Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 29 mars 2010
posté par Romain5975 à 14:41

Conseils pour l'eau libre

vu 8600 fois, followers=10
Bonjour,

Voilà, vu la motivation de plusieurs afin de faire de l'eau libre (ce que je comprend, car pas forcement besoin d'être licencié, et sensation de liberté), je me permet de partager mon vécu. Bien sûr, c'est mon vécu, donc il peut y avoir des changements suivant les compétitions!
- Primo, le départ : Rien que pour ça, c'est intéressant!! On est tous en ligne (normalement, car quand on est 600, c'est un peu dur), et le départ est donné par un coup de corne de brume. Dès que ce coup est donné, alors là, oubliez votre coté bisounours de nageur!! C'est chacun pour sa gueule, et faut se battre! En effet, tous le monde veut être bien placé, donc met ses jambes en battements, comme un sprint! Le pire, c'est quand il y a une bouée (qui signale un virage) pas loin, genre 100 ou 200. Tout le monde veut arriver premier pour ne pas être gêné pour faire son virage. Donc, tout le monde met ses battements, et donc, une fois dans l'eau, à moins de s'arrêter et se mettre à la verticale pour regarder (et donc se faire nager dessus par les suivant), on ne vois pas où l'on va! Donc avant le départ, bien repérer la première bouée, et tenir son chemin, coûte que coûte, quitte à ne pas se faire déranger par d'autre nageur(se)s!
- Secundo , les virages : c'est la bagarre si on n'est pas seul. Car si vous êtes derrière quelqu'un, il ne vous aura pas forcement vu, et risque donc fort de vous faire une queue de poisson (sans jeu de mot!^^), et donc vous vous prendrez ses jambes dans la bouille, et c'est pas franchement agréable... Donc bien repérer où sont les autres, afin de se décaler un peu à droite ou à gauche. Et ne pas coller la bouée, car elle bouge beaucoup, donc il y a un risque de se prendre le bras dans les cordes.
- Tertio , la nage en elle-même : alors là, pas de truc spécial à dire, si ce n'est le repérage des bouées, qui est l'activité principale de l'eau libre. Si vous pouvez, apprenez avant de faire la compet', à relever la tête afin de voir en face de soi, et ce, pendant la nage. Donc nager en crawl, et relever la tête du genre water-polo. Pour caler ça dans la respiration, il faut tester, ça dépend de chacun. Mais ne comptez pas sur ce mouvement pour respirer, car c'est là qu'on se prend les tasses!
- Quatro , la nage en mer : alors là, un seul conseil, respirez du coté des vagues, de là où elles viennent! Si vous ne les regardez pas, vous ne les verrez pas venir, et donc risquez d'être déstabilisé dans la nage. En les regardant, vous pouvez à peu près voir leur fréquence, et donc adapter les coups de bras en fonction (genre éviter un retour de bras du coté du large pendant qu'une grosse vague arrive).

Donc voilà. Et bien sûr, il y a toujours la "joie" des Zodiac qui passent pas loin de vous, avec l'odeur de pétrole qui va avec...! Et pour la météo, se dire qu'on va nager sous la pluie, comme ça, on n'est pas déçu (qu'il pleuve ou qu'il fasse un grand soleil). A ce propos, prévoir deux types de lunettes : lunettes teintées pour le cas où il y a un grand soleil, et lunettes claires pour mauvais temps. Ca arrange un grand nombre de problèmes, surtout pour les bouées (j'y tiens à mes bouées, je sais!^^).

Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas!

Romain

24 commentaires

  

Salut Romain,

J'ai participé à deux événements grand public l'an dernier, et j'ai été surpris par la façon dont se comporte les nageurs, c'est à dire de façon hyper égoïste, ne se gênant pas pour donner des coups de pieds ou de bras.

Il vaut mieux savoir à quoi s'attendre pour ce genre d'événement, mais en dehors de la promiscuité, des tasses bues, des crampes ou autre, cela reste sympa, et m'a laissé de bons souvenirs, et du coup je recommence cette année.

