Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
jeudi 15 septembre 2011
posté par Boo à 17:38

Nageurs…fumeurs ?

vu 6722 fois, followers=27
Bonjour a tous !

Est-ce que certains d’entre vous (nageurs assidus donc) fument ? ont arrêté de fumer grâce au sport ?

J’explique : je cours et nage depuis des années tout en … fumant une quinzaine de clopes par jour (ouiii je sais c’est pas bien rrrroooo). Etonnamment ça ne m’a jamais empêché de faire du sport même si le premier quart d’heure est un combat sans pitié contre mon corps, la machine se met en route par la suite…
Je croise beaucoup de sportifs qui ont le réflexe de s’allumer une clope juste après leur séance…comme moi d’ailleurs…

A ces sportifs/fumeurs : est-ce que votre activité sportive vous « déculpabilise » de fumer ? parce que moi un peu quand même…même si c’est pas très glorieux…alors j’aimerai avoir vos avis sur la question… peut-être que j’aurais dans vos expérience un déclic pour lâcher cette satanée manie…
Merci d'avance et Bonne nage 

75 commentaires

  

Salut Boo,

Je fume un peu, pas autant que toi mais la tentation est parfois là.

C'est psychologique, tu as intégré la clope comme une forme de récompense qui contente ta fierté personnelle, comme si le sentiment d'accomplissement d'une bonne séance de sport ne se concluait qu'à l'issue d'une bonne tige. C'est l'étape indispensable qui permet de passer à la suite de la journée.

Sauf que la vraie récompense, tu l'as déjà eu en faisant tes longueurs. Essaie au moins de remplacer cette cigarette par un autre support te permettant de passer à autre chose : une barre de céréale, une boisson, passer un coup de fil, faire une emplette dans un commerce, enregistrer ta séance sur Nageurs.com ...

Pour les autres clopes, c'est chacun sa loi, je ne suis pas médecin ni juge mais celle d'après l'effort est vraiment dommage pour un sportif sur le plan moral


Allez, courage et au plaisir d'en griller une autour d'une bonne bière
  

Je suis malheureusement un "bon" exemple, je fume plus que vous.J'ai demandé au médecin du sport pourquoi j'avais tellement envie de fumer après une séance, surtout de running.Il m'a dit que c'était la faute aux endorphines.C 'est un cercle vicieux et je rêve d'arrêter de fumer bien sûr.Boo, il parait que le service de tabacologie de La pitié Salpétrière est excellent avec groupes de parole genre les alcooliques anonymes, je peux te donner leurs coordonnées, ça fait 10 ans que je les ais
  

@Bigorno : la clope après running ou longueur me fait le même effet ! sans même aucune culpabilité

Pour les groupes de paroles j'ai déjà le numéro dans mes favoris des alcooliques anonymes aussi depuis des années...sans succès ! je ne pense pas que ça soit mon truc..je n'aurais qu'une envie, sortir de là et fumer !
Rooooolala oui Alboon fumeuse et ..alcoolique hi hi...
Je tente la technique du "je fais autre chose vite, vite avant d'y penser" genre je bois un litre de lait, je vais me chercher à manger..bah non ! celle là est plus forte que les autres...
"saleté" d'endorphines donc ...?
Tiens ! j'ai envie d'une bière moi !

  

C'est bon, je ne bois que rarement et encore, c'est poussée par Nageurfélin et sa potion vietnamienne ou FleurdO et ses mojitos.La seule conséquence sur ma séance du sport du lendemain matin est que je cours déshydratée avec une bonne migraine mais pas d'incidence sur le chrono.
  

Pour parler de mon expérience personnelle, j'ai arrêté de fumer il y a 8 ans, et je fumais comme un pompier (30 par jour). J'ai pris du poids en quelques mois et c'est là où j'ai décidé de reprendre la natation. Je nageais pas mal 10 ans auparavant mais je peux juste penser que j'ai plus de souffle maintenant. C'est peut être à force de séances aussi mais quand je fumais je faisais péniblement 2300 mètres en une heure, en m'arrêtant de temps en temps. Aujourd'hui je peux faire 3000m sans m'arrêter, voire un petit peu plus en bassin de 25. Pourtant j'ai vieilli


Bon c'est juste mon cas perso, après je pense qu'on peux très bien faire du sport intensif en fumant, juste une question d'entrainement.

Et pour la clope juste après la séance je m'en souviens très bien. Le plus souvent c'était juste en sortant de chez Suzie, à l'intérieur du forum je veux dire. Une autre époque, il y avait encore le Forum Horizon au dessus de la piscine.
  

Ben là fumer et faire du sport ça ne va pas ensemble non ?
C'est comme avancer à reculons
  

Hello Boo,
comme tu as pu le constater lors de l'apéro nageurs.com nous étions un petit groupe de fumeurs (éhontés...?).
Par rapport à mon expérience, il y a six ans de cela lorsque j'avais pris l'habitude de nager avec un petit groupe d'amis tous les mercredis soir à Georges Hermant (25m puis 50m pdt 30 mins sans lignes et mes début de séries de 500m
), nous allions ensuite boire en fumant au bar de la piscine. Le groupe s’amenuisant avec le temps, nous avons changé de bar et au lieu de demi de bière j'ai opté pour une pinte de Perrier citron. Ensuite je me suis dit et obligé à stopper la clope à la sortie et pas avant une heure après la séance car je me disais que avec mes bronches dilatés la fumée tel des épines microscopique venait d'autant plus altérer mes branchies, pardon mes poumons.

Depuis c'est +/- resté et j’essaie de repousser la sentence de la clope après la séance le maximum de temps après sans pour autant le vivre comme une contrainte.

Au niveau souffle, je ne crois pas que cela altère mes capacités de nageur et je garde donc un dégout de fumer juste après une séance même si j'en tire un certain plaisir que j'ai réussi à sublimer.
Au sujet de la bière, un autre sujet de discussion que je vous laisse le soin d'ouvrir (en même temps que celle qui sort de mon frigidaire
), il pourrait s'appeler : natation et apérnic compatible ?


Dans tous les cas nous sommes des addicts et il faut savoir que tout abus est dangereux tout comme les extrêmes mais nous n'avons que une vie et autant se faire plaisir même si celui ci n'est pas un besoin vital

Mais en y repensant : fumer, la pire connerie que j'ai fait dans ma vie, j'assume jusqu'au jour où... j’arrêterais de fumer


Amclt,
Oléum.
  

Et ben Boo, 15 clopes par jour tu me bars! C'est mal.
Je suis à 10 clopes par jour depuis environ 18 ans. Je fais aussi plein de sport (piscine + càp) sans ressentir de gène vis à vis de la clope.

Je zappe quand même la clope juste après l'effort physique, aussi bonne fusse-t-elle. L'association des toubibs cardiologues "recommande" de ne pas fumer genre 2h après l'entraînement. Mon médecin du travail (sportif et fumeur de 50 piges environ) m'a dit au moins 30 minutes, car c'est la période où le coeur est dans un état d'hyperexcitabilité. Et lorsqu'on fume à ce moment là, il y a des risques de je ne sais plus trop quoi, mais dans mon souvenir c'était des trucs pas géniaux. Ceci dit les toubibs ne me font jamais trop de remarques sur la clope, ils ne font pas grand chose pour essayer de m'affoler...

Bon va falloir aussi que j'arrête un jour, hum... euh, d'autres questions?
  

duh! j'ai voulu éditer mon message à cause d'une faute, et maintenant il est en double... bon allez je vais me coucher là!
  

Oh ben ça balance par ici



Enfin c'est déjà ça, je suis alccolique mais pas fumeuse moi...
  

Merci de vos réponses …il y a donc des fumeurs repentis...des fumeurs qui assument…des alcooliques non fumeurs

Certains ont le même profil que moi mais arrivent tout de même à « repousser » la clope d’après séance… ce qu’un entraineur m’avait souvent dit d’ailleurs, tout affligé qu’il était de me voir fumer une clope après 2 h d’athlé …. Attendre au minimum 1 heure et avec un peu de chance l’envie passera…
Je sais Cosmo, c’est mal….mais c’est une tentation, une addiction que dis-je… une drogue !
@Oleum : nos plus belles conneries sont nos plus beaux souvenirs. Alors oui j’assume malheureusement autant que toi…ce qui n’aide pas ha ha ha…
Qui gagnera ? mon envie de refaire de bonnes perf en course voire en tri…ou le fameux « il faut bien se faire plaisir, on ne vit qu’une fois » ?
Essai N°1 à midi après ma séance : repousser au max cette satanée bouffée…mais il est fort possible que je morde le mollet d’un passant d’énervement ! Planquez-vous tous … Jour J !
C’est plus l’heure de la bière là non ?!
Bonne nage à tous 
  

Alcoolique, fumeuse... il n'y a pas une nympho ???


Oh mince, faut pas là, je marche sur les plates bandes de Saigo !
  

Alcoolique, fumeuse... il n'y a pas une nympho ???

c 'est exactement les 3 choses qui caractérisent toutes nageuses, voir toutes femmes
...

et pour les mecs on a :
Alcoolique, fumeur... et pervers
...
  

Merci Nono ... de ta lucidité ;P
  

J'ai fumé jusqu'à il y a quand même de nombreuses années...je ne fumais pas beaucoup, mais c'était suffisant pour me faire tousser légèrement.Quand je me suis mise à la natation je fumais avant et après...je nageais souvent avec un copain qui, fumeur lui aussi, n'arrêtait pas de tousser dans le bassin(les gens le regardaient d'une drôle de façon)...J'ai arrêté il y a longtemps(Je manquais de souffle), du jour au lendemain(Quelques fois je rêve que je fume, mais que c'est pas grave car j'ai arrêté...): Pour moi je regrette d'avoir fumé autant car je pense qu'il m'en est resté une fragilité, compensée quand même par l'éducation de la respiration induite par la natation.

Fumer, c'est pour le geste, la sensation d'être en phase avec d'autres quand on fume en groupe, quelque chose qui rappelle quand on têtait sa mère peut-être, en tous cas ça regarde chacun individuellement, chacun fait ce qu'il veut...Je suis contente quand même de l'interdiction de fumer dans les lieux publics et dans les cafés ou restaurants, car c'était vraiment une torture pour moi d'inhaler la fumée des autres.
  

Mais que fais le modo ???? Euh il fume et bois dans un coin
?


Han je risque la place parmi vous la... Je vois fais mes adieux ?
  

@papillonista :
même en tant que fumeuse je suis contente aussi de l'interdiction de fumer dans les lieux publics, ça me permet au moins de limiter ma consommation et j'apprécie beaucoup plus un resto sans ce nuage...c'est un minimum de respect envers les non fumeurs même si ça demande de se faire violence pour nous.
Il est vrai que je reconnais immédiatement un fumeur (un vrai j'entends pas occasionnel) dans un bassin à ... sa respiration (cette impression de suffocation à chaque mouvement), et bien sur sa toux..je n'ai pas ce symptôme malgré une consommation importante..pas encore ?


@fleur d'O : le modo est peut-être tombé dans sa bière hier soir

Ok je sors !
  

Quelques nageurs de trés haut niveau(international, champ.de France)m'ont raconté à quel point ils fumaient, et pas que des clopes...Certains avaient un petit jardin cultivé...On croirait pas, hein?
  

Bonsoir tout le monde,

Dans la série "fumeurs anonymes", j'ai fumé pendant des années, beaucoup, et après un premier arrêt de 4 ans, suivi d'une replongée de 5 ans, j'ai arrêté, pour de bon j'espère, voici 3 ans. En fait, je sais que je suis fumeuse, mais je suis une fumeuse qui ne fume pas. Pour le reste de mes jours.
Et à part que je me préfère mille fois quand je ne fume pas (je crois que ce qui m'a le plus aidé à arrêter, c'était la satisfaction de ne plus me sentir misérable d'être tellement dépendante - au point de devoir interrompre à peu près toutes les activités que je faisais, du genre manger au resto par exemple, pour aller fumer...), à part ça, donc, qui est déjà énorme, j'ai vraiment vu la différence en nageant. J'ai toujours nagé, fumeuse ou pas, mais non fumeuse, c'est deux fois plus facile pour moi. Quand je fumais, j'avais toujours la sensation que je devais éclaircir mes poumons pendant les 15 premières minutes avant de pouvoir respirer vraiment... Le pire, ça a été quand j'ai repris, après 4 ans d'arrêt : là, j'ai vraiment pu voir la différence. Et depuis que j'ai de nouveau arrêté, c'est le grand kiff. Je me suis mise à courir depuis cette année, et, là aussi, c'est un changement énorme.
Bref, je suis bien placée pour savoir à quel point la clope rend accroc, mais, si j'en crois mon expérience, une chose vraiment t'aide à arrêter : en avoir VRAIMENT envie. Ca a l'air idiot dit comme ça, mais je me souviens très bien que chaque jour qui passait sans fumer, c'était une source de joie, et pas d'horrible angoisse à l'idée que je ne fumerais plus jamais. Et ça a marché, sans patch, sans un kilo en plus, avec un grand sentiment de libération. Si un jour tu te sens l'envie d'arrêter (et pas parce que qqn autour de toi fait le forcing pour que tu arrêtes), je te souhaite que ça se passe comme ça.
Et en attendant, profite de tes clopes - quitte à fumer, autant le faire sans culpabilité !
  

Témoignage de Rose trés intéressant.
  

J'aime bien cette phrase de Rose : En fait, je sais que je suis fumeuse, mais je suis une fumeuse qui ne fume pas. Pour le reste de mes jours. Fin de citation.

Bon courage à toi, Rose.
  

Merci Rose pour ton expérience.
Je me reconnais quand tu décris cette "lutte" dans le premier quart d'heure contre ses poumons.
Depuis le premier post j'ai déjà réussi à repousser cette satanée clope d'après séance...d'une heure...c'est pas encore génial mais j'y travaille.
Non ça n'est pas idiot de le dire, ça se résume effectivement à ca "en avoir VRAIMENT envie".
En tout cas je te félicite pour ce combat gagné (sans prise de poids ni substitue) et je vais m'efforcer de suivre ton exemple.

Bonne nage à tous et encore merci !
  

rose a écrit :

Bref, je suis bien placée pour savoir à quel point la clope rend accroc, mais, si j'en crois mon expérience, une chose vraiment t'aide à arrêter : en avoir VRAIMENT envie
....
Si un jour tu te sens l'envie d'arrêter (et pas parce que qqn autour de toi fait le forcing pour que tu arrêtes), je te souhaite que ça se passe comme ça.
Et en attendant, profite de tes clopes - quitte à fumer, autant le faire sans culpabilité !

"j'aime"... tout ça
... le "si on veut on peu"
c 'est toujours d'actualité
le mental (quand il va bien
) est bien plus costaud que le physique
...

nono, ex, ex ex, fumeur
...

ps: je suis ok avec le "profite sans culpabiliser" aussi
à partir du moment ou les fumeurs font un peu attention aux autres... et n 'impose pas leur fumée aux autres
...
  

Oui, j'ai bien aimé aussi cette phrase de Rose, et je suis allée sur sa fiche, il y a une photo!
A l'air trés sympathique et jolie.
  

Oui, c'est une vraie Rose.
  

Vous allez me faire rosir
  

@ Saigonnais et Pap : + 1 . Allez, rougis encore un peu Rose
.

"une chose vraiment t'aide à arrêter : en avoir VRAIMENT envie." Tout est là.
  

Un article dans un journal de Montréal, La Presse :
http://www.cyberpresse.ca/vivre/sante...
  

Je fume, je fume ... pour oublier que tu bois
la tasse ?


Alain Bashung
  

BONJOIR !
(Big up à Groland)
Vous comprendrez tous vu mon pseudo que ce forum m'intéresse !
Perso, j'ai acheté un clope électronique. J'ai diminué de 80% ma consommation dès le 1° jour !
Cela à duré 2 semaines. Aujourd'hui, je n'ai pas fumer une taf depuis 4 jours !
Pourvu que ca dur ! C'est récent et je compte plus ni mes tentatives d'arrêt (une dizaine), ni mes méthodes pour y arriver (docteur, médoc, etc ...).
J'ai commencé à l'age de 11 ans quand même

bigorno à raison ... Je pense qu'il faut VRAIMENT avoir envie de dire stop.
Quand j'ai envie de fumer, je vapote ma clope connecté en wifi ... l'e-clope.
Et pour moi ça marche. Même avec le café, l'alcool, après les diners, et en soirée avec plein de fumeurs partout.
Je sais que ce n'est pas LA solution et que certain disent que c'est dangereux.
Mais je sens déjà la différence.
J'espère juste que ça dure jusqu'au sevrage total et que ce ne soit pas une simple tentative de plus.
Le seul truc de plus que je peux dire, c'est que c'est grâce à la natation, au sport et au site nageurs.com que je veux stopper le tabac.
  

avatar de lirelle
Lirelle
> 3 ans
ça m'étonnait de voir les gens sortir la clop... juste après la piscine... en remontant ce fil je comprends que ce n'est pas si rare d'être bon sportif et fumeur-se. C'est difficile d'arrêter de fumer. J'ai fumé beaucoup aussi pendant 6 années (14-20 ans) faudrait jamais commencer... c'est dur d'arrêter. Surtout la 1re année... Maintenant il y a quand même des aides pour arrêter, et les lieux publics sans tabac, ça peut aider aussi, l'hiver arrive c'est le bon moment pour éviter les terrasses.... bon courage ^^
  

J'ai fini par avoir envie d'arrêter , ça va faire un an et demi ))) mais je suis toujours patchée et tous les jours à un moment, je pense que je m'en grillerais bien une
  

Est-ce que tu as senti une différence dans les performances après l'arrêt de la cigarette bigorno ?
  

Je n'ai pas couru plus vite à mon grand désespoir mais du jour au lendemain, finies les quintes de toux et la toux tout court et je n'avais plus cette respiration d'asmathique en courant ni cette sensation d'essoufflement en natation.
  

Merci Bigorno... Un petit pas de plus pour moi vers l'envie d'arrêter ? Bon, on verra y'a encore du chemin à faire. Smoky ravi de voir que ça marche pour toi l'e-cigarette
  

@bigorno : le patch c'est vriament pas ce qu'il faut faire, c'est remplacer une nicotine par une autre. j'ai fumé 30 ans presque deux paquets par jour. j'étais jeune /mince et inconscient, et nageur 3 à 4 fois par semaines pais de petites séances. Je fumais immédiatement après le sport, mais de toutes façons je fumais tout le temps.

Ai arrêté en 2010 par la chimie (Champix en m'y reprenant à trois fois) avec des effets secondaires sur le moral et surtout sur le sommeil (cauchemars). JE touche du bois mais suis plutôt actuellement un ayatollah anti clopes mais si je peux replonger sur un choc psycho (comme la mort de ses parents) ou laors être rattapé par la patrouille cancéreuse.

Ai bcp grossi (+15) et ai décidé de me remttre à nager, en me fixant immédiatement un doublement des longueurs. j'ai stabilisé mon poids tandis que je continue d'abuser de la bonne chair.Et du bon Bordeaux. On ne peut pas tout arrêter.


Comme je susi un vrai solitaire, nageurs.com m'a permis de m'auto motiver.

Effectivement la toux a disparu quasiment instantanément, et je nage plus facilement.Même si "avant" n'avais pa sl'impression de souffir lié à la cigarette dans l'eau alors que je souffrais à la course à pied. Aujourd'hui je souffre toujours à la course à pied mais cela peut être le surpoids

POur conclure, on ne peut arrêter de fumer que si on surrpime certes les gestuelles (et là les patchs peuvent aider) mais surtout si on supprime l'addiction chimique donc toute nicotine fait que vous replongerez un jour.

Ce qui est agréable c'est de se retrouver chez soi ou dansa sa voiture sans ces horribles odeurs de tabac froid !

Bon courage !
  

ouh ce français : supprimer toute addiction chimique donc toute nicotine : sinon vous replongerez très vite (il manquait le "sinon")
  

ceci dit ai tout essayé mais la motivation réelle me manquait plus jeune. Coup sur coup ai eu plusieurs décès autour de moi dus au tabac (dont trois femmes entre 47 et 56 ans) et moi meme n'étais pas en bon état

Une amie (la femme de mon toubib ^^) prend des Nicorettes sous la langue depuis 9 ans, tous les jours. Alors le patch peut être "à vie" (?). Mais elle ne fume plus et son mari médecin non plus. Mais elle avait eu un adénome cancéreux sur la trachée artère. Fumer était pour elle comme pour moi l'activité principale...

les "sports cérébraux" comme le bridge que nous pratiquions à haute dose et à niveau convenable est une horreur pour la tabagisme. mieux vaut nager !
  

SmokeInTheWater : j'ai commencé au même âge que toi, c'est peut-être normal que 33 ans plus tard j'ai eu un ras le bol, c'est un sacré esclavagisme le tabac.Le 1er jour, c'est ce que j'ai éprouvé, je me suis sentie libre, plus de problèmes pour aller au ciné, prendre le train, l'avion tout et n'importe quoi , l'hosto, aller chez des gens, pouvoir se mettre au chaud dans un café après des années à grelotter en terrasse.Mais tu es encore un peu jeune, ça viendra un de ces jours
  

Bigorno est au début de la trentaine.
  

Merci Grouchy ! Cool t'avoir de t'es news !
Comme tu dois t'en douté, je suis pas sorti d'affaire ... La tentation est partout, surtout en Belgique ou le tabac à rouler et 75% moins chère qu'en France ...
J'aime aussi la formulation de Rose :
"Les anciens fumeurs sont des fumeurs ... qui ne fument pas."
Merci aussi bigorno pour t'es encouragements, messages et conseils ! Ca me transpercent les poumons et me va droit au systeme cardio vasculaire

Merci Saigonnais de m'informer que "bigorno est au début de la trentaine" et donc doit avoir à peu près le même âge que moi

Ca m'a fait éclater de rire. Je sais pas pourquoi mais j'ai l'impression qu'ont doit pas s'ennuyer avec vous deux ... Vivement le prochain apernic !
bigorno, tu as commencé à fumer au même âge que moi ? 11 ans, l'entrée en 6ème ... Toi aussi tu étais dans un collège classé en Zone d'Education Prioritaire (ZEP) ???
Quel âge as tu ? 33 ans ? ou 44 ans ? Qui dit vrai ?
Bref .....
En tout cas, j'ai les mêmes sensations : plus de toux, meilleur respiration, mais alors ... le cardio ne revient pas comme ça. En fait ce qui me motive c'est d'imaginer qu'un jour je puisse enchainer les longueurs sans m'arrêter au T tout les 50 mètres.
C'est ma première tentative ou la cigarette ne me manque pas trop. Et ça je pense que c'est grâce à ma e-cigarette pro 27 pouces connecté en wifi OS 2.0.1 et sa fumée gout à la pomme.
Pourvu que ça dure ! 6° jours .....
  

Attention, Saigonnais est le plus grand fumeur d'herbe au sirop d'herable du site... Parfois il plane...
  

Et personne n'a jamais songé à arrêter le chlore ?

Blague à part, je n'ai jamais fumé (ce qui implique quelques années à me vivre comme une ringarde aux yeux de certain(e)s, et toujours aujourd'hui un joli à-côté-de-la-plaquisme au boulot comme entre amis, quand tout le monde sort s'en griller une sauf moi - on dirait que c'est LE moment où les informations importantes se transmettent).

Bref, je n'ai jamais fumé donc, et mes poumons ont parfois bien du mal dans certaines piscines (actuellement, le stade nautique de Châtillon, le bassin de 50m recouvert de sa bulle. A Blomet aussi, j'ai eu du mal).
Je suis convaincue que c'est lié aux produits dans l'eau (y compris certains déos qui coupent le souffle) et à la qualité de l'aération. Parfois je me demande si dans 20 ans on ne me diagnostiquera pas un sale truc à cause de ça :/

Moralité : nageurs fumeurs, inutile d'arrêter de fumer, si c'est pas la clope ce sera le chlore !
  

@truite : plus d' hygiène moins de chlore on ne le dira jamais assez !
  

Je suis d'accord avec le fait que dans ce moment tout est tellement chimico transformé...

que ce qu'on devrait faire c'est de consommer et être plus en contacte avec les choses les plus naturels et le moins traitées possible


du vrai bio ++

Mais revenons au sujet fumer....quel sacré drogue de merda !

Mon cas est bizarre, je ne me considère pas fumeuse sauf si je bois une bière où je ne sais pas le pourquoi j'ai envie de fumer. Dans touuuuus les autres moments fumer ne le supporte pas

Franchement, cette un ou 2 cigarrettes je sais pas comment les enlever. Heureusment que je bois une fois par semaine ou chaque deux semaines ou en période de thèse de merda ma vie sociale alcoholisée vaut 0


D'ailleurs , je veux féliciter (un olé ! pour vous) ceux qui reussissent à arrêter de fumer totalement ! Je suis convaincue que pour y arriver inutile qu'on nous le dit, il faut être juste convaincu jusqu'à la moelle
  

Gemma ma copine c'est comme toi. Elle fume seulement pendant l'apéro. Elle c'est mise à la cigarette électronique (nicotine 0%) et bingo ! Au début des cigarettes jetables mais c'est de l'arnaque. Elle veux s'en acheter une vrai maintenant.
Sinon c'est normal que l'ont est envie de fumer en buvant ... Je sais plus laquelle mais il y a une réaction normal. Je sais que les effets de l'alcool sont plus fort avec la cigarette ... (Si je ne me trompe pas).
  

Bigorno !
Toi aussi tu t'es mis à manger le matin ?
Moi : Jus de citron pur et à jeun (X4/5), oeuf à la coque (X3), mouillette, jambon, beurre, gruyère, Yaourt (X1), café ...
7° jours ...............
  

Je suis convaincue que pour y arriver inutile qu'on nous le dit, il faut être juste convaincu jusqu'à la moelle

C'est tout à fait ça ! De mon expérience personnelle, j'ai vraiment réussi à arrêter de fumer (depuis bientôt 10 ans), lorsque j'ai eu une volonté très fort de le faire. Celui qui n'est pas convaincu et qui s'appuie sur des substitut, bon courage pour ne pas craquer ....
  

Pou moi, le vrai arrêt c'est l'inconditionnel, prendre la décision ferme et ne fumer rien du tout et sans substituts (je n'y crois pas trop....)

Moi, pas de cigarrete electronique. Franchement, mes 4 au maximum cigarretes par mois...même avec le vin j'aime pas la combi. Le truc c'est la sacrée bière...j'aimerais bien bien savoir le pourquoi, au moins chez moi, quel effet m'active la neurone dans un coin de mon cerveau qui me pousse à ça, elle se taie pas du tout la putain de neurone !

Et puis, mon père aussi etant fumeur depuis les 10 ans il est arrêté un jour de l'an ici à Paris il y a 4 ans. Il est super content et là il fume jamais. Il est arrêté à sec, sans substitus chimiques ni rien.

Au debut, il l'a substitué pour une envie de manger, il trouvé le saveur à tout, il a découvert plein de choses qu'avant nier, pain complet, fruits et plus de légumes, et surtout il a comencé à manger bcp de sucrée. Il a pris qq kilos. Mais ça je le vois tout à fait normale. Je lui disait ne t'inquiète pas car c'est une phase où ton corps cherche de façon animale sustituer cette malaise mentale (en espagnol on appelle ça "el mono de fumar"---> le singe de fumer, qui t'accompagne toujours..). Après le corps avec le temps s'ahbitue et surtout se stabilise la sacieté et cette stress et maintenant il mange tout à fait normale sans abuser de rien et il a perdu ce qu'il avait gagné. Par contre il a gardé le fait de gagner le gout pour la bouffe et mange tas de choses que avant ne mangeait pas. Il est pseudo addict d'autres choses plus saines.

Je crois qu'on perd pas le fait d'être addicts à qq chose...on passe d'un substitut à un autre...choisir lequel....bonne question !
  

J'ai fumé par le passé (une douzaine de clopes par jour).
C'est le jour ou j'ai arrêté de fumer que j'ai commencé à avoir la super pêche.
Je me souviens : j'étais tout fou et je brassais à vive allure en bousculant les gens
(honte à moi).

J'ai réussi à canaliser mon "manque" psychologique dans le sport, en en faisant de plus en plus. Bonus : j'ai réussi à perdre plein de poids en arrêtant de fumer !
  

allez courage à tous. Franchement je n'aurais jamais cru que j'aurais réussi..Et puis si..
  

Bah, ça rentre dans l'ordre tout seul la phase "je remplace ma clope par un cône menthe-chocolat"
et le sport limite la casse.On ne peut pas tout gérer à la fois.Mais ça fait bizarre à plus de 40 ans de tout à coup connaitre la saveur des aliments, d'apprécier de manger et d'avoir simplement faim...
  

Mon oncle a 75 ans. Il ne fume pas.
Plusieurs de ses amis fumeurs sont morts de maladie reliée à la fumée à 50 ou 60 ans. Ils n'ont pas eu le bonheur de voir vieillir leurs enfants et leurs petits enfants.
  

La cigarette vieillit plus rapidement le fumeur.
Comparez les photos des jumeaux, l'un fume, l'autre ne fume pas.
http://www.cnn.com/2013/10/31/health/...
  



bigorno : dans la vie, jamais c'est tard...oui, mon père avant les 60 ans il a découvert ce que je lui disais depuis long temps, le meilleur fruit du monde...l'ananas
et là, il me donne la raison ! et tas d'autres exemples....
  

Hello, je suis fumeuse, moins maintenant.
En fait c'est la natation qui m'a poussé à y faire gaffe. J'en avais marre d'être limitée par le souffle. J'avais beau faire des progrès techniques et avoir plus d'endurance, le fait de devoir stopper mes longueurs parce que mes petits poumons étaient à bout ça m'a saoulé.
Fumeuse depuis plus de 20 ans, j'ai testé la cigarette electronique comme Smoke in the water et depuis je suis passée à 5 vraies clopes par jour sans frustration et sans prise de poids.
Par contre niveau souffle c'est le jour et la nuit, ai perdu ma toux grasse de fumeuse et à la piscine ce sont les muscles qui n'en peuvent plus qui me disent stop et non mes poumons.
Sans me prendre la tête j'espère peut être un jour stopper le tabac complètement mais sans anxiété
Vive la nage
  

Yes ! Ca marche bien l'E-clope wifi 3.0.2
(même mon docteur me l'a conseillé)
Moi ça me manque plus du tout grâce à ça ! Même pas une clope ! (et pourtant je donnais des cours de soutient de fumée aux pompiers)
Mais mes poumons commencent à peine à aller mieux (j'ai toujours aussi peu de souffle mais je sens que c'est sur la bonne voix).
Ca va prendre du temps c'est normal.
Après Snoop77 a raison aussi ... Le but c'est d'arrêter tout substituts ...
Affaire à suivre

Je te souhaite te réussir miniswim.
11° jours ...
  

Tout est dans la tête, dixit le coach de mon cousin Claude.
  

merci Smokeinthewater la même pour toi
oui Saigonnais tout est dans la tête en particulier sur les neuro recepteurs
  

Perso, ancien gros fumeur... suis passé par l'hypnose (hypnothérapeute sur Annecy, donc ça peut faire loin pour certains ou certaines...)
Et bien, depuis avril 2012 et après deux séances, plus une clope au "bec".
Et il m'a fallu 1 an 1/2 pour "retrouver" un souffle correct en crawl....
"Yes wa can".

Au passage, et parallèlement (histoire de tordre le coup aux idées reçues), je pesais 85 kg avant l'arrêt de mon tabagisme (pour 1m69). En un mot... en important "IMC" élevé -))
Compensation par le running et la nat accessoirement -)))

Now, je suis à 65 kg (et encore, j'étais à 63kg y a quelques mois, je prends du muscle, surtout dans les bras).

Donc oui, "yes we can"

Clope et Nat = pas bon ménage!
  

Chapeau ! Bon avec tous ces témoignages va falloir que je commence à envisager d'arrêter...
  

Vas-yyy Grouchyyy

Vamossss tu puedes !

Si Suzy ouvre quand attendu...tu peux le faire pour elle
  

L'hypnose c'est peut être la solution, chez moi il y a une vraie dépendance psy, j'ai réussie à arrêter 4 mois en allant nager tous les 2 jours et en marchant comme une dératée, mais dés que j'ai retravaillé j'ai re fumé : j'étais beaucoup trop speed, je n'arrivais plus à me concentrée, ni à lire un bouquin. Mais quand je sors d'une séance de natation, je ne fume pas pendant quelques heures, et effectivement, je me rassure en me disant que j'ai dû éliminer quelques paquets. Par contre, je ne bois pas du tout et je ne supporte plus du tout les alcooliques : ma mère est alcoolique et c'est pas beau à voir, du coûp, je fais un rejet.
Si, je pouvais faire le même rejet avec la clope.. Mais la clope ne modifie pas le comportement comme l'alcool...quoique j'en ai vu qui après 4 heures de train, commençaient à être franchement tendus....et comme il n'y a pas de piscine dans les trains....pour se défouler.

Mais oui, je rêve de ne plus fumer sans souffrance.
  

Je comprend ce que tu vis avec t'as maman jujunag. Je te souhaite beaucoup de courage et de patience ... et surtout, meme si c'est pas évident et facile à dire ... vie t'as vie !!!
Je pense qu'à un certain stade ont ne peux plus rien faire. Nous devenons des dommages collatéraux, nous familles proche d'alcoolique ... Les gens qui ne connaissent pas ca ne peuvent pas comprendre. (j'ai vu mon père mourir avec l'alcool ... à petit feu
) L'alcoolisme est une pathologie (maladie) mal aimé par les docteurs et inconnu de la plus part des gens. C'est pourtant bel et bien une maladie !!!
Je connais pas ton cas jujunag, et excuse moi d'avance si je tape à coté ...
Je partage juste mon expérience.
Pour en revenir au sujet du forum.

@ "Mais oui, je rêve de ne plus fumer sans souffrance."
Je te conseille vraiment une bonne clope electronique de qualité ... C'est vraiment bluffant !

Quand j'ai envie de fumer, je prend l'e-clope et ca marche. Pourtant je suis vraiment vraiment un gros gros fumeur. T'as qu'a voir mon pseudo.
Quand je dis qualité, c'est une batterie de 1100 ampère, bruleur avec résistance changeable ... et c'est tout. Si tu as ca, ce sera un bon model.
Débutant, j'ai acheter des modèles pas cher et en 3 semaines j'en ai jetées 3 ... Ca coute plus cher que le tabac pour finir ! Il faut un bon modèle d'e-clopes avec pièces remplaçables ... là c'est pas cher.
PS :
13° jours .........
  

@jujunag : ai essayé accupuncture, patches, chewing gums et seul le champix a fonctionné. Mais encore une fois étais arrivé à un âge ou c'était important pour moi d'arrêter. Motivation + le bon outil.
  

Grouchy ! mon ami !!!!
Essaie l'e-clope ! je peux t'en prêter une ou te faire gouter si tu veux.
ou encore te faire partager mon expérience pour pas en acheter des pourries qui tiennent une semaine seulement et perdre de l'argent.
Ca s'entretient tout ça !
Re-belotte : snopp77 à raison, le but est de ne plus avoir aucun substituts. Mais au début ça aide beaucoup quand même.
  

Je peux pas m'empêcher de penser à l'excellant film des inconnus : Le Paris !
  

@ smoke : non, tu es dans le mille : rupture totale depuis 3 ans, je me suis fais ce cadeau, de toute façon c'est une question de survie, de saturation et puis la personne que tu as en face de toi n'est pas celle que tu as connue, elle est comme possédée par la haine...mais bon, c'est tout un cheminement, qui prends de longues années, c'est un deuil à faire.
Je suis ma propre mère, cool et bienveillante, c'est bien.
la clope aussi, c'est un deuil à faire, je le sens bien.... un jour viendra, je serais prête.
  

Smoky my friend ! Je vais voir je réfléchis ça fait son chemin. Comme dit Jujunag c'est un deuil à faire. Ça prend du temps. Et ce qui est dur c'est que je suis entouré de fumeurs...
Après, je sens que la natation peut être le déclic, là où j'en suis.
Gemma : pour Suzy ? Rhooooo !!!
  

Bonjour à tous

Cela fait un peux plus de trois mois que j'ai arrêté de fumer. J'étais un gros fumeur de l'ordre de 30 cigarettes jour voir plus . J'ai arrêté grâce au médicament et avec un peu de volonté. Je ne dit que je suis sorti d'affaire mais chaque jour qui passe et chaque séance de natation et une victoire sur la cigarette.

J'adore la phrase de Rose "je suis une fumeuse qui ne fume plus" elle est tellement vrai. Car comme rose après un arrêt de 2 ans j'ai repris et de plus belle pendant 7 ans.
De plus moi de même cela m'arrive de faire des rêves comme quoi je refume et je me sens coupable et déçu de ma faiblesse.

Les premier symptôme de mon sevrage tabagique fut le retour de l’odorat, le gout et ensuite le retour du souffle. je me suis remis à courir, à faire de la natation (entre 3 et 5 séances par semaine) enfin je n'ai pas pris de poids (j'en ai même perdu).

J'ai compensé ce manque par un surcrois d'activité physique au sinon je m'aurai bouffé le bec avec tous mes collègues. Une chose est sur ne jamais se croire sauvé avec le tabac. La phrase qui dit "c"est pas parce que je vais en reprendre une que je vais reprendre" et la pour ce donner bonne conscience car on reprend a coup sur.

J'en suis la preuve cela fait la quatrième fois que j’arrête (l’arrêt le plus long fut de deux ans) et j'ai commencé à l'age de 15 ans et j'en ai 40 à ce jour.
  

J'ai aussi le sentiment que plus l'on a commencé jeune, plus c'est difficile car je connais des faux fumeurs qui ne fument pas tous les jours mais ils ont commencés tard après 20 ans.
La vie parisienne est un frein aussi car quand je suis en pleine nature, je fume moitié moins, cela ne va pas avec le décor

a chaque arrêt, on gagne quelque chose.
tous mes encouragements à tous ceux qui ont entrepris cette bataille contre cette petite chose si vicieuse.
  



image


Je compte déjà plus les jours ...

Par contre, ça tombe souvent en panne, surtout si ont est un gros fumeur !
J'ai cramé trois mèches en trois semaines ...
J'en suis à ma 4° E-Clopes 3.0.2 wifi avec écran rétina.
Ca coute bientôt plus cher que le tabac (mais mes poumons sont de plus en plus heureux)
  

Une petite chose vicieuse qui m'a accompagné pendant 17 ans, à raison de 15 à 20 par jour ... puis j'ai remis les pieds dans une piscine, essoufflé et cramoisi a bout de 50 mètres au début, sans vouloir admettre que le souffle avait du mal à suivre. Puis un soir de décembre, en sortant de la piscine de St Germain en Laye la clope au bec, j'ai choppé une saloperie qui m'a bien pourri la vie : petite toux, puis grosse toux, puis très grosse toux, inquiètante, un peu de fièvre, tu craches des trucs ... bref passons .. le généraliste qui te regarde bizarrement ("mais que faire .. ?", se dit-il) .. qui t'envoie passer une radio des poumons .. et toi tu balises bien, car finalement des cancers du poumon à 33 berges, ça existe .. le radiologue ne veut pas se mouiller, donc il ne dit trop rien : il attend l'avis du pneumologue. Pendant ce temps là, tu tousses toujours. (mais au moins tu ne fumes plus depuis le début de ce léger contretemps).

Bref, au bout de plusieurs semaines, deux radios des poumons, trois RDV généraliste complètement flippé, le pneumologue se veut rassurant mais envisage quand même un prélèvement (gloups ..) des fois que le traitement administré se révèle insuffisant.

Quelques mois après cette séance de natation à St Germain, encore une petite toux mais on l'a connue plus vaillante; je ne sais toujours pas ce que c'était : pneumonie "classique', H1N1, autre saloperie ? Toujours est-il que j'ai eu une telle trouille que je n'ai plus touché une clope depuis (ça fait bientôt 6 ans). Il a fallu instaurer de nouveaux rituels pendant un moment : la pomme de 16h, le chocolat chaud au lieu du café par exemple, le jogging histoire de nettoyer les poumons, et de claquer l'énergie rendue par l'arrêt du tabac pour ne citer qu'eux. L'interdiction de fumer dans les lieux publics m'a aussi pas mal aidé, mine de rien.

Des potes fumeurs essayent la clope électronique : il paraît que ça marche pas mal. Je crois que si j'étais encore fumeur je tenterais le coup.

Désolé pour cet épanchement, mais l'endroit avait l'air propice !
  

Après 20 ans de tabagisme excessif et décomplexé, je me bats, depuis 9 ans maintenant, contre la clope, dont 2,5 ans d'arrêt total, après des souffrances telles, que je m'étais jurée de ne + jamais y toucher...

J'ai repris le combat depuis 1,5 an depuis que je nage régulièrement (les problèmes de souffle sont une bonne motivation).
J'en suis aujourd'hui à 3 clopes/jour, et espère bien passer à 2, très prochainement.
Je ne veux pas, en revanche, l'aide d'un autre produit, pas quitter une dépendance pour tomber dans une autre...
BON COURAGE A TOUS !
  

Je trouve, Spreadcurve, ton témoignage très poignant. Il me rappelle certains moments que j"ai vécu, notamment les quintes de toux, qui m'indiquaient clairement au long court que j'étais sur la mauvaise voie de navigation.
Les rituels, aussi, cela ont été une clé pour l'arrêt du tabac. Le jogging pareillement, il permet de reprendre le souffle perdu pendant tant d'années, et surtout, c'est vrai ce que tu dit, d'éliminer le trop plein d'énergie.
L'important est d'apprendre à la canaliser. Perso, l'aide de l'hypnothérapeute s'est révélée, à ce niveau, déterminante. Elle parle de reprogrammation, terme qui peut faire peur, et pourtant sous ce jargon psycho se cache une chose simple : compenser par de nouveaux rituels, retrouver un rythme plus en adéquation avec ce que l'on souhaite faire de notre journée (mis à part le travail....!), s'écouter davantage aussi.
Et l'interdiction de fumer dans les lieux publics a été également une aide précieuse, car même au bout de plusieurs mois d'arrêt, l'odeur du tabac m'agace encore.
Bonne chance à toutes et à tous, et si le champix ou la cigarette électronique peuvent vous aider, allez y !
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant