Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mercredi 17 juillet 2013
posté par Lisalevallois à 10:57

nouvelle discipline d'aquacardioscult

vu 2252 fois, followers=15
bonjour

une nouvelle discipline d'aquacardioscult vient de voir le jour, plus complète que l'aquagym, visiblement les cours ne sont pas encore bien développés sur Paris, mais on peut quand même s'y lancer seul en attendant

est-ce que ça intéresse quelqu'un d'en faire ?

voici les liens pour découvrir cette discipline :

<°))))<

<°))))<
**Modération**
Pour toute publicité, merci de bien vouloir nous contacter.
Cdlt.
Oléum.

24 commentaires

  

Mdr
  

A mon humble avis l'aquanatation, discipline très ancienne, donne de bien meilleurs résultats.
En plus c'est très varié : aquacrawl, aquabrasse, aquados, aquapap, aquabattementsdejambes, aquaéducatifs etc.
C'est moins cher, ça ne nécessite presque pas de matos, et c'est passionnant.
Thor
  

pfffffffff ! C'est une plaie, ces aquatrucs !
Et de l'aquaponney, vous n'en faites pas ?
  

Ne donnez pas des idées supplémentaires aux petites dames munies de palmes et de planche qui squattent souvent les lignes "matériel" (je pense en particulier à celle de Keller) en faisant des trucs du même genre très bizarres et parfois dangereux pour les nageurs!!!

En plus nager la tête hors de l'eau avec le dos trop cambré ne me semble pas très bon pour les cervicales et les lombaires.

D'accord avec Thor, nager c'est mieux, plus élégant et plus efficace pour se muscler.
  

THOR j 'adore
...
sinon encore de la pub... très mal déguisé je trouve...
  

C'est marrant ça...

Dans les salles de sport, il y a une pseudo nouveauté chaque année...

Maintenant c'est dans les piscines...

Pour se muscler le dos, l'année prochaine, on aura le plat au 10 mètres....

Les survivants auront le droit à un massage gratuit...


Franchement, je rejoins THOR : le mieux, c'est de nager... Un sport réputé complet...

Avec quelques cours et un peu de volonté, on peut nager toute l'année pour le prix d'une entrée... sans le supplément aquatruc...


Alors, je ne vois pas pourquoi faire des aquatrucs...

On avait le petit papillon à l'époque pour s'offusquer des aquatrucs...

Et, quand on voit l'occupation actuelles des piscines à Paris, elle n'avait pas tout à fait tort... (hier à Blomet après 13h00, on se retrouve avec un bassin de 40 mètres, n'importe quoi...)
  

Il est où le bouton Like sur le post de Thor

J'adore l'aquanatation, je VALIDE A 100%, même plus !!!
  

Surtout qu'en parcourant le site on peut lire "pour rompre la monotonie des longueurs"...au secour pas ça dans les lignes. PITIEEEEEEEEEE!!!!!!!!!!

la première que je vois faire ça à Keller je la coule où je le découpe aux plaquettes.
  

OK, je ne pense pas que Lisalevallois reviendra nous voir...la pub gratos n'a pas marché et c'est assez clair : les aquatrucs ce ne sont pas les spécialités de la maison nageurs.com
  

Bien sûr que le Papillon avait raison, l'invasion commence dans les lignes : ça fait la 3ème fois que je vois quelqu'un faire de l'aquajogging dans une ligne de nage, avec cette espèce de ceinture pour flotter debout... A peu près 3 mn pour faire 25m...
La première fois que j'ai vu ça c'était à Angers cet hiver.
C'est World War A(quatruc) qui commence
  

Bin moi je l'annonce ouvertement, la première qui osera le faire, même si elle est matériel compliant et physiquement intelligente ne terminera pas sa longueur.
  

Pour leurs saloperies, il y a toujours la ligne portnawak...

Qu'ils laissent les lignes de nage à ceux qui en ont besoin...

Déjà que parmis les sois-disant nageurs il y a quelques pépites...
  

La remarque de djedj est très juste, ils nous déclinent toutes les pratiques des salles de fitness.
Pour aller dans leur sens, je leur propose l'aquamuscu : on les attache à une haltère et on les lâche dans le grand bain...
Plus sérieusement, une micro-boutique vient d'ouvrir à coté de chez moi avec des vélos, dans des baignoires, dans des cabines. C'est glauque à souhait et ça coûte une fortune, mais ça me semble une alternative crédible à l'invasion de nos piscine par des hordes de lecteurs zélés des pages sport de magazines féminins (déjà, l'antinomie...). Après tout, si une piscine fait 25 ou 50 m, c'est parce qu'on a besoin d'espace pour NAGER, les aquamachins, on peut les faire dans 1m3 d'eau, donc partout, donc ailleurs.
  

A titre de comparaison, je vais pas faire mon jogging sur l'herbe d'un stade de foot ou de rugby...

D'ailleurs, si je le faisais, on me ferait vite comprendre mon erreur...


Si les piscines ont été créées de 25 ou 50 mètres (voir 33 pour certaines) à l'origine, c'est pour que les gens puissent nager...

Sinon, on aurait construit des bassins d'1,00-1,50m de profondeur et de 10 m sur 10 m pour faire de l'aquatruc...

Dans les centres de remise en forme, ils ont de ce type de bassin pour les aquatrucs, c'est qu'ils ont compris, eux, que l'on crée des bassins adaptés à une discipline et non pas adapter des bassins à une discipline...

Parce que, forcément, cela fait du gachis... de l'espace inoccuppé... (la partie la plus profonde du bassin)
  

Pas étonnant quand on voit comment la Mairie présente les piscines sur sa page d'accueil : "Un été tonique dans votre piscine : Rafraîchissez votre été en vous jetant à l'eau pour pratiquer de l'aquagym, de l'aquavélo.... dans les piscines parisiennes. Détails des activités à tester !"
Et pas un mot sur la natation parmi ces activités.
  

"Pour leurs saloperies, il y a toujours la ligne portnawak..."
@Djedj : pitié pour ceux qui essaient de nager dans le portnawak !


En toute logique, les piscines vont de + en + pousser vers les aquatrucs qui leur permettent de faire rentrer + d'argent dans les caisses !

Ceux qui voudront continuer à nager n'auront + qu'à s'inscrire en club, ou alors, se mettre à l'eau libre...
  

Ok tess, au moi s tu dis nager dans le portnawak...donc même moi parfois j'y vais à faire de battements à killer...

Alors les aquamerdas dans les espaces dédiés !

Je te rejoins eric, je les tue avec plaisir
  

Pour leurs saloperies, il y a toujours la ligne portnawak..."
@Djedj : pitié pour ceux qui essaient de nager dans le portnawak !

Je suis d'accord avec Tess, à Hermant je nage dans le "portnawak" et je ne suis pas un boulet. Un peu moins de mépris s'il vous plaît


Domino, édifiant ce que tu écris, la façon dont la Mairie voit ses piscines... comme des endroits avant tout ludiques et non pas sportifs.
  

@ Boyzo : Je ne fait que reprendre mon expérience et les posts des différents intervenants sur ce site...

Sinon, excusez-moi pour le portnawak, mais le cas Blomet est particulièrement énervant...

L'aquatruc bloque à la fois les lignes où l'on nage, mais aussi le portnawak...

Ceux qui 'pratiquent' comprendront...
  

Je n'ai rien personnellement contre les aquatrucs, mais la plupart des piscines parisiennes n'ont pas la capacité pour accueillir toutes ses activités supplémentaires sans le faire au détriment des nageurs qui viennent pour pratiquer un sport. Pourquoi pas dans les piscines qui disposent d'un petit bassin, comme Armand Massard ou Keller, mais pour les autres ça devient l'enfer pour les nageurs. A blomet effectivement ils coupent le bassin en deux, à Mourlon c'est 3 lignes qui sont prises pour l'aquagym et à la Plaine il ne reste plus qu'une ligne pour nager!! Dans les autres arrondissements de Paris, je suppose que ça doit être plus ou moins la même chose.

Comme le souligne à propos Djedj, on trouverait abberrant pour d'autres lieux de pratique sportive (terrain de foot, courts de tennis, golf,..) que des gugusses viennent faire les abrutis sans pratiquer le sport dédié à cet espace.
  

@ Domino
Même réflexion que toi un jour en lisant une brochure de la Mairie de Paris sur les piscines municipales. Le mot « loisir » revenait une dizaine de fois. En revanche, pas une seule fois le mot « sport ». L’Aquaboulevardisation de nos piscines est une tendance lourde, AMHA ça va continuer.


@ Boyzo, Gemma et Tess
C’est vrai. Il y a quelques années, les lignes portnawak étaient « raisonnablement » portnawak. Aujourd’hui c’est devenu du n’importequoiportnawak
Si ds une séance je fais 500 ou 600 m de battements je ne sais plus où aller. Avant j’allais en zone portnawak pour ne pas gêner ds la ligne crawl & dos, aujourd’hui en zone portnawak si je fais des battements je double la moitié des baigneurs (et pourtant suis pas spécialement rapide en battements), suis obligé de slalomer, de m’arrêter etc. Alors si en plus de ça on installe des aquabikes en zone portnawak, c’est plus possible du tout.


@Eric, Gemma
Qques « assassinats ciblés » auraient certainement un effet dissuasif. Mais pb de mise en oeuvre. A ma connaissance, pas encore de drone spécifique pr lancer des micros missiles sur les aquabikers. Quant à la solution « artisanale » d’Eric (y aller à grds coups de plaquettes), je suis pas volontaire. A ma connaissance, y a pas de bassin de 50 mètres à Fleury Mérogis



@ thedude
Ces micro-boutiques poussent en effet comme des champignons après la pluie. Suis allé faire un tour sur le site Waterbike (« le premier réseau d’aquabiking individuel en France », qu’ils disent sur leur site), il y a déjà une trentaine de boutiques rien qu’à Paris. Presque autant que de piscines municipales !!!!
Tu mentionnes le prix, c’est effectivement le gros problème. Me suis renseigné par téléphone (j’ai pas osé entrer ds une boutique, on dit que le ridicule ne tue pas mais je me demande si à partir d’un certain degré on ne risque pas la crise cardiaque), ça coûte 45 euros pour une séance de 45 mn !!!
Ds une piscine municipale, le coût est de 6 euros + 3 euros l’entrée, soit 9 euros. 5 fois moins cher !!!
A peu près le même rapport pour un achat de 10 séances d’un coup : 400 euros chez Waterbike contre 77 ds une piscine (53 euros pour le waterbike + 24 euros pour la carte 10 entrées). Waterbike en piscine est alors 5,2 fois moins cher.
Résultat : plus le waterbike se développera, plus la demande se portera vers les piscines (qui offrent en outre l’avantage de faire ça en groupe, c’est certainement plus motivant que tout seul ds sa cabine, on doit se sentir très très bête).
Je suis pas juriste mais je me demande si ce n’est pas de la concurrence déloyale. Si Waterbike et consorts pouvaient attaquer en justice les piscines municipales pour les obliger à multiplier leurs prix par 5, ça freinerait le développement des tous les aquamachinchoses ds nos piscines.
J’ai trouvé un « Livre blanc sur les distorsions de concurrence public privé » (ça date de 20 ans mais le problème ne change pas) on peut y lire ceci :

http://www.institut-entreprise.fr/fil...
Page 11

6. Les plaintes émanant des entreprises privées visent six grandes catégories
de problèmes :
a). l'élargissement des activités des grandes entreprises publiques à des métiers
dont le lien avec les missions de service public qui leur ont été confiées est de plus en
plus ténu et lointain (exemple déjà cité des secteurs de diversification d'EDF; exemple
de la SNCF dans l'hôtellerie, les messageries routières, le tourisme...; ou encore celui
du GIAT, déjà également mentionné, qui ambitionne de devenir le grand regroupeur
des activités mécaniques en France).
b). des offres tarifaires "à prix cassés", inférieurs aux prix de revient généralement
calculés par les professionnels, qui ne peuvent donc s'expliquer que par l'assurance
des établissements de bénéficier d'un flux régulier de subventions directes ou
indirectes (un reproche qui se retrouve à peu près dans tous les dossiers : travaux
civils des ingénieurs des DDE facturés à 30 % en-dessous des tarifs professionnels
de l'ingénierie; installations d'antennes réalisées directement par des employés de
France Télécom à des prix hors d'accès au moindre artisan; services à valeur ajoutée
de France Télécom en concurrence avec des services privés facturés à des tarifs
jugés irréalistes; propositions d'EDF pour la reprise de l'équipement et de la
maintenance d'installations municipales d'éclairage public qui auraient été faites à des
prix inférieurs de près de moitié aux meilleures offres des compétiteurs privés; etc ..)

C’est exactement le cas en ce qui concerne l’aquabiking : ce n’est pas une mission de service public, le prix pratiqué ds les piscines municipales est certainement inférieur au prix de revient réel (because subventions aux piscines municipales)
Y a t il un juriste parmi vous pour envoyer un mail très argumenté à ttes les sociétés d’aquabike de France et de Navarre pour les inciter à saisir l’Autorité de la Concurrence ?
(Suis très sérieux : pour une fois que le droit de la concurrence »pure et parfaite » dont certains se gargarisent permettrait d’améliorer le service public au lieu de le détruire…)

Thor
  

@Thor
Je suis une juriste : ton developpement sur la concurrence déloyale est intéressant mais ça sera difficile de convaincre un tribunal !
45€ la séance de vélo dans l'eau faut être motivée (ou dingue)... Ca revient moins cher de mettre son vieux velo dans sa baignoire, ce qui serait sûrement plus marrant ! Ce sont eux qui devrait baisser leurs prix exorbitants pour vider les piscines municipales des activités annexes et laisser les lignes aux nageurs.
  

avatar de monemailforum
monemailforum
> 3 ans
Bonjour à tous,

étant adepte d'aquacardioscult je me permet d'apporter mon point de vue, car il me semble que c'est toujours délicat (et facile) de critiquer sans savoir exactement de quoi on parle.

1° - d'accord avec vous tous sur ce point : on ne doit pas mélanger deux disciplines sur une même ligne d'eau : déjà en natation vu les différences de niveau parfois c'est impossible de nager. par contre pourquoi ne pas avoir des lignes d'eau dédiées pour d'autres activités (à quand des piscines dédiées uniquement pour le sport et non pour le loisirs?)
le fait de garder 10m comme j'ai pu le lire n'est pas adapté pour aquacardioscult. Pour un travail de musculation et de cardio faut des longueurs. 10m c'est bien pour un non sportif !!!

2°- fait d'avoir une variété d'exercices permet OUI d'éviter la monotonie, en tout cas je parle pour mon cas : oui je ne suis pas un nageur pro, juste occasionnel pour m'entrainer mais se taper 1km (pourtant pas une grande distance) en bassin de 25m j'ai toujours eu du mal...là je me tape des longueurs en continue sans me poser de questions.

3° - je trouve cet aquasport bien différents des autres, rien à voir avec l'aquagym traditionnel. Tout d'abord, aucun pied au sol, on travail le haut et le bas du corps ensemble, et c'est vraiment hyper physique. Vous savez tous que l'eau vous renvoie la force que vous lui donnez, et je peux vous assurer qu'avec une bonne paire d'haltères flottante qui apporte une résistance, au bout de 45mn de cours (avec un vrai prof) çà change énormément. j'ai eu la chance de rencontrer la créatrice qui donnait un cours à un sportif de haut niveau (champion du monde d'aviron), ben le gars il en redemande...çà doit pas être si nul que çà !!!

4° - pour les tarifs : j'ai vu qu'à côté de chez moi, la piscine de Mâcon proposait des tarifs à 6,90€ la séance (ou 10€ pour les non résidents)

bref, voilà, je voulais apporter un avis d'un sport que j'ai découvert et qui m'a conquis.
  

D'accord avec la plupart des intervenants sauf la dernière qui nous parle de ses fesses, - ce sur quoi je n'ai pas d'opinion ferme.

Avec les aquathing, il s'agit d'un véritable détournement du service public au bénéfice d'une pratique "à la mode" et dont les effets sur la santé ne sont pas prouvés comparés à la natation de base.
Un point peu évoqué (et je comprends, c'est un peu délicat) c'est que les aquathing correspondent à des pratiques propres à certaines couches sociales. Et il ne s'agit pas seulement d'un problème de prix mais d'un biais culturel: pour commencer à s'intéresser à ses fesses et son nombril, il faut avoir éliminé les autres problèmes plus fondamentaux comme la subsistance au quotidien.
Pour dire les choses clairement: ce sont les pauvres (via les impôts) qui subventionnent les riches.
Comble du cynisme, la Maire se targuera de faire des tarifs bas, des tarifs solidaires, sociaux et socialistes pour satisfaire l'idéal d'une "piscine pour tous", tout en sachant très bien qu'en réalité les bobos pourront se retrouver entre eux, aux frais de la collectivité.

Je sens qu'une extension des aquathing est imminente avec la complicité de la Mairie et des MNS qui espèrent se faire de l'aquafric sur notre dos. Il faut se battre contre.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant