Le site pour tous les nageurs !
 
| | | | | | |
samedi 17 avril 2010
posté par Thierry22 à 14:19

natation et névralgie cervico-brachiale (sciatique du bras)

vu 27428 fois, followers=14
Cela fait quelques mois que je souffre d'une névralgie cervico-brachiale et j'ai l'intuition que ma pratique du crawl n'y est pas étrangère. D'ailleurs, en modifiant ma façon de nager (j'ai pris quelques leçons), la douleur a quasiment disparu. Mon intuition vous paraît-elle juste ? Le crawl peut-il aggraver, voire causer une telle pathologie ?

64 commentaires

  

ben j'apprends quelque chose. On va attendre que doc Kalpo rentre de vacances pour répondre à la question. Mais il est vrai que je me suis rendue compte que j'ai une difficulté à prendre ma respiration côté droit où je me suis fais une tendinite maintenant interdiction de nager avec les bras. Prescription du docteur depuis 2 mois et je commence à en avoir marre.
Qu'as-tu changer dans la technique de crawl pour avoir moins mal ?
Merci
  

Mois aussi j'ai mal a l'épaule et au coup ca fait 5 ans ,j'ai trop forcé a la muscu . J'ai vue des kinés et doc en tout genre le diagnostic était comme toi névralgie cervico brachiale ,tous mon dis ci vous continué la natation vous allez vous détruire l'épaule .J'ai demander que l'on me face une radio de l'épaule avec du liquide pour voir le cartilage,quant on m'a dit que le cartilage n'avait rien j'ai repris la natation sens aller vite et avec beaucoup de rouli pour le crawl,j'ai eu mal au début durant 3 séances .Puis je fais aussi des exercices de respiration pour étirer le diaphargme (ca etire le haut du dos),et la je n'ai plus de douleur mais c'est assé long à soigner.D'apres mois ci tu ne fais pas de geste brusque avec la tete en crawl jute faire non pour la prise d'air et pas la lever tu ne devrais plus avoir mal et aussi nage avec du rouli pour les épaule.
  

Je ne suis pas en vacances malheureusement mais je n'ai pas bcp d'éléments à ajouter


Comme dit Lionel, pour limiter le risque de blessures de l'épaule, il faut l'utiliser avant tout comme un pivot: ceux ne sont pas les muscles de l'épaule qui doivent générer le mouvement mais les autres muscles du tronc plus puissants. Pour cela, nager avec un bon roulis est important. Le fait de nager trop à plat a souvent pour conséquence une grosse sollicitation des muscles de l'épaule et des tendons ce qui peut occasionner des inflammations de l'épaule. Quand on commence à sentir des douleurs dans l'épaule, il faut voir si la douleur disparaît avec plus de roulis. C'est souvent le cas. Il faut surtout éviter de perséverer dans un mouvement qui fait mal à l'épaule car cela peut occasionner des blessures très longues à guérir.
  

Je vois que mon post suscite un certain intérêt.
Tout d'abord, une mise en point s'impose : d'une manière générale, la natation prévient des pathologies telles que la ncb (névralgie cervico-brachiale), elle peut même être proposée comme traitement.
Mais cela à une condition : que les mouvements soient correctement exécutés.
En ce qui me concerne, une pratique intensive depuis plus de quinze ans avec des mouvement néfastes constamment répétés m'a été préjudiciable. Ma brasse était tellement coulée qu'il me fallait tordre le cou pour aller respirer, mouvement précisément que l'ostéopathe m'a expressément déconseillé. Quant au crawl, j'ai toujours respiré à gauche, c'est à gauche que la ncb s'est déclenchée.
Pour moi, c'est maintenant une évidence : il faut respirer alternativement à droite et à gauche. Respirer toujours du même côté est une très mauvaise pratique.
  

il faut l'utiliser avant tout comme un pivot: ceux ne sont pas les muscles de l'épaule qui doivent générer le mouvement mais les autres muscles du tronc plus puissants.

et pour cela, rien ne vaut l'éducatif crawl sans les bras....On n'avance pas et au début on boit la tasse !
  

Moi aussi j'ai ce type de problème depuis longtemps. Le geste qui m'assure de ne pas avoir mal lors du catch et du retour (donné par mon kiné), c'est de bien descendre l'épaule (lorsque le bras est tendu à l'avant) avant d'appuyer. La décocher vers le bas en qqsorte, je ne trouve pas le bon terme, mais cela va avec ce que disait techniquement Klapo : l'épaule doit être au niveau du menton, pour ça il faut encore la decendre d'un étage par rapport à ce qu'on a tendance à faire naturellement, cela protège les rotateurs. Si j'oublie ça j'ai mal. Voilà, au cas où cela serait aussi efficace pour l'un d'entre vous.
  

c'est de bien descendre l'épaule (lorsque le bras est tendu à l'avant) avant d'appuyer. La décocher vers le bas en qqsorte, je ne trouve pas le bon terme, mais cela va avec ce que disait techniquement Klapo : l'épaule doit être au niveau du menton, pour ça il faut encore la decendre d'un étage par rapport à ce qu'on a tendance à faire naturellement

Ca veut dire quoi descendre l'épaule d'un étage? Je n'arrive pas à comprendre, l'épaule doit bien être contre le menton lors de la prise d'appui ou non?
  

Sympa ton poste en effet.

Alors j'ai appris que mon boulot grace à ma souri, ma respiration en crawl uniquement à droite aggrave mon problème. Aujourd'hui, j'ai nagé en respirant à droite et à gauche. Ben, je suis essoufflée.
  

@kalpo

Désolé, d'avoir cru que tu étais en vacances mais normalement tu dégainesplus vite que lucky luck pour répondre aux questions santés. Apparemment tu es le docteur santé du site non!!!

nagez bien
  

@Enzo
En fait, quand j'ai le bras tendu, je me rends compte que je peux encore plus baisser l'épaule. C'est peut-être une sensation perso. En tout cas oui l'épaule est bien contre le menton mais la plus basse possible. Quand je ne fais pas la position la plus basse j'ai mal sinon tout va bien, donc j'essaie d'automatiser. Mais cela dépend aussi du pb que tu as.
  

En relisant tout ça, je reviens sur mes affirmations précédentes 1) d'après mon ostéopathe, un mauvais mouvement peut ENTRETENIR la ncb (névralgie cervico brachiale) mais pas la causer (a-t-il raison ?) 2) ma ncb est à GAUCHE alors que je respirais systématiquement à DROITE (et non à gauche comme je l'écrivais précédemment). Maintenant je respire surtout côté gauche et ça va quand même mieux.
Sinon j'observe beaucoup la manière dont les crawlers respirent, et je trouve qu'on sort trop la tête de l'eau, que le mouvement est forcé, chez certains, c'est vraiment caricatural, il faudrait simplement pivoter en restant dans l'axe, la tête quasiment immergée. C'est ce que j'essaie de faire, mais comment savoir ? Je ne me vois pas.
  

@Thierry22

C'est ce que j'essaie de faire, mais comment savoir ? Je ne me vois pas.

Tu dois bien sentir si tu as toujours le coté opposé de ton visage enfoncé dans l'eau quand tu respires, non ? Sinon je ne vois qu'un test : quand tu respires à gauche, ferme l'oeil gauche et garde le droit ouvert. Si tu vois hors de l'eau, c'est que soit tu tournes trop la tête vers le ciel, soit tu la souleves comme font en effet beaucoup de crawleurs qui se bousillent les cervicales comme ça...
  

Et au passage merci à callliswim car je redécouvre dans ce post des conseils qui vont me servir (bientôt j'espère) à protéger ma coiffe des rotateurs bien dépenaillée.
  

Lolo : Est-ce que ta blessure est due à ta façon de nager le crawl ?
T'en a pour combien de temps encore ?
  

dès que je sens l'ombre du" souvenir"

d'un début de tendinite quelque part, j'arrête le mouvement.Je fais autre chose -, même si ca m'oblige à nager moins bien, et jusqu'à ce que même le souvenir de la tendinite débutante s'efface.

Et ainsi, malgré mon age avancé, je n ai mal nulle par alors que pas mal de copains(triathlètes par exemple)ont tous quelque chose de chtarbé quelque part, malgré leur relative jeunesse

certains croient que s'ils ont mal, forcer le mouvement va enlever le mal, grave erreur, seul e la mise au repos...
  

"Nulle part"(rectification orthographiques)
  

Je constate que les gens ne prennent pas le temps de se réchauffer.
La majorité des nageurs de ma piscine se mettent à sprinter dès le début.

Je me réchauffe au bord de la piscine. Une fois dans l'eau, je nage doucement et ensuite moyennement rapide pendant 30 mn.

Pendant la nage, si je sens la douleur à un muscle, je change légèrement mon mouvement pour utliser d'autres muscles.

Ça a l'air de fonctionner parce que je ne suis pas blessé depuis au moins cinq ans.
  

@ Saigonnais

Lolo : Est-ce que ta blessure est due à ta façon de nager le crawl ?

oui en bonne partie car c'est lorsque j'ai modifié mon retour aérien de bras que la tendinite à l'épaule gauche est apparue (rotation externe de l'épaule + pouce dans l'eau). (l'épaule droite va très bien!)

Ca a joué en plus sans doute d'un sur-régime de nage. J'avais tout augmenté : les distances, les temps, la vitesse aussi et voilà le résultat : un tendon en bon état d'après l'échographie mais qui me fait mal et un autre très abîmé mais que je ne sens absolument pas !!! Encore plus d'un mois de kiné, et j'espère que ça n'ira pas plus loin...

@Papillonista
Tu as mille fois raisons. J'étais trop obnubilé par mon envie de progresser et je n'ai pas suffisamment écouté la douleur pendant plusieurs semaines, du coup elle s'est installée. Au début j'ai pensé que c'était des contractures du biceps. Puis au sortir d'une séance où j'avais un peu forcé, j'ai vu une grosse rougeur sous la peau comme un épanchement. C'est seulement à partir de là que j'ai réagi mais c'était déjà un peu tard.
  

Lolo : Tu peux aller aux Philippines pour faire opérer ton épaule par un chirurgien spychique philippin.

Voici la description de la chirurgie spychique par l'association des sceptiques du Québec : 'La « chirurgie » psychique est un type de non-chirurgie pratiquée par un guérisseur qui simule une incision en faisant courir un doigt le long du corps du patient, pénétrant en apparence la peau sans aucun instrument chirurgical. Le guérisseur prétend fouiller l’intérieur du corps du patient et en ressortir des « tumeurs ». La supercherie comprend le jaillissement de sang d’animal contenu dans un ballon dissimulé dans la main du guérisseur en même temps qu’il rejette des morceaux de tissu tels foie et cœur de poulet. Le patient retourne ensuite chez lui pour mourir, s’il était mourant, ou pour survivre s’il n’était pas gravement malade au départ.'

  

HS J'adore l'ADSDQ
...

Sinon quand on a des douleurs? au coup et aux épaules et triceps? comment savoir si c'est un début de NCP? ou juste les muscles qui travaillent et qui provoquent quelque courbatureS...?

perso j'ai mal au coup parce que dans nos chere et tendre piscine parisienne je doit relever la tête pour regarder devant en crawl et j'ai encore plus mal si j utilise une planche devant avec la tête relevé....
et j'ai des douleurs au triceps et épaules qui ressemblent à des courbatures ...

ps: le plus souvent je nage avec plaquettes et pullbuoy et exagere pas mal le roulis...et je "m'échauffe" en démarrant très doucement et en accélérant et accentuant les appuis de manière progressive....
  

Lolo : Tout comme nono le très beau, tu as dû utiliser les plaquettes et pullbuoy qui ont causé ton problème d'épaule.

Je ne les utilise jamais pour ne pas en être dépendant.
  

@ Saigonnais : eh non, même pas, j'ai très peu utilisé les plaquettes et pullbuoy et pas énormément de pullbuoy tout seul aussi. Les plaquettes sont interdites à Blomet et Montparnasse où je vais le plus souvent, il faut que j'aille à Keller pour les utiliser et j'avais un peu la flemme
. Le pullbuoy, je le mettais aux pieds, donc plus pour travailler le gainage que les appuis et je nageais en général doucement avec.

@ Nono : si tu as mal au cou en nageant, c'est très probablement tes cervicales qui râlent un peu. Mais ce n'est pas forcément une NCB. Fais comme les coureurs, baisse la tête
enfin, lève là le moins possible.

Les courbatures partent vite, alors que les autres douleurs restent. Si tu as mal en un point précis, que ça ne part pas après deux jours de repos et que ça revient dès que tu te remets à nager, c'est autre chose qu'une courbature. Et dans ce cas-là il vaut mieux lever le pied, voir si on ne fait pas un mauvais mouvement, et essayer de le corriger. Les séances trop répétitives qui font travailler le corps de la même façon tout le temps facilitent l'installation de la douleur. Et il faut surtout varier le rythme et faire une séance douce de recup après des séances intenses (bref, en grande part ce que je n'ai pas fait dernièrement
)

un conseil pour l'échauffement : ne pas commencer tout de suite avec les plaquettes même doucement, on risque moins de se blesser en faisant quelques longueurs sans avant (200, 300 ou 500m, ça dépend de chacun). Pareil pour les palmes.

Voilà, tout ça pour ne pas avoir à poétiser dans l'eau des variantes des sanglots longs des tendons de l'automne bercent ma nage d'une langueur monotone...
  

Lolo : Tu veux devenir poète comme NageurFélin maintenant ?

Peux-tu me refiler ton compteur pool-mate puisque t'en as pas besoin pour le moment?

Je pourrai le remplacer par une montre chinoise pour te permettre de voir l'heure.
  

c est vrai je vois souvent des nageurs commencer leur séance vec les plaquettes d'emblée, c'est pas à faire.Les nageurs s'échauffent à sec avant d'aller à l'eau(mouvements de bras, rotations).les étirements sont importants aussi(étirements spécifiques des nageurs)mais ça c'est pour le haut niveau.
Et penser à baisser la tête tout de suite même si on nage dans les piscines publiques parisiennes(après avoir pris la mesure du Boulet qui arrive ou qu'on va doubler)
Perso je fais pas les mouvements d'échauffement à sec, je m'échauffe dans l'eau, et je m'écoute, je vais aussi doucement qu'il le faut avant de sentir que je peux aller plus vite.
C'est la clef pour bien nager.A 16 ans on est opérationnel quasi de suite, et après c'est plus long. Ce qu'on mange et boit aussi.Il faut boire pour éviter les tendinites(parait il)
  

c est vrai je vois souvent des nageurs commencer leur séance vec les plaquettes d'emblée, c'est pas à faire.Les nageurs s'échauffent à sec avant d'aller à l'eau(mouvements de bras, rotations).les étirement
  

excusez moi pour les doublons,les trucs répétés, c'est les manips de l'internet.
  

@ Saigonnais : non, je laisse les alexandrins au félin. Promis, la prochaine fois que tu passes à Blomet, je te prête la pool-mate !
  

Lolo : Tu ne veux pas devenir mon père Noël en me faisant cadeau la play-mate, euh, je veux dire la pool-mate ?
  

Hello Lolo,

Comment ça va pour la reprise, fini les petits bobo?
  

Salut Enzo,

Ah que j'aimerais que ce soit fini en effet ! Mais cinq semaines d'arrêt complet et dix séances de kiné n'ont visiblement pas suffit à réduire la tendinite de l'épaule gauche (enfin mes deux tendinites : une au biceps et une au supra-épineux pour ceux qui s'y connaissent). Il faut attendre et continuer la kiné...

Je me mords vraiment les doigts d'avoir beaucoup trop poussé en début d'année (notamment les séances 2x dans la journée matin et midi). Et de ne pas avoir entendu la douleur plus tôt. La leçon, c'est ne jamais forcer !

@ Saigonnais
Je sais que tu lorgnes ma pool-mate qui ne fait que me servir de montre pour l'instant, tu auras le droit de l'essayer dès que tu pointeras ton bonnet orange à Blomet !

@Thierry22
Désolé de squatter ton post sur la NCB avec la tendinite de l'épaule
  

Lolo : En effet, ta pool-mate te rappelle des moments glorieux à la piscine Blomet lorsque les demoiselles du XVième étaient impressionnées par ton syle de nage à la Michael Phelps.

Vas-tu toujours à la piscine ? Quel jour ?
Pour maintenir ton cardio, tu peux faire du vélo stationnaire. C'est ce que font certains nageurs pro lorsqu'ils sont blessés à l'épaule. Tu dois laisser la mère nature faire son travail.
Moi aussi, je squatte à la piscine Champerret causant de la confusion chez une nageuse.
  

Lolo,

Je compatis votre douleur car c'est dur dur de devoir se passer du sport que l'on aime.

Ces tendinites sont vraiment la pire chose pour un nageur passionné, ça met le morale à zéro.

Ne forcez pas de trop afin de retrouver vos pleins pouvoirs


enzo
  

Lolo, une fois je me suis cassé le poignet en glissant
A la piscine évidemment
Il y a 10 ans
(fracture de Prouteau-colle)
48 h après j'ai renagé, tout le monde me prenait pour une folle...Evidemment je nageais pas avec le coté cassé(J'avais un système d'attelle pour nager, que je changeais avant et après en faisant trés attention): Tout a trés bien marché, je nageais avec le seul bras gauché(je suis devenue trés forte aux éducatifs bras gauche) et je faisais toutes sortes d'exercices sans bouger mon bras....
Comme je pouvais pas me passer de nager...
Peut être tu dois faire comme ça aussi, tu fais tout sauf de bouger ton coté malade(Et il faut même éviter de porter des charges de ce coté les courses, etc...dans la vie courante)repos complet.
  

Et j'avais un copain qui nageait avec nous en club(masters), japonais, monté sur ressorts, toujours en pap, le meilleur rapport que j'aie jamais vu entre une petite taille et la vitesse, un mec adorable en plus, s'il est toujours à Paris, il se reconnaitra, il aimait tellement la natation et faisait toutes les compètes(champ.masters, etc...), et puis un jour une petite douleur persistante à u épaule, et malgré tout il a continué à nager, et nager, et puis il ne pouvait plus se débarasser de sa tendinite, et on l'a opéré, et puis réopéré, et maintenant il ne nage plus.La dernière fois que je l'ai rencontré, il faisait un autre sport, pas amer du tout, trés philosophe...

Tendinite=arrêt du mouvement qui fait mal, et attendre.Malheureusement c'est comme ça.
  

Tu a besoin de tes deux bras pour descendre dans l'eau via l'escalier à Blomet.

Tu dois aussi les utiliser pour sortir du bassin.
  

Oh la la quelle heure il doit être à Montréal, alors Saigonais, tu vas revenir à paris dans un gros airbus bleu piscine?
  

Je prendrai Air Force One jusqu'à CDG. De CDG à Paris en Marine One (hélico).

Es-tu intéressée à nous rencontrer ce dimanche soir en compagnie de NageurFélin, Ninja et Nono le très beau?
  

Lolo : Nous voudrions te rencontrer ce dimanche soir aussi. Si t'es intéressé, envoie un courriel à Ninja ou à NageurFélin.
  

Il y a vraiment beaucoup de nageurs qui ont des douleurs aux épaules, amateurs ou expert... nageurs récents ou de longues date... avec une bonne technique ou une mauvaise...

Ces couleurs peuvent être passagères ou persistantes... sous forme de simple gènes à l'impossibilité de nager...

C'est à se demander si nager est approprié au corps humain ou faisons nous des mouvements soit trop répétitifs ou non naturels pour le corps humain?

On dit toujours : nager est le meilleurs sport?? pas au point de vue des épaules en tout cas.

Il y en a même qui se bousillent les épaules pour leurs vieux jours.... car avec l'âge les guérisons se font plus difficilement voire plus du tout!
  

Dans n'importe quelle activité, que ce soit dans une usine, au clavier d'ordinateur ou à la piscine, ce n'est pas bon de répéter la même activité tout le temps.
Il faut pratiquer plusieurs sports, ce que je ne fais pas.


Pour nous, les amateurs en tout cas, il faut éviter d'imiter les pros en essayant de nager plus vite, plus fort, faire ce que notre vieux corps ne peut plus supporter.
  

@saigonnais, je suis invitée ce dimanche à une"gardenparty" dans un jardin (car il va faire trés beau),ça dépend à quelle heure et où vous vous voyez, tu peux m'écrire si tu veux à l'adresse mail suivante: (l'adresse mail que j'ai donnée à tortueninja),
Cordialement et merci pour l'invitation
@enzo: C'est comme tout, faut faire attention, c'est sur que si tu te mets à la natation alors que tu n'as jamais rien fait avant, en commençant tout de suite par des plaquettes ou en moulinant sans t'écouter un minimum, ou en traitant la souffrance par dessus la jambe, tu risque quelques déboires...Mais malgré tous les problèmes causés par le chlore, la natation, à mon avis, reste le truc le meilleur à faire à PARIS(Ceci dit on devrait faire coyrir le bruit que c'est extrêmement nocif, ainsi que la gym aquatique pour les femmes, de sorte à vider les piscines bondées.
La différence entre la vieillesse et la jeunesse, c'est que les vieux bougent presque plus(les idées bougent plus, le corps bouge plus, jusqu'à l'immobilisation finale).
Moi j'aime bien bouger, encore.
  

@ Saigonnais
D
ésolé, je n'ai pas vu cette invitation très sympa à temps. Mais tu as toujours droit à un essai de poolmate qui t'attend à la piscine Blomet un matin !

@Enzo et Papillonista

Merci de votre soutien moral


Papillonista, l'histoire de ton copain japonais m'intéresse. Il n'a jamais renagé parce qu'il voulait continuer la compét (et auquel cas il estimait ne plus être à niveau) ou il ne pouvait "physiquement" plus nager (souffrance telle que faire les mouvements devenait impossible) ? Parce qu'après cinq semaines d'arrêt complet (et ce ne sont pas les seules cette année), je pense que chaque jour qui passe avec une douleur qui augmente au lieu de baisser me rapproche de l'opération...


On dit toujours : nager est le meilleurs sport?? pas au point de vue des épaules en tout cas.

Pas vraiment, ça dépend. En fait en natation, épaule souple naturellement = épaule à risques de tendinites. Je l'ai découvert un peu tard malheureusement. Si t'es raide (comme Garp d'après Papillonista
), peu de risques !
  

Mon ami japonais ne pouvait plus nager du tout;mais je ne sais pas pourquoi.je me rappelle qu'il s'était fait opérer 2 fois, pour pouvoir renager, et ça n'a pas marché.
je pense que son nom(qui m'échappe en ce moment)est toujours dans les tablettes des compétes(pap et relais)du CNP.je peux retrouver son nom et voir s'il est sur l'annuaire(j'avais même son N° à une époque), je suis sure qu'il serait ravi de te répondre.Il était universitaire de haut niveau, spécialisé je crois dans la littérature française du 19ème...
Un mec charmant.Il serait ravi de partager son expérience avec toi.
Il habitait dans le 13ème et adorait la france.
  

je vais retrouver son nom et le contacter pour toi.
En attendant, fais toi une raison: N'utilise PLUS DU TOUT ton épaule malade, met la au repos total, même pour porter des trucs.PLUS RIEN
  

Salut,

Pas vraiment, ça dépend. En fait en natation, épaule souple naturellement = épaule à risques de tendinites. Je l'ai découvert un peu tard malheureusement. Si t'es raide (comme Garp d'après Papillonista ), peu de risques !


Je ne comprends pas comment sait-on si l'on a les épaules souples naturellement ou raides? comment savoir?
  

je vais retrouver son nom et le contacter pour toi.

Merci Papillonista c'est gentil. Mais déjà ta réponse me conforte dans l'idée que l'opération est loin d'être la panacée.

Je ne fais plus rien avec mon épaule depuis fin août (avec un fort ralentissement déjà les deux mois précédents). Je n'ai refait qu'une tentative hier à la demande expresse de ma kiné et vue la douleur, je n'ai pas insisté. Maintenant, la prochaine étape, c'est l'IRM, seul moyen de connaître l'état d'un tendon.

> Je ne comprends pas comment sait-on si l'on a les épaules souples naturellement ou raides? comment savoir?

Ah ça, je suis sûr que Papillonista pourrait te le dire tout de suite en te regardant nager !
  

Pour la tendinite à l'epaule j'ai déja eu un faux diagnosticil ya 2 ans ,trente seances de kiné(vive le trou de la sécu), pas d'amélioration au bout de 4 mois d'arret natation et au final rien à lIRM ; Ah ben ça doit venir des cervicales votre douleur dans l'épaule qui descend dans le bras. Bon depuis j'ai mal un coup à droit un coup à gauche et j'attends que ça passe et ça passe.
Il faut etre sur que ce ne soit pas une tendinite car là on arrete sinon ça casse ,mais sinon je ne crois pas qu'il y ait grand chose à faire si on a de l'arthrose en tout cas il me semble que l'arret du sport empire plutot la situation.
  

J'ai un copain mns qui croyait avoir une grosse tendinite à l'épaule(pouvait plus ni nager ni lever les bras),médecin, examens, etc...Et voila qu'on lui parle de CAPSULITE(pas tendinite, CAPSULITE: première nouvelle, on avait jamais entendu ça...On regarde internet pr apprendre des trucs, la capsulite régresserait d'elle même au bout de quelques mois(bonne nouvelle)
à mon avis capsulite est cousine de tendinite
  

@lolodans l'eau: je comprends pas, tu dis que tu fais plus rien et pourtant on continue à voir que tu fais des scores en natation.Alors quoi, tu nages que avec l'épaule pas malade?
  

Pour ceux qui ont mal aux épaules, faut pas obligatoirement s'éloigner des bassins; on peut en profiter pour bosser ses battements, son gainage, son horizontalité, son roulis, etc... Il existe beaucoup d'éducatifs pour cela qui sollicite pas du tout ou très peu les épaules.

Sans parler du fait qu'on peut nager à une vitesse décente (je veux dire par rapport au niveau des lignes aux horaires publiques) en sollicitant très peu ses épaules (notamment en se concentrant sur la glisse, le battement, le roulis et le rôle du tronc).

C'est le moment d'adopter une nage plus zen.
  

@Papillonista : je "nage", c'est beaucoup dire
mais comme l'explique Klapo, on peut faire quelques éducatifs. Je fais surtout des battements de pied sur le dos (sans bras tendus bien sûr, et parfois avec palmes quand je peux les prendre). J'ai toujours manqué de souplesse dans les chevilles, c'est le moment où jamais de les dérouiller un peu
Et puis un peu de crawl et dos crawlé à un seul bras (et le bon, le droit qui, lui, est en pleine forme, vérifié à l'échographie, allez comprendre... le bras gauche lui reste le long du corps, surtout pas tendu devant) le tout sans forcer. J'arrive comme ça à faire mes 1.500m en une petite heure en général. Ca détend, et ça fait faire un minimum d'exercice car sinon...

à mon avis capsulite est cousine de tendinite

J'ai déjà fait une échographie qui a montré une "rupture de la face profonde du tendon supra épineux" (dans le jargon) et un épanchement autour du tendon du long biceps : le deuxième a été résorbée en dix séances de kiné, et ne me fait plus mal. Par contre, la douleur de celui du dessus, le supra-épineux, empire. En gros, le tendon est abîmé en surface mais d'après l'échographie, il n'est pas complètement rompu. Le hic, c'est que je ne devrais plus avoir mal... Le tendon est probablement donc plus abîmé et seule une IRM peut en montrer l'état réel. D'après les radios, je n'ai pas de calcifications, ni de conflit acromial (le tendon qui frotte sur l'os). Voilà, tu sais tout ! Mais si tu trouves des témoignages, ça m'intéresse, car j'ai posé quelques questions à des MNS (à Montparnasse notamment) et aucun n'avait vraiment de connaissances sur le sujet.

@Klapo : pour le moment par contre, pas question de solliciter ne serait ce qu'un peu l'épaule (retour aérien tres douloureux) et donc ce qui me manque le plus quand même c'est la sensation de glisse. Une petite question : qu'est ce qu'on peut faire comme exercice sur le roulis sans les bras ?
  

Décidément!je me mets à la recherche de cet ami japonais dont je t'ai parlé et je peux t'indiquer les mns (et entraineurs)que je connais qui peuvent peut être t'en dire un peu plus(ainsi que plusieurs copains triathlètes ou nageurs auxquels je pense et qui ont tous eu des trucs à un moment ou un autre.Je te donne un mail auquel tu peux m'écrire pour des infos qu'on ne peut donner sur le site.


As tu pensé aussi à taper ce que tu as sur google?Il y a des blogs entiers de personnes atteintes du même truc et ça peut donner des indications.ca m'a servi une fois pr un problème au pied(j'ai pu diagnostiquer à peu près surement ce que j'avais(confirm"-é par médecin après)et appréhender les traitements.
  

lolodansleau, pardon, c'est ""(et non pas .fr, je men sers pas bocoup alors j'avais oublié
  

Salut.
La nevralgie peut etre causée par une hernie discale... Attention à ca... JE suis empétré dedans depuis un an et demi (la mienne se situe (situait?) en L4/L5 et entrainait une sciatique jambe gauche jusqu'aux orteils. (La nevralgie n'est rien d'autre qu'une sciatique du bras).
J'ai fait la bétise de me convaincre que ca allait passer en calmant le jeu un peu... ce que j'ai fait, mais ca n'est pas passé. J'ignore totalement l'origine de cette blessure : je me suis réveillé un matin avec ce truc en juin 2009 et ca ne m'a pas quitté depuis. Apparamment, il y a beaucoup de facteurs physique et psychique : surpoids déshydratation, stress, position ...
Bref, 2 mois à nager en calmant le jeu, sans que ca passe, je suis allé voir un généraliste qui m'a mis sous ANS pendant 1 mois sans que ca passe, puis rhumatologue2 infiltrations plus tard, donc en janvier 2010 j'ai cru que c'était à peu pres passé et je m'y suis remis... tranquillement d'abord puis progressivement... début juin, je me réveille en pleine nuit, impossible de tendre ma jambe à cause de la douleur ... Urgences, 2 semaines à l'hosto et une nucléolyse à l'éthanol et mise à l'horizontal 90% de mon temps pendant 2 mois (je précise que je ne pouvais pas me lever en fait, les médecins m'ont dit de me lever des que et autant que possible ) ... j'ai repris le boulot en septembre, et la nage au début de ce mois ci... J'ai pas trop perdu en technique, juste en endurance mais surtout ce qui m'inquiete le plus en souplesse, ce qui m'empeche de faire la culbute en bout de bassin, et qui m'éloigne des terrains de hockey plus longtemps encore (contorsions avec palmes... hem, je n'ose pas y penser)... Le rhumato m'a dit patience... bref, ne pas négliger ces petites douleurs de début quand elles ne passent pas et ne pas croire que ca va passer tout seul...
  

La perte de souplesse est certainement l'une des causes (ou tout du moins facteur aggravant) de ce genre de pb (mal de dos, sciatique, hernie...etc...). La plupart des gens passent leur journée assis sur une chaise et cela a pour effet de raidir les muscles, tasser le colonne, assécher les disques intervertébraux...

La pratique quasi quotidienne d'exercices d'assouplissement surtout du dos permettent une certaine prévention de ce genre de problèmes, même si vous faites du sport en sus. Bien sûr quand la douleur est là, faut pas insister avec les assouplissements.

Pour les exercices de roulis, il y avait une vidéo intéressante sur nataswim.info en accès libre mais j'ai l'impression qu'elle ne l'est plus. Sur total immersion, il y a pas mal d'exemples de travail autour du roulis.
  

@Papillonista

Merci, je t'envoie un email sous peu.

@DuncanIdaho

Bienvenue à un revenant
! Je comprends mieux ta disparition du site... En tant que membre du club des L4-L5 (depuis dix ans, et j'ai aussi ma carte de L5-S1 qui date de la même époque), je te souhaite un bon rétablissement.

Je sais que chacun réagit différemment à une blessure, mais pour ma part beaucoup de dos crawlé (et uniquement ça pendant pas mal de temps) m'a évité (jusqu'ici!) l'opération que tu as subie et qui me pendait au nez (ça ou le curetage).

Nager la brasse m'a été impossible pendant plusieurs années (sinon je sortais de l'eau avec une barre dans le bas du dos et une jambe raidie). Mais au final, ça s'est rétabli au delà de mes espérances et j'ai même pu faire du papillon (à petites doses, car à plus grosse dose malheureusement, le contrecoup est immédiat!).

Bonne reprise en tout cas


@Klapo

Merci pour les adresses de site
, je ne connaissais pas nataswim.info qui a l'air très intéressant. Et je vais aussi me replonger dans TI que j'ai pas regardé depuis longtemps.
  

Je ne suis jamais parti, je continuais à lire les commentaires en me rongeant les ongles d'abord, les phallanges ensuite et maintenant j'attaque les homoplates... C'est juste que ne pouvant pas nager, je n'ai pas pu participer à swimchallenge (et j'aurai vraiment aimé) et à des tas d'autres truc en nat (monte cristo notamment...) et hockey. Là, je nage tout juste 1,5km en alternant dos/crawl et ca suffit pour mon dos pour le reste de la semaine.
oui les nages symétriques, c'est pas top pour moi encore... mais surtout j'aimerai réellement pouvoir de nouveau culbuter et mettre des palmes et me retourner ...
A savoir que pour rester positif, j'ai pas arrété de regarder Man vs Wild ou le gars s'est quand meme déjà brisé une vertebre et je n'oublie pas que Bruce lee a passé 6 mois allongé suite à une blessure... bon quand on voit ce qu'ils font malgré ca, je ne désespère pas... mais comme tu dis, il faut de la patience, ca se compte en mois voire en années d'attention répétée.
Ps : Taper le nom d'une blessure sur google pour voir ce que les personnes vivent, c'est pas forcément top pour le moral ou alors, il ne faut s'interresser que aux statistiques médicales de guérison... Seuls les gens qui ne guérissent pas se plaignent, d'ou une impression négative à éviter ... et pour ce genre de blessure, il est important de rester positif afin de supporter l'attente, de rester calme etc...
  

je continuais à lire les commentaires en me rongeant les ongles d'abord, les phallanges ensuite et maintenant j'attaque les homoplates

Je te comprends, j'ai la même sensation en ce moment


Man vs Wild, c'est la thérapie de choc, lol. Franchement, tu es déjà debout et capable de nager même pas quatre mois après l'opération, tous les espoirs te sont permis pour la suite. Mais surtout patience....
  

taper le nom d'une blessure sur google c'est pour essayer de voir s'il y a des traitements quelque part, faire une synthese.
Il y a une grande librairie médicale à l'odéon, on peut s'asseoir et consulter les derniers trucs parus sur le sujet, quel que soit le sujet, et même en anglais si on veut.

je comprends ce que vous supportez maintenant, si on peut vous aider...
Lolo j'ai bien eu ton message et te réponds sous peu.
  

avatar de sabrina1306
sabrina1306
> 3 ans
je présente une ncb droite, je veux comprendre les mouvements qu'ils faut prtiquer à la picine.
  

SABRINA : explique toi : Quels sont tes symptômes et qu'est-ce que tu veux comprendre en ce qui concerne les mouvements ? mouvements de quelle nage, d'abord ? (Hé, je viens de taper nage trop vite, et il est sorti ange...
l'anagramme..;
  

Bonjour

Depuis quelques temps, au crawl, j'ai comme si on m 'appuyait un pouce à l’intérieur du biceps gauche. Cela me passe après l'effort. Et aujourd'hui, (après 15j d’arrêt ), en plus du pouce dans le biceps, j'ai eu à deux reprises, une décharge électrique qui partait du bras, jusqu'à l'annulaire. Du coup, je me suis mis à nager tout doux, pour éviter que cela me reprenne.....

Cela vous est il déjà arrivé ? Auriez vous un conseil ?

Je vais commencer par etre plus prudent:
Je vais commencer par m'echauffer un peu les bras avant de me mettre à l'eau, puis utiliser les plaquettes qu'en deuxième partie de nage.

Bonne nage à tous et toutes
  

Fredo1313
En général si tu as mal jusqu’à la main c'est plutôt un problème de cervicales (comme moi).
Il y a qqes années mon toubib après une douleur épaule bras m'avais diagnostiqué une tendinite sans faire d'examen(irm) .
Au bout de 4 mois sans natation et 30 séances kinés aucune amélioration ...donc irm et rien à l'irm ; ah ben c'est les cervicales.
Depuis j'ai appris à reconnaitre les symptômes ; si j'ai mal dans les doigts c'est les cervicales.
C'est vrai que c'est agaçant on se demande toujours au début si c'est tendineux ou pas. Mais si ça descend jusqu’à la main à priori ce sont les vertèbres du cou.
Va voir un toubib du sport il devrait te confirmer tout ça (si c'est pas ça écrit le pour qu'on sache ; ça peut servir)
Sinon j'ai un kiné qui m'a donné des étirement posturaux à faire pour les C1 C2 : assis le dos droit rentrer le menton sans baisser la tète , la tête bien à l'horizontale mais c'est difficile à décrire faut l'avoir vu. C'est la méthode MacKenzie pour les cervicalgies hautes.
J'ai intérêt à en faire de temps à autre car j'ai des crises de névralgie faciale de temps en temps et ça me soulage très très bien (sinon c’était traitement neuroleptique car aucun anti douleur ne fonctionnait)
Bon tient nous au courant.
  

Merci Callisto06 pour ton retour.

C'est une bonne idée d'aller voir un osthéo, cela me trotte depuis quelques temps , on m'a déjà parlé de mes Cervicales...

Par contre, j'ai démarré la séance tout doucement, je n'ai pas pris de pullbuoy ni de paddle et j'ai changé les positions de mes bras et mains: je suis passé d'une vague cédille, à la fameuse godille en S.
Et là, la douleurs dans le bras, et la main, ne s'est pas manifesté.
Par contre le coude gauche n'a pas l'air d’apprécier (habitude à prendre ?) comme s'il était cisaillé ..mais pas de douleur seulement de la gène. Et puis la découverte du mouvement en S et la sensation de passer les vitesses avec les deux bras ;o)

Je viendrai te dire le retour de l'osthéo .
 

 

Répondre au message

Votre pseudo
Votre email
Sujet :
Message
 

Précédent | Retour | Suivant