Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 12 juin 2011
posté par kesari à 09:05

combien de temps pour savoir nager le crawl correctement?

vu 27099 fois, followers=26
bonjour à tous
j'ai 31 ans et j'aimerais apprendre à nager le crawl correctement. J'arrive à ma déplacer en brasse mais c'est tout, j'ai un niveau assez pitoyable
. J'aimerais savoir combien de séances par semaine et combien de temps il me faudrait pour arriver à un niveau correct en crawl? Merci!

51 commentaires

  

A la louche, tu peux compter 2 à 3 mois, avec 3 séances par semaine pour te sentir à l'aise. Fixe toi des petits "objectifs" à chaque séance comme te concentrer sur tes appuis, l'entrée de la main dans l'eau, le roulis des épaules, la respiration 3 temps, 4 temps ... Fais d'abord des séries 50m crawl puis 50m brasse pour te reposer mais ne t'arrête pas ou très peu en bout de ligne. Le souffle viendra vite et tu pourrait augmenter tes distances chaque semaine. Ce site est une mine d'information, farfouille sur le forum, tu as la réponse à 90% de tes questions, pour le reste tu l'as déjà compris, n'hésite pas à demander
  

Je précise que ça c'est pour l'option "j'apprends toute seule comme une grande".

Évidement, il existe des gens dont c'est le métier, les MNS, et rien ne remplacera quelques séances de cours pour apprendre à maitriser une nage
  

a mon avis quelques cours sont indispensables si on a jamais nagé le crawl et on veut progresser vite,
je vois tellement de nageurs qui se trainent des défauts évidents dont ils n'ont probablement meme pas conscience et qui s'essouflent vite ou n'avancent pas.
le plus important c'est la frequence des entrainements, un entrainement de 3h par semaine ca sert a rien, si tu peux nager tous les jours 1/2h c'est nettement mieux.
plus raisonnablement au moins 3 entrainements d'une heure par semaine ca me semble un minimum.
personnellement j'ai nagé tres occasionnellement pendant des années et j'ai gardé un niveau tres moyen. Depuis 6 mois je m'y suis mis plus serieusement et en nageant plus je n'ai plus de probleme d'endurance, du coup je suis bcp plus concentré sur ce que je fais et j'ai enormement progressé.

je pense comme alboon, en 2/3 mois en s'entrainant serieusement tu devrais arreter de lutter commencer a prendre du plaisir
  

Merci! En juillet je fais un stage d'une semaine avec 2 heures de cours par jour ça devrait m'aider mais j'imagine que prendre des cours collectifs va s'imposer
  

moi je dis entre une semaine à toute une vie (voir jamais) tout dépend d’où l'on part, et où l'on souhaite arriver et aussi de l'itinéraire emprunté
...

si tu cherches vraiment une réponse à ta question... tu l'auras en grande partie à la fin de ton stage... d'un coté par toi même, d'après les progrès que tu aura réalisé
de l'autre coté par le ou les "pros" qui vont te suivre pendant le stage
.... et bien sur la réponse se précisera au fil des mois
des années etc....

avant de choisir un itinéraire, faut connaitre la destination
...
  

"entre une semaine à toute une vie "
Nager est une chose, se perfectionner en est une autre. Quel type de nage cherches tu?
Il y a beaucoup de questions dans la question.
Après avoir longtemps nagé pour la vitesse, je nage aujourd'hui pour la glisse parceque j'y trouve un plaisir similaire au surf
  

disons que je chercher à être plus rapide et plus à l'aise dans l'eau. Arriver à nager 2000m en crawl, ça serait un objectif génial
  

Je dirai plutôt, je commence par nager correctement de petites distances. Les grosses longueurs viendront avec le temps. Ce n'est pas juste une question de technique de crawl, c'est le cardio aussi. Il vaut mieux faire 200 mètres correctement que 2000 comme un bourrin
  

2000m non-stop ? Faudra prévoir plus de temps alors, ça devient un objectif plus conséquent ... Après 6 mois, je vise seulement les 1000m, et c'est pas qu'une question de cardio. Plus tu augmente la distance, plus la technique a tendance à se dégrader avec la fatigue musculaire, donc vaut mieux partir avec une technique béton
  

oui c'est pour ça que je préfère avoir des conseils de pro qu'apprendre toute seule
  

"Plus tu augmente la distance, plus la technique a tendance à se dégrader"
Je suis bien d'accord, faire peu mais bien. Il faut de toute façon faire de la planche pour les jambes si on est pas encore prêt et quand on est bien, on en fait quand même
  

Hello, kesari,
Je partais de zero, moi aussi.
J ai pris une dizaine de cours d une demi heure en nov/dec 2010. J ai pas trop apprecie le prof, mais bon, aujourd hui, je suis capable de nager 1000m en 30mn environ. Je n etais pas au courant du type de stage dont tu parles sinon j'aurais clairement aimé participer.
Souvent, je me contente de plusieurs series de 500m pour pas tomber dans le travers decrits pas alboon. Mes seances s etalent entre 1500m et 2000m.
En termes de fréquences, faut mettre le paquet et ne pas se contenter d'une seance par semaine, on perd pas mal au debut si on espace trop les seances. Sur les 6 derniers mois, j ai nagé entre 3 et 4 fois par semaine.
Je cherche a reprendre des cours aujourd hui (avec un autre prof), pour ajuster mon geste et gagner en fluidité, fascinant parfois de se faire doubler par une sirene de la moitié de mon poids sans effort... Y a encore du boulot, mais j ai deja bcp de plaisir....
  

c'est l'association archimede qui organise ça, ils donnent des cours aussi. C'est impressionant ta progression! Je vais m'inscrire dans un club de natation à la rentrée en espérant que les aautres n'aient pas un niveau trop supérieur au mieux. Je pense aussi que 3 fois par semaine c'est indispensable
  

Salut kesari,

Je partais de zero, moi aussi, et aujourd'hui, un an après la première leçon, je ne peux pas encore dire de nager correctement... Même avec 3 ou 4 entraînements par semaine, il me manque encore la facilité, la souplesse du geste correct... ouff, malheureusement apprendre "vieux" (26 ans dans mon cas) a des inconvénients pas négligeables.


De toute façon bonne courage !
  

personellement en quelque mois j'ai su nager le crawl correctement en n'ayant qu'1 seul cour d'1h30 par semaine donc trois fois par semaine ce n'est pas indispensable sauf si tu veux apprendre a le nager correctement le plus vite possible et puis après une année de natation je suis capable de nager plus de 4 km en 1h mais je suis d'accord avec alboon plus la distance est longue plus la qualité de nage réduit .
  

Après 12 ans marathons en 10 ans j'étais suis arrivé à saturation. J'ai repris le vélo avec plaisir l'année dernière et ai vite retrouvé d'excellentes sensations (ancien rameur et rugbyman j'ai toujours adoré le vélo que j'ai beaucoup pratiqué avant de me mettre à la course à pied qui correspond bien à mon activité professionnelle car je voyage beaucoup à l'étranger). Je viens de reprendre la course à pied en retrouvant (avec évidemment quelques douleurs articulaires mais cela passera je pense) de bonnes sensations et donc de plaisir et j'alterne avec le vélo. J'aime nager et je ne suis pas mauvais en brasse mais très limité en crawl. Je vise aujourd'hui de commencer le triathlon ... à 50 ans passés. Si je veux y arriver (je ne vise pas d'être champion mais au moins de me faire plaisir et de ne pas être ridicule), il me faut investir je pense dans la natation, sur le plan technique. De plus en plus de triathlètes "senior" optent pour la brasse plutôt que le crawl. Pour moi, ce serait évidemment une solution de facilité, mais je me demande si l'investissement en crawl pendant l'hiver prochain ne sera pas plus payant à long terme.

Merci pour vos réactions avisées.

  

@al1, techniquement le crawl est plus simple que la brasse, donc si tu maitrises déjà une nage cela devrait être assez simple d'en maitriser une seconde et pourquoi pas encore 2.. Quelles sont tes limites sur le crawl ? Vitesse ? Essouflements ? Je te recommande ce livre : le guide du crawl moderne qui est excellent pour prendre conscience de ses limites dans le crawl et les dépasser : http://www.nageurs.com/blog/radio-pis...
  

Pour prendre mon exemple Kesari, j’ai commencé sérieusement la natation et le crawl il y a maintenant 3ans, début 2012.
J’ai des soucis de genoux qui font que seul le crawl est conseillé dans mon cas. Je n’ai jamais pris un cours.
Au début, je faisais des combinés, crawl pendant 5/10 minutes puis brasse, puis uniquement crawl. Le but est de partir pas trop fort, avec des séances régulières.

Au bout de 3 mois je faisais des séances de 1500/2000 mètres, à 3km/heures, soit 50m en 1 minute. Le but est de rester constant une fois la vitesse de croisière atteinte, pour ne pas s’emballer, voir le rythme optimal de respiration pour toi et de persévérer.
Aujourd’hui je nage 2000 mètres mini, 2500 le plus souvent et 3000 mètres en une heure. Je n’ai jamais appris la technique, uniquement des vidéos de base sur internet qui parlent des fondamentaux.

Pour passer à l’étape supérieure je pense qu’il faut un minimum de cours et des entrainements hors piscines, mais j’ai ce qu’on appelle la flemme.
En résumé, commencer doucement, 2 séances par semaine, bien s’échauffer et bien s’étirer pour optimiser la récupération, surtout au début. Varier la séance, faire des sessions comme par exemple des séries de 200m, avec 1 minutes de repos entre chaque, puis tu allonges progressivement.
  

Pourrait-on ici me donner des conseils pour la respiration en crawl ?

Voici monn topo. Je (re)nage le crawl depuis quelques mois. Je l'ai appris étant à peine âgé de 8 ans (j'en ai 45 maintenant). Le bassin où je pratique mesure 50 m. Mon souci (car c'en est un) est que je ne parviens pas à stabiliser ma respiration. Qu'importe la manière dont je nage, j'arrive systématiquement à bout de souffle à la fin d'une longueur.

Quel que soit le rythme, la manière que j'ai de respirer, je peine à conserver la régularité de ma respiration sur la distance d'une longueur, sans même parler de plusieurs longueurs (inconcevable pour le moment). Ayant (re)commencé le crawl en respirant en deux temps, je suis passé depuis quelques semaines au 3 temps. Là où, à mon avis, se pose le problème, c'est dans le contrôle de l'expiration. Toujours, je continue d'expulser de l'air alors que je devrai au contraire l'inspirer pour entamer un nouveau cycle de mouvement. Je n'ai donc que très peu de temps pour bien inspirer.

J'ai essayé de souffler tête droite dans l'axe de la colonne vertébrale, en relevant la tête de manière à pouvoir regarder le fond devant moi, en gonflant les joues pour pouvoir mieux insuffler l'air frais, en commençant à expirer plus tardivement... Rien n'y fait, j'ai l'impression que ma capacité thoracique me cantonne à devoir reprendre mon souffle en marquant pause après pause pour chaque longueur, ce qui doit me desservir plus qu'autre chose...

Aujourd'hui, au lieu de nager les 1000 mètres habituels, j'ai remis le couvert pour 500 mètres supplémentaires. Je me dis qu'en insistant, je finirai par y arriver, mais si quelques bonnes âmes pouvaient m'indiquer astuces et autres positionnements pertinents, ça pourrait peut-être me faciliter un peu la tâche
. Outre ceci, l'apnée (contrôlée bien sûr
) pourrait-elle m'être utile pour recontrôler plèvre, musculature thoracique, pose de la respiration ?

Merci d'avance,

plaph

P.S. : j'envisage aussi l'achat du "guide du crawl moderne"
  

Dur de te répondre. Si tu respires en 3 temps, cela signifie que tu respires alternativement des deux cotés. Tu peux retenter d’un seul coté, tous les deux mouvements., si tu es plus à l’aise.
Après la raison peut être un mouvement très peu efficace qui te « crame ». Si tu continues à expirer au moment de ressortir la tête de l’eau, c’est peut-être que tu n’expires par assez fort ou trop tardivement ?

Pour ma part, je nage comme toi, avec respiration tous les trois mouvements. Dans ce cas mon expiration commence directement après la respiration, par le nez et fort pour expulser.

Quand je nage avec respiration tous les 6 temps, j’ai tendance à attendre avant d’expirer. Il me semble avoir lu que pour une respiration efficace en 2 ou 3 temps, il faut expirer sans attendre.

La tête doit rester bien droite, et regarder de coté lors de la respiration, puis le fond du bassin lorsqu’elle est immergée.

Je ne sais pas si cela t’aide.

Yoba
  

Bonjour Yoba, (Hi ! in Philadelphia ?)

C'est vrai qu'il n'est pas simple de répondre à mon message précédent... Je te remercie d'autant plus de la peine que tu t'es donné.

Pour la respiration en deux temps, je ne pense pas y revenir voulant justement développer mon endurance respiratoire. En plus, je trouve plus apaisant de respirer en trois temps, et meilleur pour une question de symétrie de mouvements. Le 2T est de ce point de vue trop asymétrique pour procurer un bon équilibre corporel, me semble-til ?-/

En fait, plutôt que d'expirer pas assez fort ou trop tardivement, j'ai constaté que c'est l'énergie que je déployais (à l'imparfait car je vais faire en sorte que ce soit révolu) à nager en sollicitant trop jambes et bras qui effectivement me "cramait".

En adoucissant mes mouvements, ça sollicite moins mon système respiratoire, et je peux alors mieux inspirer. Hier fût-ce selon moi les prémices de mon évolution en crawl. Sur quelques longueurs, avec un taux d'occupation de la ligne de nage assez conséquent, j'ai pourtant réussi à doubler tout en souplesse sans être excessivement essoufflé sur la fin de la longueur.

Je dirai qu'il est presque dommage que je sois ce soir en vacances, car j'aurai moins l'occasion d'aller nager, et donc m'habituer à cette manière plus "allégée" de nager le crawl ...

En tout cas, je te rejoins là :

La tête doit rester bien droite, et regarder de côté lors de la respiration, puis le fond du bassin lorsqu’elle est immergée.

Alors évidemment, en cas d'affluence de nageurs d'allure différente (brasseurs, dossistes brasseurs...), on voit moins ce qu'il y a devant soi en ne regardant que le fond, et parfois ça bigne !

Mais dans le fond (pas de la piscine !
), ce qui importe, c'est bien d'acquérir une technique irréprochable, et ce ne sont pas quelques "rencontres" fortuites qui perturberont l'ensemble du processus pédagogique


Bien à toi Yoba, et bonne nage

plaph
  

Plaph, bonsoir,
2 points à surveiller techniquement :
- oui, il faut impérativement avoir terminé l'expiration avant de tourner la tête pour inspirer.
- as-tu un roulis suffisant ? Beaucoup de crawleurs nagent trop à plat et la respiration perturbe leur position hydrodynamique, parce qu'ils relèvent la tête vers l'avant pour respirer et perdent l'horizontalité du corps (jambes qui tombent, bras avant qui plonge pour s'appuyer pour aider à sortir la tête de l'eau...)
Le mouvement de tête sur le côté pour respirer ne fait qu'accompagner le roulis du corps, de manière naturelle...
Bon, évidemment plus facile à dire qu'à faire (bien)...
Bonnes vacances
  

Ce roulis dont tu parles et de la position bien calée de la tête c'est bien bien bien difficile en pratique..cela me rend malade dernièrement car je vois que j'ai ce prob d'horizonatalité et manque de roulis qu'on voit chez les pros...qu'ils plongent bien même la moitié de son corps et les voit bien de coté..incroyable.. j'aimerais bien.

Quel exo ou educ devrait nous servir pour le roulis ?????
  

Je n’ai jamais pris un cours de crawl, alors n’hésitez pas à me corriger si je dis des bêtises. Cependant, en regardant des vidéos, je me suis apercu que pour de l’endurance le mouvement part des hanches et non des épaules.

Dans une vidéo de l’entraineur de Michael Phelps, ce type de crawl est appelé Hip Driven freestyle, crawl qui part des hanches, par opposition au sprint ou ce sont les épaules qui guident le reste du corps (Shoulders driven freestyle).
Je me suis aperçu qu’en calant mes bras sur le mouvement de mes hanches, j’ai un bien meilleur roulis, et je glisse plus lors de la phase d’inspiration.

C’est à partir de ce moment où j’ai arrêté d’être en apnée totale sur des distances supérieurs à 1000 ou 1500 mètres.

En espérant que cela puisse t’aider.

Yoba
  

Je n’ai jamais pris un cours de crawl, alors n’hésitez pas à me corriger si je dis des bêtises. Cependant, en regardant des vidéos, je me suis apercu que pour de l’endurance le mouvement part des hanches et non des épaules.

Dans une vidéo de l’entraineur de Michael Phelps, ce type de crawl est appelé Hip Driven freestyle, crawl qui part des hanches, par opposition au sprint ou ce sont les épaules qui guident le reste du corps (Shoulders driven freestyle).
Je me suis aperçu qu’en calant mes bras sur le mouvement de me épaules, j’ai un bien meilleur roulis, et je glisse plus lors de la phase d’inspiration.

C’est à partir de ce moment où j’ai arrêté d’être en apnée totale sur des distances supérieurs à 1000 ou 1500 mètres.

En espérant que cela puisse t’aider.

Yoba
  

Bonsoir à tous,

J'ai lu avec un intérêt certain les précédents messages.

Grouchy, tu renforces ce qu'il me semble avoir entamé. Ce positionnement latéral de la tête lors de l'inspiration jouant un rôle déterminant pour avoir une respiration régulière, et qui permet de s'éviter la tasse, je me contrains à l'appliquer malgré certaines habitudes ! Dont ce mauvais positionnement perturbant l'avancement en crawl
. Je m'entraîne aussi à ne plus expirer que par le nez, ce qui s'instaure à la longue je pense. Fais-tu de même ?
En tout cas, je confirme que le positionnement horizontal donne une sensation de glisse sans commune mesure avec une autre position. J'ai de la chance, car il me vient assez naturellement

Des autres commentaires, je retire qu'il n'a pas l'air évident d'instaurer le roulis. Mais je pense que cela doit se faciliter à force d'habitude.

Gemma, tu as l'air d'être une nageuse très régulière, et cela m'étonne que tu trouves difficile cette technique de roulis
...

De mon côté, j'ai l'impression qu'elle ne devrait pas outre mesure me poser de problème. Serai-je présomptueux ??? De toute façon, je vais m'y atteler dès que possible


Enfin, Yoba, tu ne laisses pas de m'interroger... Apnée totale, qu'est-ce à dire ? Sur 1000 ou 1500 mètres ? Déjà, sur 50 m, cela me paraît dur. Alors sur 20 fois plus, je ne comprends plus !!! Serais-tu une baleine
?

Merci en tout cas à tous de vos commentaires, très bienvenus à mon gré.

plaph
  

Plaph, quant à moi j'expire par la bouche, ce qui n'est pas du tout orthodoxe, mais le plus important n'est pas la (dixit mon MNS préféré quand j'ai pris mes cours dernièrement, on s'en fout un peu, le principal est d'avoir expiré complètement...)
La clé de tout, c'est la position d'équilibre, horizontale, sentir son centre de gravité dans l'eau. Klapo disait (de mémoire) que la clé du crawl c'était de passer d'une position horizontale sur le côté à une autre position horizontale sur l'autre côté... Pardon, je ne sais pas le dire bien Gemma... Oui il y'a des exercices pour le roulis, pas si facile, je te montrerai si on se voit c'est plus simple... Des exercices où tu bois la tasse avant d'y arriver... Le roulis, il ne faut pas avoir peur de l'exagérer, on est toujours trop à plat...
  

Hello cher inconnus

La question de l essoufflement est règlé?
Très souvent le soucis viens des jambes... Avant même de parler deux ou trois temps... Par le nez ou par la bouche etc....
Test simple pour s en rendre compte, nager sans les jambes avec un pulbuoy ou une planche entre les genoux....
Ensuite pour l expiration le principe est d expirer comme on peu régulièrement sous l eau et d inspirer qd on a besoin..... Pour faire de longue distance faut juste trouver son rythme de croisière qui va être un compromis entre l allure et la frequence des mouvements exactement comme en marche ou en course à pied...
  

Exact. Si ça va mieux avec pullbuoy ou planche entre les jambes, c'est qu'il y'a un PB...
  

Bonjour,

J'ai de mon côté tout appris du crawl il y a bientôt 1 an. Je ne savais pas du tout le nager. J'ai donc commencé avec 1 cours par semaine avec un MNS plus 2 séances d'entrainement par semaine. J'ai progressivement intégré à la brasse coulé quelques longueurs de crawl avec le pull-boy. Et progressivement rajouté des séances d'entrainement et surtout des longueurs en crawl.
J'arrive aujourd'hui à nager 1km en 20 min environ sans pull-boy ce qui me semblait impossible il y a peu.
Alors comme disent les autres nageurs, des séances régulières mais pas trop longues en te fixant de petits objectifs (à voir avec les MNS) et en profitant des cours pour améliorer ta technique et ainsi te faire PLAISIR c'est le ++ important


Bon apprentissage & bonne glisse
  

Les conseils pleuvent, et je suis loin des bassins !


Par contre, je ne sais pourquoi, mais j'éprouve une défiance envers les planches, pull buoy et autres ustensiles "pédagogiques". Ce qui fait que je n'ai guère envie de nager avec eux... C'est peut-être un tort, mais je m'en tiendrai là.

D'ailleurs, mes battements de jambes me semblent assez modérés, et je les dose en tendant à la parcimonie. J'en suis à pouvoir battre des jambes très doucement pour alléger (voire supprimer...) mes problèmes de reprise de souffle.

Quant au positionnement, je pense comme dit nono le bo trouver mon compromis avec une allure pour le moment mesurée, et des mouvements correctement accomplis (si tant est qu'ils le soient tous, car comme dit grouchy, cela est "plus facile à dire qu'à faire (bien)"
). Tout ceci devant me permettre enfin d'accéder au plaisir évoqué par mdlleagnes.

Ensuite, à moi les longueurs de crawl nagées "tranquillou" jusqu'à des 2 kilomètres ou mieux


Je réitère en tous cas mes remerciements à tous pour vos judicieux conseils et encouragements !


À bientôt pour un point de la route accomplie...

plaph
  

Le pull buoy et la planche et un tas d autres ustensiles sont ultra utile.... Ne pas s en servir c est comme courir pieds nues ou faire de la muscu avec des sacs de pierre ou encore rouler en cariole tiré par des cheveaux... Et utiliser le télégraphe.... Si tu veux apprendre vite et bien utilise (bien) les techniques et equipement modernes.... Vidéo etc... Que tu peux poster ici.... Sinon ben bon courage...
PS: la planche et le pullbuoy c est le minimum et ça existe depuis des lustres... Impossible d apprendre a faire correctement et efficacement et a prendre consciences des mouvements de jambes sans planches... Idem pour les bras sans le pullbuoy... Idem pour l horizontalité et le roulis... Etc... Enfin c est un avis d amateur
...
  

Le pull buoy et la planche et un tas d autre ustensile est ultra utile.... Ne pas s en servir c est comme courir pieds nues ou faire de la muscu avec des sacs de pierre ou encore rouler en variole tiré par des cheveaux... Et utiliser le télégraphe.... Si tu veux apprendre vite et bien utilise les techniques modernes.... Vidéo etc... Que tu peux poster ici.... Sinon ben bon courage....
  

Ok avec nono...
  

Je n'ai pas dit que le pull buoy n'était pas utile... Au contraire ! Je dis juste que si on se rend compte qu'on va plus vite avec pull buoy que sans, en crawl, c'est qu'il y'a un pb fondamental d'équilibre, c'est tout. D'où l'utilité (ponctuelle) du pull buoy comme instrument de mesure. Pour vérifier sa position. Après, c'est juste un outil pour comprendre. Faire des km avec, j'ai plus de mal à saisir... D'autant plus qu'une planche entre les cuisses fait mieux l’affaire (on jauge le roulis en même temps)...
Quant à l'élastique, je n'ai jamais compris, par contre... Ce n'est pas difficile de faire attention à ne pas battre des jambes, non ?
Enfin, c'est mon côté vieille école à la Ivanovitch...
  

Je suis plutôt de ton avis aussi grouchy....je m'en sers peu du matériel et je trouve que utilisé en excés et mal utilisé, triche la nage. Mais je suppose que nager mal meme sans matériel c'est aussi tricher la nage...mais bon, je prfère toujours sans.

Par contre, je suis absolument d'accord a inclure un peu le matériel (un peu de plaquettes, planche palmes..) en club, dans une séance d'entraiment et bien utilisé et dans sa mesure. Et sous la direction du coach. Sans en faire abus et en essayant de l'utiliser proprement.
  

Ça dépend des dons de chacun pour flotter : si tu es à l'aise ou non dans l'eau
  

"Sinon ben bon courage"
Merci nono le bo !

Je retourne au bain mercredi. Là, je saurai où j'en suis après une interruption de plus de 2 semaines.

Et suite à ta réponse nono le bo, et celle de gemma, grouchy, callisto06, mirouf77, je ne peux m'empêcher de réagir aux planches et autres. Sans vouloir rentrer dans la polémique, je constate que des aides sont proposées par exemple pour l'apprentissage du vélo. Tout le monde connaît ces roulettes qu'on monte sur les côtés de la roue arrière. Une fois la maîtrise acquise, on les retire.

Ne peut-on aussi accéder à la maîtrise sans elles ? Je le pense et c'est ce qui me guide en natation. Une fois apprise la manière de bien nager, on n'oublie plus, comme en vélo, et le perfectionnement vient avec l'expérience. Le ressenti est peut-être même plus pointu ? Qu'en penses-tu nono le bo ?

Après, la question des objectifs que l'on veut atteindre et comment on veut y parvenir est assez personnelle. C'est pour ça que je laisse de côté pull buoy, planche et autre. Loin de lorgner le chronomètre et autres performances, démarche assez improbable pour moi (mais qui m'inspire de l'admiration dois-je reconnaître), ma pratique de la natation a des visées plutôt "soignantes/entretenantes"...

En revanche, je ne nie pas non plus qu'aides et autres peuvent avoir leur utilité, mais pour revenir à l'exemple du vélo, mon fils a appris à en faire dès le début sans roulette (à 4 ans), et s'en sort maintenant haut la main
.

Comme j'ai envie de m'en sortir haut la main en crawl, sans toutefois égaler des visées dignes d'athlètes...
que je laisse aux Phelps et autres Lochte...


Cordialement,

plaph
  


Le matériel devrait d'abord apprendre à s'utiliser, savoir comment, le pourquoi, etc....donc moi je suis de l'avis de le commencer à l'utiliser soit par l'apprentissage avec mns soit dans le club ou le coach signale et dit tous ces infos et puis on l'utilise pendant le temps qu'il faut, sans abuser.

Après, une fois on a compris à s'en servir parce que on commence à métriser déjà la nage complète, alors, j'accepte que les gens en fassent usage. Autrement, je ne vois pas l'intérêt.

En fait, utiliser par utiliser...c'est à dire, sans une raison ou une métrisse, je ne comprends pas cette démarche. Si on est des humains on a une conscience...alors, utilisons nous pour apprendre à se demander pourquoi on fait les choses. Y compris l'usage du matériel pour nager dont la base naturel se fait sans. Mais avec tête c'est utile pour certains.

Voilà mon avis.

"Menos és màs" --> "moins est plus" en français....
  

@ Christophe, dans une réponse à al1 tu dis que le crawl est techniquement plus simple que la brasse...Moi qui n'ai qu'un cerveau moyen, je pense avoir compris la brasse. Comment se fait-il que je nage si mal le crawl ?
  

La brasse sportive est difficile, sais-tu plonger faire la double coulée, la reprise de nage, les virages correctement en brasse ?
C'est une nage très codifiée, le règlement FINA interdit d'ailleurs que le mouvement des bras descende plus en arrière que les hanches (sauf pour la première coulée...).

Le crawl est moins codifié. La plupart des gens ont appris la brasse en premier et ont du mal à changer de nage ensuite.. pourtant le crawl est une nage beaucoup plus facile à apprendre et à nager.

Dans tous les cas il n'est jamais trop tard pour s'y mettre, certains nageurs du site pourront éventuellement en témoigner
  

C'est quoi la double coulée, c'est quoi la reprise de nage...? Je n'ai jamais fait de compétition de natation mais j'aime la sensation de glisse en brasse et de cette impression de viscosité de l'eau sur laquelle on peut s'appuyer. Bon, enfin c'est mon opinion, mais peut-être que je n'ai rien compris à rien. (cerveau moyen) Mais alors en crawl rien du tout...je cherche encore. Oups !
  

En crawl tu peux trouver de très bonnes sensations de glisse de la même manière qu'en brasse : en nageant en amplitude.

Tu peux aussi nager en rattrapé, en gardant un bras devant jusqu'à ce que le second bras termine le retour aérien. Il faut pousser beaucoup d'eau lorsqu'on nage en amplitude.

Contrairement à la brasse, le crawl c'est les bras qui font avancer, il est donc essentiel d'avoir un bon mouvement d'appui sur l'eau. Un mauvais angle, ou une main rentrée trop tôt ou trop tard et le bras traverse l'eau sans rien pousser.

Pour mesurer ses progrès une astuce est de compter le nombre de coups de bras nécessaire pour terminer une longueur.
  

Voilà que la lecture des messages prend une dimension hautement pédagogique :

En crawl tu peux trouver de très bonnes sensations de glisse de la même manière qu'en brasse : en nageant en amplitude.

Tu peux aussi nager en rattrapé, en gardant un bras devant jusqu'à ce que le second bras termine le retour aérien. Il faut pousser beaucoup d'eau lorsqu'on nage en amplitude.

Contrairement à la brasse, le crawl c'est les bras qui font avancer, il est donc essentiel d'avoir un bon mouvement d'appui sur l'eau. *Un mauvais angle, ou une main rentrée trop tôt ou trop tard et le bras traverse l'eau sans rien pousser.*

Pour mesurer ses progrès une astuce est de compter le nombre de coups de bras nécessaire pour terminer une longueur.

Merci Christophe
!

En plus j'apprend que le crawl est plus simple à pratiquer que la brasse.
Réjouissant !

J'ai hâte d'être à demain pour mettre en pratique tout ceci


plaph
  

Le crawl est plus simple que la brasse, cela ne veut pas dire que c'est facile, mais les progrès peuvent être rapide au début.
  

mais les progrès peuvent être rapides au début.

Pour progresser, vaut-il mieux respirer en 3 temps qu'en 4, 5 ou 6 temps ?
Je pense qu'avoir une inspiration tous les 3 mouvements reste plus gérable... Au delà, ne s'expose-t-on pas à l'essoufflement ?

J'ai eu aussi l'occasion de visionner un exercice où on augmente d'un mouvement après chaque inspiration. Ça m'a paru très compromis vu mes capacités, mais je vais le tenter histoire de voir. Si ça fonctionne, peut-être en tirerai-je bénéfice ?

Quant à la facilité du crawl, je te rejoins Christophe, tout est relatif.

Bonne nage à tous
  

Le crawl se nage généralement en 2 ou 3 temps... mais rien ne t'empêche de faire des exercices "en hypoxie" en respirant tous les 7-8-9 temps ou encore moins souvent...

Je ne connais pas cet éducatif, plus simple tu peux varier le nombre de mouvements de la manière suivante : 3 puis 5 puis 7, puis tu recommences à 3, etc. C'est un exercice qu'on fait souvent à l'échauffement à l'entraînement.
  

À propos de l'entraînement dont tu parles justement, quelle distance est faite d'une traite en crawl ? 200 m ?

Je me pose la question parce que j'en vois aligner les longueurs (alors que j'ai peiné à en enchaîner juste deux sur mes 24 de ce midi
), sans marquer la moindre pause au T.

En plus, ils n'ont pas l'air d'avoir de problème à le faire. Enfin, le contraire eût été étonnant


Merci aussi de tes indications Christophe. Elles vont m'être utiles demain pour réitérer ce que j'ai fait tout à l'heure, en mieux j'espère parce que la reprise d'aujourd'hui fût comme le sont toutes les autres, pesante...

L'hypoxie me met la puce à l'oreille, tout comme l'hypercapnie.
En tout cas, apprendre à bien nager le crawl va me prendre encore du temps...
  

Petit retour d'expérience


Est-ce le fait d'avoir eu vos conseils ? J'ai aujourd'hui mis moins de temps que précédemment à nager plus de distance, ainsi que de me sentir moins essoufflé


Même si la différence est minime, je pense que le fait de mieux doser mes expirations et d'inspirer suffisamment joue bien son rôle.

Ayant tenté aussi cet exercice :

plus simple tu peux varier le nombre de mouvements de la manière suivante : 3 puis 5 puis 7, puis tu recommences à 3, etc.

je peux dire que je n'en suis pas venu à bout :/, ce fût même plutôt l'inverse
... À partir de 5 mouvements, ça devient dur de retenir son souffle ou de ne pas inspirer. Un peu d'expérience là dessus sera la bienvenue


Enfin, les autres nageurs que j'ai l'occasion d'observer me donnent des éléments susceptibles de me faire évoluer en crawl, tout comme la pratique régulière, voire assidue...

Bonne glisse à tous
  

Comme Plaph au début, j'en suis a être essouflé au crawl au bout de 50 m et parfois 25 m. Je viens d'un entrainement 1h une fois par semaine depuis 2 mois, puis 2 fois par semaine depuis 2 semaines.
Un MNS m'a conseillé de m'étirer le plus possible et d'aller chercher loin devant l'ancrage de la main, et d' avoir du roulis . Résultat c'est un peu mieux et c'est encore loin d'être ça, je suis toujours essouflé.
En mouvement de pied, avec la planche devant, je n'arrive que très difficilement à faire 25 m,et je suis complètement 'essouflé . L'orientation du pied vers l'intérieur , comme en foot pour tirer en intérieur , n'a pas d'incidence d'efficacité et au contraire.
Quels conseils pourriez-vous donner me donner ?
Mon objectif est déjà d'arriver à nager 200 m non stop, puis 500m, puis 1000m.
J'ai lu dans un livre de Natation de M.Pedroletti, qu'il faut un roulis des épaules qui permet de trouver un 'appui solide' efficace, en profondeur, le bras
  

Pour moi, le secret pour garder son souffle est l'expiration ! Efforce-toi de souffler beaucoup quand tu as la tête dans l'eau. C'est primordial ! Naturellement, on a tendance à vouloir retenir sa respiration, c'est tout le contraire qu'il faut faire !
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant