Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 12 aout 2009
posté par koloeii à 12:44

Distance moyenne pour nageur moyen

vu 62223 fois, followers=32
Bonjour,
Je nage 2 à 3 fois par semaine avec des séances de 2-2.5 km en piscine de 50 m.
Je pensais être dans une moyenne inférieure pour quelqu'un qui nage vraiment pour le "loisir" mais j'ai entendu une remarque hier qui m'a fait "tiqué". Un homme a dit à un de ses amis "Je vais pas nager 2 km, 1 km c'est bien suffisant, c'est même déjà beaucoup".

J'aurai donc voulu savoir, d'après vos expériences perso ou autres références, s'il existe une moyenne au niveau des distances parcourues.

Question supplémentaire : Est-ce que vous pensez que ce que je nage va me permettre de reprendre les muscles que j'ai perdu ? j'ai du arrêter le sport (8h hebdo de fitness, muscu, vélo) pendant 4 mois suite à un accident. Et dans combien de temps ? (je sens déjà des progrès)

Merci pour vos réponses.

47 commentaires

  

Bonsoir,

Il n'existe pas vraiment de "moyenne" de distance parcourue. La consultation des séances des forumeurs (ici : http://www.nageurs.com/seances/cumul_... et en cliquant ensuite sur les pseudos ) montre qu'il y a de tout !

Tout dépend aussi de l'historique de chacun (débutant-confirmé, nageant régulièrement depuis des années ou très occasionnellement). 2 à 2,5 km deux à trois par semaine me semble une pratique amateur déjà assez soutenue.

Ce qui est certain, c'est qu'en dessous d'une distance et d'une fréquence minimum (1.500m par séance et 2 à 3 fois par semaine je dirais), l'effet sur le corps (et la santé) est faible. Je pense que si on fait moins d'1km deux fois par semaine, on se sera gentiment dérouillé les articulations (ce qui est déjà pas mal), mais sans impact sur le souffle, l'endurance, la musculature ou le rythme cardiaque.

Est-ce que vous pensez que ce que je nage va me permettre de reprendre les muscles que j'ai perdu ?
Oui, mais c'est inutile de viser la carrure d'Alain Bernard : ce type de gabarit s'obtient en soulevant de la fonte, pas en nageant dans un bassin meme 18h sur 24h 7j/7j !
Sérieusement, la natation peut en effet permettre de (re)gagner des muscles, à mon avis plus lentement que la muscu, mais aussi sans trop de risques de se faire mal (ce qui est appréciable après un accident). Après tout dépend de l'intensité, et surtout de l'"explosivité" des séances. Pour caricaturer, sprint = gros muscles, endurance = muscles longs.

Bonne nage!
  

Ca dépend aussi de ce que l'on nage, non?
Je fais des excercices de battements à la planche, je suis assez lent donc pour faire 400 mètres en restant en endurance il me faut 23/24 mns.
Après, si on nage le crawl on va plus vite qu'en brasse ou en dos.
Peut-être que le critère c'est la durée plus que la distance ? On nage une heure en endurance par exemple, c'est un travail cardio intéressant.
Si on force on peut parcourir la même distance en 45 mns, mais on se fait sauter la caisse, et ça n'a pas grand intérêt.
  

avatar de koloeii
koloeii
> 7 ans
Etant donné que je suis une fille, il est certain que je ne vise pas la carrure d'Alain Bernard

Je cherche juste à retonifier mes cuisses et m'affiner au niveau de la taille et des hanches.

<<<Ce qui est certain, c'est qu'en dessous d'une distance et d'une fréquence minimum (1.500m par séance et 2 à 3 fois par semaine je dirais), l'effet sur le corps (et la santé) est faible. Je pense que si on fait moins d'1km deux fois par semaine, on se sera gentiment dérouillé les articulations (ce qui est déjà pas mal), mais sans impact sur le souffle, l'endurance, la musculature ou le rythme cardiaque.>>>

C'est justement l'info que je cherchais à savoir. Dans ce cas je vais continuer à nager 1h30/2h soit 2km ou plus par séances.
  

Koloeii je ne fais que 400m à 500m seulement par séance mais 5 à 6 séances par semaine. Effet sur la santé faible parce que je me tape moins de 1 km? Erreur ...en 3 ans : ...plus de surcharge pondérale (perte de 10 kgs) ... plus de diabète de type 2 (celui des vieux)... Rythme cardiaque : de 60 descendu à 51 et ce ....à 76 balais passés.
  

avatar de koloeii
koloeii
> 7 ans
Tout va bien alors ! Je ne pensais effectivement pas que de tels effets pouvaient se ressentir sur des distances de moins d'1 km.

Pour ma part, je ne peux pas me permettre d'aller 5 à 6 fois par semaine à la piscine du fait de mon budget serré et des horaires de travail. Mais je tiens note de votre remarque pour quand je serai riche (enfin plus stagiaire quoi) et que j'aurai des journées de travail moins longue.

Bonne continuation à vous.
  

avatar de belleville
Belleville
> 7 ans
Bonjour Koloeii

"Pour ma part, je ne peux pas me permettre d'aller 5 à 6 fois par semaine à la piscine du fait de mon budget serré et des horaires de travail."


Vous pouvez acheter un abonnement valable dans toutes les piscines municipales de Paris, il coûte 37 euros pour 3 mois, accès illimité. Ca pourrait être une solution au problème de budget.

Pour les horaires, les piscines municipales (hors vacances scolaires) ouvrent le matin de 7h à 8h.

Bien sûr, si vous n'êtes pas à Paris, ça ne vous avancera pas beaucoup !
  

avatar de koloeii
koloeii
> 7 ans
Effectivement je ne suis pas à Paris.
Malgré les prix attractifs de la piscine que je fréquente, je dois payer chaque entrée, il n'y a pas de formule Pass illimité sur plusieurs mois.

Comme quoi la vie à la capitale à ses avantages.
  

@Valmy et levieux
Excusez moi, ma réponse était un peu caricaturale. Mais je pensais aux barboteurs de l'été qui font un aller-retour tranquille, occupent le mur pendant un temps infini ensuite, puis refont l'exercice 5-6 fois. Mais en effet, au-delà du barbotage, il y a plein de façons de retirer des bénéfices de la natation.

@koloeii
Si les séances sont un peu longues (1h30 à 2h), mieux vaut les espacer d'un jour ou deux chacune pour permettre la récupérer et éviter l'accumulation de fatigue qui tombe d'un coup
  

avatar de koloeii
koloeii
> 7 ans
Depuis mon accident j'ai décidé d'écouter mon corps.

De manière générale je vais donc à la piscine 1 jour sur 2 (mardi, jeudi, samedi) voir mercredi, samedi si je suis moins disponible. Histoire de me laisser un temps de récupération, et de contre-attaquer d'éventuelles courbatures qui pourraient arriver le surlendemain.
  

Je me permets de contester quelques remarques.
Nager une heure trente par séance me parait énorme. Surtout si l'on se fait une séance d'exercices complets.

Un bon moyen de prendre du muscle est de nager bien mais en appuyant sur ses bras (j'entends du crawl, vouloir se muscler avec de la brasse c'est… bref…) de façon à "tirer" le plus d'eau possible et donc à monopoliser les muscles le plus possible.

En nageant entre 17 et 20 minutes (voire jusqu'à 15 minutes certains jours) pour accomplir un kilomètre tous les jours, j'ai de meilleurs résultats que des pratiquants de musculation. Il est bon tout de même de se reposer un jour ou deux dans la semaine, et de manger de façon appropriée. Manger sainement mais augmenter légèrement ses rations.

Cela dit, j'ai commencé avec une masse musculaire déjà conséquente et donc les capacités pour effectuer ce genre de travail.
  

il n'y a pas de distance de référence dans l'absolu car tout dépend du niveau de forme physique de la personne.

En général, on constate qu'il faut au minimum 3 séances par semaine pour faire de bon progrès. En dessous, on a tendance à peu progresser.

De meme, essayer de nager au moins 45' minutes à chaque séance: mais si vous ne pouvez pas certains jours, il faut mieux nager 15' ou 20' que zéro (surtout dans le cas de la natation où il est important de garder la mémoire des mouvements et des sensations).

Ensuite, il faut suivre le cycle stress-adaptation- plateau; c'est en soumettant l'organisme à un certain niveau de stress qu'il va devoir s'adapter (si le niveau de sollicitation est trop faible, il y aura régression ou stagnation et si le niveau est trop élevé, il y aura risque de saturation et de fatigue).

Donc quand vous sentez que votre séance est facile, essayez a la séance suivante de durcir un peu les choses (soit en intensité, soit en durée). Allez-y progressivement. Soyez à l'écoute de votre corps. Si vous vous sentez fatiguée, levez un peu le pied.

Une bonne chose aussi c'est de varier les rythmes et les exercices durant les séances: essayer de ne pas faire toujours la meme chose (ex: nager a chaque séance toujours la meme distance au meme rythme). Ce n'est pas que ces séances ne sont pas bonnes mais en variant les sollicitations, vous ferez des progres plus rapides surtout au niveau musculaire.

Jouez avec l'eau: l'eau est un formidable outil pour se muscler sans risques: comme dit Bob, il faut pas hésiter à faire des mouvements pas parfaits techniquement (d'un point de vue de l'orthodoxie de la natation) mais qui vont vous muscler plus que le mouvement parfait (ex: augmenter la durée des phases d'appui dans l'eau). De la natation à l'aquagym, il n'y a qu'un pas en fait.

Bonne nage!
  

Mon astuce pour varier à chaque séance et faire des progrès : je ne nage qu'un kilomètre mais j'essaye de passer la barre des 15 minutes (cela dit, je me ménage, je pourrais nager plus vite, mais je m'épuiserais complètement ce qui n'est pas non plus ce que je recherche personnellement). Donc à chaque séance j'essaye de nager mieux, plus fort, plus vite.

Une fois que j'aurais passé cette barre (enchainer plusieurs séances sous 15 minutes, je sais que je changerais). Je m'entrainerais alors avec d'autres exercices comme du 10x100m avec différentes techniques, etc. À chaque fois avec un esprit de progression.

Mais voilà, klapo a tout dit. : p
  

BOB, tu ne nage jamais en endurance?
  

Ça m'arrive, mais pas en ce moment. Pour nager en endurance je fais généralement du 6x300 m en différentes nages et techniques de nages, ou du 2x1000m crawl avec trente secondes à une minute de récupération.
J'alterne entre nage rapide, endurance, et mixte.
Cela dit, je tiens à préciser que je nageais tous les jours et dans une ligne à moi tout seul. Je viens d'arriver à Paris et je découvre les lignes partagées, il est vrai que le travail est beaucoup moins intense puisqu'on va nécessairement moins vite, même inconsciemment.
  

Je nageais beaucoup, il y a une dizaine d'année (5km par jour), je courais beaucoup aussi. Et puis j'ai eu mes filles et plus le temps de rien faire. Aujourd'hui, j'ai repris et ça revient vite : le plaisir du sport et les muscles. Le tout, c'est de te faire plaisir, le reste suivra. Pour la taille, essaies les plaquettes, ça t'obliges à bien faire le mouvement du crawl et ça t'aide à développer tes un peu plus vite ... sur une même distance.
Aujourd'hui, je nage 3km un jour sur deux : je n'ai pas le temps de faire plus.
L'vantage de l'eau, c'est que tu es en apesanteur, donc moins de choc sur les articulations et ça c'est cool!
Bonne nage.
  

Je nage de 30 à 45 mn par jour, tous les jours. Je ne compte pas la distance parcourue. Mon objectif est de faire travailler le cœur, l’aérobie. Grâce à la natation, j’ai pu éliminer le cholestérol sans prendre de médicament. Tout comme Bob, en général, au YMCA, j’ai un couloir à moi ou on est deux nageurs max par couloir. Cela me permet de nager à mon rythme et de rêver en même temps.
  

Bonjour,

Voilà je me suis blesse il y a trois mois ( problèmes ligamentaires de croissance).
Ces problèmes ont été sans doute cause par mon entrainement a la course a pied.
J'ai du donc me contraindre a nager en tant que revalidation.

Je n'ai aucune technique (brasse simple) et je me repose sur ma condition physique (1h23 au semi-marathon il y a 11 semaines).

Je boucle 3 Km en 1h10 en bassin 33m. Est-ce bon ?? Comment puis-je m'améliorer ?? Au niveau du souffle comment le gérer si j'ai envie de passer a la brasse coulée ??
  

avatar de zarat1952
ZARAT1952
10 mois
Bonjour,
J'ai 63 ans et ai eu de nombreux problèmes de santé, j'en ai toujours mais je crois pouvoir affirmer que j'en aurais bien plus sans la natation, je nage depuis ma prime enfance (jamais en compétition).
Je nage le crawl 2,5 km à 3, 00 km 2 fois par semaine soit entre 2,5h à 3h heures par semaine, je nageais plus longuement avant mais un maitre nageur m'a conseillé de puiser moins dans mes ressources énergétiques.
Pour les problèmes de lombaire, il m'a été conseillé de nager avec un tuba, le début a été laborieux maintenant c'est ok, un peu de yoga pour les étirements pour compléter, rythme cardiaque oscillant entre 50 et 55, depuis peu je fais du vélo d'appartement pour éviter la prise de poids, je ne suis pas un gros mangeur mais d'après mon thérapeute après 60 ans la prise de poids est plus rapide, pour finir je suis de sexe masculin, mesure 1.88 et pèse 89(donc en surpoids).Bon j'espère que cette confession sera utile, je suis bien sûr preneur de tout conseil avisé, je souhaite à tous bonne année et bien sûr bonne nage.
PS: brasse interdite(dorsalgie)
  

Avis d'une p'tite anémone bien moins balèze que les autres poissons!
(même si pas complètement nulle, je nage dans la ligne nageurs moyens, parfois en nageurs rapides quand je suis en pleine forme et qu'il n'y pas trop de requins


En effet, l'évolution et les effets sur le corps (musculation, souffle, etc.) dépendent du niveau de départ, de la régularité, et des phases stress/plateau etc.
Quand j'ai repris la natation j'étais HS. Donc j'y suis allée vraiment en douceur sans me mettre la pression. Juste pour le plaisir.
Puis, quand je me suis sentie en forme, j'ai recommencé à me mettre des objectifs.
Le premier, 1 km. Que je compte dépasser bientôt.
Car malgré mes capacités dans d'autres sports (qui sont plutôt des capacités "d'explosion" plutôt que d'endurance), et du fait de la fatigue accumulée dans le travail et suite à une rupture ligamentaire, le km reste pour moi un effort.
Mais même à mon échelle, je ressens progressivement les effets sur la musculation et le souffle. Sans que cela soit spectaculaire. (y a du boulot pour ça


Et même quand je ne suis pas allée nagée pendant 1 mois, je constate que les gains restent et que je n'ai pas tout perdu.

Je pense donc qu'il faut aller à son rythme en se fixant des objectifs progressifs pour ne pas être trop crevé (si on a une vie bien remplie par ailleurs). Les résultats sont là, même pour les petits joueurs!

ps : je pense qu'on peut se muscler avec la brasse, si on se gaine bien et si on place et utilise à dessein le haut du corps et les bras.
  

avatar de baleineflottante
BaleineFlottante
1 mois
Ouah la la!
Je viens de lire tous vos messages ci-dessus et je me sens vraiment nul. Alors que ce matin, en revenant de la piscine, j'étais presque fier de moi...

Pour la première fois de ma vie, je suis arrivé à parcourir 1km (40 longueurs de 25m)... en à peu près 1h30. Évidemment, avec la tête qui tourne à la fin de chacune des 10 premières longueurs. Évidemment en m'ARRETANT au moins trois minutes à chaque fois pour laisser redescendre les pulsations à un taux qui ne soit plus douloureux. Etc.

Ces "performances", c'est ce que j'arrive à faire là où j'en suis, c'est-à-dire 55 ans, 110 kilos, plutôt sédentaire avant de commencer à aller chaque semaine au moins une fois à la piscine, où je n'allais pratiquement jamais, sauf avec mes enfants petits, quand ils barbotaient. (Ce pénible km [pour moi], c'est ce à quoi j'en suis arrivé à ma 8ème visite...)

Alors, évidemment, quand je vous lis, j'ai pas de quoi pavoiser. Mais tant pis: je pourrais etre sur mon canapé ou devant l'ordi... mais je suis dans l'eau, j'essaie de faire attention à mes mouvements et à ma respiration et je commence gentiment à y prendre plaisir plutôt qu'à souffrir (sinon j'aurais pas atteint ce km qui m'a quand même réjoui ce matin !).

Si vous, les espadons des piscines qui tournez sur vous-même en arrivant au mur sans même vous arrêter, vous retrouvez en me lisant les raisons intérieures de votre amour pour ce sport, ca aura servi à quelque chose que je dépose ici mon pitoyable témoignage.

Priez pour moi... J'y retourne après-demain.
Mais priez surtout pour que je ne sois pas devant vous dans votre couloir!


Bonne continuation à tous.
  



1km en une heure, c'était le but que je visais quand j'ai commencé à nager, il y a 16 ans....

Et évidemment, même les faire en une heure et demie, avec la 'charge' de 110 kg c'est un exploit infiniment plus remarquable que pour moi et mes maigres 74 kilos à l'époque.... (77 aujourd'hui. C'est à peine plus, malgré le gain musculaire - qui n'est pas spectaculaire, mais sensible quand même - et je crois que c'est également à cause de la natation)

Aujourd'hui, j'en suis au rythme 'amateur soutenu' de koloeii. Si j'en ai envie. En fait ma pratique peut varier beaucoup en fonction du temps et de l'humeur du moment.

Alors: bon courage! et : No stress!
  

Moi je te dis "félicitations" et "bonne continuation"
Comme tu dis, tu pourrais être sur ton canapé....
Alors "chapeau" pour ton 1er kilomètre, ce n'est qu'un début!

para83
  

Bonjour "Baleine" et déjà merci pour ton humour et de m'avoir fait sourire


Bravo pour ton km après seulement 8 séances - j'ai mis bcp plus de temps pour y arriver. Oui, tu peux être fier !
  

3 km en une heure, trois fois par semaine, me paraît une distance correcte pour un nageur médiocre comme moi, c'est-à-dire : 1/Ayant appris tardivement à nager (l'apprentissage des bons gestes dès le plus jeune âge est un gain en termes d'apprentissage) ; 2/Ne visant pas la performance spectaculaire ; 3/N'ayant pas une morphologie de nageur-type.

- Quand je dis une "distance correcte", je veux dire pour espérer un gain en termes de santé, ce qui me semble le but d'une pratique rationnelle du sport.

- Je me permets de citer mon cas, car lorsque j'ai commencé la natation, ce type d'entraînement (3 km en 1 heure) me paraissait inaccessible, pour les raisons que j'évoque plus haut, et parce que les mauvais exemples de mauvaises pratiques abondent, et que les MNS sont absorbés par leur tâche de surveillance.

- Mon conseil : observer les bons nageurs cinquantenaires, ENDURANTS et rapides, qui n'utilisent aucune prothèse de type pull-buoy, plaquettes, planchettes, tuba, que sais-je encore.
  

merci à baleine flottante pour son témoignage...effectivement,je retrouve tout à fait "les raisons intérieures" de mon amour pour ce sport...
Merci, bravo!
  

Pour ma part, je pense que, pour un bon sportif qui n'est pas nageur de formation, le kilomètre en 15 minutes (4km/h) est un objectif de long terme certes difficile, mais qu'on peut raisonnablement espérer atteindre si on s'entraîne intelligemment.

Bien entendu, nager à 4 km/h sur un kilomètre ne veut pas dire qu'on est capable de nager 4 kilomètres en une heure, et encore moins qu'on nage 4 kilomètres en s'entraînant une heure, loin de là. En tenant compte des temps de récupération active ou passive, des petits éducatifs et des longueurs dans les autres nages, on arrive à peu près à ce que disait Figolu, à savoir des entraînements de 3 km en 1 heure.
  

Les notions de temps de récupération, actif ou passif, ou encore d'éducatif, font paraître les choses plus compliquées qu'elles ne sont.

- Un ancien test pour les MNS (de niveau moyen) consistait à nager 800 m en moins de 16 minutes. C'est encore un exemple d'objectif assez facile à atteindre, très éloigné des performances exigées des jeunes bataillons de sportifs destinés à la compétition internationale.
  

Pas sûr d'avoir compris le sens de ta réponse. Perso, je fais toujours un long échauffement (300 mètres environ) en alternant dos, crawl et quelques battements. Nager d'une traite à allure constante n'est ni agréable ni recommandé. En fin de séance, j'aime bien nager 300 mètres aussi à allure très modérée, surtout si je nage le soir. Pour peu que je fasse un peu de dos ou de pap au milieu de la séance, au total ma vitesse moyenne s'en trouve forcément très altérée.
  

Le vocabulaire technique (éducatifs, récupération passive) peut laisser penser que la natation est un truc compliqué ou réservé à quelques-uns, alors même que le niveau moyen que nous venons de définir ensemble (que nous situons tous les deux à peu près au même niveau, pour un adulte entre 16 et 60 ans), est assez facile à atteindre dès lors qu'on s'en donne un minimum la peine (sans le masochisme des entraînements de bêtes à concours).
  

avatar de baleineflottante
BaleineFlottante
21j
Re-bonjour !
Merci pour vos encouragements.
Le temps qu'il me faut pour couvrir "mon" kilomètre à doucement diminué, les dernières fois...
Mais je me suis posé une question:
J'ai observé le nageur d'une ligne voisine, qui nageait BCP plus vite que mois, pour essayer de comprendre pourquoi.
J'ai compté ses "foulées" (ou "brassées"?) pour couvrir une longueur (25m dans ma piscine), c'est-à-dire le nombre de fois où je voyais sortir LE MÊME BRAS, soit un cycle complet des deux bras. (Au crawl).
Résultat: 8 fois (ou 8.5).
Évidemment, ça se voit qu'il est aguerri: épaules larges, enchaîne les longueurs à la suite et superbe "flip" à chaque bout, comme les pros.

Puis, je me suis compté MOI.
Ô misère: il me faut plus du double pour couvrir la même distance: 18 cycles.
À défaut de pouvoir minuter clairement mes longueurs, j'ai déjà là une facile unité de calculs observable.

Comment on fait pour développer plus de "traction par foulée" ?
  

Je découvre le sujet "Distance moyenne pour nageurs moyens"…
Pour moi C,

celle qui vous donne une grande satisfaction en sortant du bassin… Vous vous sentez Heureux, vous chantez, vous êtes légère et vous vous dites, vivement la prochaine séance. .. Le Bonheur à l’état brut.
Alors, que demander de plus? distance, temps, peu importe. Prenez du plaisir…
Lorsque vous atteindrai Votre Ivresse de NAGER, vous saurez votre moyenne, votre temps idéal…
"BaleineFlottante"
Il n’y a pas de mode d’emploie, pas de formules types, mais un ressentie. "tracter..." pour moins de mouvements, c'est une question de technique encore une fois, mais aussi et surtout ce que l'on à compris de la Nage...

Vous voyez, jeudi dernier je nageais derrière un jeune homme qui semblait s'épuiser en brasse devant moi... les mouvements étaient bon, mais la coordination était à revoir totalement....
Donc, développer de la puissance sans peine, C possible et simple...(règle N°1).
Nager est un tout (Mbre sup, Mbre inf, respiration et le corps se laissent faire).
Bonne nage à tous et quelque soit vos talents, nager, nager de plaisir...
  

Ah, bravo! ça fait plaisir ,tout-à- fait d'accord avec vous quachacha.
Merci beaucoup de l'avoir dit...
  

Le plus important c'est de trouver son rythme sans s'épuiser. Pour effectuer la longueur de 25 mètres, il me faut 13 ou 14 cycles et ça m'arrive d'aller jusqu'à 2000 mètres en brasse tout en étant très moyen (un peu supérieur à 2 km/h). La plus grande difficulté concerne la coordination jambes/ bras...
  

Bonjour à tous,

Personnellement vu ma morphologie qui est plus celle d'une brique que d'un sous marin
(1,83m pour 100 Kg et 50 balais), je nage régulièrement depuis 4 ans.

Je fais maintenant 2 à 3 séances par semaine avec même des jours 2 séances dans une journée mais c'est rare.

Je fais environ 3;5 km par séance.

Je suis à tout juste 3 km/h mais l'essentiel est ailleurs dans le plaisir de sentir son corps et de sortir des séances la tête vidée.

J'adapte les séances à mon état de forme et j'essaye de prendre le plus de plaisir possible.
  

J"essaie d'être réguliere, 3 X par semaine,et de varier mes séances, je me suis mise a la brasse et c'est une nage plus fluide qu'il n'y paraît, même si y' à du boulot pour me perfectionner, c'est bizarre mais quand je nage 4 fois par semaine, la 4eme séance est de trop, j'ai plus envie de nager..
  

Pour l'instant, 3 séances vous suffisent , alors parfait... continué ainsi et profitez de la fluidité de votre brasse pleinement ...
Bonne Nage.
  

Bonjour,

J'ai ai appris le crawl cette année tout seul, je vais à la piscine une ou deux fois par semaine, et j'arrive au maximum à faire un km en une séance en faisant des pauses et en sortant même du bassin pour me reposer.

Pourtant j'ai 27 ans, je mesure 2 mètres et je pèse 95 kg avec une alimentation équilibrée.
  

Bonjour Imsoflyyyy,

95 kg pour 2 m sacré gabarit!

Ton km tu le fais en combien de temps? 45'?


para83
  

Je mesure même un peu plus de deux mètres en fait ahah. Je ne sais pas exactement la prochaine fois je vais essayer de me fixer un temps en plus de la distance. J'ai l'impression que la technique ça va mais je nage à une intensité trop intense qui me fatigue vite au bout de 100 mètres, et je ne me sens pas à l'aise quand je ralentis... Bref je suis encore en période de progression et quand je vois vos performances je suis sur le cul. C'est peut-etre un peu lié au fait que j'ai fait beaucoup de hockey sur glace étant enfant adolescent, ce sport demande des intensités physiques courtes avec beaucoup de temps de pause. J'ai essayé de courir sur environ 10km pour améliorer mon endurance mais c'est vraiment mon problème: le souffle sur un effort continu.
  

Si vous ne vous sentez pas à l'aise en ralentissant, le problème n'est sans doute pas le souffle mais la flottaison?
  

La taille et le poids d'Imsoflyyyy sont sans doute la principale explication de son manque d'endurance. On raconte que les sprinters de compétition (natation) sont plus que médiocres sur des distances normales.

- Cependant je pense que la marge de progression en endurance reste importante quand on a 27 ans.
  

Ne te décourage pas. L'important au début c'est surtout d'apprendre à gérer son souffle. Passé cette étape ça te semblera beaucoup plus facile.
Bon courage !
  

@Imsoflyyyy, si tu arrives à courir dix kilomètres, rassures toi tu pourras enchaîner ton kilomètre en crawl les doigts dans le nez en progressant sur le plan technique. Vides tu bien tes poumons avant d'inspirer? Es tu bien horizontal en nageant (pour mieux glisser avec moins d'effort et inspirer plus facilement) ? Bats tu des jambes (ca essouffle beaucoup) ?
Un truc ps mal, ca peut être de prendre juste un cours, ca permet d'avoir l'œil d'un MNS sur ta nage et des suggestions.
  

Bonjour,

Oui je pense que j'ai encore des progrès à faire d'un point de vue technique, je regarde des vidéos pour essayer de me rendre compte des faiblesses que je peux avoir.
Je respire tous les 3 mouvements de bras. Je vais essayer de tourner la tête vraiment au minimum pour ne pas perdre en flottabilité.

Je me pose cependant 2-3 questions:
Faut-il écarter les doigts entre eux pour avoir une meilleure poussée ?
Quand j'observe les meilleurs nageurs à la piscine, j'entends un bruit de claquement très significatif à chaque fois que le bras entre dans l'eau. Ce claquement n'est pas du tout présent chez les nageurs médiocres. Est-ce que vous le ressentez quand vous crawlez ? Est un geste particulier ?
Faut-il synchroniser les mouvements de bras avec les mouvements de jambes ?
  

Imsoflyyyy, quelques conseils pour remédier à tes problèmes de respiration :
1) Ne sollicite pas trop tes jambes : en endurance elles consomment beaucoup d'oxygène sans apporter grand chose à la propulsion. En améliorant ta position, tu auras moins besoin de battre des jambes pour compenser les déséquilibres.
2) Chasse bien l'air de tes poumons avant d'inspirer. La sensation d'asphyxie vient moins d'un manque d'air que de la présence de co2 dans les poumons. Quand on débute, on a tendance à prendre beaucoup trop d'air.
3) Fais des exercices d'hypoxie (respiration tous les 5,6,7 temps ou plus) : tu verras rapidement que la solution c'est de prendre son temps sur les cycles de bras et de rester détendu.

Bon courage et persévère : avec ton poids et ta taille tu as plutôt intérêt à nager qu'à courir. Les risques de blessure sont moins élevés et, en endurance, les grands costauds sont beaucoup moins pénalisés en natation. Il suffit de regarder les nageurs de haut niveau : les différences de morphologie entre sprinters et fondeurs sont incomparables avec celles qu'on peut observer en athlétisme.
  

Hello, perso j'en ai 51, ça fait 5 ans environ que je nage,
j'ai commencé en mer (ne latéral) (pas vers le large)
en même temps que je m'arrêtais de fumer... (good!)

Depuis (j'adorais déjà la mer tôt le matin) c'est devenu un plaisir/une passion

Comme au début je n'avais pas trop de technique j'ai commencé pat du dos, et de la brasse coulée... Aujourd'hui j'atteins le crawl, mais pas en continu)

Distance Moyenne :

En été 2000 m environ (un peu plus en mer)
(un peu moins pendant le boulot) ( tous les deux jours environ)
En hiver 1 à 2 fois par semaine, de 2000 à 3000 et des poussières.

Découverte importante : (
) Travailler la régularité pour être oxygéné, av cun coeur qui ne s'emballe pas... Et le crawl passe mieux...

Et parfois, l'état de grâce... sur une ou deux longueurs, quand on sent que ça pousse vraiment, voire que ça glisse !

Bonne nage à tous et plein de joies à tous vos efforts !
  

Wow alexswim, le problème numéro 2 que tu as soulevé constituait au moins 50% de mon manque d'endurance, j'ai vraiment senti la différence lorsque j'ai fait bien attention à bien expirer mon co2 pendant mon cycle sous l'eau et de ne pas aspirer trop d'air inutile !!

Merci beaucoup
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant