Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |

La page de glycine

glycine, 47 ans, homme, Paris

Envoyer un message privé à glycine


Inscrit depuis le 12/11/2011 - 19:08:40

janvier 2017


décembre 2016


Ces 6 derniers mois, glycine a nagé dans les piscines suivantes : Piscine Georges Hermant (Paris) (151.3 km), Piscine Georges Vallerey (Paris) (17.2 km), Piscine Butte aux Cailles (Paris) (3.4 km), Centre aquatique de la plaine (Sartrouville) (3.2 km), Piscine La Source (Orléans) (3.1 km), Centre Nautique Neptune (Montpellier) (3 km).


Voir toutes les séances sur une carte.

Séances

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32

Janvier 2017 : (17600 m)
  • 4000 mètres le dimanche 15 janvier (de 15h30 à 17h30) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Je ne me suis pas trompé de beaucoup vendredi soir. J'avais prétendu qu'un petit bonhomme et son papa présents ce soir là formaient un duo plus attendu le dimanche matin dans les bassins. Or ce même duo était de nouveau là ce dimanche... peu après le matin !
  • 3400 mètres le vendredi 13 janvier (de 18h45 à 20h30) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Un petit bonhomme et son papa à la caisse à mon arrivée, soit un duo au profil typiquement dimanche matin, étonnant en ce vendredi soir de janvier frisquet.
    À part ce duo, pas grand monde dans les lignes dédiées au public malgré la présence des clubs en nombre, ambiance vendredi soir hivernal glacial.
    Et puis ce n'est jamais que ma 4ème séance de l'année mais je me fais un petit -mais costaud- 50 pap à chaque fois. À suivre.
  • 3400 mètres le mardi 10 janvier (de 19h00 à 20h30) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Mur amovible repeint pendant la coupure de Noël. Je crois que le petit coup de blanc n'avait pas été fait pendant la fermeture de 2013/2015. Trop courte pour que la peinture n'ait le temps de sécher ?
    De plus les carreaux ont été briqués, ça fait propre et pourrait donner une impression de neuf à qui ne nagerait pas le dos-crawlé. Petit rappel pour les non familiers de Georges Hermant, le bassin est chapeauté par un vélum délabré. J'exagère quand en disant délabré car le vélum remplit son office. Quand il pleut à grosses gouttes sur le bassin la pluie ne provient pas de dehors mais de gouttes de condensation.
  • 3400 mètres le samedi 7 janvier (de 15h00 à 16h30) à Piscine Georges Vallerey (Paris) - Rien de particulièrement excitant et pourtant des séances comme ça je suis partant pour en revivre 125 dans l'année (mon tarif 2016).
    Un tel facteur de bien-être : à l'idée d'y aller, en nageant puis rincé par la douche et l'effort... je compte bien remettre ça de nombreuses fois.
    C'était pas ma dernière séance et le rideau au dessus de l'écran peut rester.
  • 3400 mètres le jeudi 5 janvier (de 19h15 à 21h00) à Piscine Georges Vallerey (Paris) - 3ième séance en 3 semaines, seulement ! Toutes 3 la haut chez Georges Vallerey. C'est l'effet vacances de Noël augmenté de la fermeture de Georges Hermant pour vidange et menus travaux. C'est le volet menus travaux qui m'inquiète. Pourvu que Georges Hermant rouvre comme prévu lundi que je puisse y aller dès mardi ou mercredi !

 

Décembre 2016 : (32100 m)
  • 3500 mètres le jeudi 29 décembre (de 19h00 à 20h30) à Piscine Georges Vallerey (Paris) - Et 3,5km ce soir qui me font 404,4Km sur l'année, emballez c'est pesé.
    En même temps c'est dommage, à 40km près ça aurait fait que des 4, ça aurait eu de la gueule. Bon il me reste demain et après-demain !
  • 3300 mètres le mercredi 21 décembre (de 11h45 à 13h15) à Piscine Georges Vallerey (Paris) - La facture de chauffage de Vallerey ça doit être quelquechose. Y'a un volume d'air dément à chauffer chapeauté par une structure qui ne semble pas représenter une barrière thermique performante. Et quand bien même, aujourd'hui y'avait un jour entre les parties amovibles du toit.
    Je me dois aussi de rajouter que l'eau était bien trop chaude. Loin de moi l'envie de relancer un débat qui a suffisamment fait causer, donc je ne donnerai pas de température et dirais simplement bien trop chaude à la petite sonde mouillée.
  • 3800 mètres le dimanche 18 décembre (de 15h30 à 17h30) à Piscine Georges Hermant (Paris) - J’ai chopé une douleur au genou ce matin en faisant le ménage –si je ne le fais pas, qui va le faire ?- c’est une tâche dans laquelle je mets de l’engagement physique, d’où le risque de blessure.
    A la piscine, mon genou endolori ne m’a gêné que pour 1 des 4 allures, la brasse.
    Oui je nage la brasse, c’est pas bien je sais, c’est la honte même mais c’est juste un peu. Par exemple après une longueur en papillon pour récupérer. Enfin ça c’était les 1ères fois car maintenant je me trouve d’autres excuses. Pourvu que je ne devienne pas un pépé brasseur même si pour l’instant j’ai de la marge car je mets la tête sous l’eau et mon ciseau de jambes est fouetté, d’où la douleur.
  • 3400 mètres le samedi 17 décembre (de 12h00 à 13h45) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Bonne séance sans plus car sans saveur particulière.
  • 4000 mètres le dimanche 11 décembre (de 15h45 à 17h45) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Faut pas croire, je ne fais pas qu'aligner des longueurs à la piscine, j'ai d'autres distractions. Par exemple un sport cérébral qui consiste à croiser des mots sur des grilles, je m'adonne à la gymnastique des mots fléchés.
    Ce matin j'ai complété une grille sur laquelle je coinçais depuis un certain temps. Satisfaction suite à la rėussite obtenue après force insistance ? Pas du tout. La définition qui m'a mis dedans ne présentait pas de subtilité, c'était du basique mais j'y avais associé un mauvais mot ce qui me bloquait pour une partie de la grille.
    "Avance dans l'eau" en 4 lettres avec A en 2 et E en 4.
    RAME, bien sûr, trop fade... Et 2 jours plus tard, non quel con ! c'est NAGE !
  • 3500 mètres le vendredi 9 décembre (de 19h00 à 20h30) à Piscine Georges Hermant (Paris) - J'ai choisi le couloir pour les brasseurs -pas spécifiquement brasse, mais celui où elle n'est pas interdite- pour y nager les crawls car je crois que j'y ai compté 6 nageurs à mon arrivée, dont 2 crawleuses. L'espèce n'est pas facile à doubler car il faut prendre large surtout pour ceux qui nagent en amplitude, se remémorant le terme central de la rengaine plie/écarte/serre. Mais à ce compte là même écartelés, ça passe car y'a rarement quelqu'un en face.
  • 3400 mètres le dimanche 4 décembre (de 14h30 à 16h15) à Piscine Butte aux Cailles (Paris) - Maintenant que j’ai interrompu ma série de séances en bassins de 50m, j’ai pu céder à la tentation du bassin extérieur de la Butte aux Cailles en « hiver » dont le surnom « nordique » n’était aujourd’hui pas surfait.
    Ça a été top de nager dehors dans le froid à part deux déceptions d’ordre esthétique : Le mur d’enceinte rehaussé par du verre ou du plexi translucide moche et les barrières en plastoc de couleurs flashy barrant l’accès à la pataugeoire. D’autant plus dommage car cette piscine vaut beaucoup par le cachet du bâtiment.
    Sinon j’ai eu droit à une petite blague en sortant. Mon bracelet-clé était numéroté 62 alors que mon casier était le 87. Désolé pour la caméra cachée, je fréquente trop les piscines à casier à code dont il faut retenir le numéro pour tomber dans le piège.
  • 3600 mètres le samedi 3 décembre (de 15h00 à 18h00) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Opération Téléthon.
    Des bénévoles, des ballons de couleur, une buvette, un bel équipement à disposition, des animations, tous ces gens qui s'investissent c'est formidable.
    Par contre bassin coupé en 2 pour accueillir les différentes animations et donc fin de série de nage en bassins de 50m qui durait depuis début juillet, il fallait bien que ça arrive, dans ces circonstances ça me va.
    Alors on m'a proposé l'aquaquèquechose, contre ma religion (qui se pratique jogging pas en soutane, le sport), la plongée, ma bouche ne supporte pas le détendeur, le défi vitesse, fait, les plongeons, faits aussi.
    On ne m'a pas proposé la natation synchro. Ben quoi j'ai pas le look d'accord mais c'est pas une raison ! On ne m'a pas proposé non plus la natation au long cours mais ça s'imposait.
    Le défi vitesse c'était un 50m. Il fallait donner un objectif de temps puis se battre contre le chrono matérialisé par un fil lumineux qui courait au fond de la piscine. J'ai donné un temps et je n'ai pas vu la lumière tellement j'avais d'avance. Donc j'ai effectué un second test avec 10 secondes de moins pour le temps de référence et je n'ai toujours pas vu la lumière !
    Les plongeons. C'était d'abord l'occasion de découvrir la fosse qui est vraiment très chouette. Placée sous un dôme blanc avec de larges baies vitrées sur trois côtés et une vue sur le vélum depuis le dessus bien plus jolie que la vue du dessous. C'est vraiment dommage que cet équipement soit isolé du bassin. J'ai effectué un bon paquet de plongeons depuis le plongeoir flex de 1m, plutôt satisfaisants au début mais ça s'est gâté quand j'ai cherché à reproduire les plongeons de ma jeunesse, les sauts périlleux, périlleux en effet. J'ai aussi affronté la haute altitude de la plateforme de 5m pour un plongeon, une première pour moi. Un seul car une réussite selon un observateur.com bavard qui ne devrait pas manquer d'en rendre compte.
  • 3600 mètres le jeudi 1 décembre (de 11h30 à 13h15) à Piscine Georges Hermant (Paris) - Déçu par mon attitude quand je suis passé au révélateur du crawl + PB + élastique. L’exercice ne m’est pas désagréable mais je m’enfonce légèrement, j’ai la bulle du niveau qui est pas entre les deux traits. Or je pense que c’est un exercice intéressant, je le vois bien chez ceux, rares, qui le pratiquent correctement. A mon niveau ça n’a pas été un révélateur mais un délateur.

 

Page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32




Messages postés sur les forums :