Est-ce que tu as des conseils à donner pour des compétitions longue distance ? En particulier s'il vaut mieux se graisser les articulations au préalable ?

Christophe
  

Et oui Christophe, l'eau libre n'est pas la piscine! Fini les bisounours! Heureusement que tu ne fais pas de triathlons!^^
En effet, il n'y a qu'un "route" pour tout le monde, et comme la majorité des personnes sont là pour se défonce, bah c'est au premier arrivé!

Ce que j'aime, c'est être directement dans la nature, voir les paysages!

Pour la graisse, je suis adepte du "nature", et venant du Nord, je n'ai pas de difficulté avec le froid. Mais pourquoi pas, il y en a certains qui se mettent de la graisse. Et c'est conseillé d'en mettre si tu as une combinaison. Dans ce cas, il faut que tu en mette aux articulations, car à ces endroits, ça va frotter pendant au moins 1h! Je suis assez bourrin, pas de grosse préparation pour les compétitions longues distance, à part le repos un ou deux jours avant!
  

Bonsoir Romain,

Bravo pour ton récit assez fidèle de la nage en eau libre et oui, fini les bisounours, quoique tu sais chez Suzi, c'est limite... aux heures de pointe !!

@ christophe, je ne pense pas que ce soit de l'égoïsme mais une volonté de se classer et de gagner et pour se faire tous les coups sont permis dans l'eau...

C'est étonnant que aucun de vous 2 ne parle de mettre de l'huile sur certaines parties du corps (je ne parle pas de graisser les articulations, bien sûr)?
  

Bonjour à tous je recherche des conseils pour l eau libre , je vais tester pour la première fois cette saison , j ai vu qu il fallait pouvoir faire 2000m en 1/2 heure , j y suis pas du tout ! je les fais en 1h! à votre avis on peut s en sortir en mode escargot ? merci à ceux qui ont testé de me donner leur avis
  

@ christophe, je ne pense pas que ce soit de l'égoïsme mais une volonté de se classer et de gagner et pour se faire tous les coups sont permis dans l'eau...
Superbe mentalité!
Il est clair que vu les conditions des départs, c'est souvent la bagarre dans les 1ers mètres et il est difficile d'éviter de donner ou de recevoir certains coups. Mais par ailleurs, certains nageurs ne se gênent pas pour en envoyer volontairement, ou n'essaient surtout pas d'éviter de vous nager dessus si vous êtes sur leur passage. Je trouve ça déplorable limite pathétique.
Oui, pour certains tous les coups sont permis dans l'eau... et même hors de l'eau en triathlon. Exemple: sur le triathlon de Paris, un mec, qui devait trouver que je ne montais pas suffisamment rapidement l'escalier pour sortir de l'eau, m'a carrément poussée pour pouvoir accéder à la rampe à ma place, genre "dégage, pousse-toi d'là que j'm'y mette". Ma foi...
  

j ai vu qu il fallait pouvoir faire 2000m en 1/2 heure
Euh, où as-tu vu cela? Peut-être sur certaines épreuves de sélection pour des championnats, je ne sais pas, mais sur les courses ouvertes au public, si c'était le cas, il n'y aurait pas beaucoup d'inscrits^^!
Par contre, il doit quand même y avoir une limite de temps.

Pour info, le règlement FINA de la natation en eau libre, qui concerne l'ensemble des Championnats du monde, les coupes du monde et les compétitions de la FINA:
http://www.ffnatation.fr/download/inf...
Dans ces compétitions, les limites de temps sont de 30 minutes après l'arrivée des 1ers nageurs, pour les épreuves de moins de 25 km par exemple (OWS 6.16).
  

bonjour hs75, sur " open en eau libre 2010"
  

Bonjour akoua,
merci pour la réponse; je vois.
C'est le point de vue de la personne qui l'a écrit. Mais elle n'a pas exactement écrit qu'il fallait pouvoir faire 2000m en 1/2 heure mais:
il vaut mieux pouvoir nager les 2000m en moins de 30mn et se sentir bien (pas trop essouffler)

Mon avis, c'est que pour l'eau libre, il faut être très à l'aise dans l'eau et avoir un minimum d'endurance: il vaut mieux être sûr(e) de pouvoir tenir la distance. Après, la vitesse est secondaire, du moment que tu te fais plaisir. Bon, le truc c'est que 2km/h, c'est quand même un peu juste et tu risques de te retrouver isolée, en queue de peloton. Et je ne sais pas comment ça se passe au niveau de la limite de temps.
Enfin, j'espère que tu n'attendras pas d'arriver à faire 2000m en 1/2h pour te jeter à l'eau (libre)
!
Bonne nage!
  

Bonjour !

J'ai découvert l'eau libre il y a 2 ans...mer et rivière.... je trouve ça vraiment éclatant....
et pas de combin ( thermique) pour les étapes de coupe de France....Juste maillot... Alors oui on peut mettre un corps gras là où on a des frottements ( cou, aisselles, intérieur cuisses).... je conseille crème bien grasse et épaisse ( genre Mytosil ) voire un écran solaire spécial enfant vendu en parfumerie qui résiste hyper bien à l'eau....
Et pour les filles, optez pour le maillot dont les bretelles vous blesseront le moins....
Jms de bobos jusqu'à maintenant.... touchons du bois....

Pour se retrouver un peu isolé....ben ça arrive même en milieu de peloton....mais y a tjs des embarcations qui patrouillent.... et les moins rapides sont tjs bien accompagnés....

Alors faut pas hésiter et se jeter à l'eau !!


Pour le départ , je pars un peu en retrait..... histoire de pas me faire nager dessus....et pis je fais ma course....

Ciao !!!

Sandra.
  

Pour se retrouver un peu isolé....ben ça arrive même en milieu de peloton....mais y a tjs des embarcations qui patrouillent.... et les moins rapides sont tjs bien accompagnés....
Etre isolée au milieu ou en queue de peloton, c'est peut-être pas tout à fait la même chose. Je pensais que c'était peut-être plus décourageant. Et je disais ça aussi par ce que je ne sais pas s'il y a des embarcations qui repêchent les nageurs hors temps limite, un peu comme les voitures balais: ne pas pouvoir terminer sa course, ça peut être décevant.

Par ailleurs, je voudrais rajouter ce lien qui renvoie à un sujet sur la natation en triathlon et qui peut compléter les explications de Romain5975 (on y parle aussi pas mals des bouées
):
http://www.staps.uhp-nancy.fr/doc_es/...

Bonne lecture.
  

Des fautes, des fautes
... Tard, pas relu.
  

Très instructif, merci hs75 pour ce lien !
  

Ah oui!
Suite au 15 km de dimanche, je voudrais apporter un nouveau grand conseil, qui s'applique à partir de 5km je pense. Même si je pense que sur une course de 5km on peut s'en passer, je vais vous en parler.
En fait, suite au 15 km, j'ai eu des brûlures sous les aisselles, et derrière le cou. Explication simple : frottement de peau contre peau (je n'avais pas de combinaison). Pour les aisselles, c'est facile à expliquer : les tours de bras, et donc la peau qui se frotte. Pour le cou, c'est simplement quand je relevais la tête vers l'avant alors que je continuait à nager, et donc à "tanguer", ce qui a provoqué ces brûlures.
Donc un conseil, mettez un corps gras, genre Vaseline, aux endroits stratégiques sur corps (genre derrière le cou, les aisselles, entre les cuisses (frottement du maillot)). Mais n'en mettez pas ailleurs. Si vous en mettez sur les bras, quand vous pousserez dans l'eau avec le bras, il partira tout seul, et donc plus d'appui.
A bon entendeur!
  

Après réflexion (parfois j'y arrive), je me demande si mes brûlures ne sont pas dûes au fait que l'eau était (très) froide. En effet, l'année dernière, pendant un 5 km, je n'ai eu aucune brûlure similaire. Donc je me dit que peut-être que la raison est l'eau froide : l'eau "durcit" la peau, et donc les frottements sont plus "violents". Et au contraire, l'eau un peu plus chaude détend la peau, et donc les frottements sont moins forts.
  

Salut,

Je me suis mis en tête de traverser le Léman et en augmentant mes distances d'entrainement je découvre un tas de problèmes imprévus... Je pensais être fatigué, manquer de souffle, ben non ce qui m'est tombé dessus c'est tendinite sur le dos de la main (jamais eu/vu ça avant), douleurs articulaires et...

... brûlûre d'une petite zone de peau sur l'épaule gauche qui frottait ma joue pas rasée !!

Donc : attention si vous êtes tout vieux, tout moisi, tout rouillé ! rasez-vous et essayez d'être symétriques !
  

Steph : Tu as une tendinite sur le dos de la main parce qu’elle est trop crispée. Nage d’une manière nonchalante en relaxant ta main lorsqu’elle sort de l’eau. J’avais aussi mal aux mains parce que ma main était trop rigide. Tu dois avoir les épaules musclées pour qu’elles arrivent à frotter tes joues ainsi. Tu nages dans le Léman du côté français ? Quelle est la température de l'eau ?

Cousin Ninja : As-tu pu nager dans la baie de Thaïlande pendant tes vacances là-bas ? Comment était la qualité de l’eau par rapport à la Seine ?
Pas trop dérangé par l’armée thaïlandaise pendant les manifestations à Bangkok ?
  

Avez vous des conseils (entrainement et course en elle meme) pour des courses plus courtes (500 mètres). J'ai un bon niveau en natation mais aucune expérience en eau libre...
  

Sur les courte distante, l'idéal est de démarrer en sprint au moins jusqu'à la première bouée, car très dur de remonter des places pendant une course.
Pour les entraînements, il faut t'habituer à faire des séries rapides, donc de 4 à 10 x 100m nage libre avec des repos de 15 seconde en utilisant l'horloge murale. L'important est de faire chaque 100m à la même vitesse, si tu vois que tu vas moins vite au bout de quelques longueurs, accélère
  

Donc selon toi il vaut mieux commencer vite quitte à subir un peu la fin de course ? (moi qui faisait du négative split lorsque je nageais...)
Les séries du type 4x200 départ 3min15 ou 8x100 départ 1m45 voire des séries de 50 te parraissent donc plus intéressantes que des séries de fond (400 ou 800)?

En tout cas merci pour la réponse rapide
  

Je suis pas expert, mais je pense qu'il est intéressant de travailler à la fois les séries en 400, et aussi les 100m rapides (départ 1'45 ou moins) pour s'habituer à un certain niveau d'effort. C'est en tout cas ce que je fais pour préparer mes courses de 5KM
  

Ok je vais mettre tout ça en application dès ce soir merci !
  

Je dirai comme Christophe, alterne les séries courtes pour le cardio et les longues pour l'endurance.
Et si ras le bol du crawl, tu peux aussi faire des 400 Cr avec des séries sprint en spé au milieu.
  

Ou alors des séries crawl variées. Quelques exemples :

400m crawl normal
400m crawl avec chaque retour de 50m plus rapide (negative split)
400m crawl avec 25m bras droit, 25m bras gauche, 25m sprint, 25 récup (pas de pause après la récup)
400m 25m sprint, 75m normal
etc
  

En gros l'objectif est de s'adapter à des changements de rythme et à des accelerations fortes ?
J'ai fait un 10x100nl dep 1m45 tous nagés 1m25, j'étais plutôt fière de moi, mais des crampes m'ont empêché de continuer après cette série ...
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant