Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
lundi 6 juillet 2015
posté par balphonse à 13:51

Techniques de nage en eau froide et très froide

vu 3037 fois, followers=16
Bonjour, je cherche à correspondre avec des amateurs de nage en eau froide et très froide, de lac et pas de mer, pour échanger sur techniques et spots. Perso, je nage dans tous les lacs et étangs possibles, jusqu'à 8 degrés.

17 commentaires

  

Bienvenu Balphonse,
Pourquoi lac et pas mer en eau froide ?
Jusqu'à 8°C ? tu veux parler en dessous de 8 je suppose et en maillot...
le Ice Swimming se lance en France, nous sommes quelques uns à nager dans des tempérares très froides. On essaie de se structurer, à suivre ....
A Palavas, nous avons créer une section nage en mer et avons bien l'intention de faire du Ice Swimming avec des sorties en lac ...
  

Nous nageons toute l'année en maillot dans la manche.
Depuis 2000 notre corps s'est habitué à supporter des températures froides plus longtemps.
  

Une technique enduire de corps de saindoux. efficace.
  

avatar de balentine
Balentine
> 1 an
Salut Balphonse, j'ai vu que tu étai de Lyon je nage dans le lac de paladru ( tu dois connaître connaître) toute l'année mais avec une combinaison de nage l'hiver quand même . . J'aimerais bien arriver a rentrer dans une eau de 10-12 degrés comment faîtes vous ?
Je veux biens tes impressions et conseils aussi sur cette façon de nager car ici personnes ne pratique le ice swimming !..
  

Il m'est arrivé de nager en mer (Manche) l'hiver dans une eau à environ 10°C : en nageant tout le temps pour éviter le refroidissement et en allongeant progressivement les séances, ça me semble à la portée d'à peu près tout le monde, à condition de pouvoir se réchauffer en vitesse.
  

c'est coool !j' ai déjà manqué cette année, l'année prochaine, j' y vais !
  

Balentine,

Nous entrons dans l'eau à 10° aussi facilement qu'aujourd'hui quand sa température s'élève à 15°. C'est une question de mental et d'habitude. Tu ressens le froid, tu continues à t'immerger, tu contrôles ta respiration et tu nages. Après 2 minutes ton corps est habitué et surtout tu continues à faire des mouvements en nageant. Le froid est très supportable.
La durée de la séance varie d'une personne à l'autre et de son endurance au froid. Après 15 ans de natation en maillot toute l'année dans de l'eau qui peut être inférieure à 5°, notre corps est beaucoup plus résistant.
Le seul cas où j'ai une appréhension, c'est quand je plonge dans l'eau inférieure à 5°: la respiration se bloque et il faut gérer les premières secondes.
  

Je veux pas mourir.
  

@Figolu : la traversée de la Manche en relais t'intéresse ?

Thermiquement, tu es prêt.
  

Il y a des manières d'épater les gonzesses un peu plus simples que de traverser la Manche en relais, non ?
  

Comme faire la traversée de Montereau.
  

Oui et en plus tu peux faire un podium !
!!!
  

avatar de paladru
Paladru
> 1 an
@Balentine, il y a un groupe de nageurs givrés à Paladru : on a fait des essais de videos, sur youtube, l'hiver 2012.
Tu les trouveras éparpillés :
* le Bois d'Amour : Patrick, Marie Claude, Odile, Alain, Denia, etc
* un anglais sur la plage de Charavines
* et moi même depuis cette année qui ait fait secession du Bois d'amour, afin de nager du petit port dans la baie de Paladru. J'y trouve un accueil par les habitués, toute une ambiance qui rend la pratique presque banale, une activité urbaine. Le Bois d'Amour étant plus sauvage.
A bientôt peut être !
En dessous de 11° nous calculons une marge selon : nb minutes = 3xdegrés :
dans la nuit du 31 décembre au 1er Janvier, à minuit, l'eau est en général autour de 7°, cela donne 21 minutes.
Pour moi au moins 30% de la pratique est déterminée par les conditions extérieures : plus que la température de l'eau à laquelle on s'adapte et on adapte l'exercice. Un temps humide, température ext. en dessous de 6°, ce sont les doigts qui gèlent, syndrôme de Reynaud, ça va faire mal, quelque soit la température de l'eau. INversement temps sec, soleil, c'est l'éclate.
La difficulté, in globo, se pose principalement une fois hors de l'eau. La phase de séchage & réchauffement, c'est là que cela peut être très douloureux ou pénible. Souvent la natation est écourtée par crainte de la casse quand on sortira. En fait il faut interger mentalement que l'exercice se continue dans les minutes vont suivre la sortie de l'eau, ne pas se dire ça y est c'est fini. Le plus dur commence, une phase qui demande vraiment de supportet : le corps se retrouve trempé et fatigué exposé à une température négative, il faut se changer vite vite, empaqueter les vetements, les mains & pieds font mal, ce n'est pas toujours évident.
Sur Facebook la pratique est discutée dans des groupes de passionnés de tous niveaux.
L'international Ice Swimming demande de parcourir 1 mile nautique dans une eau à moins de 5° pour adhérer.
Une simple immersion, de quelques minutes, un jour de soleil, peu se faire avec plaisir, sans douleurs, même au coeur de l'hiver. Avec de grands profits pour la santé, et ça donne une bonne pêche. La natation elle requiert un entraînement & une fréquentation pas trop espacée, au moins une fois par semaine sinon le corps se déshabitue du fait des conditions de vie modernes artificiellement chaudes.
Nh'ésitez pas.
  

  

Ca donne envie...
  

....et nager dans la glace en fredonnant du "Breakfast Bach", y-a des doublement givrés pour faire ça ?

Merci Fred pour le lien
  


Un site de nageurs américains en eau froide:

www.youtube.com/user/princessmermaidcapri


Plusieurs vidéos montrent que les nageurs/euses sont entraîné/es et supportent facilement l'eau froide
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant