Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
mardi 18 mars 2008
posté par mathyeu75 à 15:54

vitesses relatives des lignes

vu 1890 fois, followers=17
Bonjour,
Je sais que ce sujet a déjà probablement été abordé , mais pourquoi, dans le meilleur des cas, les lignes sont séparées en "brasse" ; "crawl lent" ; "crawl rapide" (c'est à la piscine A. Massard). Ca ne veut rien dire : certains brasseurs vont plus vite que des crawleurs.
Il serait plus judicieux de mettre "moins de 1 km par heure" , "entre 1 et 2 km par heure" ; "plus de 2 km/h).
Je n'ose pas aborder les gens de la piscine pour leur soumettre cette propositon, je suis certain qu'en bon français ils v'ont m'envoyer ballader genre "c'est notre métier".

Non ?
Y a t"il des maîtres nageurs dans la salle ?

20 commentaires

  

Sur la théorie c'est bon, mais quand on voit que dans la pratique, les lignes devraient plutot s'appeller

1) "ligne de ceux/celles qui pensent qu'ils nagent vite"
2) "Crawl lent et brasse rapide - Attention J'ai dit : BRASSE et RAPIDE"
3) "Brasse" (chouette, je ne coule plus ! - mais il m'arrive des fois de ne pas avancer)

C'est vrai, il peut y avoir de très bons nageurs etant capables de nager a la meme vitesse - voir plus vite - en brasse, papillon ou dos. Et puis, ceux-la, normalement connaissent l'étiquette (ne pas dépasser en brasse pour éviter des accidents, serrer à droite, signaler sa présence lors du dépassement, ne pas s'arreter sur le "T", etc.)

Ce qui manque c'est un peu de bon sens... il faudrait que les gens prennent le temps de regarder les nageurs sur la ligne pendant qq minutes avant de se lancer et de se poser la question "Est-ce que je suis capable de tenir, a ce rythme là, plus d'une demie longeur ?).

Oui, je sais, les miracles n'arrivent pas tt les jours
C'est que des fois, je suis tellement enervée que je me demande s'il ne fallait pas mettre un panneau supplémentaire :"Les lignes sont reservés aux nageurs confirmés"
  

Je ne suis pas maître nageur. Cependant je pense avoir l'explication pour le couloir brasse : c'est la nage qui nécessite la plus grande emprise en largeur, ce qui fait qu'un brasseur sera plus difficile à dépasser qu'un autre nageur (sauf papillon bien évidemment), voir impossible en cas de forte affluence. S'il est possible de se retrouver à 3 en crawl sur toute la largeur (le nageur lent, celui qui le dépasse, et celui qui vient en face), cela devient très difficile dès qu' il y a un seul brasseur et impossible avec plus d'un brasseur.

Quant à imaginer un système de couloir selon la vitesse, cela n'a pas forcément de sens, par exemple je préfère doubler en crawl un nageur qui fait uniquement des battements, qu'un bon dossiste, le temps de dépassement sera très court.

J'ai remarqué n'avoir jamais rencontré de pb, ni de gêne particulière, même avec une forte affluence, à partir du moment où dans la ligne d'eau il y a des nageurs un minimum expérimentés : ils arrivent à juger de la vitesse de chacun et connaissent parfaitement leur capacité (et donc de décider de dépasser ou d'attendre le bout de ligne, et ils savent laisser passer quelqu'un qu'ils jugent plus rapide), ils ont pour une grande partie connu des entraînements en club (et donc bcp de nageurs dans la même ligne d 'eau), ils savent qu'il n'est pas honteurx de se faire dépasser, et enfin ils connaissent les règles (tape sur le pied pour demander le dépassement, pas de stationnment dans le "T", en bout de ligne le partant n'est pas prioritaire sur celui qui arrive en sens inverse et qui repart).
  

les lignes sont séparées en "brasse" ; "crawl lent" ; "crawl rapide" (c'est à la piscine A. Massard).
Vous en êtes certain? Il me semblait qu'à Armand Massard, il était simplement écrit "ligne rapide" sans précision de nage et qu'en général, deux lignes étaient réservées avec ce panneau. Ce qui d'ailleurs n'a pas que des avantages : s'il n'y a pas assez de nageurs rapides et que les deux lignes sont presque vides, les autres lignes s'y déportent naturellement. Résultat : plus vraiment aucune "ligne rapide", et des lignes où cohabitent les très lents, les lents, les vitesses moyennes et les vrais rapides.

Bien que je partage l'avis de fxhockeysub sur la difficulté de doubler un brasseur, je suis comme Mathyeu75 : il est plus facile de cohabiter avec des nageurs qui sont à une vitesse pas très éloignée de la sienne, quelle que soit leur spécialité, et en général avec un minimum de respect des règles décrites par fxhockeysub et de courtoisie, on arrive à nager à son propre rythme sans gêner les autres. Par contre, mettez quatre très lents, sept-huit moyens et deux vrais rapides dans une ligne, et personne n'y trouvera son compte!
  

Il me semblait qu'à Armand Massard, il était simplement écrit "ligne rapide" sans précision de nage et qu'en général, deux lignes étaient réservées avec ce panneau.
Exact.
s'il n'y a pas assez de nageurs rapides et que les deux lignes sont presque vides, les autres lignes s'y déportent naturellement. Résultat : plus vraiment aucune "ligne rapide"
Ouaips!

Mais j'avoue que je fais également l'inverse: s'il y a plus de monde dans les lignes rapides, je vais nager chez les plus lents (j'ai dû le faire à la piscine de la cour des lions). J'imagine que je ne suis pas la seule à le faire, ce qui explique le méli-mélo dans les lignes. Tout ça parce que j'estime ne pas être en droit de remettre les nageurs dans la bonne ligne.
La rapidité est toute relative et subjective! Pensez-vous que j'aie le droit de faire des battements de jambes avec planche dans la ligne rapide si je vais à plus de 2 km/h, ce qui semble être une allure rapide d'après mathyeu75? Et bien je le prends, parce que j'ai tendance à penser comme fxhockeysub:
je préfère doubler en crawl un nageur qui fait uniquement des battements, qu'un bon dossiste
J'estime qu'un vrai bon nageur ne doit pas avoir de mal à me doubler. Et je n'hésite pas à m'arrêter en bout de ligne pour laisser passer les nageurs plus rapides.

en général avec un minimum de respect des règles décrites par fxhockeysub et de courtoisie, on arrive à nager à son propre rythme sans gêner les autres.
C'est bien ça le problème! Qui respecte ces règles???
Pour ma part , il y a une "règle" que je n'applique pas, parce que je trouve qu'elle ne se justifie pas, justement si on applique les autres: celle de toucher le pied de la personne devant pour lui signaler qu'on veut la dépasser.
mettez quatre très lents, sept-huit moyens et deux vrais rapides dans une ligne, et personne n'y trouvera son compte!
... et moi, je ne nage pas dans ces conditions: avec 13-14 nageurs -même respectueux- dans une ligne, il ne me paraît pas vraiment possible de nager correctement!
  

Je trouve très appréciable que certaines personnes respectent quand même l'allure des autres, il m'arrive assez fréquemment de me retrouver avec des gens moins rapide et quand sentant que je leur prend de la distance il me laisse souvent passer devant quitte à attendre que je finisse ma traversée.

J'essaie tant bien que possible de leur glisser un merci en deux respirations haletantes car c'est vraiment agréable.
  

bonjour à tous,
nouvellement inscrit, je trouve plein de sujets interressants sur ce forum.
Il y a qqs années j'allais nager à Keller(15eme) pendant l'heure du repas. le rythme y était soutenu avec des nageurs plutôt experimentés. Et on sentait qu'il y avait un certain civisme dans les lignes d'eau public.
je me souviens y avoir vu un crawler changer de ligne d'eau pour aller brasser dans une ligne "plus calme". et quand il est sorti du bassin j'ai compris pourquoi il avait fait ca: il devait mesurer à peu prés deux mètres... chapeau bas pour ce monsieur, j'ai rarement vu cela.
Etant limité niveau temps je ne faisais que 2000 en crawl non-stop. je tournais alors autour de 38:00/38:30(sans demi-tours à la pro). Vu le rythme de certains nageurs cela m'arrivait fréquement de me faire doubler par des plus rapides (ainsi que par les gens du club de natation qui venaient narguer les nageurs "public", histoire de frimer un peu je suppose..).
Il m'est aussi arrivé de doubler et qu'un autre crawler double aussi dans le sens inverse; soit 4 crawlers de front! Rare mais c'est possible: il suffit que les doublés soient bien collés à la ligne et que les doubleurs ne dépassent pas sur la ligne noire et fassent également attention à leur mouvement de bras quand ils se rencontrent. Ca passe!
D'une maniere générale, j'observe les gens avant de choisir une ligne: je regarde surtout leur comportement et leur maintien par rapport à la ligne d'eau. S'ils laissent un vide de 50-60 cm j'évite car le contact est assuré quand un nageur en sens inverse dépassera.
Evidement je préfère quand même nager avec des crawlers; c'est plus facile pour doubler. par contre aussitôt le dépassement effectué je me colle à la ligne (je peux toucher la ligne d'eau avec ma main droite qui sort le long de la cuisse en orientant differement mon poignet). je n'oublie jamais que je peux me faire doubler ou bien que l'on peut avoir un doubleur en sens inverse.
D'accord avec fxhockeysub: il y a moins de problèmes avec un nageur expérimenté qui trouvera un frolement parfaitement normal alors qu'un autre fera un scandale (ça m'est arrivé: 3 dans une ligne d'eau, je double un brasseur qui etait pas loin du milieu et arrive un nageur en sens inverse... Et là ce monsieur -le doublé- m'a dit que les lignes d'eau n'étaient pas faites pour doubler!).
Pour le stationnement: le long des lignes et pas face au mur: les gens qui s'arrêtent sur le T et face au mur n'ont jamais aligné plusieurs dizaines de longueurs; comme ils ne le savent pas, ils n'ont pas conscience qu'ils gênent d'autres nageurs (et je ne parle pas de ceux qui font des demi-tours façon compétition...)
Mais comme le dit lolodansleau il est difficile d'empecher des nageurs, quelque soit leur niveau, d'aller dans une d'eau s'il n'y a personne.
Finalement mieux vaut nager avec qq'un qui a le même niveau que vous. De plus vous pouvez attendre qu'il touche l'autre bord pour vous élancer, comme ca on est censé se croiser au milieu.
Aprés vous avez la variante: "il est plus rapide que moi mais il s'arrête tous les 100 mètres alors que je m'arrête au bout de 2000..."
Pareil que fred21: un petit merci entre deux mouvements de bras si une personne vous laisse passer.
Néanmoins J'aurais une question: quand une personne veut me doubler en bout de bassin, quelle doit être ma position ? au T ? collé à la ligne ? à celle de droite ou celle de gauche ? On m'a dit de toucher le mur au millieu (T). vrai ?

  

Si la personne est vraiment collé derrière toi, en arrivant au T, la meilleure solution est de finir ta longueur le plus a droite du T possible: en fait tu ne changes pas ta trajectoire. Comme cela, le nageur qui est juste derrière toi peut faire son virage au milieu du T. et repartir aisément. En fait, il te double au moment ou vous arrivez au T et le dépassement doit se faire sur la gauche: c'est un code universel !

En revanche, si le nageur est a plus d'une longueur de toi, là tu peux te déporter vers le milieu du T ou à sa gauche: car en fait il ne te double pas; c'est juste que tu lui laisse la priorité au départ du T. En te déportant à gauche, tu lui facilites la tache.
  

merci Klapo du tuyau,
j'essaierai de m'en souvenir au moment opportun.
d'une manière générale je fais en sorte qu'il soit le moins géné; surtout s'il fait des culbutes version pro.
  

... et moi, je ne nage pas dans ces conditions: avec 13-14 nageurs -même respectueux- dans une ligne, il ne me paraît pas vraiment possible de nager correctement!

Pour moi aussi, tout le problème est là ... pas tellement de savoir si on nage du crawl lent ou rapide, ce qui d'ailleurs ne veut rien dire, tout est relatif comme dirait ce cher Albert.
J'ai été nager 2 fois en nocturne à Reuilly, je dirais qu'on devait être au moins 15 par ligne d'eau. Même en respectant les couloirs attitrés, ça devient impossible de doubler, de faire un virage au bout de la ligne etc ...

Eh bien je n'ai plus jamais été à Reuilly ... Tans pis !
  

Je serai plutôt pour des lignes par vitesse.
Je fais du dos, 2km/h. Le problème, c'est que la ligne dos de G. Vallerey (quand il y en a une), est souvent remplie de personnes lentes, mais lentes. Régulièrement, même en ayant laisser une bonne marge d'avance à la personne avant moi, je me retrouve à lui filer des coups dans les jambes. Du coup, je suis quasiment obligée de m'arrêter à chaque bout de ligne, pour laisser cette fameuse marge. Ce qui est très frustrant.
  

je ne nage pas dans ces conditions: avec 13-14 nageurs -même respectueux- dans une ligne, il ne me paraît pas vraiment possible de nager correctement!
oui pardon, ce chiffre correspondait plutôt à une 50m. A Massard en 33m, dès qu'il y a six à sept personnes plus ou moins lentes dans une ligne, ça commence à être l'horreur...
  

Bon moi j'ai un petit coup de gueule sur les manières de nager, doubler, cohabiter dans une ligne. Hier je l'ai subi 20 fois en une heure, j'ai failli craquer..
L'attitude incriminée est la suivante, quelqu'un se repose en début de ligne (jusque là grand bien lui en a pris, c'est tout à fait normal) de mon côté je termine ma longueur, sans freiner (je m'apprete à virage-culbuter). C'est à ce moment là que l'individu lambda qui me voit arriver depuis qlq secondes choisit, ms vraiment sans réfléchir, de s'élancer gaiement dans une brasse au milieu de la ligne, ou un dos palmé de récupération tranquille.. Je dis NON, qd ça fait 5 minutes qu'on est au repos, on a bien 5 secondes de plus pour se dire qu'on va laisser passer le nageur qui arrive vraisemblablement plus vite que soi, ça gêne personne et tout le monde est content.

Le pire ds tout ça, c'est qu'une fois que la personne s'est élancé, j'effectue mon virage qd même, sinon je vais ds le mur! Je la rattrape sur la coulée, et elle trouve le moyen de m'engueuler pcq je la double un peu trop vite un peu trop près..Y'a des baffes qui se perdent..
  

@Timo ; c'est vrai que ça c'est méga énervant et très fréquent...

Sinon pour le virage : l'idéal est de le faire toujours au milieu du T, ce qui permet :
- d'éviter en repartant de se retrouver face à quelqu'un qui arrive (et qui logiquement est en train de se déporter pour faire son virage au milieu lui aussi)
- mais permet quand même à un nageur plus rapide qui suit de virer lui tout à fait à gauche pour dépasser à ce moment-là.
Après pour que ça marche, il faut que tout le monde connaisse ces règles et qu'il n'y ait pas 3 nageurs qui stationnent en bout de ligne...
  

C'est à ce moment là que l'individu lambda qui me voit arriver depuis qlq > secondes choisit, ms vraiment sans réfléchir, de s'élancer gaiement

Sans réfléchir, vraiment? Cette monstrueuse pratique arrive tellement souvent qu'il y a de quoi douter: pas sûr que ces s___pards ne nous épient pas vicieusement depuis deux longueurs dans le but de bien nous pourrir la nage en ajustant au mieux leur ôdieux démarrage-tortue-devant-ton-nez... Argh, c'est de la provocation à la haine natatoire! JE LES HAIS!!


Sinon pour le virage : l'idéal est de le faire toujours au milieu du T

Pour info l'expression fort bien imagée est tailler le crayon
(Non ce n'est pas sale: le bout de ligne forme la pointe du crayon => la trajectoire avant/après virage la taille en biseau)
  

je termine ma longueur, sans freiner (je m'apprete à virage-culbuter). C'est à ce moment là que l'individu lambda qui me voit arriver depuis qlq secondes choisit, ms vraiment sans réfléchir, de s'élancer gaiement dans une brasse au milieu de la ligne, ou un dos palmé de récupération tranquille..
Bienvenue dans les piscines parisiennes !


j'ai failli craquer..
Surtout pas ! Ca leur ferait trop plaisir. Ce genre d'énergumènes n'attendent que ça pour administrer des leçons de savoir-vivre dont ils ne possèdent pas le dixième. Et franchement, cela ne vaut pas la peine de s'énerver et de gâcher le plaisir d'une séance pour eux. Un joyeux bouillonnement de pieds au moment du passage à leur tête, c'est beaucoup mieux que les baffes, et on se sent beaucoup mieux après !
  

Confrontée exactement à ce problème, je suis ravie de voir que nos réactions sont aussi similaires, j'use beaucoup du "bouillonnement de pieds au moment du passage à leur tête" ! Malheureusement, cela ne concerne pas que les piscines parisiennes… Je me demande si ces personnes ne sont pas tout simplement naïves. Plusieurs fois en m'insurgeant, on m'a répondu : mais pourquoi vous ne vous arrêtez vous pas aussi en bout de ligne ?!! Une fille m'a répliqué : mais pourquoi êtes-vous repartie tout de suite ? quelle idée en effet.
Petite anecdote, souhaitant trouver une piscine dans un quartier que je ne fréquente pas habituellement, j'ai consulté le petit dépliant "Nager à Paris". J'y ai (re)trouvé une petite charte de "Savoir nager ensemble", il y ait notamment écrit (je cite) :
- choisir la ligne d'eau appropriée à votre nage
- nager à droite dans la ligne d'eau
- se laisser doubler par un nageur plus rapide
- laisser les nageurs virer au bout du bassin
- ne pas stationner trop longtemps contre le mur d'extrêmité.

Qu'est-ce qu'ils attendent pour afficher leur charte en grand dans toutes les entrées des piscines ? grrrrrr
  

des fois t'a certain CRAWLEUR qui nagent comme des calmars ou des vielles morues et qui se foutent au milieu , , pour les doubler t'es obligé de leur rentrer un peu dedans , quand ces même personne nageur la brasse elle tiennent encore plus de place . Dans un bassin de 25 m quand tu double par rapport à un bassin de 25 le % de percuter qq qui double aussi est encore plus élevé . Les lignes ou ca nage vite c'est bien ça
  

avatar de parisguss
parisguss
> 8 ans
perso, quand j'en vois qui nagent au milieu, j'adore faire des dépassements par la droite ! et parfois j'y arrive sans toucher le nageur dépassé.. (!)
  

En plus, je sais pas pour vous mais ce que je remarque quand je nage c'est que j'aime bien pouvoir garder le rythme. Dans le sens ou la natation pour moi est typiquement un sport ou je n'aime pas les contrariétés. Type si je dois en doubler un parce que systématiquement il me laisse pas passer ca va. Mais si en plus un autre juste après nage au mileu une nouvelle personne a rejoint la ligne et elle va a 1 km/h ca me stresse et je rage dans l'eau ce qui me fait :

1. perdre le rythme
2. perdre du plaisir
3. voir même abandonné ma séance tant ca m'échauffe
  

bah si ca a un bon côté les dépassemnt , tu travaille ton cardio une accélération ca fait du bien sa décrasse . arrivé au mur si tu fait la culbute tu gagne 1/3 secondes et tu redouble toutes les morues LOLLLLLLLLL moi je suis toujrous au milieu pour doubler car je suis souvent obligé de doubler , après quand les gens savent que tu es derrière eux et que tu va un poil plus vite ils font plus gaffe en général moi sinon je les frole basta la ligne du milieu c'est pour doubler
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant