Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 3 janvier 2016
posté par JNAbdel à 11:57

L'utilisation des pieds en 50m dos

vu 1306 fois, followers=12
Salut à toutes et à tous
je travaille actuellement le 50m Backstroke et je n'arrive pas à faire baisser mon chrono c'est pourquoi je vous demande:
est ce que le battement des pieds doit nettement apparaitre hors de l'eau comme en 50m nage libre ou bien je dois garder mes pieds tout le temps sous l'eau

11 commentaires

  

avatar de gronaze
gronaze
> 1 an
non, tes pieds doivent être environ bien au dessus de la surface, tout comme en crawl, ou ils doivent êtres a plus ou moins 20cm au dessus de l'eau. le backstroke. woueche, c'est plus fun que du dos crawlé, c'est sur.

un triathlète...? 1 conseil de nageur pur jus en slip et sans poule ;

en dos, sur la surface, correctement tu t'alignera et d'effort, tu n'aura point a faire pour tes performances, améliorer.

car tout comme en crawl, ce n'est pas les jambes qui sont importantes, contrairement aux bêtises que vous lisez sur ce forum la plupart du temps. A part en brasse, les jambes ne sont jamais primordiales et il est toujours possible de 'nager sans'. ; elles jouent un rôle d’équilibres plus que de propulsion, exceptée pour de courtes distances et pour le sprint.

les théoriciens du sport qui sévissent ici vont te dire que non, mais ils sont incapables de nager correctement et il ne comprennent pas pourquoi ; Tous autant qu'ils sont, ils ont loupés l’étape de l'apprentissage d'une flottaison correcte.

alors, tu dois te dire comme les autres ; "bin oui, flotter c'est trop con ... Et je sais déjà le faire naturellement, sans y penser .. !"

C'est sans doute pour cette raison que, malgré que tu soit un sportif régulier qui travaille son chrono, tu ne sache toujours pas comment tes pieds doivent se comporter en dos crawlé ...


bizounours
++
  

avatar de jnabdel
JNAbdel
> 1 an
Salut
Merci "gronaze" pour tes remarques
Mais pour ce qui est des battements des pieds en dos c'est pas aussi évident que ça
j'ai regarder pas mal de vidéos j'ai beaucoup aimé celle de Ryan Lochte que je partage ici avec vous
videoplay

comme vous pouvez le constater ses pieds ne sortent pas vraiment de l'eau juste les doigts quoi
c'est d'ailleurs pourquoi j'ai posé la question
ce que je pense c'est qu'en vitesse (50m et 100m) les pieds doivent obligatoirement sortir de l'eau alors que pour les longues distances il serait intéressant de les laisser sous l'eau pour consommer moins d'énergie
  

Question peut-être hors sujet, mais l'excès de chlore influe t il sur la compréhension du second degrés ??!!
Merci Gronaze (ou autre)
  

avatar de gronaze
gronaze
> 1 an
aie !
sur la vidéo, je constate plusieurs choses ;

1-il utilise ses jambes pour tenter d'améliorer sa vitesse et c'est la résistance de l'eau qui lui permet de prendre appui. (dans l'air, c'est pas vraiment le cas, ou bien avec un voilure)

2-il s'agit d'un nageur de haut niveau, qui maîtrise parfaitement le mouvement.

rien ne sert de battre des jambes comme un malade, il faut d'abord maîtriser la position, puis le mouvement de bras. le mouvement des jambes viendra alors a se faire naturellement et on pourra le forcer plus ou moins, en fonction de l'intensité voulue.

3-la position

elle est primordiale.
horizontalement, le nageur évolue autour d'un axe qui va du haut de son crane au coccyx, centré sur le milieu de son corps. tant que cet axe est a l'horizontal de la ligne de flottaison, ses mouvements seront efficaces.

si cet axe n'est plus aligné correctement, par exemple le bassin est plus enfoncées que la tète, ou bien le nageur se dandine et n'est pas en complète extension sur cet axe horizontal, les mouvements ne seront plus efficaces : ils devront compenser la mauvaise position avant de venir accentuer la vitesse.

4-dans la vidéo, le nageur n'est pas 100% bien positionné et il utilise sa puissance pour compenser (comme beaucoup de nageurs de haut niveau).

une nageuse de synchro, qui connait a la perfection la manière de bien se positionner dans l'eau,serait bien mieux alignée sur la surface et aurait moins d'effort a faire pour avancer.

si ce nageur en faisait autant, il irait encore plus vite sans faire plus d'effort.


5-Rien ne sert de faire comme des types qui passent 5 ou 6hr par jour a faire des longueurs. excepté si vous passez vous aussi 5 ou 6 hr par jour a faire des longueurs.
mais dans ce cas, adressez vous au coach, plutôt qu'a internet.

gronaze,
brave type converti
++
  

avatar de jnabdel
JNAbdel
> 1 an
Salut
Vraiment merci "gronaze" remarques plus que pertinentes
comme vous pouvez le constater sur les deux vidéos suivantes je nage dans un club et je participe à des compétitions et j'ai besoin de toute remarque pour m'améliorer.
videoplay
.be
videoplay

qu'est ce que vous en pensez "gonaze" (je suis dans le deuxième couloir avec bonnet vert) je sais que j'ai encore beaucoup beaucoup de travail à faire c'est pourquoi je passe 1h30' à 2h par jour (7j/7) dans une piscine de 25m j'ai un coach superb mais je pense qu'il y a pas de mal à prendre de temps en temps l'avis des autres
j'aimerai bien que vous décortiquez ces deux vidéos comme vous l'avez fait avec la précédente et merci d'avance.
  

avatar de perenoricard
perenoricard
> 1 an
Salut.

Merci pour ces vidéos, qui m'ont rappelées mon jeune age ... ou moi aussi je faisait le con dans un bassin, après l"école. rien de tel pour te forger un corps d’athlète, accompagné d'un souffle de vainqueur.

Tu nage plutôt bien mais on ne peut pas voir grand chose question technique car la camera est trop loin. mais je crois que tu as un potentiel pour aller encore plus loin dans ce domaine.

un conseil d'ex compétiteur ; ne mise pas tout sur la puissance et en dehors d'une bonne technique, apprends aussi a bien flotter et a respirer correctement. plus facile a dire qu'a faire car peu d’entraîneurs sont sensibilisés a l’aspect flottaison mais il est pourtant primordial.

quant je parle de flotter, je parles de savoir s'aligner le plus correctement possible sur la surface de l'eau et quant je parle de respiration je parle de souffle et de capacité a garder un rythme constant tout au long d'une épreuve, tout en maintenant une 'réserve' pour le sprint final.

je te vois faire du 2 temps en crawl et je comprend pourquoi tu est en 2 temps mais justement ; cela démontre que tu n'est pas totalement maître de ta respiration et comme ton rythme est en dépendance de ton souffle, cela a un impact sur celui ci.

tu ne peux pas te concentrer sur tes mouvements et sur tes virages car tu est gêné par la presque suffocation que tu éprouve ; tu est constamment a la limite du manque d’oxygène et tu maintient ton allure au prix d'efforts plus ou moins intenses ... mais peu efficaces.

je constate que la plupart des autres sont aussi en 2 temps et cela fait une grosse différence avec les années 70/80 ou le deux temps était plus ou moins proscrit, en dehors des sprints.

1er conseil ; travaille le souffle et l"endurance ; soit capable de sprinter en crawl sur 25, puis 50m, sans respirer du tout. fait des séries ou ton allure change constamment ; un aller en sprint sur trois temps (ou même deux) ou l'effort est intense, puis un retour sur 3, 5 ou 7 temps, ou ton allure est fluide et modérée et ton souffle long et profond.

puis tu allonge les distances ; au lieu d'un aller, tu fait un AR en sprint, puis un AR en mode cool. sur 400 m, par ex. mais toujours en te concentrant sur la respiration et le souffle, plus que sur la vitesse ou la puissance. fait aussi des apnées en travaillant tes culbutes ; c'est important de savoir terminer une longueur sans perdre d’énergie et de repartir sur la nouvelle avec ce qu'il faut de réserve de puissance.

souvent entre deux nageurs, a technique égale la différence se fait sur les virages et le souffle, plus que sur le muscle lui même.

le but est clairement de développer ses capacités pulmonaires (qui se travaillent aussi, comme les muscles) afin d’être totalement maître de ton alimentation en oxygène lors d'une épreuve ; elle doit être sous contrôle constant et tu ne doit jamais être en état de suffocation excepté dans la dernière longueur, ou tu peux alors tout donner.


le 2ieme point est l'alignement horizontal en dos et en crawl.
je pense que tu ne t’étire pas assez vers l'avant lorsque tu nage.

ton corps doit être en total extension et aligné au mieux avec la surface de l'eau.
comme si tu avait un bâton qui partait du sommet de ton crane et qui sortait par ton derrière, en passant par le milieu du corps. : tant que tu t'aligne sur cet axe et que tes mouvements évoluent autour, sans le perturber, tu est alors en capacité maximale de vitesse.

toute la difficulté est de conserver cet axe bien horizontal et de s'articuler autour. et pour ce faire, il faut que tu 'ressente' la flottaison. .mais c'est un peu trop long a t'expliquer pour ce matin, car moi aussi je vais nager

mais je reviendrais.

I comme i et pas y.
nageur eucharistique.
++
  

avatar de jnabdel
JNAbdel
> 1 an
Salut à toutes et à tous
Merci bien "perenoricard" et j'attends toujours your coming
Pour ce qui est du crawl et depuis ton message j'essaie au max de minimiser les respirations : je fais une respiration après 4 à 5 attaques (je compte uniquement les attaques de la main droite) donc 3 à 4 respirations par 25m. je m'arrête après chaque 25m presque 30 secondes et je reprends. puis je fais 25m vitesse et 25 lentement avec toujours 3 à 4 respirations par 25m et je m'arrête presque 30 secondes puis je passe à 50m vitesse et 50m lentement avec là encore 30secondes d'arrêt (et la respiration après trois attaques) et je termine avec 100m continue vitesse mais là je respire plus (après 2 attaques) et je prends des pauses d'une minute à une minute30.
je ne saisi si c'est correcte ce que je fais ici ou non mais à la fin je suis complètement anéanti.
pour le papillon j'ai des problèmes avec mes pieds que je plie un peu trop (vous avez la vidéo dans mon message précédent pour confirmation) et je n'arrive vraiment pas à faire autrement qu'est ce que vous me conseillez.
  

avatar de antipiaka
antipiaka
> 1 an
salut,

il ne faut pas que tu soit dans la violence ou la brutalité...
tu doit faire ça en souplesse et tenter de ne pas t’arrêter.

la natation, c'est de l'harmonie, de la souplesse et de la puissance non violente.

travaille ta capacité a endurer l'effort d'un point de vu respiration : il faut être en mesure de réguler sa respiration en fonction de ses efforts et sans jamais être en état de suffocation ni devoir arrêter de nager. si tu peine, il faut alors réduire la cadence et récupérer tout en continuant de faire des longueurs.

cette souplesse cardio vasculaire te permettra ensuite de mieux gérer ton énergie et de rendre "transparent" le mécanisme respiratoire, afin de ne plus t'en préoccuper et de te concentrer sur ta position (flottaison) puis sur ton mouvement.

veille a étendre au max ton corps et a réduire au max les coup de bras.
sur 25m, tu doit en faire au moins 24/ 25 selon ton niveau mais le but a atteindre est 20.
si tu fais 20 ou en dessous, tu 'as alors un assez bon niveau ou bien un moteur sous les pieds.

je reviendrai
++

revenant man.
revenu depuis très peu mais pour pas longtemps.
++
  



"la natation, c'est de l'harmonie, de la souplesse et de la puissance non violente."

Merci pour cette belle phrase!
  

avatar de jnabdel
JNAbdel
11 mois
Salut.
j'y crois toujours pas
Malgré les efforts que j'ai fourni et le temps que j'ai consacré cette année à la natation j'ai régressé
quelle peut être la cause?
et est ce que ça vous est jamais arrivée?
  

On a parfois l'impression de progresser, et on se trompe. On a parfois l'impression de régresser et on se trompe aussi.

Sur quoi vous basez-vous pour dire que vous avez régressé? une perfomance hier alors que votre journée de travail a été chargée?
Lundi, grosse journée, et natation ensuite. L’entraineur propose 4 longueurs 4 fois en 4 nages, ce que je fais très rarement. Résultat : les autres font leurs 4 séries, et moi 3 dans le même temps, car pauses nécessaires. J'ai trop forcé, le souffle ne suivait pas.
Hier, repos, et ensuite nage. Là, ça allait franchement mieux. Mais on a fait que 3 nages, pas le pap.

D'une séance à l'autre, les performances varient. Rien n'est continu. Tout est discontinu. En plus, en février, on est tous en manque de tous les oligo-éléments. Une cure de magnésium, des étirements, boire de l'eau en quantité (je bois entre 1,5 et 2L en une heure de natation, même en m'hydratant normalement dans la journée...)

Calcium, Vitamine D sont nécessaires pour le bon fonctionnement des muscles, des articulations, tendons, cartilages, os...

Donc si vous vous comparez avec ce que vous faisiez en mai ou en juin, vous ne pouvez pas du tout savoir si vous avez régressé ou pas. Une semaine de repos, si possible au soleil, et en nageant de façon détendue, tranquillement et hop vos performances tant recherchées seront là.

C'est toujours quand on force le corps que le corps résiste et se bloque. C'est pourquoi forcer et toujours contreproductif. Les performances viennent d'elles-mêmes quand on ne les attend pas et quand on ne les provoque pas. On travaille, on retravaille, on stagne pendant des semaines, et d'un coup, on a fait une prouesse. Et tout cela parce que depuis un mois ou deux on va 3 ou 4 fois par semaine s'entrainer.

C'est très difficile à accepter, mais l'accepter est le seule moyen de faire la place aux éventuels "progrès" qui ne sont pas des progrès, mais le hasard d'une performance qui ne se renouvellera peut-être pas avant une semaine, voire un mois ou même deux...

Bonne cogitation, bonne nage et bonne journée.
Soyez heureux, car vous nagez!
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant