Vos affaires de piscine : le sac de Fanfan

Au tour de @Fanfan73 de nous montrer l’intérieur de son sac de piscine ! Tout cela dans le cadre d’une série d’articles sur vos affaires de natation, n’oubliez pas d’ailleurs de nous envoyer par email aussi une photo de votre sac avec une description de son contenu avant la fin octobre vous recevrez en cadeau un sac ou bonnet nageurs.com de votre choix.

Amis de la culture et de l’étrange, bonsoir…

Je suis heureuse de vous voir si nombreux ce soir pour assister à cette conférence d’ordre ethnologique . En effet, je suis depuis peu de retour de mon expédition au sein de la tribu des NAGEURS.COM, plus connue sous le nom de « DINGOSNAGEURS »

Il faut savoir que l’approche et l’apprivoisement de ces indigènes fut longue et difficile… Des mois de tentatives de contact, de négociations, de rituels propres à leur culture ( comprendre coups de pieds dans les mâchoires, coup de plaquettes dans le nez…), je vous fais Grace des détails.
Bref, toujours est-il que je suis parvenue à mes fins et que je puis dès à présent vous montrer mon trophée et vous expliquer le but des différents outils rustiques, mais efficaces, que vous avez sous les yeux…

Le gros magma noir sur la gauche s’appelle un « SAC À FATRAS »….. Les molécules disparates étalées à droite étant supposées toutes rentrer dedans , et si possible sans déborder, car ledit sac doit tenir le choc toute la journée avant de libérer son contenu dans un « VESTIAIRE « lors de la préparation d’un rituel qu’ils nomment « FOIRE D’EMPOIGNE ». D’ailleurs, la propriétaire du ci-présent » SAC À FATRAS » m’a expliqué que pour éviter les crises de nerfs lors de la recherche des molécules du rituel, il valait mieux ranger les susdites molécules dans l’ordre d’utilisation, afin de prévenir toute tentative de dissimulation de ces dernières, les plus petites étant les plus vicieuses et allant se planquer dans un coin …c’est bien connu.

Le « SAC À FATRAS » contient aussi ( je vous ai fait grâce de leur redondance sur le cliché) une série d’éléments nommés les « ÇA PEUT », entendre les « ÇA PEUT SERVIR »… Sacs en plastique pour le matériel mouillé à l’issue du rituel natatoire et évitant les dégoulinades ou auréoles mal placees au retour (non, je ne me suis pas fait pipi dessus, c’est mon maillot qui goutte…), petit nécessaire de toilette (ces indigènes passent leur temps dans l’eau et se lavent avant le rituel, mais aussi après, c’est une manie…). Autre « ÇA PEUT SERVIR, un couvre-chef en pur silicone au cas oû celui en cours d’utilisation rendrait l’àme…

Passons aux éléments de droite, éléments d’une importance primordiale pour l’exécution du rituel…
Les PALMES, outils indispensables à l’entretien du magnifique corps d’athlète de sa propriétaire (j’en vois un qui ricane au fond, ça va vite me contrarier…) et accessoirement outil de communication. En effet, quelques coups de palmes à plat sur l’eau en plein dépassement signifie en gros : « pépère,  ça fait dix fois que je te double et à chaque fois tu me pars sous le nez… tu commences à m’irriter les écailles là… »
Ensuite, les deux éléments jaunes et bleu se nomment « PLANCHE ET PULLBOY ». Leur utilisation permet le renforcement de certains muscles et leur survie dépend de la présence de la boîte en plastique transparente et arrondie que vous apercevez à côté et que l’on pose dessus. Cette derniere se nomme « SYSTÈME D ANTI MALOTRU », et transmet le message suivant : « ceci est mon matériel, si tu veux faire des battements ou des séries bras, soit tu me demandes, soit tu sors de l’eau et tu vas  te chercher ton matos toi-même ». Étonnant comme une simple petite boîte comme ça peut dire de choses !
Ensuite, devant les « PALMES », vous trouvez les « PLAQUETTES » et les « LUNETTES ». Les premières servent aussi à parfaire le corps de sirène de la propriétaire ( celui du fond qui ricane encore, je vais lui exposer de plus près la théorie physique sur la force de frappe de la plaquette sur l’arrête du nez, ça va le calmer…).. Oû en étais-je… Ah oui, les plaquettes…elles ont aussi l’avantage d’offrir un effet répulsif sur ce que les DINGOSNAGEURS  appellent les « BALEINES », ou les « MOULES », à savoir des éléments flottants indésirables car squattant la route ou adhérant au mur telle une moule sur son rocher… Ces machins qui flottent et barbotent fuient très vite quand ils voient foncer sur eux une paire de plaquettes, surtout si elles sont doublées de palmes… Quant aux « LUNETTES », elles servent à repérer les MOULES, les SARDINES, les autres DINGOSNAGEURS et accessoirement, le mur ….
Vous pouvez aussi apercevoir sur la droite deux éléments treeeees importants, le « BONNET » et le « SAC » à l’effigie de la tribu… Le but est de les montrer le plus possible afin de promouvoir la culture du groupe et accessoirement de signifier aux MOULES  » casse toi, t’es pas de ma bande ». Bon, là je ne suis pas sûre que le grand Chef Christophe envisageait cette utilisation mais bon….
Enfin, en vrac sur le devant, la deuxième paire de plaquettes dites « AU CAS OU », dérivatif des « ÇA PEUT », la « SERVIETTE », réputée pour tripler de poids quand elle passe de l’état sec à l’état mouillé, la « BROSSE », petit ustensile évitant d’arriver chez soi avec la coiffe style balai à WC, et le « DEO » ainsi que la « CRÈME », tout aussi utiles pour éviter d.etre parfumée à la Javel et d’avoir la peau qui tombe en lamelles, c’est plus correct et ça fait moins désordre…

Voilà mes chers amis, quelques informations qui, je l’espère, vous auront tout aussi passionnés que moi quand je lis le code des impôts…
Ah, une dernière chose… Les deux bouts de tissus flasques et blancs sont des « CHAUSSETTES À PALMES », et sont utilisées quand les ampoules commencent à se faire sentir. Elles présentent aussi l’avantage de mettre les MNS en transe et je me remémore encore la tête d’un des leurs à qui j’expliquais que « non, je ne profite pas de la séance pour laver mon linge, ces chaussettes sont exclusivement réservées à la piscine. Maintenant, si vous insistez, j’ai bien un stock de chaussettes de ski que j’aimerais laver… Je peux aller les chercher ? »

Chers amis bonsoir, n’oubliez pas de déposer votre obole à la sortie de la salle, j’aurais bien besoin d’un maillot neuf, merci…

Merci à toi Fanfan73 ! C’est en effet pas l’objectif premier du bonnet d’intimider les voisins de ligne, mais si c’est pour la bonne cause pourquoi pas 🙂

2 réflexions sur « Vos affaires de piscine : le sac de Fanfan »

    1. Eh oui…. J’ai dû sélectionner un peu les éléments décrits… Mais il y avait bien le gel douche et l’adoucissant cheveux… Je pressentais que l’assemblée serait nettement plus passionnée par le DEO et la crème…..
      )))))))

Laisser un commentaire