Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
dimanche 29 mars 2009
posté par djick à 14:01

Natation et maladie

vu 76699 fois, followers=23
Bonjour à tous.
Je me suis remis depuis peu à la natation et ce site est une véritable mine de renseignements pour le novice que je suis. (grand merci à ceux qui l'ont conçu)
Seulement, apres trois scéances intensives, ce que je craignais le plus est arrivé : me voici affublé d'un sympathique rhume.
Aussi je me demande s'il faut que je continue mon entrainement, ou bien s'il vaut mieux que je reste bien sagement à la maison en attendant que ça passe.
Cette question est valable pour toute autre maladie (grippe, angine,...) qui ne vous cloue pas au lit.
D'avance merci de vos réponses

35 commentaires

  

Bonjour,

Il me semble qu'on a déjà traité de ça sur le forum, je ne sais plus où...
En ce qui me concerne : si simple rhume, OK pour la piscine, qui a d'ailleurs souvent un effet bénéfique (nettoyage/désinfection du nez au chlore...)
Par contre, si en plus du rhume, je commence à avoir mal à la gorge ou aux oreilles, à avoir de la fièvre... j'évite la piscine (les rares fois où je ne l'ai pas fait dans ce cas, le rhume a systématiquement dégénéré en rhinopharyngite ou otite, nettement plus pénible).
  

Pareil pour moi, la fatigue et le rhume ne sont pas une excuse suffisance ! J'essaye de me forcer à aller à la piscine, quitte à faire des séances sans forcer juste pour ne pas perdre trop le niveau... L'idéal est aussi de bannir les fausses bonnes excuses, car une fois dans le bassin en général on ne regrette pas


Bonne guérison en tout cas !

Christophe
  

pas sympa de partager les microbes... le mieux est quand meme de rester chez soit pour guerir plus rapidement ... et si on doit faire un peu de sport car bénéfique, allez plutot faire un jogging...
je dis ca parce qu'en général, ces rhumes de rien du tout deviennent rapidement chroniques pour un nageur...
  

Ok avec DuncaIdaho (ce qui n'est pas toujours le cas!), d'autant que j'ai lu que le rhume se transmets par des microbes (et non pas à cause du froid)
  

Deux contre deux, il fallait un troisième pour départager : je vote avec DuncanIdaho et fxhockeysub!

Non sérieusement, la piscine n'arrange rien au rhume et véhicule au contraire ce type de virus et microbes aux autres nageurs (c'est gentil de partager, mais sans façon
).

Contrairement à Karo02, je ne pense pas que le chlore soigne quoi que ce soit : les piscines peu chlorées (type Keller) ne vont certainement pas "nettoyer" le rhume et celles qui sont très chlorées (Blomet) le sont justement parce que sinon elles seraient limites en termes bactériologiques. Y nager alors que les défenses immunitaires sont déjà affaiblies revient donc à risquer d'aggraver son cas. Après trois rhumes cet hiver (et trois semaines d'interruption de piscine au total), je sais de quoi je parle...
  

Bonjour,
moi j'évite de nager avec un rhume. J'ai entendu (il faudra que je vérifie...) qu'il n'était pas bon de faire un effort musculaire avec un rhume. C'est mauvais pour le coeur et on risque un RAA (rhumatisme articulaire aigu). Vraiment il faudrait que je vérifie ce truc!
Alors, j'attends de me sentir mieux, parfois 1 semaine, parfois jusqu'à 3. Ceci dit, les chauds/froids de la piscine font que je suis plus résistante aux rhumes.
Il y a aussi le fait de communiquer ses microbes, qui n'est franchement pas sympa.
Et puis, nager en respirant mal, cela ne m'interesse pas. Par ailleurs, je n'envisage pas de rinçage nasal au chlore...
  

J'ai lu ca aussi je ne sais plus concernant d'eventuels risques cardiaques.

Malade pour moi c'est avec de la fievre. Sans fievre on peut efectivement avoir le nez legerement bouche ou encombre voire qui coule mais on est pas malade. Ou pourra tjs faire un peu de sport pour se decrasser et aussi encrasser l'eau de la piscine sans trop de risque.

De toutes manieres des qu'on a de la fievre on est deja fatigue et on a generalement pas envie de faire du sport. La piscine est tous simplement impossible dans ces conditions, ou alors desolé mais faut etre inconscient.

Un sportif digne de ce nom doit être à l'ecoute de son corps, le respecter et lui faire confiance quand il lui dit qu'il est fatigué et qu'il veut se reposer ou qu'il cherche a lutter contre les microbes. On ne l'aide pas en faisant du sport malade, a moins qu'on ne soit pas vraiment malade.
  

avatar de foulane
foulane
> 7 ans
quoi qu'il en soit, ce n'est pas très sympathique d'aller à la piscine quand on a le nez qui coule ou dans l'espoir de déboucher le nez. Après, il ne faut pas se plaindre que l'eau est dégueulasse...
La moindre des choses à faire alors : se moucher avant ainsi qu'à chaque bout de ligne dans les rigoles d'évacuations d'eau au bord.
Mais quand même !
  

euh quand je dis que la piscine a un effet bénéfique, il est bien évident que je ne parle pas de me "moucher" dans la piscine, n'y d'y aller "exprès" pour me nettoyer le nez.
Mais si j'évite la piscine dès que j'ai le nez qui coule un peu, autant dire que je ne vais pas y aller très souvent.

Je remarque simplement qu'APRES (pas pendant) toute séance de natation, que je sois enrhumée ou pas, j'ai le nez qui coule et je me mouche beaucoup pendant quelques heures. En cas de nez un peu bouché (j'ai bien distingué dans mon post le simple rhume non surinfecté et sans fièvre de maladies plus graves), ce phénomène (qui survient APRES LA SEANCE) favorise la guérison.
  

Même souci que Karo02 pour ce nez qui coule après la piscine; le seul remède que j'ai trouvé est le pince-nez et bouchons d'oreille (et ca marche - fini ce genre de rhinite !!)
  

Le pince-nez, est ce que ça ne change pas complètement la façon de respirer? j'ai tenté plusieurs fois de m'y mettre (également à cause de la rhinite post piscine qui dure deux à trois heures) et je me suis rendu compte que même si j'aspirais et expirais la grosse majorité de l'air par la bouche, j'avais aussi une respiration-expiration instinctive par le nez (et là avec un pince-nez, ça fait très très mal). J'ai toujours abandonné au bout de deux longueurs car j'avais l'impression que la "marche" était trop haute
Et pourtant l'envie de se débarrasser de ces foutus rhinites est très motivante...
  

avatar de foulane
foulane
> 7 ans
Karo02, ne ne visais personne en particulier. Désolé si j'ai été maladroit.

Pour le pince-nez, moi, ça me fait complètement paniquer, avec l'impression d'étouffer.
En revanche, j'ai deux paires de bouchons d'oreilles : l'une pour la piscine, l'autre dans la poche de mon pantalon pour après, en sortant. C'est le seul moyen d'éviter les courants d'air sur les tympans et par conséquent les autites à répétition.
  

C'est vrai que le pince-nez peut demander un petit temps d'adaptation...et que cela change un peu la respiration : mais dans la mesure où cela m'a arrêté ces rhinites, les avantages surpassent les inconvénients.

Je l'enlève parfois quand je fais des séries plus intenses (et là j'ai l'impression d'avoir un turbo qui s'enclenche - ou presque) et les rhinites ne sont pas encore revenues. Fingers crossed!


A force de nager les muqueuses nasales dégustent, s'irritent avec ce qui est mis dans l'eau. D'ou rhinite continue. C'est ma déduction empirique a défaut d'explication médicale.
  

avatar de foulane
foulane
> 7 ans
faudrait peut-être que j'essaie. D'ailleurs, comment faites-vous pour faire la culbute du retour de ligne ? Moi, quand je mets la tête à l'envers dans l'eau, il y a des litres qui coulent dans le nez.
  

Bon bah moi j'avais un gros rhume depuis lundi... Je suis allée à la piscine mercredi, sans penser que ça pouvait être mauvais pour moi ou les autres... (j'ai surtout pensé que j'avais surtout grand besoin de me défouler à cause d'une semaine de ouf au taf...). Résultat, c'est tombé sur la gorge, et je traîne toujours cette crève depuis... Du coup j'ai abandonné ma séance du samedi à grands regrets...


sinon le pince-nez j'aimerais bien, mais... il tient pas sur mon nez ! gloups... j'en ai essayé 2, celui d'une copine et un acheté dans le distributeur de la piscine, et aucun ne me convient, j'ai même perdu celui que j'ai acheté au bout de 3-4 longueurs ! (par contre j'ai essayé les bouchons d'oreilles en silicone... et tout de suite adoptés !)
  

comment faites-vous pour faire la culbute du retour de ligne ? Moi, quand je mets la tête à l'envers dans l'eau, il y a des litres qui coulent dans le nez.
En soufflant par le nez justement ! (pareil pour le départ ou la coulée en dos). C'est justement ce genre de réflexe qui est mortel avec un pince-nez. Pour la culbute, je commence à souffler par le nez dès que je rentre la tete vers le ventre et que les jambes passent au dessus, ça évite le rinçage nasal douloureux une fois sur le dos.

mais dans la mesure où cela m'a arrêté ces rhinites, les avantages surpassent les inconvénients.
Klapo, tu m'as donné envie de réessayer, merci !
  

avatar de suzananas
suzananas
> 5 ans
Wow! Je suis ébaubie d'être tombée sur ce site alors que je me morfondais ce matin: vais-je nager, faire ma quarantaine de petites longueurs plus mollement étant donné que je commence un rhume ou est-ce que je reste sagement chez moi? Tous les commentaires avisés m'ont convaincue de me ménager. Je sais qu'une fois dans l'eau, ca irait mais une fois sortie, a marcher pour revenir chez moi, je sentirais mon systeme à plat. Apres le rebound, la chute. J'imagine que de sauter une ou deux fois ne me ramollira pas trop. Alors je me mets sur la suite de Prison Break, sous la couverture, avec une tasse d'eau chaude et citron.
MErci, gars et filles de France.
Une québécoise enrhubée.
  

Je partage les avis donnés ici, mais ce qui me tracasse en ce moment c'est qu'avec l' angine que je traîne, je perds quand même pas mal de séances (je ne veux pas prendre d'antibiotique, avec le succès que ça fait presque 15 jours que je ne nage plus - et c'est pénible pour moi). Alors pour éviter que cela ne m'arrive la prochaine fois: avez-vous des conseils pour prévenir les angines? des choses à faire et à ne pas faire, etc? Il est vrai que jusqu'ici j'ai toujours négligé de me sécher les cheveux par exemple, mais ils sont tellement courts...
  

On a tous un fonctionnement différent.
Moi j'ai beaucoup nagé cet hiver et je n'ai jamais été aussi peu malade ou enrhumé, un petit rhume la semaine dernière et encore.
Je n'utilise jamais les sèche cheveux des piscines et je sors les cheveux mouillés, et je roule en vélo ... je mets simplement un bonnet quand il fait froid.
Mais je connais mon point faible c'est la gorge, si je n'ai pas d'écharpe je déguste dès le lendemain, faut juste pas que je l'oublie, mon rhume de la semaine dernière c'est un oubli d'écharpe ... pour d'autres ça sera les cheveux mouillés ou les pieds qui sait ...
La limite c'est pour moi aussi la fièvre, qui de toute façons me couperait l'envie d'aller nager.

Mais là le printemps arrive et devrait balayer ces vilains petits soucis.
  

je suis ravie de donner mes trucs: J'attrape régulièrement quelque chose à l'automne, on peut appeler ça une angine ou une pharyngite(Comme du carton rapeux dans la gorge durant 2 ou 3 jours, et puis ça dégénère, ça passe dans le nez, gros rhume et puis dans les bronches, je ne vous fais pas un dessin.C'est toujours le même scénario.C'est chiant.
Et ça c'est toujours après avoir attrapé froid(cheveux mouillés, c'est le truc qui tue)ou quand il pleut:
Il y a quelques temps j'ai décidé aucun antibiotiques, ni médicaments pour ça, je me suis rendue compte que pour ce genre de triuc, qui n'est pas la grippe, en fait ça ne servait à rien.
Donc, dès que je sens une ombre de gorge rapeuse qui s'annonce, c'est le truc d'un nageur(toujours)qui est allé aux championnats de France:
Couper un morceau de gingembre(frais)en petits dés(pas beaucoup), faire bouillir, verser avec le jus d'1/2(Ou d'1/4)de citron + du miel dans un bol, et boire trés chaud.
Ne pas aller à la piscine durant la phase inflammatoire(quand la gorge est rapeuse) car le chlore n'arrange pas la situation du tout(ne pas y aller si on a de la fièvre non plus)
  

Par contre je recommence à nager doucement(en général je vais dans le petit bain des enfants à Taris, où c'est bien chaud, durant 1/2h)dès le 2ème jour, ou, limite, le 3ème, car je ne peux m'en passer et ça m'aide à rspirer et dormir...
et puis je recommence tout doucement à nager sans forcer et en évitant les piscines courant d'air(r le gall, hermant, etc...ou trop chlorées).

Dès le début, en même temps que les décoctions de gingembre, j'inhale de l'eau salée(faire bouillir de l'eau, jeter une pincée de gros sel de mer(Ca doit être à peu près aussi salé que la mer,pas trop, un peu)Quand c'est tiède, j'inhale une narine après l'autre pour laver le nez, 2 ou 3 fois à 3 minutes d'intervalle(et se moucher)et je recommence plusieurs fois dans la journée.

dans la phase inflammatoire, j'évite de sortir trop dans pparis(pollution)durant 1 jour ou deux...

En fait ça guérit assez vite...cet automne, je ne voulais rien prendre d'autre, et le rhume a duré quand même plusieurs semaines, mais j'ai nagé, et ça s'est guéri sans rien.

j'en ai attrapé un autre il y a une semaine et il s'est guéri en 4 jours, passé la phase inflammatoire, je n'ai quasi plus rien.
  

Et, ah oui, je me suis bien couverte en sortant de la piscine, avec un effort pour la tête et le cou, car moi non plus je ne me sèche pas les cheveux.Bonnet + capuche, j'ai fait des kms cet hiver dans le froid et dans la plus parfaite allégresse.
Encore un mot sur une amie(maitre nageuse), elle attrape des m...tout l'hiver, même processus que moi, elle est plus jeune que moi, court beaucoup...Depuis quelques années dès qu'un truc apparait, elle prend de la cortisone et des antibiotiques...Elle n'arrête pas...Elle en prend de plus en plus.je lui ai dit, avec aide d'un médecin, d'essayer d'enrayer cette spirale infernale, de laisser les choses "s'aggraver"jusqu'au point où ça va s'améliorer...De rétablir ainsi ses défenses immunitaires...Elle a réussi à le faire cette fois-ci...le problème c'est qu'elle travaille...mais entrer dans une spirale de médicaments, est ce une solution? Je vous dis simplement ce que je fais pour moi, qui suis sujette à attraper des trucs l'hiver, mais bien sur chaque cas est différent...
  

Merci pour ces précieux conseils!
En effet je ne crois pas que les antibiotiques aident beaucoup dans l'affaire, on tend à immuniser les bactéries à force d'en prendre. Mais ca dépend aussi: pour le rhume (Quand je l'ai, je j'ai exactement comme tu décris, papillonista, par contre c'est devenu plus rare depuis que je nage) c'est absolument inefficace de toute façon, puisque c'est un virus qu'on a attrapé. Par contre pour l'angine (qui, elle, est devenue plus fréquente depuis que je nage), c'est plus spécial: elle est plutôt bactérienne, et j'ai tendance à croire que, à coup de boire des tasses, le chlore dans les piscines ne doit pas forcément améliorer l'équilibre de la flore buccale qu'on a d'habitude. D'ou certaines inflammations de la gorge. Sans dégénérer vers autre chose (c'est que la gorge qui fait mal, avec des amigdales inflammées, etc), elles peuvent durer longtemps, avec en plus, si c'est grave, de la fièvre qui peut être assez élevée et donner des maux de tête impossibles. Si les antibiotiques sont vachement efficaces dans ce cas-ci, je n'en prends cependant que dans des cas graves. Enfin cette saison c'est plutôt bénin et je vais essayer ton truc de gingembre. Ca a l'air bon en plus! Et, tout bêtement, je constate que l'écharpe ça sert vraiment!
  

Par contre les inhalations d'eau salée, je sais que c'est efficace, mais je ne réussirais pas... Et puis c'est un truc dont il ne faut pas abuser, ca risque à la longue d'abimer les muqueuses. Mais bon, c'est comme pour toutes choses.
Et puis j'y pense: la sauge, c'est très efficace aussi, surtout si l'inflammation se situe plus haut dans la gorge, on peut en mâcher des feuilles fraiches, ou simplement faire une tisane avec. Le problème c'est qu'il faut en prendre beaucoup et que l'effet ne dure pas longtemps.
  

@Bego: C'est bien d'échanger des infos.Pour moi, c'est particulier, on m'a enlevé les amygdales quand j'étais petite et je le regrette.Moi aussi je ne prends des antibiotiques que dans les cas graves, c'est à dire pratiquement jamais.
Tu as raison pour le chlore qui doit modifier l'équilibre bactérien de la gorge, je n'y avais jamais pensé mais ça doit être ça...
Pour l'eau salée, par contre, je pense que c'est excellent, et il y a un produit vendu en pharmacie, stérimar je crois(ampoules d'eau salée pour laver le nez), qui est exactement comme ce que j'indique, et il est recommandé de se laver le nez avec..;faire bouillir de l'eau et rajouter du sel(pas beaucoup)c'est pareil, moins cher, c'est tout.(J'ai demandé une fois à ma pharmacienne, elle a confirmé)

Pour moi c'est quelque chose de précieux de pouvoir laver le nez, ça arrête la prolifération des microbes et l'équilibre revient(nez sec...)Le sel et le citron sont des désinfectants puissants,et je préfère utiliser ça qu'un produit médicamenteux.Pour moi ça marche bien.Ca marche aussi en cas de sinusite...Par exemple, prendre de la cortisone, ciomme fait mon amie, ça arrête aussi le truc, mais ça abime autre chose et il faut en prendre de plus en plus après.Trés mauvais selon moi
  

Autre chose que j'ai découvert cet hiver: Faire une séance de hammam: Cette vapeur humide et chaude, c'est exactement comme ce que faisait ma maman quand on était petits: des inhalations(inhaler de la vapeur d'eau chaude avec un peu d'essence d'eucalyptus...la vapeur d'eau dégage les bronches et le nez, et curieusement le hammam m'a fait le même effet(a condition de ne pas prendre froid après).Franchement, c'était excellent et même assez radical.Avec tout le reste.
  

Pour abonder dans le sens de Miss Papillonista,
le Sauna c'est pas mal non plus pour lutter contre ces petits effets indésirables, ça évacue les toxines, remet un peu les compteurs à zéros. En tout cas c'est l'impression que cela me fait.
L'infusion de gingembre, avec du miel et du citron c'est parfait. Je pratique régulièrement aussi et ça marche sur les angines. Le miel au thym est très recommandé justement à cause de ses vertus cicatrisantes.
autre truc, se coucher avec une aspirine et une écharpe bien chaude autour du coup après avoir bu sa tisane de de gingembre, et étonnamment, le lendemain matin, ça va mieux.
  

Même chose depuis 2 ans de piscines publiques : sinusite permanente et otites l'année dernière. Depuis 3 jours rhinites+++et toux + aphonie ce matin. Résultat : consultation médicale, je suis sous anti-inflammatoire et dispensée de barbotage.
Adepte des médecines "douces", j'ai tjrs tendance à essayer des remèdes plus naturels avant d'aller voir le medecin. Infusion de thym-miel-citron-gingembre, propolis, curcuma, huiles essentielles, fumigations, lavage du nez façon yogique...
Connaissez-vous un hammam dans le 15ème où proche ? à part ceux des hôtels et les saunas privés libertins, je n'ai pas trouvé.
  

Bonjour,
Pour les maux de gorge, un truc qui me sauve depuis des années : la propolis.
ça se vend le plus souvent en pastilles (attention à choisir les pastilles qui en contiennent beaucoup, les meilleures sont en magasin bio pas en pharmacie).
Il faut en prendre dès les premières sensations douloureuses plusieurs fois dans la journée.
Cela me permet d'enrayer "la spirale" et de ne pas aller chez le médecin trop souvent
  

Bonjour,
J'ai une rhinite chronique et des allergies aux chloramines et polllens et je nage avec un pince nez .
Un otho rhino m'a donné un truc simple et pas cher pour éviter les virus et aurtes cochonneries et etre moins malade ; se rincer le nez comme les bébés avec du sérum physiologique(faire une solution de sel à environ 9g/L avec de l'eau bouilie) 2x jours.

Avec une seringue(sans l'aiguille bien sur) 20ml dans la narine droite la tete inclinée poour faire sortir le liquide par la narine gauche puis on fait la narine gauche de la meme façon et on se mouche doucement.

Dans mon cas l'année derniere 4 sinusites (antibio..)et cet hiver rien.
Par contre dès l'arrivée du pollen de cyprès la cata même avec les rincages ; trop de pollens je suppose
Sinon quand je ne me sens pas bien du tout je préfère me reposer 1 jour ou 2
Tite maya :
essaye de rincer ton nez et essuie le bien pour enlever le film gras que nous avoons tous sur le nez et serre le pince nez métal au max ;perso je mets la partie recourbée enrobée latex vers le haut
  

avatar de doudoune74
Doudoune74
> 5 ans
Je suis une nageuse régulière, entre une et deux fois par semaine, essentiellement du dos crawlé.

Cela fait deux semaines que je suis malade....rhino-bronchite. La première semaine, fièvre, nez bien pris, donc pas de séances piscines.....
Cette semaine, cela va mieux, le nez coule moins, je tousse toujours un peu...Puis-je aller a la piscine ou faut-il mieux attendre que les microbes m'aient complètement quitté (sachant que je suis assez fragile sur le plan des voies respiratoires) ?
  

un microbe ou des microbes ça n'existent pas ...Mais plutôt virus ou bactéries, bien j'en ai eu un en sortant d'une piscine ( temps froid ) avec une personne qui en avait un aussi , donc ça court partout , nez qui coule et pris + mal de gorge avec un symdrome grippal, pourtant vacciné...Mais voilà je suis nageur régulier et chaque année je m'en prends un en novembre qui commence par un mal de gorge et se termine par un bon rhume ... la solution serait donc, et je crois, de se reposer et de laisser passer le rhume ou la crève, logique , d'autant plus qu'en période normale je sors de la piscine avec les narines bouchées ou enflammée en sortant de la piscine dû je pense à une mauvaise respiration du nez, enfin je pense ....alors avec un Rhume ??? ( C'est pire ...) .
  

Moi qui suis fragile aussi, j'ai résolu la question en m'abstenant de nager LE JOUR où l'arrière gorge est rapeuse.(le chlore est mauvais et irritant)Après, le fait de nager met la fonction respiratoire en action et ça guérit plus vite.
J'ai remarqué que j'attrapais toujours un truc au début de l'automne, et après j'étais un peu immunisée: Cette année, j'ai essayé un truc donné par le pharmacien: Des probiotiques + oscillococcinum,+ lavage de nez préventif à l'eau salée et il semble que ça marche puisque j'ai attrapé un rhume, mais c'est quasiment pas descendu aux bronches comme d'hab...

J'ai remarqué aussi que c'était corrélé au stress, d'attrapé un truc...Toutes mes situations de stress, je les résous d'une manière particulière, sans entrer dans les détails, et je peux être sure, quand cette forme de stress particulière me touche(Par périodes), d'attraper dans les 2 ou 3 jours une rhino pharyngite, puis le nez pris, puis les bronches, puis ça guérit...La natation m'aide à guérir, parce que ça m'aide à respirer.Pour ça que je me mets à l'eau tout le temps, au bout d'un moment il y a une respiration ample qui arrive et chasse tout...
  

Quelles que soient les maladies du nageur, elles sont sans doute moins sévères que les blessures qu'on peut se faire en courant, ou jouant au tennis, par exemple. En ce moment, je suis encore blessé (désinsertion myo-tendineuse du jumeau interne ou "tennis leg"), et privé de natation parce que j'ai fait un démarrage trop brutal (pour mon grand âge). J'enrage - en espérant ne pas avoir trop perdu quand je reprendrai.
  

La principale maladie du nageur, à force de faire des mouvements en apesanteur, c'est la déminéralisation; Il faut absolument compenser par des mouvements avec des "Chocs" sur l'os, course à pied(Qui améliore le souffle aussi), marche à pieds, musculation(Pour le haut), ou autres.
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant