me concentre et nage lentement, mais si je vais plus vite je néglige assez rapidement les jambes.
Pour remonter le torse, il est important d'appuyer sur les avant-bras en les ramenant vers soi, je crois, mais j'ai abandonné d'essayer de sortir les mains de l'eau quand ils sont 'en prière' justement... Même ceux qui nagent en compétition ne le font pas tous.
Le secret est de combiner mouvement des jambes et des bras dans un mouvement d'ondulation général du corps qui soit harmonieux et régulier. Quand ça réussit on a l'impression de ne presque pas sentir la résistance de l'eau et c'est carrément magique. C'est ce que j'aime dans la brasse!!!
  

Analyse scientifique de la brasse de Rebecca Soni.
Autre post sur Rebecca Soni :
http://www.nageurs.com/forum/actualit...

videoplay
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant